L'essence des faits

Récemment, des scientifiques ont découvert que la zone du toupet contrôle la bonne prise de décision, donc tant qu'elle est active et efficace, les décisions prises seraient plus précises et plus sages .prophet Mohamed (La paix soit sur lui) dit dans sa supplication (oh mon Dieu, mon toupet est entre ta main) [Rapporté par Ahmed].

dans cette supplication, il y a une soumission complète du prophète à son dieu, qu'il soit exalté comme dieu contrôle ce qu'il veut et prédétermine tout ce qu'il veut. Les scientifiques ont également découvert que la zone du toupillon joue un rôle vital dans la réalisation, le pilotage, la résolution de problèmes et la création. Alors que le prophète Mohamed avait soumis ce domaine pour son dieu.

Après de longues études sur les activités cérébrales, les scientifiques avaient découvert que la zone la plus importante est le toupet (partie avant de la tête) car cette zone est responsable de la création et du pilotage des opérations.Le prophète Mohamed (que la paix soit sur lui) confirme que cette zone est si importante. , et c'est un miracle qui témoigne que le prophète est sincère.

Comment pourrait-il être au courant de ce problème à une époque où personne n'en sait rien? Dieu lui a enseigné tout cela

Prêche Public ✨La Vie Des Sahabas ☪ Française Convertie à l’Islam ☪Valérie Ép 18

Bilal Ibn al Habachi le Premier Muezzin de l'Islam ✨La Vie Des Sahabas ☪Valérie Ép 19

 
Bilal Ibn al Habachi 🌟 Une Volonté Forte ✨La Vie Des Sahabas ☪ Valérie Ép 20

Commis de la révélation 📖✍ Zayd Ibn Thabit (rah) ✨La Vie Des Sahabas ☪ Valérie Ép 21

Une Famille Type Musulmane 🎀🌙🕋✨La Vie Des Sahabas ☪ Valérie Ép 22
 
Noël et 25 Décembre



out d’abord, rappelons la situation géographique des événements. Jésus est né à Bethléem, aujourd’hui appelée Beït Lahm (ville est située à 9 km environ au sud de Jérusalem se trouvant sur une région montagneuse à une altitude de 777 mètres). Les conditions climatiques y sont les mêmes qu’à Jérusalem. En effet, au mois de décembre (Kislev selon le calendrier juif), c’est l’hiver.

La bible mentionne par ailleurs à de nombreuses reprises le temps qu’il fait en hiver dans cette région et la différence évidente entre la saison estivale et hivernale. Les écrits font référence (directement ou indirectement) de nombreuses fois (exemple Zekaria 14:8, Mathieu 24:20, 1 Corinthiens 16:6, 2 Timothée 4:21, Chant de Salomon 2:11...) et l’associent aux conditions froides et pluvieuses qui l’accompagnent.

Le temps pluvieux et glacial qu’il fait à cette époque de l’année s’accorde avec les dires de l’écrivain biblique Esdras qui explique que Kislev (novembre-décembre) est “la saison des averses, et qu’il n’est pas possible de rester dehors” en Esdras 10:9, 13.



Or le soir de la naissance de Jésus justement, les bergers des environs vivaient dehors et dormaient en plein air à cette époque de l’année (Luc 2:8-11).

Ce serait une chose impossible à faire en hiver là-bas, par contre c’est dans les habitudes des bergers de la région en été ou en automne. Ces premières considérations climatiques permettent donc d’affirmer avec certitude que Jésus ne serait pas né une nuit d’hiver.



Afin de déterminer la date de naissance de Jésus, nous disposons d’un autre moyen. En calculant la date de naissance à partir de la date de sa mort. Cette date est mentionnée clairement dans les Écritures, et reconnue par tous puisque qu’elle figure même sur notre calendrier grégorien : le fameux Vendredi saint, qui correspondrait à la date de sa mort. Dans les faits, Jésus est mort le vendredi 14 Nisan de l’an 33.

Ce jour était une journée de printemps qui serait le 3 avril 33 selon le calendrier julien (utilisé par les Romains à l’époque) soit le 1er avril 33 selon notre calendrier grégorien actuel. Jésus était alors âgé de 33 ans et demi.

Plusieurs éléments permettent de déterminer avec certitude que Jésus était mort à cet âge-là. En soustrayant donc 6 mois à cette date, on trouve la date d’anniversaire de Jésus : au début du mois d’octobre (le mois juif Tishri-Éthanim).
 
Noël et 25 Décembre



out d’abord, rappelons la situation géographique des événements. Jésus est né à Bethléem, aujourd’hui appelée Beït Lahm (ville est située à 9 km environ au sud de Jérusalem se trouvant sur une région montagneuse à une altitude de 777 mètres). Les conditions climatiques y sont les mêmes qu’à Jérusalem. En effet, au mois de décembre (Kislev selon le calendrier juif), c’est l’hiver.

La bible mentionne par ailleurs à de nombreuses reprises le temps qu’il fait en hiver dans cette région et la différence évidente entre la saison estivale et hivernale. Les écrits font référence (directement ou indirectement) de nombreuses fois (exemple Zekaria 14:8, Mathieu 24:20, 1 Corinthiens 16:6, 2 Timothée 4:21, Chant de Salomon 2:11...) et l’associent aux conditions froides et pluvieuses qui l’accompagnent.

Le temps pluvieux et glacial qu’il fait à cette époque de l’année s’accorde avec les dires de l’écrivain biblique Esdras qui explique que Kislev (novembre-décembre) est “la saison des averses, et qu’il n’est pas possible de rester dehors” en Esdras 10:9, 13.



Or le soir de la naissance de Jésus justement, les bergers des environs vivaient dehors et dormaient en plein air à cette époque de l’année (Luc 2:8-11).

Ce serait une chose impossible à faire en hiver là-bas, par contre c’est dans les habitudes des bergers de la région en été ou en automne. Ces premières considérations climatiques permettent donc d’affirmer avec certitude que Jésus ne serait pas né une nuit d’hiver.



Afin de déterminer la date de naissance de Jésus, nous disposons d’un autre moyen. En calculant la date de naissance à partir de la date de sa mort. Cette date est mentionnée clairement dans les Écritures, et reconnue par tous puisque qu’elle figure même sur notre calendrier grégorien : le fameux Vendredi saint, qui correspondrait à la date de sa mort. Dans les faits, Jésus est mort le vendredi 14 Nisan de l’an 33.

Ce jour était une journée de printemps qui serait le 3 avril 33 selon le calendrier julien (utilisé par les Romains à l’époque) soit le 1er avril 33 selon notre calendrier grégorien actuel. Jésus était alors âgé de 33 ans et demi.

Plusieurs éléments permettent de déterminer avec certitude que Jésus était mort à cet âge-là. En soustrayant donc 6 mois à cette date, on trouve la date d’anniversaire de Jésus : au début du mois d’octobre (le mois juif Tishri-Éthanim).
 
Quant au choix actuel du 25 décembre, plusieurs sites internet traitent du sujet et expliquent les origines de cette célébration, qui sont en fait païennes et non bibliques. Selon d’autres sources, il s’agirait d’une date importante pour les païens romains, c’est un fête pour rendre hommage à saturne, une étoile dans le ciel.



D’ailleurs, ni Jésus lui-même, ni ses premiers disciples (les premiers chrétiens) ne célébraient son anniversaire de naissance (même la date réelle) ni aucune autre fête de naissance.



