L'enfer et le paradis existent-ils ?

Que non ! Et je viens de nouveau de te répondre !
il ne peut être Jésus dans la description d'Ezechiel

Versets:1,27;1,28

1.27 Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour, depuis la forme de ses reins jusqu'en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu et comme une lumière éclatante, dont il était environné.
1.28 Tel l'aspect de l'arc qui est dans la nue un jour de pluie, ainsi était l'aspect de cette lumière éclatante, qui l'entourait. C'était une image de la gloire de l'Eternel. A cette vue, je tombai sur ma face, etj'entendis la voix de quelqu'un.qui parlait.


1.28 "...Et j'entendis la voix de quelqu'un qui parlait."

La voix ne vient pas de sa bouche
La voix sort ailleurs que de l'intérieur du scaphandrier,
tout simplement; rien de plus normal.


Ce quelqu'un a un microphone à l'intérieur et
ce quelqu'un c'est l'homme.



c'est la description d'un scaphandrier
 
Dernière édition:

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
c'est la description d'un scaphandrier

N'importe quoi !

A la suite des infidélités de son peuple, Dieu va livrer ce sanctuaire visible à la destruction ; son trône doit donc s'en éloigner. Voilà pourquoi ce trône est ici transformé en un chariot mobile. De là aussi le changement apporté à la forme des chérubins. Ils ont maintenant quatre faces au lieu d'une seule et quatre ailes au lieu de deux. C'est que tout est calculé maintenant pour le mouvement, comme précédemment pour le repos. Mais Dieu n'abandonne pas seulement son domicile précédent ; il va s'en chercher un nouveau. D'abord, il veut accompagner son peuple en captivité. Je serai là, dit-il, votre sanctuaire (11.16) ; puis c'est le moment où la révélation spéciale accordée à Israël va commencer à faire place à la révélation universelle. Nébucadnetsar et les Babyloniens, Cyrus et les Perses, vont être appelés à contempler le bras de l'Eternel. Et comme le chérubin à la face unique et au regard fixé vers l'arche représentait la révélation à Israël seul, le chérubin à quatre faces, tournées vers les quatre côtés de l'horizon, est le symbole de l'action universelle de Dieu et de sa révélation qui va s'adresser désormais au monde entier. Il y avait ici un problème graphique inouï à résoudre : c'était de représenter l'idée de la toute-puissance et de l'action universelle de Dieu sous une forme sensible, finie et localisée. C'est ce qui a produit les combinaisons étranges qui étonnent dans tout le tableau. Plus tard, quand la gloire de Jéhova, parfaitement révélée en Jésus, s'élèvera en sa personne sur le trône divin, tout cet appareil de mouvement disparaitra de nouveau. Les quatre chérubins n'auront plus chacun qu'une face unique, et au lieu de voler, ils seront couchés à l'entour du trône immobile où siège le Seigneur et d'où il remplit l'univers et règne sur toutes choses (Apocalypse 4.6-7 ; Romains 14.9).

Source : la Bible annotée.
 
N'importe quoi !

A la suite des infidélités de son peuple, Dieu va livrer ce sanctuaire visible à la destruction ; son trône doit donc s'en éloigner. ...

Source : la Bible annotée.
j'ai pas besoin de tout mélanger visiblement tu es en train de réécrire la Bible

un enlèvement c'est très simple:

1.24 j'entendis le bruit de leur aile, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou a la voix du Tout Puissant, c'était un bruit tumultueux, comme celui d'une armée; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.
1.25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsque ils s'arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes
3.12 Et l'esprit m'enleva, et j'entendis derrière moi le bruit d'un grand tumulte. Bénie soit la gloire de l'Eternel, du lieu de sa demeure!
3.13 J'entendis le bruit des ailes des animaux, frappant l'une contre l'autre,
le bruit des roues auprès d'eux, et le bruit d'un grand tumulte.
3.14 L'esprit m'enleva et m'emporta, j'allais, irrité et furieux, et la main de l'Eternel agissait sur moi avec puissance.
-----
comment expliquer le bruit d'un moteur, en un bruit continu, c'est parfait comme description

du lieu de sa demeure qu'il crois

l'esprit m'enleva, il parle de ce qui fait du bruit. Les roue c'est pas le Tout Puissant

ce kidnaping est claire

la description d'un scaphandrier et l'homme dedans

1.27 Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour, depuis la forme de ses reins jusqu'en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu et comme une lumière éclatante, dont il était environné.
1.28 Tel l'aspect de l'arc qui est dans la nue un jour de pluie, ainsi était l'aspect de cette lumière éclatante, qui l'entourait. C'était une image de la gloire de l'Eternel. A cette vue, je tombai sur ma face, etj'entendis la voix de quelqu'un.qui parlait.

