L'amputation de la main, une peine héritée du christianisme

Prizma

musulman
VIB
L'amputation de la main dans le Coran
(Coran; 5:38-39) : "Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main droite, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage. Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux."

Le commandement de Jésus
Matthieu 5:22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Racaille! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne.

(Matthieu, 5:30) : "Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n'aille pas dans la géhenne."

(Marc, 9:43-51) : "Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point. Car tout homme sera salé de feu. Le sel est une bonne chose; mais si le sel devient sans saveur, avec quoi l'assaisonnerez-vous? Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix les uns avec les autres."

Les traces historiques de cette pratique en Europe chrétienne dès le Bas-Empire, et au Ve S...
Blanchet, Adrien, "Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres" ; Année 1929. Volume 73, numéro 3 : pp. 253-257.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1929_num_73_3_75779

Lombard Maurice, "Annales. Économies, Sociétés, Civilisations" ; Année 1948, Volume 3, numéro 3 : pp. 378-380.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1948_num_3_3_1658_t1_0378_0000_4

La lapidation, la décapitation et la flagellation aussi sont hérités du monde byzantin
Les européens critiquent avec de plus en plus de virulence les châtiments corporels du Coran. Cela est jusque là normal, étant donné que les moeurs ont évolué, et que cela choque à notre époque dans les pays politiquement stables de l'Europe moderne... Or, des chrétiens s'emparent de ces critiques pour s'attaquer à l'islam. Disant que Muhammad serait trop violent, et citent ces usages comme argument. Or, si ils connaissaient les évangiles, ils ne parleraient pas ainsi.
 

Prizma

musulman
VIB
...suite...
L'adultérine, un texte rajouté dans l'évangile de Jean
La plus ancienne version à peu près complète de l'évangile de Jean est celle du Papyrus 66, de la fondation Bodmer à Genève. Les papyrus Bodmer ont été trouvés en Égypte en 1952. Le texte est daté du milieu du IIeS, mention la plus ancienne de l'attribution à Jean du quatrième évangile, attribution remontant vraissemblablement au milieu du IIe siècle. Or, il y manque notamment le passage de Jésus et la femme adultère. Par conséquent, il n'est pas historiquement fiable que Jésus ait reffusé de pratiquer la lapidation, et cela est un ajout à l'évangile selon Jean d'un scribe inconnu.

Les lois du Coran ne sont pas des obligations absolues
Muhammad a dit que le sang d'un musulman est PERMIS que dans trois cas : "Pour un assassin ayant tué avec préméditation, pour un adultérin qui est civilement marié, et pour un apostât qui prend les armes contre les musulmans, lequel est dit devoir être mis à mort, crucifié trois jours ou expulsé." Le fait que le Prophète dise que cela est PERMIS montre que pour lui, ces commandements n'étaient pas à absolument appliquer. En effet, il a signé le traité de Houdaybiyya avec Qoraiche pour laisser les apostâts rejoindre les rangs des polythéistes. Il a renvoyé des adultérins systématiquement trois fois en les sommant de se repentir, et quand Maiz qui devait être lapidé pour adultère avait fuit et été pourchassé par les musulmans en l'absence de Muhammad, celui-ci leur avait reproché : "Pourquoi ne l'avez vous pas laissé s'enfuir, peut-être se serait-il repenti ?" Il a aussi pardonné des meurtriers comme Wahchi qui avait tué son propre oncle, et Hind qui l'avait payé pour le faire. Ces peines étaient des pertes d'immunité des criminels, dont les droits à la vie, à l'honneur ou aux biens devait être garantis par l'état. Ceux qui violaient ces droits ne bénéficiaient plus de la protection de l'état, or cela ne signifiait pas que l'on doive obligatoirement les exécuter.
 

Prizma

musulman
VIB
"Effectivement il semble que la lapidation était connue dans l’Antiquité chez les grecs et les romains.

