• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

L'arabe du futur :comment une bd au trait simpliste est devenue un phénomène littéraire

mam80

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
Début octobre, on apprenait que le quatrième tome de L'Arabe du futur, la dernière bande dessinée signée Riad Sattouf, venait de se hisser à la première place du classement des ventes de livres en France.
Comme un ultime pied de nez, ce roman graphique qui raconte l'enfance de l’auteur, à cheval entre la Syrie et la Bretagne, venait de détrôner Destin français d'Eric Zemmour. Si elle peut paraître anecdotique, cette annonce est une preuve supplémentaire de l'incroyable intérêt porté par le public à l'histoire apparemment singulière de ce petit enfant blond, tiraillé entre les cultures antagonistes de ses parents.
Alors que se tient en ce moment à la Bibliothèque publique d’information (BPI) du Centre Pompidou, à Paris, la première exposition consacrée à son auteur, franceinfo s'est penché sur L'Arabe du futur, l'œuvre phare de Riad Sattouf, pour tenter de comprendre les raisons de ce succès littéraire.

Un chiffre suffit à lui seul à comprendre le phénomène littéraire qu'est devenu L'Arabe du futur. Sorti en librairie en 2014, le premier tome de cet épais roman graphique a déjà été tiré à 575 000 exemplaires, soit beaucoup plus que la moyenne des ventes d'un prix Goncourt (qui s’écoule à environ 398 000 exemplaires, selon l’institut GfK cité par Le Figaro). C’est moins qu'Astérix et la Transitalique, le dernier album des aventures du Gaulois moustachu et champion des ventes de livres en France en 2017 avec 1,6 million d’exemplaires, rappelle Le Point. Mais cela reste un volume exceptionnel pour une bande dessinée hors franchise. Au global, les quatre tomes de L'Arabe du futur cumulent aujourd'hui un tirage de plus d'un million et demi d'exemplaires. "C'est l'une des rares séries où la sortie de chaque nouveau tome relance les tomes précédents. Le premier tome continue de se vendre énormément, et les quatre tomes sont toujours dans le classement hebdomadaire des ventes de Livres Hebdo, ce qui est complètement dingue", ajoute admiratif Le Libraire se cache, gérant d'une librairie spécialisée BD en région parisienne.
https://www.francetvinfo.fr/decouverte/noel/l-arabe-du-futur-comment-une-bd-au-trait-simpliste-est-devenue-un-phenomene-litteraire_3084189.html#xtor=EPR-51-[l-arabe-du-futur-comment-une-bd-au-trait-simpliste-est-devenue-un-phenomene-litteraire_3092319]-20181209-[titre]

mam
 
tonystark

tonystark

VIB
On m' a offert les 2 premiers je les ai lu et jetés à la poubelle, pas étonnant qu'ils aient autant de succés au vu de comment l'auteur descend tout ce qui est arabe, mais qu'attendre d'un auteur qui ne respecte même pas son père le dépeignant comme un beauf imbécile.
Il raconte qu'il était blond quand il était petit et pourquoi pas rouquin??? ce type renie complètement ses origines et crache sur ses ancêtres et ses contemporains, logique qu'il soit récompensé.
 
Khoulood

Khoulood

Mais c'est pas humoristique ses BD ?
Pourquoi c'est pris au sérieux ?

J'ai lu les 3 premiers tomes et je ne les ai pas pris au pied de la lettre. Pour moi c'est de l'humour donc oui il y a de la caricature, c'est normal.
 
tomadala

tomadala

Salut,
j'ai lu le premier et certaines choses me dérangeaient. Je ne sais pas mais je trouve qu'aujourd'hui quand tu casses de l'arabe ou du musulman, tu as plus de chances d'être récompensé.
 
Haut