l'histoire est-elle une science exacte?

Non l’histoire n’est pas une science exacte, mais elle aspire à le devenir.

Ne fait-elle pas partie des sciences humaines ?

L’histoire propose des explications à partir de lois d’ordre sociologique et économique comme les sciences physiques utilisent les lois de la physique (gravité par exemple) pour expliquer tel ou tel phénomène physique.

L’ histoire moderne n’est pas un simple récit anecdotique des événements passés. Le vrai historien sélectionne les faits en fonction des questions qu’on se pose. Il pose des hypothèses tout comme en science, puis observe les faits avant de conclure.

Il y’aura toujours un peu de subjectivité, les vainqueurs ont toujours écrit l’histoire, mais il suffit parfois d’aller chez un peuple neutre dans l’affaire concernée, pour trouver la vérité.

En tout cas l’Histoire est plus proche de la science que la religion qui prétend détenir la vérité.
 
on peut pas toujours aller voir un peuple neutre dans l'affaire concernée pour trouver la vérité...car chacun sa vérite de l'histoire.
l'histoire fait partie des sciences humaines...ok mais il y a le mot humain dans tout ça... donc pas tout à fait exacte... (de+50%/75% et les 25% qui restent,ils peuvent changer tout)

"l’Histoire est plus proche de la science que la religion qui prétend détenir la vérité" ( je suis d'accord)


 

Elyssa

...élitiste
VIB
Il faut comprendre que même ce qu'on s'accorde à accepter comme vérités scientifiques ne le sont que parceque tous nous nous accordons à leur confèrer cette valeur. Exemple: En mathématiques, un principe de base dont découle la plupart des théorèmes veut que la somme des fragments de la somme soit égale à la somme. Le mathématicien argumente incorrigiblement d'aprés ses vérités finies, comme si elles étaient d'une application générale et absolue. De même en chimie l'axiome a tort. En physique, dans l'appréciation d'une force motrice, deux moteurs, chacun d'une puissance donnée, n'ont pas nécessairement, quand ils sont associés, une puissance égale à la somme des puissances prises séparemment...Il y a une foule d'autres vérités mathématiques qui ne sont des vérités que dans la limite du rapport

La raison mathématique est depuis longtemps regardée comme la raison par excellence, il y a à parier, en citant Chamfort, que toute idée publique, toute convention, est une sottise, car elle a convenu au plus grand nombre

Ce que j'essaie d'illustrer est l'idée suivante:
La vérité est telle car tout le monde lui confère cette valeur de non erreur. L'idée populaire bien qu'elle ait été propagé comme vérité n'en n'est pas moins une parfaite erreur.

Je citerai au passage une citation de G.Braque qui m'as toujours interpellée : "La vérité existe. On n'invente que le mensonge"
 
J'étoffe un peu qd même.

Expérimentation : on joue sur des causes pour connaître ses effets.
Expérience : on va jouer sur l'événement, on peut étudier celui-ci et le répéter.

Un événement est insecable, il est non répétitif; on ne peut établir de lois à partir de celui-ci (ce qui est le cas concernant les sc exactes, loi de la chute des corps...).


De plus,
Histoire = connaissance du PASSE humain, donc, étude de ce qui n'est plus présent. Le physicien, l'astro-physicien et le chimiste font face à leur objet. Pour l'historien, il y a un décalage dans le tps entre observateur et observé ( demandez do,c à un historien d'interviewer Napoléon ou Charlemagne)...

Bien sur, on peut prendre conscience de sa subjectivité, on peut s'appuyer sur des documents existants (Attention tt de même aux faux...) mais tout de même...
A vs de faire le pt.
 
La definition de l'historien est collecteur de Fait ( tha facts) .. mais l'hitoire même des historiens montre que deux historiens de deux endroits different ne racontent pas la même histoire.. leur vision des fait est empreinte de cette iformation induite par leur subjectivité : qu'est leur vision du fait. Vision consciente et inconsciente calibrée de ses propres references, ses valeurs culturelles ou spirituelles..

Donc du sens commun de sciences exactes : l'histoire est un peu loin
 

Elyssa

...élitiste
VIB
Pensez vous que le progrès technologique et l'abondance de l'information de notre époque permetterait à l'Histoire de devenir une science exacte?

En d'autres termes, nos enfants sauront ils la vérité du passé de leurs parents?
 
L'information electronique est plus que jamis Volatile .. le trops d'info tue l'info.. ou du moins .; Nos enfants liront ce qui en resterais sur les disques et les films ... mais est ont dans l'histoire ..
les moyens technologiques d'aujourd'hui comme les historiens d'hiers sont instrumentalisés au profit d'une cause .. celle du plus fort.. ce qui en restera de tous ces sites web et compagnie ... nos enfants en feront leur lectures propres ... et pour qu'un écrit atteigne une cible .. il lui faut la seduire lui plaire... par le style, la tendance, l'appartenance religieuse ..

L'excatitude au sens strict (ou commun) dans tout cela .. m'échape un peu ..
 
La nature n’est pas rationnelle, mais elle est susceptible d’être rationnellement expliquée grâce à la science. Il est en de même d l’histoire qui, à ce titre, est la conceptualisation scientifique du temps social.

Henri-Irénée Marrou disait : « L’histoire n’est pas une narration, c’est la connaissance scientifique élaborée du passé humain. »

J’admis que bien que l’histoire soit une discipline de réflexion rigoureuse, son statut social, peut la rendre objet d’enjeux idéologiques et politiques.

Mais revenons à la vraie question que soulève ce post, qui a été posté juste après mon post sur le « prophète » Ibrahim :

Qui est dit la vérité : l’histoire ou la religion ?

Force est de constater que le matériau des historiens ne vient jamais du néant ni d’une pseudo révélation chez eux ! L’historien qui dit que les religions monothéistes ne sont qu’une adaptation de la religion égyptienne entre autres, va appuyer ces dires sur les livres d’histoire (historiens grecs et romains notamment comme Hérodote) et sur l’archéologie moderne.

Si il vous dit que Satan c’est en fait le dieu Seth/Sath égyptien, il peut vous montrer cette photo :


S’il vous dit qu’Abraham c’est en fait Ab(le père) Ra-Hamon, il peut vous montrer la photo de ces dieux Monothéisés :

S’il vous dit que c’est le pharaon Akhenaton qui a inventé le monothéisme, il peut vous montrer cette photo du pharaon entrain d’adorer le dieu Aton en compagnie de sa femme Néfertiti :

Etc.…

Les égyptiens ont gravé leurs croyances et leur histoire dans la pierre, à fin qu’elles ne soient pas altérées par le temps. L’historien peut donc les étudier objectivement.

La religion a-t-elle des preuves matérielles pour étayer ce qu’elle avance ? Si oui merci de me les faire découvrir.


 
Haut