• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

L’horreur à djerba: charlotte découvre des cadavres sur la plage

belgika

belgika

Et après l'espoir....
Charlotte, une Liégeoise de 25 ans, est en vacances avec son compagnon à Zarzis, en Tunisie. Mais ce jeudi matin, alors qu’elle se rendait à la plage, elle tombe nez à nez avec un cadavre en décomposition. Des embarcations de migrants ont fait naufrage ces derniers jours, la mer dépose leurs corps sur les plages tunisiennes.
Charlotte n’en croyait pas ses yeux. Ce jeudi matin, cette Liégeoise de 25 ans et son compagnon sont arrivés en Tunisie, à Zarzis. Là-bas, le couple devait passer une semaine pour de vacances bien méritées. Mais après leur première nuit, rien ne s’est passé comme prévu.

Jeudi matin, le couple s’est rendu à la plage de l’hôtel Sangho. En arrivant au bord de l’eau, les deux Liégeois ont fait une triste découverte. Près de la plage, ils sont tombés nez à nez avec un cadavre en décomposition ! Le corps flotte dans l’eau sous les yeux de tous les touristes présents sur place dont de nombreux enfants. Depuis plusieurs jours, la mer rejette des corps de migrants qui ont malheureusement péri sur des embarcations en provenance de Libye.

00:32


02:02

FS
Partager

La garde-côte tunisienne découvre 38 corps de migrants


Un triste spectacle qui a marqué la jeune Liégeoise de 25 ans. Sa sœur, Sophie, raconte : « Quand elle m’a téléphoné, elle était en larmes et ça a duré toute la matinée. Nous l’avons eue au téléphone et je peux vous dire qu’elle était vraiment choquée. Et c’est tout à fait normal. Mais vous imaginez ? Réserver des vacances, aller à la plage et tomber là dessus ? C’est tout simplement inacceptable. Ma sœur a un enfant de huit ans qui, pour une fois, n’est pas venu avec elle. Vous imaginez s’il avait vu ça ? ».
 
belgika

belgika

Et après l'espoir....
« Ils devaient nous prévenir »

Choquée par cette découverte, Charlotte décide de retourner immédiatement à l’hôtel, le Sangho Village club de Zarzis, pour demander des comptes : « Au début, sur place, c’était compliqué.
Ils ne voulaient pas que ma sœur en parle.

elle a ressenti une certaine pression.

Mais la moindre des choses c’est de prévenir !

Les cadavres reviennent depuis plusieurs jours.

Ils étaient au courant que cela pouvait arriver.

L’hôtel et le tour-opérateur devaient prévenir.

C’est aussi simple que ça.

Et le pire, c’est qu’une heure après la découverte du cadavre, des enfants allaient jouer dans l’eau.

Ils n’avaient même pas barricadé l’endroit ! »


« On comprend »

Chez TUI, la société de voyage choisie par Charlotte, on déplore aussi la situation : « Nous comprenons bien entendu le désagrément.

Ça doit être catastrophique d’arriver en vacances et de connaître ce genre de mésaventure », explique Sarah Saucin, porte-parole de TUI Belgique.


Et pour remédier au problème, la société a décidé de faire une offre aux voyageurs : « Vu la situation, nous avons décidé de proposer deux solutions.

Soit ils retournent directement en Belgique, soit nous les déplaçons dans un autre hôtel avec une autre plage.

Pour éviter que ça ne se reproduise », explique la porte-parole.


Dans la soirée de jeudi, nous apprenons que le couple de Liégeois confronté au cadavre a finalement pu changer d’hôtel.


Charlotte, une Liégeoise de 25 ans, est en vacances avec son compagnon à Zarzis, en Tunisie. Mais ce jeudi matin, alors qu’elle se rendait à la plage, elle tombe nez à nez avec un cadavre en décomposition. Des embarcations de migrants ont fait naufrage ces derniers jours, la mer dépose leurs corps sur les plages tunisiennes.
Charlotte n’en croyait pas ses yeux. Ce jeudi matin, cette Liégeoise de 25 ans et son compagnon sont arrivés en Tunisie, à Zarzis. Là-bas, le couple devait passer une semaine pour de vacances bien méritées. Mais après leur première nuit, rien ne s’est passé comme prévu.

Jeudi matin, le couple s’est rendu à la plage de l’hôtel Sangho. En arrivant au bord de l’eau, les deux Liégeois ont fait une triste découverte. Près de la plage, ils sont tombés nez à nez avec un cadavre en décomposition ! Le corps flotte dans l’eau sous les yeux de tous les touristes présents sur place dont de nombreux enfants. Depuis plusieurs jours, la mer rejette des corps de migrants qui ont malheureusement péri sur des embarcations en provenance de Libye.


La garde-côte tunisienne découvre 38 corps de migrants


Un triste spectacle qui a marqué la jeune Liégeoise de 25 ans. Sa sœur, Sophie, raconte : « Quand elle m’a téléphoné, elle était en larmes et ça a duré toute la matinée. Nous l’avons eue au téléphone et je peux vous dire qu’elle était vraiment choquée. Et c’est tout à fait normal. Mais vous imaginez ? Réserver des vacances, aller à la plage et tomber là dessus ? C’est tout simplement inacceptable. Ma sœur a un enfant de huit ans qui, pour une fois, n’est pas venu avec elle. Vous imaginez s’il avait vu ça ? ».