Pour autant la lapidation ne se présente jamais comme une peine institutionnelle mais plutôt comme étant l’expression d’une rage du peuple tuant avec la pierre, désirant se venger de celui qui avait des torts envers la communauté. Mais l’acte par lequel cette punition était infligée n’était pas l’expression de la volonté officielle du groupe : c’était l’acte spontané – et moralement juste- par lequel le peuple, en dehors de toute prescription institutionnelle, punissait celui ayant causé un malheur, méritait à son tour le malheur.[/i] Les références à la lapidation chez les tragiques sont par ailleurs nombreuses :
- dans l’Agamemnon d’Eschyle, le coryphée menace Egisthe de le lapider pour se venger du meurtre d’Agamemnon.
- dans l’Ajax de Sophocle, le chœur craint d’être lapidé par les Atrides
- dans Œdipe à Colone de Sophocle, Œdipe apprenant son mariage incestueux se désole de n’être lapidé.

On retrouve encore d’autres exemples chez Euripide dans Iphigénie à Aulis ou encore les Troyennes, les Bacchantes… Dans ces exemples la lapidation est l’acte d’une vengeance collective et instinctive, juste mais non institutionnelle.
Les sources de l’époque suivante confirment cette observation :
- Plutarque raconte qu’au moment de la conjuration de Cylon, les conjurés furent lapidés
- Dans Hérodote, le traitre Lycidas est lapidé ainsi que femme et enfants après qu’il ait proposé d'approuver la demande de reddition envoyée par le Perse Mardonios

La logique des faits est claire : les traitres sont tués sans procès par la colère du peuple.

Dans la Rome antique, Eva Cantarella émet l’hypothèse que la lapidation rentrait également dans le cadre de la vengeance mais aussi comme étant une des formes d’exécution déléguées pouvant être multiples de la part des parents d’une victime contre son assassin. Elle suppose que cette forme était la plus répandue.

A Rome – exactement comme en Grèce, la pierre n’était pas un instrument de justice civile mais celle d’une justice collective et spontanée. […] La lapidation était envisagée par les romains, dans une perspective afflective-rétributive visant à affirmer le principe moral selon lequel il n’était pas permis de causer un tort à la collectivité […]
Par exemple, le général carthaginois Hannibal, après son insuccès dans la bataille de Sardaigne, en 259 […], fut tué par ses concitoyens : selon Orose il fut lapidé.
Autre exemple qui illustre l’usage de la pierre est le récit du moment où mourut Germanicus. Celui-ci était un personnage très apprécié du peuple, tant est si bien que lorqu’il mourut « furent renversés des autels des dieux et lancées des pierres contre les temples. » Les dieux qui avaient frappé le peuple dans les sentiments les plus chers ce jour-là furent lapidés à travers leurs statues comme aurait été lapidé quiconque aurait infligé un tort pareil au peuple.
Mais la lapidation fut aussi l’expression de la violence, arme infâme de lutte politique, les exemples sont nombreux. Dans la vie de Sylla, Plutarque rapporte que les tribuns militaires envoyés à Nole pour amener l’armée de Marius furent lapidés par les soldats de Sylla, à son instigation […] Selon l’accusation de Cicéron, Autronius Petrus, collègue de Sylla, aurait employé la lapidation comme arme politique, et Clodius et les siens auraient fait de même."
 
L'amputation de la main dans le Coran
(Coran; 5:38-39) : "Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main droite, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage. Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux."

Le commandement de Jésus
Matthieu 5:22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Racaille! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne.

(Matthieu, 5:30) : "Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n'aille pas dans la géhenne."

(Marc, 9:43-51) : "Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point. Car tout homme sera salé de feu. Le sel est une bonne chose; mais si le sel devient sans saveur, avec quoi l'assaisonnerez-vous? Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix les uns avec les autres."

Les traces historiques de cette pratique en Europe chrétienne dès le Bas-Empire, et au Ve S...
Blanchet, Adrien, "Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres" ; Année 1929. Volume 73, numéro 3 : pp. 253-257.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1929_num_73_3_75779

Lombard Maurice, "Annales. Économies, Sociétés, Civilisations" ; Année 1948, Volume 3, numéro 3 : pp. 378-380.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1948_num_3_3_1658_t1_0378_0000_4

La lapidation, la décapitation et la flagellation aussi sont hérités du monde byzantin
Les européens critiquent avec de plus en plus de virulence les châtiments corporels du Coran. Cela est jusque là normal, étant donné que les moeurs ont évolué, et que cela choque à notre époque dans les pays politiquement stables de l'Europe moderne... Or, des chrétiens s'emparent de ces critiques pour s'attaquer à l'islam. Disant que Muhammad serait trop violent, et citent ces usages comme argument. Or, si ils connaissaient les évangiles, ils ne parleraient pas ainsi.