Le Qur’an affirme aussi que la période de naissance de Jésus était en été, période des dattes mûres que la Vierge Marie mangea avant d’accoucher :

« Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton oeil se réjouisse ! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui : ] "Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain". » [Sourate 19 - Maryam / Versets 25 et 26]



Il est à souhaiter que tous les chrétiens qui croient vraiment en Dieu, réfléchiront, et arriveront à faire la distinction entre les commandements de Dieu et les innovations des hommes.

Fêter une fête païenne et imiter une autre communauté, c’est prendre le risque d’être ressuscité parmi elle.

Qu’Allâh puisse guider la Oumma dans la voie droite et nous assister dans ce but.



La Naissance de Jésus(psl) dans le Coran et dans la Bible ...




Ahmed Deedat sur la vrai date de naissance de Jesus ﷺ - ...

 
Il existe de nombreux cultes, sectes, mouvements, philosophies et religions, dans le monde, qui prétendent tous être la meilleure voie à suivre ou l’unique voie pouvant mener à Dieu.

Comment déterminer lequel ou laquelle est véridique ou s’ils sont tous acceptables? Une des méthodes par lesquelles nous pouvons arriver à trouver des réponses consiste à mettre de côté toutes les différences superficielles dans les enseignements de ces divers systèmes de croyance et à identifier l’objet d’adoration principal auquel ils s’adressent, de façon directe ou indirecte. Les fausses religions ont toutes en commun un concept de base par rapport à Dieu : soit elles prétendent que tous les hommes sont des divinités (i.e. que Dieu vit en chacun de nous), ou que certains hommes étaient Dieu, ou que la nature est Dieu (i.e. que Dieu se trouve en chaque chose), ou encore que Dieu n’est qu’un produit de l’imagination de l’homme.

Nous pouvons donc affirmer que le message fondamental des fausses religions est que Dieu peut être adoré à travers les choses ou les êtres de Sa création. Les fausses religions invitent les hommes à l’adoration de la création en attribuant des qualités divines à des choses ou des êtres créés. Par exemple, le prophète Jésus (que la paix soit sur lui) a invité ses fidèles à adorer Dieu; mais ceux qui se disent ses fidèles, de nos jours, l’adorent lui en tant que personne, prétendant qu’il était l’incarnation de Dieu.

Bouddha était un réformateur qui introduisit un certain nombre de principes humanistes dans la religion de l’Inde. Jamais il ne prétendit être Dieu ni ne suggéra à ses fidèles de le prendre pour objet d’adoration. Et pourtant, de nos jours, la majorité des bouddhistes de l’extérieur de l’Inde l’ont pris comme objet d’adoration et se prosternent devant des idoles faites à son image.

Il est facile de détecter les fausses religions et la nature biaisée de leurs origines en identifiant l’objet d’adoration de chacune. Dieu dit, dans le Coran :

« Ceux que vous adorez, en dehors de Lui, ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l’appui desquels Dieu n’a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n’appartient qu’à Dieu, et Il vous a commandé de n’adorer que Lui. Telle est la religion véritable, mais la plupart des gens ne le savent pas. » (Coran 12:40)

Certains diront que toutes les religions enseignent le bien, alors peu importe celle que nous suivons. À cela, nous répondons que toutes les fausses religions enseignent le pire de tous les péchés : l’adoration des choses et des êtres créés plutôt que le Créateur. Adorer la création est le pire péché dont l’homme peut se rendre coupable, car cela contredit la raison même pour laquelle il a été créé. L’homme a été créé pour adorer Dieu de façon exclusive, comme Dieu l’a clairement mentionné dans le Coran :

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)

Par conséquent, l’adoration de choses et d’êtres créés, qui est l’essence même de l’idolâtrie, est le seul péché que Dieu ne pardonne pas. Celui qui meurt alors qu’il est idolâtre, son compte est déjà réglé pour l’au-delà. C’est ce que Dieu révèle dans Son ultime révélation à l’humanité :

« Certes, Dieu ne pardonne pas qu’on Lui attribue des associés. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (Coran 4:48, 4:116)

Dr Zakir Naik - Pourquoi les cultes d'idolaterie sont ...

 

Ebion

Salueur ou salutateur? Telle est la question
VIB
C'est ça que tu as à lui répondre?

Ce que je veux dire, c'est que dans un forum, normalement chaque thread qu'on démarre est à propos d'un sujet bien précis.

Lui, il lance des tas de sujets différents, dont chacun mériterait sa propre discussion. Mais justement, on n'a pas le temps de « focaliser » parce qu'il passe déjà au sujet suivant.

C'est pour cela que je disais que son truc conviendrait mieux à un blogue. D'ailleurs peut-être qu'il tire de là son matériel...
 
Ce que je veux dire, c'est que dans un forum, normalement chaque thread qu'on démarre est à propos d'un sujet bien précis.

Lui, il lance des tas de sujets différents, dont chacun mériterait sa propre discussion. Mais justement, on n'a pas le temps de « focaliser » parce qu'il passe déjà au sujet suivant.

C'est pour cela que je disais que son truc conviendrait mieux à un blogue. D'ailleurs peut-être qu'il tire de là son matériel...
C'est pire que ça il est tout seul... @typologie se fait tapper de partout, alors qu'il y'a discussion, et lui il peut venir copier collé comme bon lui semble, moi je me dis qu'on peut voir justice partout à ce moment là, pas question de tapper, mais au moins que lui parle.
T'imagines on fait tous ça...
C'est la matrice, on se parle plus on se récite sans se regarder...
 


Les dangers des fausses rumeurs
Louange à Allah, prière et paix sur Son Envoyé ainsi que sur sa famille, sur ses Compagnons et sur ceux qui suivent le droit chemin.
La Loi divine vise à ce que la société islamique vive dans la paix, la fraternité, l’amour et la miséricorde, au point que ses membres forment un seul corps. A ce propos le Prophète () a dit : « L'image des croyants dans les liens d'amour, de miséricorde et de compassion qui les unissent les uns aux autres est celle du corps: dès que l'un de ses membres est malade, tout le reste du corps souffre d'insomnie et de fièvre.»


C’est pour cela que la Loi divine installe profondément dans l’âme des musulmans l’idée qu’ils sont comme des frères, laquelle idée est parfaitement résumée dans cette sentence de notre Prophète () : « Le musulman est le frère du musulman ». La Loi divine interdit à quiconque de commettre des actes ou de dire des paroles qui saperaient cette fraternité fondée sur la foi ou qui nuiraient aux bonnes relations sociales entre les musulmans d’une société donnée. Parmi les choses qui mettent le plus en péril les sociétés et qui leur nuisent au plus haut point on trouve les rumeurs, lesquelles sont créées, puis propagées et diffusées par des gens sans religion et en qui il est impossible de faire confiance, ces individus constituent la lie de la société, ils se font l'écho des pires ignorants.



Cher frère, si tu veux connaître les conséquences destructrices des rumeurs, il te suffit de savoir qu’aujourd’hui certains pays s’intéressent de très près à ces dernières. Ainsi, certains services de renseignements de ces pays se sont spécialisés dans la création, l’observation ou encore l’analyse des rumeurs. Il semblerait d’ailleurs que ces services ont été capables d’inventé des rumeurs qui ont provoqué des renversements de régimes ou ont été la cause de déstabilisations d’Etats ennemis.