c'est un arc en ciel, comme peut le faire nos CD (Disque compact)

si c'est un scaphandrier la voix retransmis à l'extérieur peut bien venir d'ailleurs

mais pourquoi as-tu besoin de regarder ailleurs
c'est toi qui fait n'importe quoi et qui fait tout pour discrédité ces textes, sa sert à rien, c'est pas ainsi que tu fais avancer le schmilblick

toi aussi tu a 4 faces cotés gauche et droit, et devant et derrière

dans un avion il y a 4 ailes celui en queue est compté c'est l'aspect de un sur la vue en 4 positions

Jésus n'était même pas au berceau en ce temps là essaie de te tenir au limite.

même le moteur est décrit

1.15 Je regardais ces animaux, et voici il y avait une roue sur terre, près des animaux, devant leurs quatre faces.
10.9 Je regardais, et voici, il y avait quatre roues près des chérubins, une roue près de chaque chérubin,
10.9 et ces roues avaient l'aspect d'une pierre de chrysolithe.
1.16 A leur aspect et à leur structure, ces roues semblaient être en chrysolithe, et toutes les quatre avaient la même forme; leur aspect, et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
10.10 A leur aspect, toutes les quatre avaient la même forme; chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
10.13 j'entendis qu'on appelait les roues tourbillon

chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.

c'est une turbine les ailettes quand ils tournent forme une roue, celle qui est derrière aussi

pour faire tourbillon c'est comme une hélice

Bien à toi.
 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
Aucun bruit de moteur !!!

18
L'Eternel est représenté comme un monarque qui monte sur son char en donnant l'ordre du départ.

19
Le chariot divin s'arrête un moment à la porte orientale du parvis extérieur. C'est comme si l'Eternel se recueillait encore quelques instants avant de franchir ce seuil. De son côté, le peuple à qui Ezéchiel raconte sa vision doit réfléchir à la gravité solennelle de ce moment.

C'est par cette même porte que Jéhova rentrera dans le temple à la tête du peuple
 
Aucun bruit de moteur !!!

18
L'Eternel est représenté comme un monarque qui monte sur son char en donnant l'ordre du départ.

19
Le chariot divin s'arrête un moment à la porte orientale du parvis extérieur. C'est comme si l'Eternel se recueillait encore quelques instants avant de franchir ce seuil. De son côté, le peuple à qui Ezéchiel raconte sa vision doit réfléchir à la gravité solennelle de ce moment.

C'est par cette même porte que Jéhova rentrera dans le temple à la tête du peuple
Non aucun bruit, à part cela:
1.24 j'entendis le bruit de leur aile, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou a la voix du Tout Puissant, c'était un bruit tumultueux, comme celui d'une armée; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.
1.25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsque ils s'arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes

j'ai comme l'impression que tu as une lunette filtrante, il y a des choses que tu refuses même que c'est écrit dans le même livre que le tien, c'est pour cela qu'au catéchisme on t'en a jamais parlé, un enfant pourrait poser des questions embarrassantes.
quand c'est "ou" c'est pas "comme" la descriptions d'un bruit continu
c'est pas la description d'un chariot, c'est juste 2 roues

au début c'est cette description:

1.4 Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux,
1.4 une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous cotés
1.4 une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l'airain poli, sortant du milieu du feu.
1.13 l'aspect de ces animaux ressemblait à des charbons de feu ardents,
1.13 c'était comme l'aspect des flambeaux, et ce feu circulait entre les animaux;
1.13 il jetait une lumière éclatante, et il en sortait des éclairs
1.14 Et les animaux couraient et revenaient comme la foudre.
1.5 Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l'aspect avait une ressemblance humaine

animaux, c'est ce qui bouge, à l'intérieur de la turbine il y a du feu

1.22 Au-dessus des têtes des animaux, il y avait comme un ciel de cristal resplendissant,
10.1 Je regardai, et voici, sur le ciel qui était au-dessus de la tête des chérubins, il y avait comme une pierre de saphir,
1.26 au-dessus du ciel qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de semblable a une pierre de saphir,
1.22 qui s'étendait sur leurs têtes dans le haut.
10.1 on voyait au-dessus d'eux quelque chose de semblable à une forme de trône.
1.26 en forme de trône; et sur cette forme de trône apparaissait comme une figure d'homme placé dessus en haut.

ce ciel
c'est une verrière ou du plexiglas
pierre de saphir. ce son le feux de position
semblable à une forme de trône. c'est le siège dans le cockpit
une figure d'homme en aucun cas un vraie Dieu

quand au lieux ils peuvent être confondu, toute les rivières se ressemble

le mieux c'est d'être plus ouvert.