Pour les phrases soulignées ce sont des métaphores. Il est dit "si ta main" puis "si ton pieds, ton oeil..." Donc vaut mieux se priver de quelque chose sur Terre pour ne pas aller en enfer. Sinon le pieds concerne quoi vu que la main concernerait le "vol" ?
 

Prizma

musulman
VIB
Pour les phrases soulignées ce sont des métaphores. Il est dit "si ta main" puis "si ton pieds, ton oeil..." Donc vaut mieux se priver de quelque chose sur Terre pour ne pas aller en enfer. Sinon le pieds concerne quoi vu que la main concernerait le "vol" ?
Vas le dire aux juges chrétiens de l'époque. Ils lisaient la même chose. Si on ne vole pas, on n'a pas volé. ;)
 

LeMagnifique

Soliman
VIB
Les mecs qui ont écrit le coran se sont forcément inspiré des religions précédentes, le judaïsme et le christianisme.
Le Coran se définit comme étant le "Livre de Dieu" et la "Parole de Dieu".

Le Coran ne prétend être que la continuation et le point final des révélations divines précédentes. Il ne cherche pas à renier ces dernières, mais à confirmer les fondements de leur message, tout en se démarquant des déviations que les messages précédents ont pu subir au cours des siècles.

De plus, le Coran réactualise de nombreux principes de ces messages précédents, eu égard à la progression sociologique accomplie depuis par l’humanité.

Enfin, le Coran parachève ces principes en sorte qu'ils conviennent désormais à l'humanité tout entière, à tous les hommes sans distinction de race, de couleur de peau, de pays et d’époque.
 

Prizma

musulman
VIB
Pourquoi avoir omit les pieds et les yeux du verset ?

Les chretiens d'aujourd'hui les voient comme des métaphores, par contre j'aimerai bien voir les musulmans de l'époque et là à mon avis y aura une vrai différence avec aujourd'hui.
Tu veux que je te fasse un détaillé des châtiments exercés sous l'inquisition en Europe sous la domination de la Sacro-Sainte Mère l'Eglise ? :)
 

Sinear

Un sarazin, Messire.
VIB
Vas le dire aux juges chrétiens de l'époque. Ils lisaient la même chose. Si on ne vole pas, on n'a pas volé. ;)
Je ne vois pas trop l'intérêt du post... Les châtiments corporels ont existé dans l'antiquité et correspondaient aux mœurs de l'époque. Ce qui importe, c'est de comprendre leur historicité et ne pas les perpétuer encore de nos jours, quelle que soit sa religion, parce qu'ils ne correspondent simplement plus aux codes moraux et éthiques humains actuels.

On pratiquait aussi la lapidation à l'époque du Christ; ce n'est dieu merci plus le cas dans les pays chrétiens, cela ne reste tristement d'application que dans certains pays musulmans. Plutôt que de sortir des copiés-collés qui nous parlent de "qui a dit cela en premier", il serait plus inspiré d’œuvrer pour que ces châtiments d'un autre âge soient abolis.

De même, ressortir la liste des tortures de l'Inquisition n'apporte pas grand-chose hormis faire passer l'idée que les chrétiens ont été très cruels eux aussi. La bonne affaire. Mais on peut plus changer le passé, en revanche on peut travailler sur le présent. Les chrétiens n'appliquent plus ces peines abominables, et c'est tant mieux. Quel est le but de dénoncer les châtiments commis par les autres hier sans trouver graves ceux commis par les siens de nos jours ? J'espère que c'est le cas...

A moins de vouloir juste jouer à "vous aussi, hein ! " si cher à le magnifique...
 