Si tu observes l’histoire de l’Islam, tu dois te demander une chose : est-ce que l’assassinat du Prince des croyants ‘Uthmân ibn ‘Affân (surnommé «l’homme aux deux lumières ») (Radiya Allah Anhou) n’a-t-il pas eu essentiellement pour cause des rumeurs diffusées par des personnes malveillantes qui ont été captées par les oreilles des gens et répétées par leurs langues, lesquels gens n’ont absolument pas réfléchit à la gravité des paroles qu’ils ont aidé à répandre. Est-ce que les graves dissensions et autres batailles qui déchirèrent les musulmans et dont la cause fut l’assassinat de ‘Uthmân ne sont-elles pas les conséquences directes des rumeurs ?
Ô mon frère, médite le cas des premiers croyants parmi les Compagnons du Prophète (), ceux qui ont émigré vers l’Abyssinie armés de leur seule foi, laissant derrière eux leur famille, leur patrie et leurs biens, ils vécurent à l’ombre de la justice du roi de cette contrée, le Négus. Lorsqu’ils furent informés que les Mecquois s’étaient convertis à l’Islam, ils rentrèrent aussitôt à La Mecque ; toutefois, il s’avéra que la nouvelle de cette conversion massive n’était qu’une fausse rumeur. Après s’être assurés que cela était bien un mensonge, certains d’entre eux repartirent une seconde fois vers l’Abyssinie, mais ceux qui ne purent être du voyage furent châtiés par les gens de La Mecque. La principale cause de cette tragédie pour les musulmans ne fut-elle pas la rumeur ?


L’événement mensonger et les conséquences des rumeurs :
Cet événement mensonger qui a pour fondement une rumeur, laquelle fut répétée par les hypocrites et véhiculées par certains musulmans, a empêché de dormir les gens de la maison du Prophète () durant tout un mois. Les musulmans ont connu de graves dissensions et se sont déchirés à cause de cette fausse rumeur. La principale victime de cette dernière fut Aïcha, l’épouse bien-aimée de notre Prophète (). Voici de manière substantielle l’épreuve qu’a subie l’innocente Mère des croyants :
Du retour d'une expédition avec la Prophète (), lors d'une halte, Aïcha s'est éloignée du campement pour chercher son collier perdu alors que la caravane allait partir. Celle-ci s'ébranla donc sans Aïcha qui se retrouva seule dans la nuit au milieu de nulle part, elle retourna alors à l'endroit du campement où elle s'endormit. Ce n'est qu'au matin qu'un Compagnon, Safwân ibn al-Mu'attal al-Salmî, chargé d'assurer l'arrière-garde, retrouva Aïcha. Il la raccompagna donc pour rejoindre la caravane.

 
Quelques jours plus tard, des rumeurs malveillantes, initiées par 'Abdullah ibn 'Ubay ibn Salûl, commencèrent à circuler parmi des musulmans naïfs. D'ailleurs, un verset fut révélé concernant la diffusion de cette fausse rumeur : « Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez-vous pas : "Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah) ! C'est une énorme calomnie ?" » (Coran 24/16).
Quand ces rumeurs arrivèrent aux oreilles du Prophète (), il en fut extrêmement choqué. De son côté, Aïcha, qui trouvait le Prophète () froid à son égard sans comprendre pourquoi, ne fut informée de ces racontars que plus tard, car elle était restée un moment alitée pour cause de maladie. Cette rumeur aggrava donc encore l'état de santé d'Aïcha, néanmoins elle se décida à en chercher la source. Le Prophète () en fit de même et rassembla donc des témoignages solides qui le confortèrent dans l'idée que son épouse était innocente.
Convaincu de l'innocence d'Aïcha, le Prophète () monta sur le minbar et appela à exécuter le chef de cette sédition, 'Abdallah ibn 'Ubay ibn Salûl, et innocenta Safwân ibn al-Mu'attal al-Salmî. Hélas, les deux tribus médinoises, les 'Aws et les Khazradj, entrèrent en conflit dans la mosquée au sujet de l'exécution d'Ibn Salûl. Le Prophète () dut intervenir pour calmer les esprits.

Après cet épisode, le Prophète () décida de se rendre chez Aïcha afin d'évoquer directement le problème avec elle. Le Prophète () s’assit et prononça les deux témoignages de foi puis dit:
« Ô Aïcha, il m'est parvenu telle et telle chose sur ton compte ; si tu es innocente, Allah, exalté soit-Il, t’innocentera ; si tu as commis quelque faute, demande pardon à Allah et repens-toi auprès de Lui. En effet, si le serviteur reconnaît son péché puis se repent auprès d'Allah, exalté soit-Il, Allah, exalté soit-Il, accepte son repentir ».


Quand elle entendit ses paroles, elle sécha ses larmes puis se tourna vers son père et dit : « Répondez aux paroles du Messager d'Allah () ». Il dit : « Par Allah je ne sais quoi dire au Messager d'Allah () ». Puis elle se tourna vers sa mère qui donna la même réponse que son père. A ce moment elle dit : « Vous avez écouté ce récit qui a trouvé un écho dans vos âmes et vous y avez cru. Si je vous dis que je suis innocente, et Allah, exalté soit-Il, sait que je le suis, vous ne me croirez pas. Si j'avoue cette affaire, alors qu'Allah sait mon innocence, vous me croirez. Par Allah, je ne trouve rien d’autre à vous dire que la parole du père de Yûsuf (Alaihi Salam) : « [Il ne me reste plus donc] qu'une belle patience ! C'est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous racontez ! » (Coran 12/18).

Et c'est suite à cela que neufs versets clairs porteurs de l'innocence éternels d'Aïcha ont été révélés au Prophète (). Ces versets constituèrent autant de preuves irréfutables de sa vertu et de sa chasteté et révélèrent la réalité des hypocrites. Allah le Très Haut dit : « Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme pêché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment. » (Coran 24/11).
Le malheur se dissipa finalement et la peine du Messager () se transforma en joie. Il lui dit : « Réjouis-toi Aïcha, Allah, exalté soit-Il, t'a déclarée innocente ». Sa mère lui dit : « Va le rejoindre ». Aïcha dit par reconnaissance de la révélation de son innocence par Allah, exalté soit-Il, et par confiance en la place qu’elle occupait dans le cœur du Prophète () : « Par Allah je n'irai pas à lui et c'est Allah Seul que je loue».
 
Cette histoire terrible n’a pas besoin de commentaires, elle est pour nous l’occasion de rappeler à ceux qui véhiculent de fausses rumeurs qu’ils sont les proies d’un grave danger et qu’un châtiment très douloureux les attend. Il est à noter que le Prophète () a vu ce châtiment le jour où il a accompli al-Isrâ` wa l-Mi’râdj. Ainsi, durant cette fameuse nuit le Prophète () vit un homme renversé sur le dos, debout à côté de lui un homme muni d’un crochet de fer avec lequel il lui lacérait l’une des joues. Il lui déchirait la bouche jusqu’aux vertèbres du cou, et lui déchirait le nez et les yeux également jusqu’aux vertèbres. Puis il passait de l’autre côté, et faisait exactement la même chose sur l’autre flanc. A peine un côté déchiqueté se reformait-il pour reprendre sa forme initiale que l’homme au crochet recommençait à faire ce qu’il avait fait précédemment. Le Prophète () s’écria : « Gloire à Allah ! Qui sont ces deux personnages ? » L’ange qui l’accompagnait lui répondit que l’homme supplicié sortait le matin de chez lui et disait un mensonge qui était colporté partout.
Quant à ceux qui entendent les fausses rumeurs puis les répètent et en parlent, ils sont directement visés par la parole du Prophète ().

