Latifa raconte la dure réalité d'être Française d'origine maghrébine

Bladi Robot

Je suis un vrai robot!
Latifa, 20 ans, est étudiante à Rennes. Française par sa mère, et d'origine tunisienne par son père, son métissage est loin d'être une chance pour elle, car elle doit toujours choisir à quel pays elle serait digne d'appartenir le plus.
"[…] Il est difficile pour moi de m'identifier à une partie plutôt qu'à une autre. On me renvoie toujours à mes origines arabes lorsque je suis en France, et à mon statut de touriste française quand je pars en Tunisie. J'ai le sentiment d'être exclue dans les deux communautés (...)

- Société / Rennes, Tunisie

Lire la suite ...
 
Bof... c pas là le problème... le problème reste dans le nom et la langue... Si elle parle arabe avec l'accent de Marseille ça ne passe pas en Tunisie et si elle s'appel Fatima en France ça ne passe pas non plus....
 
"Du côté français, il y a le fait de ne pas entrer dans l’idéal type occidental. Je suis exactement l’opposé. Tout cela semble m’exclure de la société française et de ses codes. Du côté arabe, pour certains, je suis trop blanche de peau pour être ‘autorisée’ à avoir des origines arabes.
Quelle prise de tête, cette fille a beaucoup de problèmes psychologiques
au lieu d'apprécier la richesse d'avoir été élevée dans une double culture, de parler deux langues, elle se plaint de tout !

Elle confie qu’au cours de sa jeunesse, elle ne prêtait pas attention à ses origines, ni à celles de ses camarades de classe à Rennes. Au primaire, elle assure n’avoir jamais eu affaire à des remarques lui faisant ressentir une différence entre elle et les autres élèves. "Cependant, à mon arrivée au collège et au lycée, j’ai commencé à subir quelques remarques plus ou moins subtiles ou directes. Par exemple : ‘Tu es trop blanche de peau pour appartenir à la communauté d’origine maghrébine’. C’est au lycée que je me suis rendu compte de la dure réalité des choses", se souvient Latifa.
Les collégiens et lycéens adorent se chamailler mais faut il vraiment faire tout un plat si peu ?
"la dure réalité des choses" ???
vraiment elle exagère, la dure réalité c'est le chômage, la pauvreté, l'insécurité, la précarité...
Cette fille a tout (elle vient en touriste en Tunisie, elle est étudiante à Rennes...),
et elle vient la ramener pour un rien, c'est bien triste pour elle.
 
Je m’attendais à un témoignage poignant ...
J’ai juste appris que les Arabes ne sont pas « blancs » apparemment.

nan mais pas besoin d’être métisse pour vivre ce genre de chose.
On est trop arabe en France et trop français au Maroc.
Le seul truc qui doit être dur pour elle c’est qu’elle ne parle pas l’arabe... mais même les 100% Arabes le parlent de moins en moins en France donc bon.
 

Ninive

Nomad addict
Bladinaute averti
Latifa quitte la France tu verras plus perso nne te fera ***** avec ca

En france les gens sont obsédés par l origine des gens ils ont besoin tout de suite de savoir qu'elle est ton origine pour te caser ou il faut

Avec mon prenom maghrébin on m'a jamais demandé mes origines en ireland, au canada non plus...meme en suisse sauf certains les francophones
 

Soumiyah

Wait and See, Habibi
VIB
Le syndrome du Q entre deux chaises
J’ai du mal à croire à cet article mais bon..

et puis cette partie me fait doucement sourire :

"Du côté arabe, pour certains, je suis trop blanche de peau pour être ‘autorisée’ à avoir des origines arabes. » 😂

Si ce témoignage est vrai la nana faudrait qu’elle arrête de se prendre la tête
Elle est aussi française que tunisienne et ceci n’en déplaise aux racistes et à ceux qui n’ont rien d’autre à faire de leur vie.
 
Haut