Prizma

musulman
VIB
Les chrétiens sont devenus dignes des bouddhistes (pas ceux de Burma) depuis que l'Eglise n'a plus son mot à dire. Mais les prêtres qui accusent les musulmans de prôner la violence devraient se regarder d'abord devant un miroir : « Dans le septième entretien (dialexis — controverse) édité par le professeur Khoury, l’empereur aborde le thème du djihad, de la guerre sainte. Assurément l’empereur savait que dans la sourate 2, 256 on peut lire : « Nulle contrainte en religion ! ». C’est l’une des sourates de la période initiale, disent les spécialistes, lorsque Mahomet lui-même n’avait encore aucun pouvoir et était menacé. Mais naturellement l’empereur connaissait aussi les dispositions, développées par la suite et fixées dans le Coran, à propos de la guerre sainte. Sans s’arrêter sur les détails, tels que la différence de traitement entre ceux qui possèdent le « Livre » et les « incrédules », l’empereur, avec une rudesse assez surprenante qui nous étonne, s’adresse à son interlocuteur simplement avec la question centrale sur la relation entre religion et violence en général, en disant : « Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau, et tu y trouveras seulement des choses mauvaises et inhumaines, comme son mandat de diffuser par l’épée la foi qu’il prêchait ». L’empereur, après s’être prononcé de manière si peu amène, explique ensuite minutieusement les raisons pour lesquelles la diffusion de la foi à travers la violence est une chose déraisonnable. La violence est en opposition avec la nature de Dieu et la nature de l’âme. « Dieu n’apprécie pas le sang — dit-il —, ne pas agir selon la raison, sun logô, est contraire à la nature de Dieu. La foi est le fruit de l’âme, non du corps. Celui, par conséquent, qui veut conduire quelqu’un à la foi a besoin de la capacité de bien parler et de raisonner correctement, et non de la violence et de la menace… Pour convaincre une âme raisonnable, il n’est pas besoin de disposer ni de son bras, ni d’instrument pour frapper ni de quelque autre moyen que ce soit avec lequel on pourrait menacer une personne de mort… » (Discours du Pape Benoit).

http://www.youtube.com/watch?v=4bA7TbXm4PM
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Couper la main au voleur fait partie de l'Islam...et l'Islam est intemporel...

"Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main" (Al-Ma-idah)

Maintenant il faut que les conditions soient réunies pour appliquer ce châtiment...c'est pas dans une situation de crise, de besoin comme la faim qu'on doit couper la main d'un voleur de plus c'est pas monsieur tout le monde qui va faire sa loi dans la rue! Il faut que ce soit un gouverneur musulman dans un pays musulman régit par la Charia.

Quand aux conditions : être adulte, pas fou, pas obligé de voler sous la menace, que la chose qui a été volée était bien gardée par son propriétaire, il y a aussi une valeur en grammes d'or 1.6 je crois, que ce qui a été volé appartienne bien à celui qui a été volé ou alors qu'il était bien le garant ou le gardien de cette chose et peut-être d'autres conditions (faut voir les livres de Fiqh)...Pour prouver ce vol il faut que le voleur reconnaisse lui même ce vol ou alors 2 témoins musulmans, intègres, de bonne notoriété, droits qui témoignent de ce vol...

Je crois que si le voleur rend ce qu'il a volé avant le jugement il n'y a pas de châtiment corporel...

Wallahû 'Alam
 

firar

VIB
Mais quand arrêterez vous de comparer ces abomination.

Aujourd'hui n'est plus hier.

Est ce qu'en France au Maroc cela existe non.
Alors pourquoi comparer des faits qui s'ils ont existé sont bannis chez nous.

Par contre dénonçons les peuples qui les pratiquent ou tentent de les pratiquer.
 

Prizma

musulman
VIB
Tu veux que je parle de la traite orientale qui a été aboli sous la pression des kouffars occidentaux ?
Ah oui, avec les chrétiens catholiques comme coptes qui se chargeaient de castrer les eunuques des harems pour les arabes ? Si tu veux, commence par comparer le statut des esclaves chez les occidentaux, à celui des esclaves chez les musulmans. Après on pourra discuter de l'abolition de l'esclavage si tu le veux. Tu semble oublier que votre code noir était une révolution en la matière, c'est dire la situation avant comme après.
 

pierresuzanne

Bladinaute averti
L'amputation de la main dans le Coran
(Coran; 5:38-39) : "Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main droite, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage. Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux."



(Matthieu, 5:30) : "Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n'aille pas dans la géhenne."