La vérité sur L'Islam, a regarder c'est excellent

Ahmed Deedat embarrasse un pasteur chrétien en révélant une vérité choquante !
 
Sauver sa famille des flammes de l'enfer - Hassan Iquioussen

J'ai dormi, j'ai rêvé... Quel est le sens ? - Hassan Iquioussen

Musulman, à la vie, à la mort... - Hassan Iquioussen

 
Les moines armés: à la découverte de la violence bouddhiste

La publication de Buddhist Warfare, un livre que j'ai co-édité avec Mark Juergensmeyer, est une expérience douce-amère car elle marque le point culminant d'un voyage qui a commencé par une exploration des aspects pacifiques du bouddhisme pour finir par raconter des parties de son côté sombre. Ce voyage, qui a duré une grande partie des six dernières années de ma vie, a commencé en 2003 lorsque ma femme et moi avons passé un peu plus d'un an en Thaïlande. C'est alors que j'ai commencé à faire des recherches sur l'activisme social bouddhiste qui allait être le sujet de ma thèse.



Les bouddhistes ne se battent pas sans croyance, et les massacres hideux qu'ils mènent contre des musulmans sans défense en Asie de l'Est découlent de leur conviction que personne d'autre qui a atteint le degré d'illumination et est moins qu'une fourmi, et le tueur ne forme pas une image mentale de l'assassiné (comme leurs étudiants nous l'enseignent qui promeuvent la loi de l'attraction et le pouvoir de l'être), car elle n'existe même pas, il n'y a donc rien de mal à la tuer pour préserver l'équilibre de l'univers.



Considérez le principe des clercs bouddhistes en tuant des adversaires! Ils affirment que tuer ceux qui ne croient pas en leurs croyances est une sorte de meurtre par pitié afin de se purifier en Enfer et de transférer leur âme dans le royaume de la vérité, car ce n'est en fait pas considéré comme un meurtre. Ce n'est pas différent d'éliminer une bête en phase terminale. C'est une excuse dangereuse derrière laquelle ils se cachent pour récolter des vies humaines, en particulier des musulmans, comme ils l'ont fait et le font en Thaïlande et en Birmanie.



Il y a un autre principe par lequel les moines bouddhistes justifient le meurtre de leurs adversaires, qui est la croyance du bouddhisme selon laquelle l'existence n'est qu'une illusion, et que la vérité n'est perçue qu'en atteignant le nirvana (c'est-à-dire l'annihilation en Dieu). Par conséquent; Pour quiconque ne croit pas au bouddhisme et n'est pas éclairé par sa lumière, le tuer dans cette vie n'est pas un véritable meurtre. Parce que c'est un accident dans le domaine de l'illusion. Ces victimes, qui ont été massacrées par des moines, sont appelées dans la théologie bouddhiste «icchantika», ce qui signifie: voilées de la lumière
 
Dans le livre "Sostitamati Baribricha" - qui est décrit comme le guide de "comment tuer avec l'épée de la sagesse" - le "Manjushri" éclairé du Bouddha montre que le tué n'est qu'un nom et une idée, et si le tueur est capable de vider son esprit de ces pensées et de ces noms pendant le meurtre, alors cela n'est pas considéré comme un meurtre.Plutôt, il n'y a pas de meurtre, ni de meurtrier face à la vérité, car «il n'y a pas d'épée, de karma ou de punition, »Mais c'est plutôt une question d'imagination.







Depuis ma prise de conscience initiale en 2004, j'ai commencé à porter un regard critique sur ma perspective antérieure sur le bouddhisme, qui protégeait une dimension étendue et historique des traditions bouddhistes: la violence. Les moines bouddhistes armés en Thaïlande ne font pas exception à la règle; ce sont des exemples contemporains d'une longue préséance historique. Pendant des siècles, les moines ont été à la tête ou armés dans les rangs des guerres. Comment cela pourrait-il être le cas? Mais plus important encore, pourquoi ai-je (et beaucoup d'autres) croire que le bouddhisme = paix



Propagande bouddhiste



C'est alors que j'ai réalisé que j'étais un consommateur d'une forme de propagande très réussie. Depuis le début des années 1900, des intellectuels monastiques bouddhistes tels que Walpola Rahula, D. T. Suzuki et Tenzin Gyatso, le quatorzième dalaï-lama, ont travaillé pour sensibiliser l'Occident à leurs cultures et traditions. Ce faisant, ils ont présenté des aspects spécifiques de leurs traditions bouddhistes tout en en laissant de côté d'autres. Ces moines bouddhistes n'étaient pas seuls dans cette représentation du bouddhisme. Comme Donald S. Lopez Jr. et d'autres l'ont montré de manière poignante, les universitaires ont rapidement emboîté le pas, de sorte que dans les années 1960, la culture populaire américaine ne dépeignait plus les traditions bouddhistes comme primitives, mais comme mystiques.



Pourtant, ces représentations mystiques n'ont pas supprimé la nature bidimensionnelle de la compréhension occidentale. Et si elle a contribué à l'histoire du bouddhisme, cette présentation d'un bouddhisme d'un autre monde a finalement volé aux bouddhistes leur humanité

.

Mais plus important encore, pourquoi ( beaucoup croire que le bouddhisme = paix

Dans un effort pour combattre ce point de vue et pour humaniser les bouddhistes, Mark Juergensmeyer et moi avons rassemblé une collection d'essais critiques qui illustrent l'histoire violente du bouddhisme en Mongolie, au Tibet, au Japon, en Chine, en Corée, en Thaïlande, au Sri Lanka et en Inde. .



Notre intention n'est pas de prétendre que les bouddhistes sont des gens en colère et violents - mais plutôt que les bouddhistes sont des gens et partagent ainsi le même spectre humain d'émotions, qui inclut le penchant pour la violence.



Un bouddhiste convertit à l'islam ┇┇Guidé Par Le Coran 2┇┇Notre Frère Ahmed Mayno du Japon​




Bouddhiste convertie à l'islam 1-5​

 
Le travail de la femme en islam
. On doit dire clairement que l’islam ne demande jamais à la femme d’assumer la responsabilité du travail hors de sa maison, mais il ne l’empêche pas de le faire selon les règles de la charia. L’islam libère la femme de la responsabilité du travail hors de son domicile pour que ses exigences ne l’asservissent pas ou ne l’exploitent pas.


Réfléchissez bien sûr la situation actuelle dans le monde d’aujourd’hui où le facteur économique ou matériel joue un rôle primordial dans la vie. En islam, l’économie est un facteur non négligeable, mais il y a d’autres facteurs et d’autres critères. Pour les autres, le facteur matériel est le plus important et représente le standard de la meilleure vie sociale, ce qui a minimisé beaucoup de droits et de facteurs vitaux dans la vie en général. Selon cette fausse norme suivie à cette époque, la femme qu’elle soit une fille dans la maison de son père, une épouse dans son domicile conjugal est chargée de dépenser pour elle-même. On a inspiré à la femme de cette époque que tous, hommes et femmes, doivent chercher à tout prix

d’amasser la plus grande quantité d’argent et de jouissances matérielles. Dans un tel environnement, la fille sera obligée de sortir chaque matin, à l’instar de chaque individu de la société pour gagner sa vie. On inspire également à la femme qu’il est honteux de voir son père, compatissant envers elle, travailler péniblement alors qu’elle être se passe de chercher un travail pénible hors de sa maison. Pour eux, il est inacceptable que le mari soit responsable de dépenser pour elle et pour la protection de la famille, alors l’épouse aura besoin de perdre tout espoir et rencontrera les circonstances difficiles de la vie quotidienne.

