La LCR dénonce lutilisation de ses autocollants par des policiers en civil

LA LCR DÉNONCE L’UTILISATION DE SES AUTOCOLLANTS PAR DES POLICIERS EN CIVIL - comment faire ensuite confiance à la police ? (LBS)

Les images ont été diffusées sur les chaînes de télévision le soir même de la manifestation parisienne du 28 mars. Puis signalées dans la presse avant de circuler sur Internet. Lors de ce défilé contre le contrat première embauche (CPE), des policiers en civil ont arboré des autocollants de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) pour mieux se fondre dans la masse des manifestants. L’initiative a fait immédiatement réagir la direction de l’organisation trotskiste. Et plus largement les organisateurs des services d’ordre des cortèges.

Le drôle de manège des policiers en civil avait été repéré dès le début de la manifestation dans le "pôle fixe" de la LCR au métro Saint-Marcel. "Ils étaient une vingtaine au milieu de nos militants. On leur a mis la pression pour qu’ils dégagent et, après quelques minutes, on a arraché leur badge", raconte Pierre X., responsable du service d’ordre (SO). Quelques heures plus tard, les mêmes, blousons et vestes à nouveau décorés d’autocollants de la LCR, mais aussi de Lutte ouvrière (LO), de la Confédération nationale du travail (CNT) ou de syndicats, se trouvaient en première ligne "au contact" des jeunes manifestants participant aux échauffourées avec les CRS, place de la République.

Dans les petits cercles des "SO", les témoignages sur les différentes incursions des policiers en civil et les tabassages de manifestants à terre ont alors afflué, certains constatés par Le Monde.

Le malaise a succédé à l’étonnement. " Ce sont de sales méthodes, qui favorisent les provocations", commente Olivier Besancenot, porte-parole de la LCR. L’organisation d’extrême gauche craint des amalgames qui mettraient les militants politiques "en danger". "Imaginez un manifestant de la LCR pris à partie par des jeunes ayant eu affaire à des flics en civil portant le même badge que lui. C’est comme si nous portions des brassards "police"", s’inquiète Christian Picquet, du bureau politique. Un point de vue qui semble partagé : "C’est inadmissible de voir des policiers infiltrer nos rangs.

On avait négocié avec la préfecture qu’ils restent à l’écart des cortèges", assure Bernard Allaire, chef du service d’ordre de l’union syndicale Solidaires. La LCR a décidé, lundi 3 avril, à la veille d’une nouvelle journée de manifestations, d’écrire au ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, ainsi qu’au préfet de police de Paris, pour protester et demander que "chacun soit dans son rôle de manière ostensible et transparente".

Sylvia Zappi

LE MONDE | 04.04.06
 
Ce n'est pas un mythe. "La milice du capital", comme l'appelle les militants de l'extrême gauche, est présente dans les manifs pour assurer un certain ordre. Pour ce faire, certains en civil se fondent effectivement dans la masse pour pouvoir repérer les "agitateurs" à l'origine des casses, mais également pour repérer aussi les meneurs afin de les neutraliser si l'ordre leur a été donné. D'autres encore sont présents pour avoir des informations concernant à la fois les syndicats mais aussi les partis politiques, c'est l'affaire des RG, tout cela dans le but de "ficher" les personnes susceptibles d'appartenir à ces groupements.
Enfin, la police le dit sans complexe, certains, en civil toujours, sont chargés de provoquer les CRS lors des face à face avec les manifestants et parfois même ils sont amenés à payer des volontaires qui ont pour mission de le faire. Le but recherché étant de salir et de décridibiliser le mouvement social aux yeux de l'opinion publique, sachant que l'accent sera particulièrement mis sur ces non évènements plutôt que sur la portée politique même de ce mouvement collectif.
Ce n'est d'ailleurs pas un secret de polichinelle.
 
Jaures à dit:
(...)
Enfin, la police le dit sans complexe, certains, en civil toujours, sont chargés de provoquer les CRS lors des face à face avec les manifestants et parfois même ils sont amenés à payer des volontaires qui ont pour mission de le faire. Le but recherché étant de salir et de décridibiliser le mouvement social aux yeux de l'opinion publique, sachant que l'accent sera particulièrement mis sur ces non évènements plutôt que sur la portée politique même de ce mouvement collectif.
Ce n'est d'ailleurs pas un secret de polichinelle.

c'est tres interessant mais j'aimerais savoir d'ou tu sors tes sources steuplé ?
surtout qd tu ecrit cette phrase en gras
c'est tres tres interessant franchement je n'avais jamais entendu la police dire ca, tu l'a entendu ou ?
c'est qd meme grave si c vrai.
j'attend tes sources merci.
 
zmax91 à dit:
c'est tres interessant mais j'aimerais savoir d'ou tu sors tes sources steuplé ?
surtout qd tu ecrit cette phrase en gras
c'est tres tres interessant franchement je n'avais jamais entendu la police dire ca, tu l'a entendu ou ?
c'est qd meme grave si c vrai.
j'attend tes sources merci.