Bien à toi.
 
Aucun bruit de moteur !!!

18
L'Eternel est représenté comme un monarque qui monte sur son char en donnant l'ordre du départ.

19
Le chariot divin s'arrête un moment à la porte orientale du parvis extérieur. C'est comme si l'Eternel se recueillait encore quelques instants avant de franchir ce seuil. De son côté, le peuple à qui Ezéchiel raconte sa vision doit réfléchir à la gravité solennelle de ce moment.

C'est par cette même porte que Jéhova rentrera dans le temple à la tête du peuple
Non aucun bruit, à part cela:
1.24 j'entendis le bruit de leur aile, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou a la voix du Tout Puissant, c'était un bruit tumultueux, comme celui d'une armée; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.
1.25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsque ils s'arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes

j'ai comme l'impression que tu as une lunette filtrante, il y a des choses que tu refuses même que c'est écrit dans le même livre que le tien, c'est pour cela qu'au catéchisme on t'en a jamais parlé, un enfant pourrait poser des questions embarrassantes.
quand c'est "ou" c'est pas "comme" la descriptions d'un bruit continu
c'est pas la description d'un chariot, c'est juste 2 roues

au début c'est cette description:

1.4 Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux,
1.4 une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous cotés
1.4 une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l'airain poli, sortant du milieu du feu.
1.13 l'aspect de ces animaux ressemblait à des charbons de feu ardents,
1.13 c'était comme l'aspect des flambeaux, et ce feu circulait entre les animaux;
1.13 il jetait une lumière éclatante, et il en sortait des éclairs
1.14 Et les animaux couraient et revenaient comme la foudre.
1.5 Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l'aspect avait une ressemblance humaine

animaux, c'est ce qui bouge, à l'intérieur de la turbine il y a du feu

1.22 Au-dessus des têtes des animaux, il y avait comme un ciel de cristal resplendissant,
10.1 Je regardai, et voici, sur le ciel qui était au-dessus de la tête des chérubins, il y avait comme une pierre de saphir,
1.26 au-dessus du ciel qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de semblable a une pierre de saphir,
1.22 qui s'étendait sur leurs têtes dans le haut.
10.1 on voyait au-dessus d'eux quelque chose de semblable à une forme de trône.
1.26 en forme de trône; et sur cette forme de trône apparaissait comme une figure d'homme placé dessus en haut.

ce ciel
c'est une verrière ou du plexiglas
pierre de saphir. ce son le feux de position
de semblable à une forme de trône. c'est le siège dans le cockpit

 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
Non aucun bruit, à part cela:
1.24 j'entendis le bruit de leur aile, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou a la voix du Tout Puissant, c'était un bruit tumultueux, comme celui d'une armée; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.
1.25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsque ils s'arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes
Ce bruit est celui des anges, le bruit que faisaient leurs ailes quand ils volaient.

Ne vois-tu pas que "feux de position" et "cockpit" sont des mots d'aujourd'hui et tu fais avec tes explications un anachronisme insensé !
 
Ce bruit est celui des anges, le bruit que faisaient leurs ailes quand ils volaient.

Ne vois-tu pas que "feux de position" et "cockpit" sont des mots d'aujourd'hui et tu fais avec tes explications un anachronisme insensé !
si c'était des anges, c'est le bruit du vent, mais pas celui d'armée en marche

mais il n'est pas question des anges, il connais le mot ange

bien oui c'est des mots d'aujourd'hui comment expliquer la vue d'un avion avec des mots anciens

l'enlèvement c'est pas par les anges


1.24 j'entendis le bruit de leur aile, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou a la voix du Tout Puissant, c'était un bruit tumultueux, comme celui d'une armée; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes.
1.25 Et il se faisait un bruit qui partait du ciel étendu sur leurs têtes, lorsque ils s'arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes
3.12 Et l'esprit m'enleva, et j'entendis derrière moi le bruit d'un grand tumulte. Bénie soit la gloire de l'Eternel, du lieu de sa demeure!
3.13 J'entendis le bruit des ailes des animaux, frappant l'une contre l'autre,
le bruit des roues auprès d'eux, et le bruit d'un grand tumulte.
3.14 L'esprit m'enleva et m'emporta, j'allais, irrité et furieux, et la main de l'Eternel agissait sur moi avec puissance.

c'est pas un ange c'est un homme, pourquoi tu ne dis pas les choses comme ils sont écrit.

