« L'amour fait loi », le cri de cœur des minorités sexuelles au Maroc

Bladi Robot

Je suis un vrai robot!
Un livre collectif vient de paraître aux éditions « Le Sélénite » et relance le débat sur la liberté sexuelle. Titré « L'amour fait loi », c'est un plaidoyer pour le respect du droit des minorités sexuelles au Maroc.
Un appel lancé par l'influenceuse transgenre Sofia Taloni en avril 2020, et une fuite de données ont mis en danger la vie de nombreux membres de la communauté LGBT (personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres), qui ont été et continuent d'être victimes de violences de tout genre au (...)

- Société / Homosexualité Maroc, Livres, Plainte, Violences et agressions

Lire la suite ...
 

Fan2Pizza

l'athée du quartier
comment faire societe en excluant les marocains qui par le hazard des hormones et autres vivent et aiment differement. ?
on est au 21 eme et les stigmatisations a l encontre de ces individus est insupportable
chacun d entre nous pourrait avoir un gay dans sa famille...faut-il le jeter d un toit comme le font daech ?
wake up, people
 

compassion

il y a, un 3aflite dans chaque bougie
VIB
C'était ironique bien évidemment. Mais comment au 21eme siècle avoir encore des préjugés . Après tout on s'en fou ce qui se passe sans le lire de son voisin. Sinon on devrait mettre une caméra dans sa chambre histoire de voir si tout est bien Haram 🤣
il y une citation, qui dit quelque chose comme suite, si on divulguer au grand jours, les pratique sexuel de chaque personne, chacun d'eux aurais honte du regard de sont voisin .....
 

compassion

il y a, un 3aflite dans chaque bougie
VIB
Perso j'ai pas honte si il le voit c'est qu'il a regardé donc honte à lui le petit pervers 😋
en gros sa dis, que chacun a, eu une pratique douteuse, en privais, de ce que j'ai peux comprendre, bien souvent ceux qui sont ample a critiquer, les homos, soit sont des refouler, soit des homo occasionnel ....
 

minervie

La ilaha Illa Allah
C'était ironique bien évidemment. Mais comment au 21eme siècle avoir encore des préjugés . Après tout on s'en fou ce qui se passe sans le lire de son voisin. Sinon on devrait mettre une caméra dans sa chambre histoire de voir si tout est bien Haram 🤣
Parce que ces histoires de minorité sexuelles sont une innovation du 21 eme siecle .
C'est tellement nouveau et choquant que c'en est minoritaire meme en occident. Alors les musulmans !!!! Comment peut on seulement assicier ces 2 concets dans une meme phrase ca me rend malade
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Tubes pas au courant que le sida fait plus de victime chez les heteros? Faut te réveiller c'est fini le moyen âge. Après je vois pas ce qui te dérange de ce qu'il se passe dans le lit de ton voisin.... l'ennui ou la jalousie?
Ce n’est pas à moi que ça s’adressait, mais je me permet : ça dépend si on parle en nombre ou en proportion. En nombre, oui, mais en proportion, nettement non.

L’article ci‑dessous à dit:
Les chiffres français 2017 du VIH, annoncés par Santé publique France, ne sont pas bons: En 2016, 6003 personnes ont découvert leur séropositivité. Les hommes gays et bisexuels représentent 44% de ces personnes et 27% de ces découvertes peuvent être considérées comme tardives.
Source : Le VIH en France en 2017 (vih.org).

Selon les sources qui se disputent toujours, il y a entre 3 et 5 % d’homos dans la population mondiale (et c’est homogène, sans jeux de mots :p ), et 4 à 5 % de bis. Homos + bis représentent 7 à 10 % de la population, et d’après l’article, ils représentaient par exemple en 2016, 44 % des nouveaux testés positifs au VIH. Même le magazine LGBT, Têtu, ne dément pas cette réalité.

Ce n’est pas de l’homophobie ou de la biphobie de le dire, ce serait même leur vouloir du mal que de leur faire croire le contraire. Tout le monde doit faire attention (surtout ne pas faire n’importe quoi, c’est encore mieux), mais les homos et bis, ont plus de chances que les hétéros d’être en contacte avec ce virus (pas le covid cette fois). Après, la probabilité pour quelqu’un qui a malheureusement été infecté, elle est de 100 %, que cette personne soit hétéro ou autre, ça ne fait plus de différence.

Les causes de cette différence, je ne sais pas, mais je dirais le vagabondage, ça me semble le plus crédible. Du coup, les anti‑homos qui leur rendent la vie difficiles et se félicitent de leur précarité, participent à ce risque accrus dont ils les accusent.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Parce que ces histoires de minorité sexuelles sont une innovation du 21 eme siecle .
C'est tellement nouveau et choquant que c'en est minoritaire meme en occident. Alors les musulmans !!!! Comment peut on seulement assicier ces 2 concets dans une meme phrase ca me rend malade
Ce n’est pas une innovation, c’est plutôt qu’avant les gens avaient d’autres préoccupations que ça et que personne n’étudiait vraiment les sciences humaines non‑plus (et plus personne ne les étudient vraiment non‑plus maintenant, mais c’est une autre histoire).
 

minervie

La ilaha Illa Allah
Ce n’est pas une innovation, c’est plutôt qu’avant les gens avaient d’autres préoccupations que ça et que personne n’étudiait vraiment les sciences humaines non‑plus (et plus personne ne les étudient vraiment non‑plus maintenant, mais c’est une autre histoire).
Pas d'accord .
L0homosexualité a certes existé depuis la nuit des temps , cf sodom et ghomorre avant d'etre combattu par les religions monotheistes c'est documenté. Mais jamais les autres derives sexuelles telles que les traeny les bi et les lesbienne . Ca c'est bien la derniere mode en matiere des moeurs tout droit sorti des loges maconniques et des synagogues de satan. Prophetie des fin de temps qui se realisent .
Ca a rien a voir avec l'etude des sciences humaines. Cette depravation est sciemment provoquée , derniere etape avanr de devenir des chimeres et des cyborgs.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Pas d'accord .
L0homosexualité a certes existé depuis la nuit des temps , cf sodom et ghomorre avant d'etre combattu par les religions monotheistes c'est documenté. Mais jamais les autres derives sexuelles telles que les traeny les bi et les lesbienne […]
Il y a une botaniste célèbre, mère‑supérieure d’un couvent, Hildegard, qui était lesbienne (platonique) et ça date d’il y a environ 1 000 ans. Ce n’est que l’exemple qui me vient, il y en a sûrement d’autres. C’est juste qu’avant, ça n’était pas un sujet.
 
Haut