Le travail de la femme musulmane... - YouTube


Les Droits Économiques De La Femme En Islam-Zakir Naik ...

 
L’évènement de Israa wa Miiraj voyage nocturne et l’ascension

Le Messager r venait de perdre sa très aimée femme Khadija, source de confort et de soutien. Son oncle Abu Talib, son "second père" un soutient qui le défendait des attaques vicieuses de ses ennemis était lui aussi parti. Sa mission à Taif était pour lui une grande déception. Il avait essayé d'inviter des gens à l'Islam, mais dans une vengeance haineuse et humiliante, ils avaient envoyé leurs enfants après lui, lui jetant des pierres jusqu'à le faire saigner. C'était sincèrement l'année de la tristesse.

C'est alors qu’Allah a voulu honorer son Prophète Mohammed r et le conduire au ciel dans un miraculeux et profond voyage terrestre (Isrâ) voyage nocturne puis céleste (Mi’raj) l’ascension.

Cela c'est déroulé le 27ème jour du mois du Rajab. Il n’est pas nécessaire de distinguer ce jour ou cette nuit par n’importe quel acte d’adoration ou d’y célébrer une fête, mais juste de rappeler cet événement important qui fait partie de notre foi. Ce n’est pas un mythe mais une réalité, un miracle de Dieu pour honorer son Prophète bien aimé.

Le mois de Rajab fait partie des quatre mois sacrés. Il y a des Hadiths qui parlent de ses mérites. Le Messager (r) disait quand il voyait le croissant annonçant le début de ce mois sacré : « Oh Allah ! Béni pour nous le mois de Radjab et de Cha'bân et fais nous parvenir au mois de Ramadhân. »
 
Ce miracle fut une invitation adressée à Son bien-aimé serviteur Muhammad (r), la plus parfaite des créatures, par Le Miséricordieux. Allah a voulu l’honoré et lui fait voir réellement le monde extraordinaire du ciel pour que ce bas monde soit négligeable pour lui.

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. : [1] Gloire à Celui qui fit voyager de nuit Son Serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée la plus éloignée dont Nous avons béni les alentours, afin de lui faire découvrir certains de Nos signes ! Dieu est, en vérité, l’Audient et le Clairvoyant. » 17. Sourate du Voyage nocturne (Al-Isrâ’)

Dans un autre verset Allah nous parle de l’ascension :

« [12] Allez-vous donc lui contester ce qu’il a de ses propres yeux vu, [13] et alors qu’il l’avait déjà vu lors d’une précédente apparition, [14] près du Lotus de la limite, [15] non loin du Jardin du séjour des bienheureux, [16] au moment où un voile indéfinissable recouvrait le Lotus ? [17] Le regard du Prophète n’a ni dévié ni outrepassé la mesure, [18] et c’est ainsi qu’il lui fut donné de voir certains des plus grands signes de son Seigneur. » 53. Sourate de l’Étoile (An-Najm)

Selon la majorité des savants, ce voyage a été fait corps et âme et n’était pas un rêve.

Le prophète (r) s'est levé dans le milieu de la nuit pour visiter la Kaaba dans la Mecque. Après avoir prié un certain temps, il s'est endormi à coté de la Kaaba. L'Ange Gabriel (u) est venu et l'a réveillé.

Il le fit monter sur al-Buraq, une bête blanche avec des ailes, et ils se dirigent à une vitesse étonnante vers le nord, en direction de la mosquée d'Al-Aqsa à Jérusalem.

ð Cette mosquée est très importante pour les musulmans. C’est le troisième lieu saint de l’islam après la mosquée de la Mecque et celle de Médine.

ð Elle était la première Qibla des musulmans avant que Dieu les ordonne de se diriger vers la Kaaba.

ð Ce verset établi une relation étroite entre la mosquée « El Haram » de la Mecque et celle d’al-Quds, « El Aqsa ». Elles ont été toutes deux bénies par Allah ainsi que leur alentour. Un appel pour que les musulmans d’aujourd’hui ne néglige pas de tenter par tous les efforts de sauvegarder et restituer la terre sainte de la Palestine.

Quand ils ont atteint Jérusalem le Prophète r a prié en Imam dans les environs de Masdjid Al-Aqsa avec Abraham, Moïse, Jésus (Issa) et d'autres prophètes, paix sur eux.

ð La relation étroite entre ce qui a été révélé à Issa r fils de Marie et la révélation de Mohamed r et le lien de la même religion qui uni tous les prophètes qu’Allah a envoyé.

Le Miraj est l'ascension du Prophète r du rocher à l'intérieur de la mosquée, qui est connu sous le nom de Dôme du Rocher à Jérusalem vers le ciel.

Dans l’ascension Muhammad (r) a pu rencontrer ses frères prophètes (r). Ainsi, il a rencontré Adam (r) dans le premier ciel, Yahia (Jean) et Issa (Jésus) (r) dans le second, Youssef (Joseph) (r) dans le troisième, Idriss (r) dans le quatrième, Haroun (r) dans le cinquième, Moussa (r) dans le sixième et Ibrahim dans le septième ciel. Tous disaient en voyant le prophète (r) : « Bienvenu au frère vertueux et prophète vertueux » excepté Adam et Ibrahim (r) qui disaient Fils au lieu de frère.

Durant ce voyage le Prophète r a bien vu certaines des grandes merveilles de son Seigneur et a parlé avec Allah, Qui a instruit le Prophète r que les Musulmans doivent prier cinq fois par jour. (Elles étaient à l’origine 50)

ð L’importance de la prière.

Au matin, le Prophète (r) fit part de son voyage nocturne aux Mecquois qui se moquèrent de lui et le rapportèrent à Abou Bakr (t), qui rétorqua : « S'il le dit c'est que c'est vrai ! ». Depuis ce jour là le Messager l’a nommé « le véridique » (Assedik).

Selon Abou Hourayra (t), le Prophète reçut, la nuit de son ascension au ciel, deux récipients l'un plein de vin et l'autre plein de lait. Il les regarda et prit finalement le lait. Gabriel lui dit : «La louange est à Dieu qui t'a guidé à la saine nature (= l'Islam). Si tu avais pris le vin, ta communauté serait tombée dans l'errance». (Rapporté par Moslem)

Selon Anas (t), le Messager de Dieu a dit : «Au cours démon ascension au ciel, je suis passé devant des gens ayant des ongles de cuivre avec lesquels ils se griffaient le visage et la poitrine. Je demandai : «Qui sont ces gens là ? Ô Gabriel !» Il dit : «Ce sont ceux qui mangeaient la chair de leurs prochains et leur souillaient leur bonne réputation». (Rapporté par Abou Daoud

)
1\2 Le voyage nocturne et l'ascension - Chaykh Gilles Sadek

2\2 Le voyage nocturne et l'ascension - Chaykh Gilles Sadek
 
Montagnes de Varan
sauf qu'elles étaient un endroit où vivaient les fils d'Ismaël. «Dieu était avec le garçon et habitait dans le désert, et il avait l'habitude de cultiver un archer à l'arc, et il habita dans le désert de Varan, (Genèse 21: 18-21), puis l'Ancien Testament mentionna que les fils d'Ismaël habitèrent de Havila (au Yémen) à Shur , qui est en face de l'Égypte (Genèse 25).).