(Marc, 9:43-51) : "Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point

i.
Les évangiles ont pratiqué le langage symbolique, seuls les paranoïaques ont pris ces propos symboliques au pied de la lettre. D'ailleurs, ici, le Christ, de comparer la situation d'un homme qui préfèrerait perdre sa main plutôt que d'aller dans la Géhenne.... et pas du tout d'un état qui couperait la main d'un pécheur au nom d'une loi divine.

Seul le Coran a diviniser la pratique sadique qui constitue en la mutilation d'un homme pour le punir !

Que des hommes agissent avec sadisme dans toutes les cultures ne nous apprend rien.
Mais quand on compare les textes saints; on voit :
Que le Coran rend divine la mutilation sadique des pécheurs,
Là où les évangiles, compare deux situations désagréables pour dire que l'une est pis que l'autre. Bref le christ exprime l'idée que la Géhenne est quelque chose de terrible et qu'il vaut mieux être mutilé qu'y aller.... et pas du tout qu'il faut mutiler les pécheurs....

Ce que toute personne de bonne foi comprend !
 

Prizma

musulman
VIB
L'enfer c'est aussi symbolique ? Pour celui qui a volé de sa main ? Il faut croire que les premiers chrétiens ne l'entendaient pas du même oeil. A force de déformer systématiquement toutes les paroles de Jésus, il ne vous reste plus qu'une photocopie ratée de Mithra.

Il vaut mieux entrer au paradis estropié qu'en enfer avec ses deux mains, ça veut dire qu'il ne faut pas trop se les gratter quand on parle religion ?
 
Je crois que si le voleur rend ce qu'il a volé avant le jugement il n'y a pas de châtiment corporel...

Wallahû 'Alam
Le châtiment de la main coupé concerne les voleurs et voleuses en temps de guerre :

Sourate 5 verset 33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

35. Ô les croyants! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent!

36. Si les mécréants possédaient tout ce qui est sur la terre et autant encore, pour se racheter du châtiment du Jour de la Résurrection, on ne l'accepterait pas d'eux. Et pour eux il y aura un châtiment douloureux.

37. Ils voudront sortir du Feu, mais ils n'en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent.

38. Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage.

39. Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux

On vois plus précisément qu'il s'agit des gens qui se sont enrichie par la guerre, lire la phrase en gras, sauf si ils se repentent, ils doivent être pardonner.

Pour le voleur "civil", la peine est qu'il doit payer son vol par le travail, c'est écrit ici :

Sourate 12 verset 73. Ils disent: « Par Allah, vous le savez,
nous ne venons pas souiller la terre:
nous ne sommes pas des voleurs ! »

74. Ils disent: « Quelle sera la sanction du vol
si vous mentez ? »

75. Ils disent: « Celui dans le bât
duquel le calice sera trouvé,
le paiera de son être même.
Nous sanctionnons ainsi les fraudeurs.

Quand à savoir si le Coran doit être encore appliqué aujourd'hui sur le plan jurisprudentiel je poste c'est verset :

Sourate 6

114. Devrais-je chercher autre chose que DIEU en tant que source de loi, quand Il t’a révélé ce livre pleinement détaillé ? Ceux qui ont reçu l’écriture sainte reconnaissent que ceci a été révélé par Ton Seigneur, sincèrement. Tu ne devras pas avoir de doutes

115. La parole de ton Seigneur est complète, en vérité et en justice. Rien ne devra abroger Ses paroles. Il est l’Entendeur, l’Omniscient.

116. Si vous obéissez à la majorité des gens sur terre, ils vous dévieront du chemin de DIEU. Ils ne suivent que des conjectures.

117. Certes ton Seigneur connaît le mieux ceux qui s'égarent de Son sentier, et c'est Lui qui connaît le mieux les bien-guidés.
 
Les évangiles ont pratiqué le langage symbolique, seuls les paranoïaques ont pris ces propos symboliques au pied de la lettre. D'ailleurs, ici, le Christ, de comparer la situation d'un homme qui préfèrerait perdre sa main plutôt que d'aller dans la Géhenne.... et pas du tout d'un état qui couperait la main d'un pécheur au nom d'une loi divine.

Seul le Coran a diviniser la pratique sadique qui constitue en la mutilation d'un homme pour le punir !

