• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

L'Espagne obligée de rendre Sebta et Melilia si ...

  • Initiateur de la discussion Spearzek
  • Date de début
S

Spearzek

Le diplomate et expert espagnol Ángel Manuel Ballesteros a déclaré que son pays, serait obligé de rendre Sebta et Melillia au Maroc, si il réussi à régler son contentieux avec la Grande Bretagne qui occupe depuis des siècles, le rocher de Gibraltar à l’extrême sud de la péninsule ibérique.

Ángel Manuel Ballesteros a indiqué que les cartes géostratégiques des équilibres des puissances dans la région, ne permettraient à un seul pays de dominer les deux rives du hautement stratégique pour la sécurité du monde et pour l’économie international, le détroit de Gibraltar.

Ballesteros qui donnait interview au web média espagnol El Faro Digital, a souligné que le nombre croissant de marocains musulmans des deux enclaves occupées, sympathisants de plus en plus avec les revendications marocaines, ainsi que la conjoncture stratégique internationale, ne vont point au bénéfice des thèses espagnoles.

«Le temps est l’allié du Maroc» remarque le haut diplomate espagnol, s’expliquant ainsi, l’attitude pas trop activiste du royaume dans son processus de revendication des deux villes.

Pour Ángel Manuel Ballesteros, le Maroc n’ira ni à l’ONU, ni à la cour de justice international, pour porter plainte, il laisse mûrir le fruit stratégiquement, pour que sa récupération des deux villes, qui sait internationalement inévitable, se fasse aux moindres frais.

lemag
 
A

AncienMembre

Non connecté
Le diplomate et expert espagnol Ángel Manuel Ballesteros a déclaré que son pays, serait obligé de rendre Sebta et Melillia au Maroc, si il réussi à régler son contentieux avec la Grande Bretagne qui occupe depuis des siècles, le rocher de Gibraltar à l’extrême sud de la péninsule ibérique.

Ángel Manuel Ballesteros a indiqué que les cartes géostratégiques des équilibres des puissances dans la région, ne permettraient à un seul pays de dominer les deux rives du hautement stratégique pour la sécurité du monde et pour l’économie international, le détroit de Gibraltar.

Ballesteros qui donnait interview au web média espagnol El Faro Digital, a souligné que le nombre croissant de marocains musulmans des deux enclaves occupées, sympathisants de plus en plus avec les revendications marocaines, ainsi que la conjoncture stratégique internationale, ne vont point au bénéfice des thèses espagnoles.

«Le temps est l’allié du Maroc» remarque le haut diplomate espagnol, s’expliquant ainsi, l’attitude pas trop activiste du royaume dans son processus de revendication des deux villes.

Pour Ángel Manuel Ballesteros, le Maroc n’ira ni à l’ONU, ni à la cour de justice international, pour porter plainte, il laisse mûrir le fruit stratégiquement, pour que sa récupération des deux villes, qui sait internationalement inévitable, se fasse aux moindres frais.

lemag
C'est bien pour ça que ça n'arrivera jamais.

D'ailleurs, les habitants des trois zones concernées (Gibraltar, Ceuta et Melilla) veulent rester ce qu'ils sont aujourd'hui.

A partir du moment où les Etats, le droit international et la volonté des populations concernées vont à l'encontre de la "rétro-cession", il y a peu de chances que ça arrive un jour.
 
Moudroussino

Moudroussino

VIB
.



Quitte à perdre les deux villes, je préfère le rocher entre les mains de la reine d'Angleterre toujours fidèle au royaume du Maroc que les espagnols.
Le rocher de Jabal Tarik entre les mains des espagnols ne servira que pour surveiller le Maroc.




.
 
S

Spearzek

C'est bien pour ça que ça n'arrivera jamais.

D'ailleurs, les habitants des trois zones concernées (Gibraltar, Ceuta et Melilla) veulent rester ce qu'ils sont aujourd'hui.

A partir du moment où les Etats, le droit international et la volonté des populations concernées vont à l'encontre de la "rétro-cession", il y a peu de chances que ça arrive un jour.
Aucun de ces parametres n'est figé.

Le droit international peut changer d'avis. Et la volonté des petites populations pourra aller au gré de l'économie et du politique.

Cela dit, il y a bien plus de chances que l'Espagne rende Sebta et Melilia que la Grande Bretagne rende Gibraltar. Ces quelques dizaines de km2 ne nous serviront pas à grand chose, par contre le point stratégique du détroit, les Spaniards pourront toujours rêver :joueur:
 
A

AncienMembre

Non connecté
Aucun de ces parametres n'est figé.

Le droit international peut changer d'avis. Et la volonté des petites populations pourra aller au gré de l'économie et du politique.

Cela dit, il y a bien plus de chances que l'Espagne rende Sebta et Melilia que la Grande Bretagne rende Gibraltar. Ces quelques dizaines de km2 ne nous serviront pas à grand chose, par contre le point stratégique du détroit, les Spaniards pourront toujours rêver :joueur:
Sans doute, sans doute... Advienne que pourra et selon ce qu'Il voudra !
 
E

elgato

Gibraltar restera toujours anglais;

avec l Espagne le point le plus dur de la négociation c est comme dans les divorces..

Qui va garder les singes?
 
kouskous

kouskous

اللهم أنزل الرحمة في قلوب الناس
Modérateur
.



Quitte à perdre les deux villes, je préfère le rocher entre les mains de la reine d'Angleterre toujours fidèle au royaume du Maroc que les espagnols.
Le rocher de Jabal Tarik entre les mains des espagnols ne servira que pour surveiller le Maroc.