Par conséquent, la traduction jésuite (catholique) de la Bible déclare, à une surprise qui a choqué les chrétiens, que le grand-père du prophète Mahomet, que la paix soit sur lui était
'Ismail


: " : "Les descendants d'Ismail sont les Arabes du désert, et leur vie est une vie de voyage et d'indépendance. C'est ce qui nous rappelle l'époque préislamique et sa poésie" (Margins, p. 91 - sixième édition)!)!


Et avec cela, l'affaire est résolue, et un témoin de sa famille en a été témoin!
Banu Ismail sont les Arabes qui vivaient à La Mecque
De leurs descendants le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui.
Alors dis-nous, ô gens du Livre, où sont les Montagnes de Varan ?!

Oui, ce sont les montagnes de la région dans lesquelles Ismail, que la paix soit sur lui, et ses descendants, comme nous le dit la traduction catholique, ont grandi et grandi. C'est la chaîne de montagnes qui existe sur les frontières de la mer Rouge, qui s'étend pour inclure la Mecque d'un côté et Médine de l'autre côté, et ainsi la lumière brille une troisième fois avec la venue de Muhammad, que la paix soit sur lui

Dans Ésaïe 13/21 les érudits de la Bible nous enchantent avec ce titre (une révélation du côté arabe) de ces passages: «Un quartier des pays arabes, dans les bois des pays arabes, vous construisez, vous caravanes du Dadaen. Apportez de l'eau pour répondre aux assoiffés. Ô habitants du pays de Taima, remplissez le fugitif avec son pain. D'avant les épées, ils ont fui devant l'épée et l'arc tirés "... et ils sont vivants dans les pays arabes et dans son désert! Et y a-t-il autre chose dans la péninsule arabique que l'Islam et autre que Muhammad et son message? !? !


Quant au reste du texte, il s'agit d'une description précise de la situation du Messager et de son compagnon, l'ami Abou Bakr, alors qu'ils fuyaient la Mecque, tandis que les épées des Qurayshites entouraient la maison du Prophète. , paix et bénédictions soient sur lui, afin de le détruire après la mort d'Abu Talib, et ils ont mis de côté mille chameaux pour celui qui a amené le prophète Muhammad après son évasion et Tayma, ce qui signifie Médine!

C'est aux Arabes et au peuple de Tayma (Médine) de fournir au fugitif son pain et son eau après que le peuple de La Mecque l'ait chassé, et nous avons le droit de demander, pourquoi les Juifs -
ils ont été les premiers à attendre le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, aux portes de Taima, je veux dire Médine


L'Eglise vous cache que le Prophète Mohamed est cité dans la Bible ! prophet Mohamed in Bible.flv



 
quelqu'un m'a dit
Les Occidentaux considèrent les moines bouddhistes thaïlandais comme des célibataires, mais ils ne le sont pas.

non seulement les moines ont un penchant pour la violence mais aussi pour le sexe.

Des initiés m'ont raconté la pratique écœurante où les paysans amènent leur fille vierge dans le temple bouddhiste et la placent sur la table et une file de jeunes moines entrent et sortent de la pièce.
Le bouddhisme est bien plus maléfique que la façade pieuse et pacifique qu'ils nous montreraient

Les autorités indiennes ont arrêté un moine bouddhiste accusé d'avoir agressé sexuellement 15 garçons dans un centre de méditation qu'il dirige dans la ville à majorité bouddhiste de Bodgaya, selon une source sécuritaire.

Un responsable de la police a déclaré à l'AFP qu'il y avait de "graves accusations" contre le moine, Banti Shangbria Sugoi, arrêté mercredi et qui recevait dans son centre des garçons issus de familles pauvres, âgés de six à douze ans.

"Les garçons disent avoir été battus, agressés sexuellement et enfermés sans eau ni nourriture lorsqu'ils ont refusé", a ajouté le responsable, qui a demandé l'anonymat.


La ville de Bodhgaya est située dans l'état du Bihar, dans le nord-est de l'Inde, et abrite le temple Mahabudi, l'un des quatre lieux saints pour les bouddhistes, et des dizaines de milliers de personnes le visitent chaque année.

Cette affaire survient des semaines après la découverte d'un scandale sexuel impliquant un moine bouddhiste de premier plan en Chine qui agressait sexuellement des religieuses.

"De la Science à la Croyance " par Adrien Chauvet
Que signifie être croyant dans le contexte contemporain ? par Farid Slim
 
Changement de Qibla

Il y a plus de 1,5 milliards de musulmans dans le monde et chaque fois que l’un d’eux prie, il se tourne en direction de la Mecque. Le terme islamique pour cette direction est qiblah. Peu importe où il se trouve, donc, le musulman fait face à la Mecque, là où se trouve la Ka’bah. La Ka’bah est ce petit bâtiment de forme cubique recouvert d’un grand drap noir orné de broderies, situé dans la mosquée connue sous le nom de Masjid al-Haram, à la Mecque, en Arabie.



« À chaque (nation) une direction vers laquelle elle se tourne. Rivalisez donc les uns avec les autres dans les bonnes œuvres. Où que vous soyez, Dieu vous rassemblera [au Jour de la Résurrection], car Il est certes capable de tout. Et d’où que tu sortes (pour prier, ô Mohammed), tourne ton visage vers le Lieu Sacré d’adoration. Certes, voilà la vérité de la part de ton Seigneur ; et Dieu n’est pas inattentif à ce que vous faites. » (Coran 2:148-149)



Il va de soi que les musulmans n’adorent pas la Ka’bah comme telle, ni ce qu’elle contient; ce bâtiment ne constitue qu’un point central. Les musulmans n’adorent qu’un seul Dieu, le Très miséricordieux, le Très sage. Et c’est Dieu qui a décrété que lorsque les musulmans prient, ils doivent tous se tourner dans la même direction. C’est un signe d’unité qui rejoint l’idée d’unité omniprésente dans l’islam.



Le terme arabe pour prière est salah et cela dénote une connexion entre le croyant et Dieu; quand tous les croyants se tournent dans la même direction pour prier, cela ajoute encore à cette idée de connexion. La prière connecte le croyant à Dieu et la qiblah connecte, unit les croyants entre eux. Certains disent que si nous pouvions observer, du ciel, tous les croyants en train de prier, nous verrions des rangs de croyants s’inclinant et se prosternant comme les pétales d’une fleur s’ouvrant et se refermant à l’unisson.
 
La qiblah, i.e. la direction de prière, n’a pas toujours été la Mecque. Les premiers musulmans priaient en direction de la mosquée d’al-Aqsa, à Jérusalem. Environ seize mois après la migration du Prophète et de ses fidèles à Médine, la qiblah fut changée pour la Mecque. Selon le récit qu’en firent les compagnons du Prophète, ce changement apparut du jour au lendemain. Un jour, au cours de la prière du midi, le Prophète reçut une révélation de Dieu lui ordonnant de se tourner vers la mosquée al-Haram.



