• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

L'état du jeune Ali, hospitalisé au Koweit, s'améliore nettement

PHOTO ICI



Le jeune Ali, un Irakien de 12 ans, qui a ému le monde entier après avoir perdu sa famille et ses deux bras dans un bombardement américain, répond bien aux traitements, a affirmé lundi un porte-parole du ministère de la Santé du Koweit, où l'enfant est hospitalisé.

Ali Ismaïl Abbas, qui avait subi la semaine dernière une opération destinée à ôter la peau morte qui recouvrait son corps gravement brûlé, "va bien", a déclaré Ahmad al-Shatti.

"Il sourit, il mange et plaisante. Ses blessures sont propres. Il a une petite fièvre mais c'est sous contrôle", a-t-il ajouté.

Ali devait subir une greffe de peau ce lundi mais l'opération ne devrait finalement avoir lieu qu'à la fin de la semaine ou en début de semaine prochaine.

"Ils ne sont pas pressés parce qu'ils veulent qu'il soit totalement remis", a déclaré M. Shatti, précisant que les médecins attendent que le taux de globules rouges dans le sang du jeune patient remonte.

A la suite d'une importante mobilisation internationale, Ali avait été transporté au Koweit le 15 avril pour être soigné au centre des grands brûlés d'Al-Babtain, au Koweit.

Ses bras ont été amputés au-dessous des coudes à Bagdad, où le personnel médical avait averti qu'il n'avait pas l'équipement nécessaire pour le soigner et que le jeune patient risquait un empoisonnement du sang s'il n'était pas soigné à l'étranger.

Depuis, le ministère koweitien de la Santé a été inondé d'appels proposant d'aider le garçon de quelque manière que ce soit.

"Ali a déjà vu un thérapeute, pour voir comment vivre avec des bras artificiels, et un psychologue spécialiste du choc post-traumatique", a ajouté M. Shatti.

"Il répond très bien. Nous essayons aussi de voir si nous pouvons lui fournir un professeur à l'hôpital. Tous ses médecins traitants sont très contents" des progrès et de la force du jeune garçon, a-t-il dit.

La première d'une série d'opérations a eu lieu quelques heures après l'arrivée d'Ali à l'hôpital, où des brûlures ont été diagnostiquées sur plus de 20% de la surface de son corps et notamment le buste et le scrotum.

Les médecins avaient estimé que le Koweit disposait des moyens médicaux nécessaires pour traiter Ali, et qu'il n'y avait pas besoin de le transporter dans un autre pays.

L'un des médecins d'Ali avait déclaré dimanche à la télévision britannique BBC que l'enfant recevrait les meilleures prothèses disponibles.

"Nous sommes en contact avec un centre spécialisé pour les membres artificiels, avait expliqué le Dr Ibrahim Ghaniem. Nous cherchons ce qui se fait de plus sophistiqué en la matière".

Le jeune garçon, qui a perdu ses parents et plusieurs membres de sa famille lors d'un bombardement sur sa maison le 30 mars, avait menacé de se suicider s'il ne recevait pas de nouveaux bras.


Source : AFP
[
 
Merci Amine pour l'info.
Il faut que Tiouat lise ce genre de chose pour savoir que "le petit Ali est content que l'amérique ait liberé son pays" :-( :-(
 
Amine, ce serait moins choquant si tu mettais plutôt le lien vers la photo sans l'afficher.

Sinon, naal bou la technologie américaine qui bousille la vie d'un enfant
 
C'est à vomir. Maintenant ils se battent tous (Blair,Chirac et les autres) pour dire que c'est grâce à eux que le petit a été évacué ou qu'il va recevoir des bras articulés. Il manque plus que la visite de Bush à l'hôpital et le petit va se retrouver en couverture de Paris-Match.
 
Haut