Que des hommes agissent avec sadisme dans toutes les cultures ne nous apprend rien.
Mais quand on compare les textes saints; on voit :
Que le Coran rend divine la mutilation sadique des pécheurs,
Là où les évangiles, compare deux situations désagréables pour dire que l'une est pis que l'autre. Bref le christ exprime l'idée que la Géhenne est quelque chose de terrible et qu'il vaut mieux être mutilé qu'y aller.... et pas du tout qu'il faut mutiler les pécheurs....

Ce que toute personne de bonne foi comprend !
C'est bourré de partie prit et de pré-supposé ton argumentation comme d'habitude...enfin c'est pas grave, c'est assez cocasse de lire "bonne foi" sur une de tes intervention, quand on sait que tu est la reine de la mauvaise foi...;)
 

LeMagnifique

Soliman
VIB
Les évangiles ont pratiqué le langage symbolique, seuls les paranoïaques ont pris ces propos symboliques au pied de la lettre. D'ailleurs, ici, le Christ, de comparer la situation d'un homme qui préfèrerait perdre sa main plutôt que d'aller dans la Géhenne.... et pas du tout d'un état qui couperait la main d'un pécheur au nom d'une loi divine.

Seul le Coran a diviniser la pratique sadique qui constitue en la mutilation d'un homme pour le punir !

Que des hommes agissent avec sadisme dans toutes les cultures ne nous apprend rien.
Mais quand on compare les textes saints; on voit :
Que le Coran rend divine la mutilation sadique des pécheurs,
Là où les évangiles, compare deux situations désagréables pour dire que l'une est pis que l'autre. Bref le christ exprime l'idée que la Géhenne est quelque chose de terrible et qu'il vaut mieux être mutilé qu'y aller.... et pas du tout qu'il faut mutiler les pécheurs....

Ce que toute personne de bonne foi comprend !
Le christianisme qui a survécu par la terreur et la torture ,par les actes les plus inhumains contre l’humanité, par une hiérarchie militaire adoptée par une église prostituée,par des rois papes couverts des couronnes d’or et des croix en or ,par le culte d’un charisme trompeur des rites contraignants et par la richesse et les trésors récupérés au nom d’un faux dieu « Jésus le fils de dieu »engendré non créé ,un mythe païen qui a survécu des temps les plus enfoncés dans l’adoration païenne et le culte de l’homme dieu ou fils de dieu (tel chez les pharaons, les romains ,et autres …) ;cette secte qui se veut gardienne de la religion du faux dieu Jésus..(un fils de l’homme qui ne trouvait même pas de quoi manger et de quoi se vêtir et qui a rejeté le faux brillant de la vie terrestre !),maintenant les néo-chrétiens se veulent les « amoureux de la paix » de la religion d’amour ,et de l’équité hypocrite !

Vous voulez etre plus chretien que ceux qui ont instauré le christianisme en nous lançant aujourd’hui « aimer ses ennemis ! donner l’autre joue…alors qu’hier vous massacriez tout homme ne pensant pas comme vous et brulait tout évangile contredisant leur doctrine polytheiste!
Quelle mauvaise foi de votre par et pourquoi ne pas comparer le Dieu de la Thora avec votre Dieu?Vous y trouveriez sans doute que le Dieu de la Bible est plus proche du Dieu des Musulmans si vous etiez de bonne foi,sachez que nous acceptons les commandements de Dieu et je trouve dommage que les pays musulmans rechigne a appliquer la los pour tous.Et Pour notre bien.

ps: nous on assume,Le Coran se définit comme étant le "Livre de Dieu" et la "Parole de Dieu".

Le Coran ne prétend être que la continuation et le point final des révélations divines précédentes. Il ne cherche pas à renier ces dernières, mais à confirmer les fondements de leur message, tout en se démarquant des déviations que les messages précédents ont pu subir au cours des siècles.
Le Coran réactualise de nombreux principes de ces messages précédent,Allaha Dieu de Jesus en armenéen,fait ce qu'Il veut ou avez vous pris un avec Lui?.
 