« Ainsi avons-Nous fait de vous la nation du juste milieu afin que vous soyez témoins à l’égard de l’humanité comme le messager sera témoin envers vous. Nous n’avions établi l’orientation première, vers laquelle tu te tournais, que pour déterminer qui suivrait le messager et qui tournerait les talons. En vérité, ce fut [une épreuve] difficile, sauf pour ceux qui étaient guidés par Dieu. Jamais Dieu ne fera pas en sorte que votre foi ait été vaine, car Dieu est plein de compassion et de miséricorde envers les gens. Nous t’avons vu tourner ton visage vers le ciel (afin d’être guidé, ô Mohammed). Alors maintenant, Nous t’orienterons vers une Qiblah qui t’est chère. Tourne ton visage en direction du Lieu Sacré d’adoration (à la Mecque); et vous, (ô musulmans), où que vous soyez, tournez votre visage dans sa direction, (lorsque vous priez). » (Coran 2:143-144)



À travers les siècles, des mathématiciens et astronomes ont établi diverses façons de déterminer la qiblah à partir de n’importe quel point sur la terre. Il y a deux moments précis, chaque année, où le soleil se trouve très exactement au-dessus de la Ka’bah, ce qui fait qu’en tout endroit ensoleillé, les ombres pointent en direction opposée à la qiblah. Il y a également deux moments, chaque année, où le soleil se trouve directement au-dessus du point exactement opposé à la qiblah, ce qui fait que les ombres pointent en direction de la qiblah.



Il est important, pour chaque musulman, de faire les efforts nécessaires pour déterminer la direction de la qiblah lorsqu’il prie. Mais il faut savoir qu’un léger écart n’invalide pas la prière d’une personne. Le prophète Mohammed a dit : « Ce qui se trouve entre l’est et l’ouest est la qiblah. » [1] De nos jours, il est très facile de localiser la qiblah en consultant une mappemonde et en traçant une ligne entre l’endroit où l’on se trouve et la Mecque. Des boussoles et des programmes informatiques sont aussi disponibles et la grande majorité des mosquées possèdent une sorte de niche, dans la salle de prière, qui détermine la direction de la prière.



L’islam est une religion d’unité. Les musulmans sont unis par leur croyance en un seul Dieu. Ils forment une grande communauté unie par la prière et par la direction dans laquelle elle prie. La qiblah n’est pas qu’une question de latitude et de longitude, c’est surtout une question d’unité, d’une communauté planétaire unie dans son adoration d’un Dieu unique, Créateur et Administrateur de l’univers





Sira 85 Changement de Qibla, toute une éducation derrière [Autourdelislam HD]



 
la polygamie légiférée pour celui qui en a les moyens et ne craint pas l’injustice,

car cela représente de nombreux intérêts comme la préservation de ses parties privées, [de celles] des femmes qu’il épouse, le bienfait qu’elles en tirent et l’augmentation de la progéniture, qui agrandit la oummah[1] et le nombre de ceux qui adorent Allah Seul [sans rien Lui associer]. La preuve en est la parole d’Allah, exalté soit-Il :

« Et si vous craignez de ne pas être justes envers les orphelins, alors épousez deux, trois ou quatre femmes parmi celles qui vous plaisent ; mais si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci, alors n'en épousez qu'une seule ou des esclaves que vous possédez. Cela, afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).


».[2] Sachant que le Prophète – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui – a épousé plus d’une femme et qu’Allah – exalté soit-Il – a dit : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et se remémore Allah fréquemment »


.[3] Le Prophète – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui – a également réagi à propos de ce que certains compagnons ont dit : « Quant à moi, je ne mange pas la viande », un autre a dit : «Et moi, je prie et ne dors pas», un autre encore a dit : « En ce qui me concerne, je n’épouse pas les femmes ». Lorsque cela a été rapporté au Prophète – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui –, il s’adressa aux gens après avoir rendu grâce à Allah et L’avoir loué et dit : « Il m’a été rapporté telle et telle chose ; or, quant à moi, je jeûne et je mange, je prie et je dors, je mange la viande et j’épouse les femmes. Quiconque s’écarte de ma tradition n’est pas des miens. » [4] Cette éminente formule qui vient de lui – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui – concerne aussi bien l’individu que la communauté tout entière. »[5]

Pourquoi L'Islam Autorise La Polygamie (Plus Qu'une ...
‪ف

La polygamie selon l'islam - YouTube
‪فيد
 
Je N'étais Pas Musulman ☪ J'ai Trouvé l'islam 🌙 Nouvelle Conversion à l'islam ✨Chantel 🎀 Ep 1


" La Vie Si Dure Sans l'Islam "🌙 Nouvelle Conversion à l'islam ✨Chantel 🎀Ép 2


"Vivre Sans Règles N'est Pas La Liberté " 🌙 Nouvelle Conversion à l'islam ✨Chantel 🎀Ép 3

 
bien des personnes ignorant l’Islam et qui ont entendu les gens dire quelque chose et l’ont répétée comme des perroquets – et combien sont les ignorants et les demi-lettrés à notre époque ! Il est possible que la plupart d’entre eux soient imprégnés de la culture occidentale, qu'ils aient tout étudié sauf l’Islam et aient connu toutes les sciences sauf celles de leur religion. Pour notre part, nous les appelons à connaître, rechercher, réfléchir et mettre ces questions à l’épreuve du Livre d’Allah et de la tradition de Son Messager – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui – et qu’ils ne se constituent pas en porte-voix de leur ennemi ni en propagateurs de sa rancœur cachée contre l’Islam. Allah – exalté soit-Il –dit : « Ni les Juifs ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion »
Les catégories des opposants à la polygamie[1]

Il n’est d’époque ni de lieu dénué d’attaques contre l’Islam, qu'elles viennent du front des ennemis de l'Islam ou bien de ceux qui prétendent appartenir à l'Islam ou encore de ceux qui ont été trompés parmi nos congénères [arabes][2]. Ceux qui s'opposent à la polygamie peuvent être classés selon les catégories suivantes :

Ou bien des personnes ennemies à l'Islam et vindicatives à son égard, réalisant les machinations de ses ennemis et les aidant dans leur mauvaise entreprise, car ils savent que par le biais de la polygamie, le nombre des musulmans augmente. Or [ces individus] sont à l'affût des musulmans et souhaitent leur affaiblissement, tels certains pays qui ont appelé les musulmans à se suffire d’une seule épouse alors que dans le même temps les chrétiens appellent à l’augmentation de leur natalité et au mariage précoce, comme cela s'est produit en Egypte, par exemple, où le pourcentage des chrétiens est en augmentation constante, au point où pourrait poindre le jour où leur proportion pourrait les rendre majoritaires ; ils espèrent en effet en faire une seconde Andalousie – qu’Allah soit notre soutien – alors qu’il est évident pour nous qu’en plus de cette campagne, il en existe une autre appelant à la limitation de la natalité et de la descendance chez les musulmans.

La miséricorde, la clémence et le pardon en Islam - Hassan ...

La miséricorde en islam - YouTube

 
Nombre de cambriolages qui sont commis en France
8% des foyers français sont équipés d'une porte blindée en France en 2009, Il se produit un cambriolage toutes les 10 secondes, près de 8800 par jour en France soit 320 000 par an (2009) ; ce qui a dopé le business des alarmes et des portes blindées. Un cambriolage dans une résidence principale coûte à ses victimes près de 6.500 euros, se commet parfois en leur présence, la plupart du temps. source

Que prévoie la loi francaise comme sanction?

Peine encourue :

Le vol est passible de 3 ans d'emprisonnement et de 45 000 €d'amende.