« Ils devaient nous prévenir »

Choquée par cette découverte, Charlotte décide de retourner immédiatement à l’hôtel, le Sangho Village club de Zarzis, pour demander des comptes : « Au début, sur place, c’était compliqué.

Ils ne voulaient pas que ma sœur en parle. elle a ressenti une certaine pression. Mais la moindre des choses c’est de prévenir !

Les cadavres reviennent depuis plusieurs jours. Ils étaient au courant que cela pouvait arriver. L’hôtel et le tour-opérateur devaient prévenir.

C’est aussi simple que ça. Et le pire, c’est qu’une heure après la découverte du cadavre, des enfants allaient jouer dans l’eau. Ils n’avaient même pas barricadé l’endroit ! »


https://www.nordeclair.be/le_12_clics/actualite
 
F

Felicitee

« Ils devaient nous prévenir »

Choquée par cette découverte, Charlotte décide de retourner immédiatement à l’hôtel, le Sangho Village club de Zarzis, pour demander des comptes : « Au début, sur place, c’était compliqué.
Ils ne voulaient pas que ma sœur en parle.

elle a ressenti une certaine pression.

Mais la moindre des choses c’est de prévenir !

Les cadavres reviennent depuis plusieurs jours.

Ils étaient au courant que cela pouvait arriver.

L’hôtel et le tour-opérateur devaient prévenir.

C’est aussi simple que ça.

Et le pire, c’est qu’une heure après la découverte du cadavre, des enfants allaient jouer dans l’eau.

Ils n’avaient même pas barricadé l’endroit ! »


« On comprend »

Chez TUI, la société de voyage choisie par Charlotte, on déplore aussi la situation : « Nous comprenons bien entendu le désagrément.

Ça doit être catastrophique d’arriver en vacances et de connaître ce genre de mésaventure », explique Sarah Saucin, porte-parole de TUI Belgique.


Et pour remédier au problème, la société a décidé de faire une offre aux voyageurs : « Vu la situation, nous avons décidé de proposer deux solutions.

Soit ils retournent directement en Belgique, soit nous les déplaçons dans un autre hôtel avec une autre plage.

Pour éviter que ça ne se reproduise », explique la porte-parole.


Dans la soirée de jeudi, nous apprenons que le couple de Liégeois confronté au cadavre a finalement pu changer d’hôtel.


Charlotte, une Liégeoise de 25 ans, est en vacances avec son compagnon à Zarzis, en Tunisie. Mais ce jeudi matin, alors qu’elle se rendait à la plage, elle tombe nez à nez avec un cadavre en décomposition. Des embarcations de migrants ont fait naufrage ces derniers jours, la mer dépose leurs corps sur les plages tunisiennes.
Charlotte n’en croyait pas ses yeux. Ce jeudi matin, cette Liégeoise de 25 ans et son compagnon sont arrivés en Tunisie, à Zarzis. Là-bas, le couple devait passer une semaine pour de vacances bien méritées. Mais après leur première nuit, rien ne s’est passé comme prévu.

Jeudi matin, le couple s’est rendu à la plage de l’hôtel Sangho. En arrivant au bord de l’eau, les deux Liégeois ont fait une triste découverte. Près de la plage, ils sont tombés nez à nez avec un cadavre en décomposition ! Le corps flotte dans l’eau sous les yeux de tous les touristes présents sur place dont de nombreux enfants. Depuis plusieurs jours, la mer rejette des corps de migrants qui ont malheureusement péri sur des embarcations en provenance de Libye.


La garde-côte tunisienne découvre 38 corps de migrants


Un triste spectacle qui a marqué la jeune Liégeoise de 25 ans. Sa sœur, Sophie, raconte : « Quand elle m’a téléphoné, elle était en larmes et ça a duré toute la matinée. Nous l’avons eue au téléphone et je peux vous dire qu’elle était vraiment choquée. Et c’est tout à fait normal. Mais vous imaginez ? Réserver des vacances, aller à la plage et tomber là dessus ? C’est tout simplement inacceptable. Ma sœur a un enfant de huit ans qui, pour une fois, n’est pas venu avec elle. Vous imaginez s’il avait vu ça ? ».

« Ils devaient nous prévenir »

Choquée par cette découverte, Charlotte décide de retourner immédiatement à l’hôtel, le Sangho Village club de Zarzis, pour demander des comptes : « Au début, sur place, c’était compliqué.

Ils ne voulaient pas que ma sœur en parle. elle a ressenti une certaine pression. Mais la moindre des choses c’est de prévenir !

Les cadavres reviennent depuis plusieurs jours. Ils étaient au courant que cela pouvait arriver. L’hôtel et le tour-opérateur devaient prévenir.