.
les espagnoles surveillent déjà le Maroc
 
amsawad

amsawad

Tayri nem tuder g-ul inu
Contributeur
Quand on vend une ville... on la perd a jamais
 
A

AncienMembre

Non connecté
Quitte à perdre les deux villes, je préfère le rocher entre les mains de la reine d'Angleterre toujours fidèle au royaume du Maroc que les espagnols.
Le rocher de Jabal Tarik entre les mains des espagnols ne servira que pour surveiller le Maroc.
Ce n'est pas logique. Être juste, c'est en bonne partie accorder aux autres ce qu'on voudrait se voir accordé. Si tu considères que Ceuta et Melilla doivent revenir au Maroc pour des raisons historiques, alors tu dois aussi vouloir que Gibraltar revienne à l'Espagne pour être cohérent.

Sinon, c'est que ta logique est différente, et tu penses que ce qui est bon pour le Maroc n'est pas forcément bon pour les autres. On peut appeler ça de l'impérialisme.
 
E

elgato

les espagnoles surveillent déjà le Maroc
tout le monde surveille tout le monde mais de nos jours pas la peine de rester debout sur un rocher en plein soleil avec un radar pour surveiller;

rien qu en lisant Bladi les espagnols connaissent tous les petits secrets du Maroc

c est vrai au niveau rumeurs et scoops on trouve pas mieux
 
Intissarr

Intissarr

VIB
les gens vivants à Gibraltar veulent en général rester anglais... impossible que ça redevienne espagnol ce coin là.

c'est surement pareil pour Ceuta et Melilla, ils veulent sans doute pas redevenir marocains.
et j'ai pas l'impression que le Maroc soit pressé de récupérer la patate chaude.
 
Courir

Courir

Tas beau courir, Tu ne me rattrapes pas
VIB
ça na rien n'avoir avec l'Espagne
c'est toute la stratégie militaire de l'OTAN
Pour une telle décision
 
H

hichameknasi

Ceuta et Melilla sont déjà marocaines demographiquement 52% des habitants de Melilla sont marocains et 47% pour ceuta. Sachant que le nombre d'enfant par femme avoisine 4 unités :) pour les marocaines de ceuta et melilla dans pas longtemps ces villes seront restitué "ri bel fen" comme on dit .
 
W

Welldone

Le diplomate et expert espagnol Ángel Manuel Ballesteros a déclaré que son pays, serait obligé de rendre Sebta et Melillia au Maroc, si il réussi à régler son contentieux avec la Grande Bretagne qui occupe depuis des siècles, le rocher de Gibraltar à l’extrême sud de la péninsule ibérique.
oui sauf que les habitants de Gibraltar sont des british citizens, ils ne veulent pas être citoyens espagnoles.

Donc cela jamais ne se réalisera.
 
Moudroussino

Moudroussino

VIB
Ce n'est pas logique. Être juste, c'est en bonne partie accorder aux autres ce qu'on voudrait se voir accordé. Si tu considères que Ceuta et Melilla doivent revenir au Maroc pour des raisons historiques, alors tu dois aussi vouloir que Gibraltar revienne à l'Espagne pour être cohérent.

Sinon, c'est que ta logique est différente, et tu penses que ce qui est bon pour le Maroc n'est pas forcément bon pour les autres. On peut appeler ça de l'impérialisme.

Tu n'es pas marocain : ça ne te regarde pas.




.
 
PriapeDivin

PriapeDivin

les gens vivants à Gibraltar veulent en général rester anglais... impossible que ça redevienne espagnol ce coin là.

c'est surement pareil pour Ceuta et Melilla, ils veulent sans doute pas redevenir marocains.
et j'ai pas l'impression que le Maroc soit pressé de récupérer la patate chaude.
Qu'ils veulent ou ne veulent pas, là n'est pas vraiment le problème. Je pense que le Maroc a renoncé à Ceuta et Mélillla. IL ne déploie plus autant d'effort pour les récupérer et semble afficher une volonté de façade. On comprend en filigrane que c'est mort.
 
DamlijGhita

DamlijGhita

Nationaliste Open Mind
Le diplomate et expert espagnol Ángel Manuel Ballesteros a déclaré que son pays, serait obligé de rendre Sebta et Melillia au Maroc, si il réussi à régler son contentieux avec la Grande Bretagne qui occupe depuis des siècles, le rocher de Gibraltar à l’extrême sud de la péninsule ibérique.

Ángel Manuel Ballesteros a indiqué que les cartes géostratégiques des équilibres des puissances dans la région, ne permettraient à un seul pays de dominer les deux rives du hautement stratégique pour la sécurité du monde et pour l’économie international, le détroit de Gibraltar.

Ballesteros qui donnait interview au web média espagnol El Faro Digital, a souligné que le nombre croissant de marocains musulmans des deux enclaves occupées, sympathisants de plus en plus avec les revendications marocaines, ainsi que la conjoncture stratégique internationale, ne vont point au bénéfice des thèses espagnoles.

«Le temps est l’allié du Maroc» remarque le haut diplomate espagnol, s’expliquant ainsi, l’attitude pas trop activiste du royaume dans son processus de revendication des deux villes.

Pour Ángel Manuel Ballesteros, le Maroc n’ira ni à l’ONU, ni à la cour de justice international, pour porter plainte, il laisse mûrir le fruit stratégiquement, pour que sa récupération des deux villes, qui sait internationalement inévitable, se fasse aux moindres frais.

lemag
Youpi youpi youpi
C'est chouette !
 
DamlijGhita

DamlijGhita

Nationaliste Open Mind
.



Quitte à perdre les deux villes, je préfère le rocher entre les mains de la reine d'Angleterre toujours fidèle au royaume du Maroc que les espagnols.
Le rocher de Jabal Tarik entre les mains des espagnols ne servira que pour surveiller le Maroc.


Pas toujours pas toujours
 
Haut