Mais oui que c'est grave, mais tout le monde le sait, il suffit d'en parler avec des responsables syndicalistes ou politiques, des anecdotes il y en a en veux-tu en voilà. Et les agents de police (certains de bonne foi et qui ne sont pas forcèment là que pour casser du manifestant) te le disent eux mêmes, ils le disent en "off".
Ceci étant, les pratiques sont connues de tous, mais je pense que ce n'est pas le fond du problème, ça reste amérement anécdotique. Ce que je trouve insupportable c'est qu'ils aient de tels agissements en entrainant la responsabilité de certaines organisations, notamment en portant leurs autocollants, c'est un peu lâche comme procédé.
 
zmax91 à dit:
c'est tres interessant mais j'aimerais savoir d'ou tu sors tes sources steuplé ?
surtout qd tu ecrit cette phrase en gras
c'est tres tres interessant franchement je n'avais jamais entendu la police dire ca, tu l'a entendu ou ?
c'est qd meme grave si c vrai.
j'attend tes sources merci.


bah il suuffit d'aller sur rebellion.org ou .fr ou .com, je sais plus mais là bas t'a des témoignages de gens qui ont été dans les manifs à Panam et qui décrivent bien la tactique des keufs de laisser faire les casseurs par ex.
 
nadeen à dit:
bah il suuffit d'aller sur rebellion.org ou .fr ou .com, je sais plus mais là bas t'a des témoignages de gens qui ont été dans les manifs à Panam et qui décrivent bien la tactique des keufs de laisser faire les casseurs par ex.
les coup pouilleux des keuf poilleux je les connais par coeur c'est pas ca qui m'interesse, je voulais savoir quel policier a osé denoncer ces methodes et surtout par quelles voix officielles c'est cette info qui me manquait.
jusqu'a aujourd'hui j'ai connu et rencontré qu'un seul policier qui a eu le courage de denoncer la fripouilles policieres, et qd je vous parle de courage c'est dans tout le sens honnorable du terme.
il s'appel Erik Blondin et je lui offre tout mon respect.

http:// lesogres.org/article.php3?id_article=1406
 
pfff....des centaines de jeunes qui agressent des innocents, cassent et brulent et on va nous les casser car des flics en civil font leur boulot..
c'est vraiment le monde a l'envers
 
GoodLife à dit:
pfff....des centaines de jeunes qui agressent des innocents, cassent et brulent et on va nous les casser car des flics en civil font leur boulot..
c'est vraiment le monde a l'envers

Il ne s'agit pas de remettre en cause le travail de la police. Seulement, il existe certaines pratiques qui laissent franchement à désirer et je ne dis pas cela pour dédouanner les casseurs qui entrent dans le jeu de la provocation, parce que finalement ils n'attendaient que cela.
La police provoque et accélère l'arrivée de la casse pour légitimer encore plus son action.
Tout n'est pas aussi blanc ou noir...
 
GoodLife à dit:
pfff....des centaines de jeunes qui agressent des innocents, cassent et brulent et on va nous les casser car des flics en civil font leur boulot..
c'est vraiment le monde a l'envers


non, mais je t'explique : la question n'est pas pourquoi les jeunes agressent ? la question est plutôt "pourquoi les flics ne font rien" parce que crois moi s'ils le voulaient, ils arrêteraient tous les casseurs en 2-2 fissa mais ça les arrange qu'il y ait des casseurs parce que comme ça la manifestation se disperse

si tu crois qu' en France, tout le monde est protégé par la police, fô redescendre sur terre :)

leur boulot, c'est protéger les riches et harceler les pauvres sans les protéger bien évidemment ;-)
 
nadeen à dit:
non, mais je t'explique : la question n'est pas pourquoi les jeunes agressent ? la question est plutôt "pourquoi les flics ne font rien" parce que crois moi s'ils le voulaient, ils arrêteraient tous les casseurs en 2-2 fissa mais ça les arrange qu'il y ait des casseurs parce que comme ça la manifestation se disperse

si tu crois qu' en France, tout le monde est protégé par la police, fô redescendre sur terre :)

leur boulot, c'est protéger les riches et harceler les pauvres sans les protéger bien évidemment ;-)

Nan, mais laisse le. A force de souffler, il va se degonfler comme une baudruche.
 
Haut