Ah oui, avec les chrétiens catholiques comme coptes qui se chargeaient de castrer les eunuques des harems pour les arabes ? Si tu veux, commence par comparer le statut des esclaves chez les occidentaux, à celui des esclaves chez les musulmans. Après on pourra discuter de l'abolition de l'esclavage si tu le veux. Tu semble oublier que votre code noir était une révolution en la matière, c'est dire la situation avant comme après.
AUCUNE de ces civilisations n'avaient établi l'esclavage sur des critères RACIAUX, comme ce fut le cas en Occident!
Cela, aussi, est historique.
Aucune ne leur avait donné ce caractère exécrable d'une SERVITUDE PERPETUELLE: en Occident l'esclave appartenait à son maître, toute sa vie, lui, ses enfants et toute sa descendance, POUR TOUJOURS!!
Cela fut "sanctifié" par Le fameux Code Noir le 17 mars 1685, qui fut tout, sauf l'expression d'une aspiration abolitionniste.
 
L'esclavage est une peau de banane pour ceux qui profèrent le mensonge qui consiste de dire:"C'était pire chez les musulmans".

L'explication à ce sujet devrait se faire en plusieurs points!

1-L'esclavage dans les autres civilisations

2-Ce que disent les textes islamiques à ce sujet

3-Et les faits dans l'Histoire

Mais pas sur ce topic je pense...
 

vilCarmin

Bladinaute averti
Ah oui, avec les chrétiens catholiques comme coptes qui se chargeaient de castrer les eunuques des harems pour les arabes ? Si tu veux, commence par comparer le statut des esclaves chez les occidentaux, à celui des esclaves chez les musulmans. Après on pourra discuter de l'abolition de l'esclavage si tu le veux. Tu semble oublier que votre code noir était une révolution en la matière, c'est dire la situation avant comme après.
Ben oui, n'oublions pas qu'il y avait des gentils esclavagistes.
 
Le Coran se définit comme étant le "Livre de Dieu" et la "Parole de Dieu".

Le Coran ne prétend être que la continuation et le point final des révélations divines précédentes. Il ne cherche pas à renier ces dernières, mais à confirmer les fondements de leur message, tout en se démarquant des déviations que les messages précédents ont pu subir au cours des siècles.

De plus, le Coran réactualise de nombreux principes de ces messages précédents, eu égard à la progression sociologique accomplie depuis par l’humanité.

Enfin, le Coran parachève ces principes en sorte qu'ils conviennent désormais à l'humanité tout entière, à tous les hommes sans distinction de race, de couleur de peau, de pays et d’époque.
je vais faire l'avocat du diable: dans ce caas pq les révélations se situent toujours au memes endroits du globe?
 

LeMagnifique

Soliman
VIB
je vais faire l'avocat du diable: dans ce caas pq les révélations se situent toujours au memes endroits du globe?
Les Prophètes sont divisés en deux catégories. Les uns ont reçu des Révélations, sans être assignés à la mission de propagation, les autres ( Les messagers ) eurent une telle mission,et sachez aussi que Dieu fait ce qu'Il veut et contrairement a la doctrine chretienne,Il ne se rabaisse pas .Certe quelques-uns de ce dernier groupe de prophete n'avaient pas un code de lois distingué et propre à eux, mais ont prêché un message allant dans le sens des revelations evangilique et thoranique . Il arrivait aussi qu'il y ait en même temps plusieurs Prophètes qui s'acquittaient de leurs devoirs dans des pays différents ou des villes différentes.

Toutes communauté reçut un prophète

Dieu affirme dans le coran :
"Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager " Coran, Sourate Annahl verset 36
Il dit aussi :
"Il n'est pas une nation qui n'ait déjà eu un avertisseur." Sourate fatir verset 25.

Que ce soit en chine , en inde ,en perse , dans les jungles de L'Afrique , ou chez les indigènes d'Australie , tous ont reçu des messager les invitants à adorer leur unique créateur .C'est la raison pour laquelle si on observe les religions du monde , on se rend compte que tout les peuples croyaient en un unique créateur , le paganisme et l'adoration des multiples divinités n'est que le résultat de la déformation des enseignements des prophètes ,Dans le coran, Allah cite le nom de 25 prophètes, tout en affirmant qu'il existe bien d'autres prophètes dont les noms ne furent pas cités.
 
Haut