• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

José, mort depuis 2 ans dans son HLM...

miasssa

Fiona aka Habouba
VIB
Terrible drame de la solitude, un homme a été retrouvé mort dimanche soir dans son appartement de Poissy, littéralement momifié. Son décès remonte à 2007...

Hier matin, les habitants de cet immeuble HLM de Poissy n’en revenaient toujours pas. Le cadavre d’un homme de 62 ans a été retrouvé momifié dans son appartement. Il serait mort depuis deux ans sans que personne ne se soit jamais inquiété de sa disparition. Tout du moins jusqu’à dimanche, lorsque vers 23 h 45 un inconnu appelle les pompiers d’une cabine téléphonique.

Il signale qu’un homme ne répond plus aux appels au rez-de-chaussée du 117, rue Blanche-de-Castille dans le quartier Beauregard. Les pompiers arrivent sur les lieux. Un voisin leur livre alors ses doutes. « Ça fait plus d’un an qu’on ne l’a pas vu, raconte-t-il, et on sent une mauvaise odeur incroyable sur le palier. »

« J’ai alerté le gardien deux fois à propos de l’odeur »

Les soldats du feu cassent une fenêtre et entrent dans l’appartement. L’électricité est coupée. Le mobilier sommaire. Ils trouvent un corps en fort état de décomposition assis sur le canapé. « Il y a de fortes chances que ce soit José de Macedo, 62 ans, précise une source proche de l’affaire. Mais le cadavre est tellement décomposé qu’on ne peut pas l’identifier. Il ressemblait à une momie ou à un squelette. Les restes du défunt ont été conduits à l’institut médico-légal de Garches (Hauts-de-Seine). Ils doivent être autopsiés aujourd’hui.
Selon les premiers éléments de l’enquête, José serait mort depuis près de deux ans. La boîte aux lettres était remplie de courrier et, dans le réfrigérateur, les forces de l’ordre ont découvert un yaourt datant de novembre 2007. « Moi, la première et la dernière fois que j’ai vu ce petit monsieur, brun et un peu rond, c’était en 2007. Le jour de mon emménagement, raconte une mère de famille. Après, je ne l’ai plus jamais vu. C’était vraiment un fantôme. » Un autre habitant confirme que José était très secret. « Il était malade, un peu sourd et très renfermé, précise-t-il. Je ne crois pas qu’il avait de la famille. »
Les locataires de l’immeuble ne comprennent pas comment une telle chose a pu arriver dans leur cage d’escalier. « J’ai alerté le gardien deux fois à propos de l’odeur pestilentielle qui émanait de la porte. Il y a des employés qui font le ménage aussi. Pourquoi personne n’est allé voir si cet homme n’avait pas besoin d’aide ? C’est incroyable. » José était retraité. Son loyer devait être prélevé automatiquement. Contacté hier, le bailleur HLM Icade estime que, « dans la mesure où le loyer était payé normalement, il était impossible de déceler le problème. Le gardien n’a pas vocation à surveiller les allées et venues des locataires ».

Le Parisien

Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/jose-mort-depuis-deux-ans-dans-son-hlm-13-10-2009-672509.php
 

LePasseur

De l'autre coté d'la rive
Tout sa c'est la faute du système capitaliste qui à brisé la valeur de la famille.j'en suis sure que cet homme avait des enfants.

Après s'indigner que les voisins n'ai pas remarqué son absence plus tot c'est de l'hypocrisie bien humaine pour se rassurer la conscienceet se donner bonne image de soi. C'est un peu comme quand on passe devant un pauvre et qu'on dis "meskine", mais dans le fond on n'oserait meme pas hypothèquer son desert pour lui sauver la vie.

Bref.
 
Je pense que chacune de ces morts indifférentes a ses raisons propres. Il y a des gens qui s'isolent tellement qu'ils meurent solitaires. C'était le cas à Lorient. Mais pourquoi s'isolent-ils ?
 
Haut