1.27 Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour, depuis la forme de ses reins jusqu'en haut, et depuis la forme de ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu et comme une lumière éclatante, dont il était environné.
1.28 Tel l'aspect de l'arc qui est dans la nue un jour de pluie, ainsi était l'aspect de cette lumière éclatante, qui l'entourait. C'était une image de la gloire de l'Eternel. A cette vue, je tombai sur ma face, et j'entendis la voix de quelqu'un. qui parlait.

il voit bien l'homme dans un scaphandrier et ce que dit l'homme passe par un micro
ce quelqu'un qui parle ne sort pas directement de l'homme.



3.12 Et l'esprit m'enleva, et j'entendis derrière moi le bruit d'un grand tumulte. Bénie soit la gloire de l'Eternel, du lieu de sa demeure!

le lieu de sa demeure n'est autre que ce qu'il décrit quand c'est en fonction !

puis il y a les roues

1.15 Je regardais ces animaux, et voici il y avait une roue sur terre, près des animaux, devant leurs quatre faces.
10.9 Je regardais, et voici, il y avait quatre roues près des chérubins, une roue près de chaque chérubin,
10.9 et ces roues avaient l'aspect d'une pierre de chrysolithe.
1.16 A leur aspect et à leur structure, ces roues semblaient être en chrysolithe, et toutes les quatre avaient la même forme; leur aspect, et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
10.10 A leur aspect, toutes les quatre avaient la même forme; chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
10.13 j'entendis qu'on appelait les roues tourbillon

 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB

puis il y a les roues

1.15 Je regardais ces animaux, et voici il y avait une roue sur terre, près des animaux, devant leurs quatre faces.
10.9 Je regardais, et voici, il y avait quatre roues près des chérubins, une roue près de chaque chérubin,
10.9 et ces roues avaient l'aspect d'une pierre de chrysolithe.
1.16 A leur aspect et à leur structure, ces roues semblaient être en chrysolithe, et toutes les quatre avaient la même forme; leur aspect, et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
10.10 A leur aspect, toutes les quatre avaient la même forme; chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
10.13 j'entendis qu'on appelait les roues tourbillon

Ces roues achèvent de donner à toute l'apparition la figure d'un chariot. Le rapport entre les chérubins et les roues paraît figurer celui qui existe entre les forces invisibles que la volonté de Dieu fait agir dans le monde et leurs effets visibles dans l'univers. Il y a harmonie parfaite entre les causes supérieures et les résultats terrestres.
 
Ces roues achèvent de donner à toute l'apparition la figure d'un chariot. Le rapport entre les chérubins et les roues paraît figurer celui qui existe entre les forces invisibles que la volonté de Dieu fait agir dans le monde et leurs effets visibles dans l'univers. Il y a harmonie parfaite entre les causes supérieures et les résultats terrestres.
tu manque d'imagination.
et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d'une autre roue.
10.13 j'entendis qu'on appelait les roues tourbillon

il n'y a pas de force invisible c'est toi qui dit cela, ce qui est écrit dit le contraire


3.14 " L'esprit m'enleva et m'emporta, j'allais, irrité et furieux, et
la main de l'Eternel agissait sur moi avec puissance.

c'est l'esprit de la machine, un homme de cette époque peut très bien croire cela.
3.12 Et l'esprit m'enleva, et j'entendis derrière moi le bruit d'un grand tumulte

comme un avion pas un chariot, c'est des roues dans des roues comme dans nos réacteurs plus le bruit

dedans c'est la figure d'homme qui porte un scaphandre et qu'il prend pour Dieu
1.27 Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour,

l'airain poli est un métal

d'ailleurs ils vont prendre l'énergie de cette machine.