C'est la volonté de l'auteur de dérober qui est condamnée : ainsi, la peine est encourue même si l'auteur restitue l'objet ou qu'il n'y ait eu qu'une tentative de vol.

"Pour les délits, la peine minimale d'emprisonnement est fixée aux seuils suivants (article 132-19-1 du code pénal) :

- un an, si le délit est puni de trois ans d’emprisonnement (exemple : vol simple) ;

- deux ans, si le délit est puni de cinq ans d’emprisonnement (exemple : vol avec violence légère ; cession illicite de stupéfiants en vue de la consommation personnelle) ;

- trois ans, si le délit est puni de sept ans d’emprisonnement (exemple : vol avec violence et en réunion) ;

- quatre ans, si le délit est puni de dix ans d’emprisonnement (exemple : vol avec violence et en réunion, dans un transport collectif ; trafic de stupéfiants).

Les seuils minimaux sont déterminés en fonction de la peine attachée à l'infraction, indépendamment de l'état de récidive. Ils sont toujours inférieurs à la moitié de cette peine et nettement inférieurs au quantum de la peine encourue en raison de l'état de récidive. En effet, la peine encourue est, en l'état du droit, automatiquement portée au double du fait de la récidive (articles 132-9 et 132-10 du code pénal). Ainsi, pour le délit de vol avec violence et en réunion, le seuil minimal est fixé à trois ans, alors que la peine encourue par le récidiviste est de quatorze ans d'emprisonnement. Pour le délit de vol simple, il est d'un an, alors que la peine d'emprisonnement encourue par le récidiviste est de six ans."

Analysons rapidement cette loi ...

donc 1 ans de prison pour le délit le plus minime .. puis qu'apprend t'il donc de bien beau en 1 ans de prison?

Il se fait de nouveaux camarades dans sa cellule, et apprend bien sûr à être un meilleur voleur ..

Puis lorsqu'il purge sa peine, récidive et s'attaque à de plus gros vols ..

.. et le tout en prison .. une prison bien chauffé l'hiver avec téle, avec toutes les charges que ça comprend : gardiens, administrations et le tout payé par les concitoyens

n'est-ce pas comble de l'ironie?

Voyez combien tout cette mascarade coûte sans parler que le problème n'est toujours pas résolu, il n'y a qu'a voir les statistiques de nombres de récidivistes ...

mais laissons nos détracteurs répondre ..

Voyons voir ce que préconise l'islam pour parer à ce problème
 
Le vol est interdit dans le Coran, la Sunna et le consensus. Allah a stigmatisé cet acte odieux et y a opposé une sanction appropriée et stipulé que le voleur subisse l’amputation de sa main. A ce propos le Très Haut a dit : «Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu' ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d' Allah. Allah est Puissant et Sage. » (Coran, 5 : 38). Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « l’on coupe la main pour le vol d’un quart de dinar ou plus » (rapporté par al-Boukhari, chapitre : al-houdoud, 6291). Le Prophète (bénédiction et

salut soient sur lui) a maudit le voleur parce qu’il constitue un élément corrompu dans la société. Si on le laisse faire, sa corruption peut se propager à d’autres membres de la communauté. C’est pourquoi le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Qu’Allah maudisse le voleur ; il se fait amputer la main pour avoir volé un œuf ou une corde ».

(al-Boukhari, chapitre : al-houdoud, 6285). L’applicabilité de cette disposition s’atteste dans le cas d’une noble femme issue de la tribu des Makhzoum qui commit un vol du vivant du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Ussama ibn Zayd voulut intervenir en sa faveur, mais le Prophète

(bénédiction et salut soient sur lui) se fâcha et lui dit : « Vas-tu intervenir pour empêcher l’application d’une des peines établies par Allah ? ! Vos prédescesseurs n’ont péri que parce que quand une personne de la noblesse commettait le vol, ils ne lui appliquaient pas la peine prévue et quand une personne de basse condition le commettait, ils la lui appliquaient. Au nom d’Allah ! Si Fatima, fille de Muhammad volait, je lui couperais la main ». (al-Boukhoari, chapitre : ahadith al-anbiya, 3216).


Vu la gravité de l’amputation d’une main, on ne s’y livre pas pour n’importe quel vol. Car il y a des conditions qui doivent être remplies pour l’application de la peine. Voici les conditions :

1/ L’objet du vol doit être pris en cachette. Autrement, la peine d’amputation ne sera pas appliquée. C’est le cas dans l’acte qui consiste à arracher un objet à son propriétaire ou à l’usurper au vu de tout le monde. En effet, dans ce cas, la victime peut, soit résister soit lancer un appel au secours.

2/ La chose volée doit être un bien respectable, il ne doit pas s’agir d’un bien non respectable tels les instruments de musique, le vin et le porc.

3/ La valeur de l’objet volé doit atteindre le minimum requis. C’est-à-dire trois dirhams islamiques ou le quart d’un dinar islamique.

4/ L’objet volé doit avoir été pris à partir d’un dépôt sûr. Il s’agit ici d’un endroit où les gens gardent habituellement des biens précieux comme les coffres.

5/ Le vol doit être constaté soit grâce au témoignage de deux témoins, soit par l’aveu confirmé deux fois de l’accusé.

6/ Il faut que la victime du vol réclame son bien. Autrement la peine ne sera pas appliquée.

Le vol est un des délits qui portent le plus préjudice à la société, menacent ses membres dans leurs biens, leur honneur et leurs personnes et les privent de la paix et de la tranquillité que l’Islam veut procurer aux hommes. En effet, quand le voleur se décide à commettre son délit et trouve une résistance, il se peut qu’il tue celui qui s’oppose à lui ; il se peut aussi qu’il porte atteinte à l’honneur d’autrui. Un délit qui est susceptible d’avoir une telle ampleur requiert donc une sanction sévère qui le contrecarre et l’éradique. Si le voleur potentiel sait que sa main sera amputée, il se gardera de voler et préservera ainsi sa main de l’amputation pour le plus grand plaisir des gens dont les biens seront préservés du vol.
et La sentence s'exécute en public devant tout le monde, afin d'en faire un exemple !!

j'ai une seule question maintenant, qui va voler après ça ?

seul un fou ou un dénué de raison.. dans ce cas la il sera excusé !


Islamic Solution to Robbery and Theft - YouTube

Reportage sur les Français convertis à l'islam - France 2


Emouvant récit d'une conversion à l'islam ᴴᴰ - YouTube
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆
VIB
Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « l’on coupe la main pour le vol d’un quart de dinar ou plus » (rapporté par al-Boukhari, chapitre : al-houdoud, 6291).
Le dinar or (arabe : ﺩﻳﻨﺎﺭ) était une monnaie de la dynastie des omeyyades, introduite autour de l'an 700, d'un poids de 4,25 grammes d'or à 22 carats, avec une teneur en or égale à 0,917. Sur la base de la valeur du dinar, le dirham d'argent était composé de 2,97 grammes d'argent pur.

or1.PNG

On couperait la main pour le vol de minimun 48 €
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆
VIB
5/ Le vol doit être constaté soit grâce au témoignage de deux témoins, soit par l’aveu confirmé deux fois de l’accusé.
Tu confirmes qu'il faut bien plus d'un témoin pour affirmer une situation. Le Coran le confirme. Dans ce cas pourquoi pour le rapport des hadiths ils se sont contentés d'un seul témoin supposé être celui oculaire ? Comme je l'ai souligné à plusieurs réprises, concernant les hadiths il y a un vice de procédure.
 
Haut