L'attentat de Mogadiscio, ou “l’extrême vulnérabilité de la Corne de l’Afrique”

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Le pays d’Afrique de l’Est a connu l’attaque la plus meurtrière depuis plus de deux ans, samedi 28 décembre. Pour sortir de la spirale de la violence, la coopération renforcée entre États voisins est indispensable, soutient le journal kényan The Daily Nation.

Au moins 79 personnes ont perdu la vie et 149 autres ont été blessées dans l’explosion d’un camion piégé en Somalie, samedi 28 décembre. Parmi les victimes, dans la capitale Mogadiscio, “des parents se rendant au travail, des étudiants sur le chemin de l’université, des ingénieurs étrangers et des commerçants”, énumère le correspondant en Afrique de l’est du New York Times.

L’ampleur de l’attaque, la plus meurtrière depuis plus de deux ans, “démontre à quel point la situation se détériore dans le pays” poursuit le quotidien américain. “C’est un rappel que la guerre contre le terrorisme est loin d’être gagnée dans la Corne de l’Afrique”, confirme The Daily Nation, au Kenya, État voisin où des attentats ont également eu lieu.


https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/terrorisme-lattentat-de-mogadiscio-ou-lextreme-vulnerabilite-de-la-corne-de-lafrique
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Attentat en Somalie : le bilan s'alourdit à 81 morts dans l'attaque de Mogadiscio

 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Bah tu sais la colonisation, les richesses de l'Afrique, le pouvoir etc.....n'ont jamais rendu service aux africains .....rien à voir avec la religion si c'est à celà que tu pensais.....l'axe du mal comprend usa+arabie+issrael....cherchez les intérêts à ce que ces pays ne s'en sortent jamais....aujourd'hui la Libye et pourtant le pays africain le plus riche qui est obligé de mendier aujourd'hui....


Qui est derrière tout ça ? Un point commun : une idéologie mortifère, elle glorifie la mort et exècre le vivant
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Somalie : plusieurs morts dans une explosion tout près du Parlement à Mogadiscio


Un attentat à la voiture piégée à proximité du Parlement à Mogadiscio, mercredi, a fait au moins quatre morts et une dizaine de blessées, a annoncé la police somalienne. Les islamistes Shebab ont revendiqué l'attaque.

L'explosion d'une voiture piégée à proximité de l'Assemblée nationale à Mogadiscio, mercredi 8 janvier, a fait au moins quatre morts et plus de dix blessés, a annoncé la police somalienne. Mais le bilan pourrait s'alourdir.
L'attentat a été revendiqué par les islamistes Shebab, affiliés à Al-Qaïda. Le groupe terroriste a mené récemment plusieurs attaques, notamment dimanche contre une base américano-kényane au Kenya, voisin de la Somalie, tuant trois Américains.
Lorsqu'elle a explosé, la voiture piégée se trouvait avec d'autres véhicules à hauteur d'un barrage routier le long de la route Maka Al-Mukarama, près de la zone de Sayidka, où est situé le Parlement somalien. "La charge était à bord d'un véhicule", a indiqué un policier à l'AFP. "Les forces de sécurité pensent que parce qu'il n'arrivait pas à passer le barrage routier, le kamikaze l'a fait exploser".
"Il y avait d'autres véhicules dans la file qui attendaient le contrôle de sécurité au barrage lorsque l'explosion a eu lieu", a ajouté la même source. "Les informations initiales dont nous disposons indiquent que quatre personnes ont été tuées et plus de dix autres blessées".

Les Shebab contrôlent encore de vastes zones rurales

Une épaisse fumée noire s'est élevée dans le ciel de Mogadiscio après l'explosion, qui a été entendue à plusieurs kilomètres de là. Plusieurs coups de feu ont également été entendus dans la foulée de l'explosion, mais les autorités n'ont confirmé aucun éventuel combat entre forces de sécurité et Shebab. Un témoin qui se trouvait dans une épicerie non loin du lieu de l'explosion, a assuré avoir vu "les corps de plusieurs personnes tuées par des éclats de shrapnel dans leur véhicule".
Les Shebab mènent régulièrement des attaques à la voiture piégée à Mogadiscio. Ils ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et les 20 000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).
Chassés de Mogadiscio en 2011, ils ont perdu l'essentiel de leurs bastions mais contrôlent toujours de vastes zones rurales, d'où ils mènent leurs opérations. Malgré les coûteux efforts internationaux pour les vaincre, ces rebelles islamistes ont réalisé le 28 décembre 2019 l'une des opérations les plus meurtrières de la décennie en Somalie, l'explosion d'un véhicule piégé dans la capitale ayant fait 81 morts.
 
Haut