10.2 Et l'Eternel dit à un homme vêtu de lin: Va entre les roues sous les chérubins, remplis tes mains de charbons ardents que tu prendras entre les chérubins, et repands-les sur la ville! et il y alla devant mes yeux.
10.6 Ainsi l'Eternel donna cet ordre à l'homme vêtu de lin: prends du feu entre les roues, entre les chérubins! et cet homme alla se placer près des roues.
10.7 Alors un chérubin étendit la main entre les chérubins vers le feu qui était entre les chérubins; il en prit, et le mit dans les mains de l'homme vêtu de lin. Et cet homme le prit, et sortit

aucun lien entre un chérubin et un chariot tu rêves

chariot de la Bible 3
Esaïe
28.27
On ne foule pas la nielle avec le traîneau, Et la roue du chariot ne passe pas sur le cumin; Mais on bat la nielle avec le bâton, Et le cumin avec la verge.
28.28
On bat le blé, Mais on ne le bat pas toujours; On y pousse la roue du chariot et les chevaux, Mais on ne l'écrase pas.

Amos
2.12
Et vous avez fait boire du vin aux nazaréens! Et aux prophètes vous avez donné cet ordre: Ne prophétisez pas!
2.13
Voici, je vous écraserai, Comme foule la terre un chariot chargé de gerbes.

la Bible est plus terre à terre que toi.
 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
tu manque d'imagination.

dedans c'est la figure d'homme qui porte un scaphandre et qu'il prend pour Dieu
1.27 Je vis encore comme de l'airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour,

C'est toi qui en as beaucoup trop !

Le feu représente la vie divine qui agit incessamment sans se fatiguer, qui se communique sans s'épuiser et qui finit par consumer irrésistiblement tout ce qui lui fait obstacle.
 
C'est toi qui en as beaucoup trop !

Le feu représente la vie divine qui agit incessamment sans se fatiguer, qui se communique sans s'épuiser et qui finit par consumer irrésistiblement tout ce qui lui fait obstacle.
Non le feu représente le feu c'est brillant
l'airain poli est un métal

la vie divine certainement pas
1.4 Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux,
1.4 une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous cotés
1.4 une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l'airain poli, sortant du milieu du feu.
1.13 l'aspect de ces animaux ressemblait à des charbons de feu ardents,
1.13 c'était comme l'aspect des flambeaux, et ce feu circulait entre les animaux;
1.13 il jetait une lumière éclatante, et il en sortait des éclairs
1.14 Et les animaux couraient et revenaient comme la foudre.
1.5 Au centre encore, apparaissaient quatre animaux, dont l'aspect avait une ressemblance humaine


quelque chose qui a été fait par des humains difficile à décrire sans la connaissance du monde moderne.

il y a même la partie électrique qui décrit

10.12 Tout le corps des chérubins, leur dos, leurs mains, et leurs ailes, étaient remplis d'yeux, aussi bien que les roues tout autour, les quatre roues.
1.18 Elles avaient une circonférence et une hauteur effrayante, et à leur circonférence les quatre roues étaient remplies d'yeux tout autour.



mot: LES YEUX
S'il le dit, c'est que c'est particulier et important.
Ce ne sont pas 5 ou 10 yeux; l'appareil était "remplis d'yeux,".
Le corps, le dessus, les rectangles d'ouverture, l'aile et le pourtour du moteur.
C'est écrit verset 10.12 le mot "yeux"a été bien choisi autant pour la matière
que pour sa fonction, le capteur ne capte que la lumière.(photons).
Une "matière" vitrifiée et un fond particulier pour chaque cellule n'est pas loin de l'oeil;
l'oeil humain est sensible à la lumière, il
donne des informations sous forme
électrique et chimique au cerveau.
Il distingue plusieurs ondes
(rouge, bleu, vert, etc..) Ce
sont des capteurs comme nos
panneaux voltaiques, ceux décrits par Ezechiel ,
on le devine, sont d'une qualité supérieure.
Souvenez-vous, au tout début il dit "1.13 ...comme l'aspect des
flambeaux, et ce feu... ...sortait des éclairs." vous en conviendrez que
nos turboréacteurs actuels ne font pas des éclairs, ont le verra peut être
dans l'avenir. Est-ce le début de l'ère atomique maîtrisée (fusion) ?
Et encore plus tard, sans feu ? (comme les engins dans le ciel apercus
par de nombreuses personnes) !​
 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
Olma à dit:
10.2 Et l'Eternel dit à un homme vêtu de lin: Va entre les roues sous les chérubins, remplis tes mains de charbons ardents que tu prendras entre les chérubins, et repands-les sur la ville! et il y alla devant mes yeux.
10.6 Ainsi l'Eternel donna cet ordre à l'homme vêtu de lin: prends du feu entre les roues, entre les chérubins! et cet homme alla se placer près des roues.
10.7 Alors un chérubin étendit la main entre les chérubins vers le feu qui était entre les chérubins; il en prit, et le mit dans les mains de l'hommevêtu de lin. Et cet homme le prit, et sortit

aucun lien entre un chérubin et un chariot tu rêves
Ton interprétation est purement matérialiste. Or la Bible n'est pas un livre matérialiste?

Les Charbons ardents sont l'emblème de la sainteté de Dieu qui consume ceux qui la repoussent et qui vivifie, en les purifiant, ceux qui s'abandonnent à elle. On voit ici la dignité supérieure de l'homme vêtu de lin. Il pénètre jusqu'au foyer même de la vie divine, dans l'intérieur de ce chariot divin où était renfermé le feu.

Dans l'intervalle des globes. Les angles du chariot étant formés par les chérubins et ses côtés fermés par leurs ailes étendues, on ne pouvait pénétrer dans l'intérieur que par les intervalles laissés entre les roues en forme de globes qui étaient placées au pied des chérubins.
 
Ton interprétation est purement matérialiste. Or la Bible n'est pas un livre matérialiste?

Les Charbons ardents sont l'emblème de la sainteté de Dieu qui consume ceux qui la repoussent et qui vivifie, en les purifiant, ceux qui s'abandonnent à elle. On voit ici la dignité supérieure de l'homme vêtu de lin. Il pénètre jusqu'au foyer même de la vie divine, dans l'intérieur de ce chariot divin où était renfermé le feu.

Dans l'intervalle des globes. Les angles du chariot étant formés par les chérubins et ses côtés fermés par leurs ailes étendues, on ne pouvait pénétrer dans l'intérieur que par les intervalles laissés entre les roues en forme de globes qui étaient placées au pied des chérubins.
La Bible est matérialiste, arrête de rêver, c'est un combustible, tu détournes le mot sainteté, rien à voir avec le chariot écrit seulement 3 fois (Esaïe) et (Amos) pas dans Ezéchiel, ni avec Daniel qui c'est aussi fait enlever.

l'homme vêtu de lin c'est un robot il porte une protection, la personne qui raconte décrit les choses avec des mots qu'il connais.

10.6
Ainsi l'Éternel donna cet ordre à l'homme vêtu de lin: Prends du feu entre les roues, entre les chérubins! Et cet homme alla se placer près des roues.
10.7
Alors un chérubin étendit la main entre les chérubins vers le feu qui était entre les chérubins; il en prit, et le mit dans les mains de l'homme vêtu de lin. Et cet homme le prit, et sortit.
10.8
On voyait aux chérubins une forme de main d'homme sous leurs ailes.


Les roues c'est comme les turbines, des roues alignées quand ils tournent c'est comme des roues.

l'esprit est dans la machine au poste de commende, petit esprit, toi tu met une majuscule c'est faux, tu n'est pas honnête même avec toi même.
s'il aurais vue une voiture, c'est sûr l'esprit est dans la voiture don le moteur tourne tout seul

1.12 Chacun marchait droit devant soi, ils allaient ou l'esprit les poussait à aller, et ils ne se tournaient point dans leur marche.
1.20 Ils allaient ou l'esprit les poussait à aller, et les roues s'élevaient avec eux, car l'esprit des animaux était dans les roues.
1.21 Quand ils marchaient, elles marchaient, quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient,
10.17 Quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient, et
1.21 quand ils s'élevaient de terre, les roues s'élevaient avec eux, car l'esprit des animaux était dans les roues.
10.17 quand ils s'élevaient, elles s'élevaient avec eux, car l'esprit des animaux était en elles.
10.19 ...sous mes yeux quand ils partirent, accompagnés des roues. Ils s'arrêtèrent à l'entrée de la porte de la maison
10.19 de l'Eternel vers l'orient, et la gloire du Dieu d'Israël était sur eux, en haut.
11.22 Les chérubins déployèrent leurs ailes, accompagnés des roues;
11.22 et la gloire du Dieu d'Israël était sur eux, en haut

l'Eternel c'est l'homme avec son scaphandrier en haut dans le nez de l'appareil au commende
 
Haut