C’est aussi simple que ça. Et le pire, c’est qu’une heure après la découverte du cadavre, des enfants allaient jouer dans l’eau. Ils n’avaient même pas barricadé l’endroit ! »


https://www.nordeclair.be/le_12_clics/actualite
J'étais au Sangho club avec ma famille en avril....avec mes fillettes. Et oui j'y ai pensé en voyant une tortue de mer échouée sur la plage.
Quand cette horreur va t elle s'arrêter? Jamais. Tous ces morts, en fait on se baigne dans un cimetière.
Là encore ils ont retrouvé les corps d'un enfant de 3 ans, une femme enceinte....
 
F

Felicitee

Ma famille étant dans le Sud Tunisien, on fait toujours une escale à Djerba ou Zarzis.
Le cousin de mon papa va au Sangho Club depuis une dizaine d'années depuis la Suisse, c'est un petit club 2 étoiles avec des bungalows. Ils sont durement touchés par la baisse du tourisme et se battent pour essayer er de garder leurs emplois. Et oui ke cousin de mon papa à discuté avec le M. Qui enterre les corps et leur donne une sépulture digne, il y a un article déjà sur cette personne.
Bref j'y ai pensé en vacances et la je me rends compte que c'est arrivé. J'étais donc exactement à la place de ces touristes.
Honnêtement, la vie n'est-elle pas dégueulasse ?
 
Yoel1

Yoel1

VIB
J'étais au Sangho club avec ma famille en avril....avec mes fillettes. Et oui j'y ai pensé en voyant une tortue de mer échouée sur la plage.
Quand cette horreur va t elle s'arrêter? Jamais. Tous ces morts, en fait on se baigne dans un cimetière.
Là encore ils ont retrouvé les corps d'un enfant de 3 ans, une femme enceinte....
Au delà du drame humain qui m'horrifie tous les jours ...c'est qui cette pétasse ? qui ose dire "« Ils devaient nous prévenir »
A l’accueil: ..."Bonjour, Madame ne vous inquiétez pas si vous trouvez quelques cadavres sur la plage, nous attendons un arrivage " :fou::fou::fou:

pas de honte cette pétasse pas comme cet homme
 
Dernière édition:
sinonkoi

sinonkoi

Une touriste découvre ? C'est pas impossible qu'ils aient été déjà découvert par les locaux et même les autorités mais les ont abandonné..
 
F

Felicitee

Au delà du drame humain qui m'horrifie tous les jours ...c'est qui cette pétasse ? qui ose dire "« Ils devaient nous prévenir »
A l’accueil: ..."Bonjour, Madame ne vous inquiétez pas si vous trouvez quelques cadavres sur la plage, nous attendons un arrivage " :fou::fou::fou:
Déjà alerter les touristes, pour avoir des voyeurs qui font des photos..
C'est clair c'est un petit club tout simple, ils arrivent juste à sortir la tête de l'eau. C'est clair qu'ils ne veulent pas de mauvaise publicité, mais c'est pas que ça...Je sais pas mais cette touriste devrait se renseigner un peu sur l'actualité. Il y a des morts chaque mois, la Lybie est juste à côté. Ça doit être dur de travailler sur une plage et de savoir que des êtres humains s'y noient régulièrement sans que cela touche énormément les dirigeants de ce monde...eux c'est juste leur gagne pain
 
F

Felicitee

Au delà du drame humain qui m'horrifie tous les jours ...c'est qui cette pétasse ? qui ose dire "« Ils devaient nous prévenir »
A l’accueil: ..."Bonjour, Madame ne vous inquiétez pas si vous trouvez quelques cadavres sur la plage, nous attendons un arrivage " :fou::fou::fou:

pas de honte cette pétasse pas comme cet homme
Oui c'est exactement cette personne ( je crois) avec qui le cousin de mon papa a discuté. En fait il commence à être connu dans la région.
 
Yoel1

Yoel1

VIB
Je sais pas mais cette touriste devrait se renseigner un peu sur l'actualité. Il y a des morts chaque mois, la Lybie est juste à côté. Ça doit être dur de travailler sur une plage et de savoir que des êtres humains s'y noient régulièrement sans que cela touche énormément les dirigeants de ce monde...eux c'est juste leur gagne pain
Il y en a qui vivent dans un autre monde :(
 
F

Felicitee

Une touriste découvre ? C'est pas impossible qu'ils aient été déjà découvert par les locaux et même les autorités mais les ont abandonné..
Je pense pas du tout, connaissant certaines des personnes travaillant là bas. Mais un corps, c'est un être humain, la police doit venir, il y a des procédures ( enfin je pense). Les gens ont un coeur quand même
 
F

Felicitee

En fait ils s activent apparemment , il y a aussi le croissant rouge tunisien qui aide. Franchement un corps en décomposition, c'est pas un truc que tu ramasses comme ça...Après oui, ça devient banal au final. C'est pas pour ça que les locaux s'en fichent. D'ailleurs c'est une plage privatisée
 
F

Felicitee

La protection civile et la garde maritime, aidée du croissant rouge tunisien, ont déjà repêché une cinquantaine de corps, ( il doit en rester encore presque une vingtaine ) à retrouver. 5 rescapés seulement, 1 est mort à l'hôpital.
Ils n'échouent pas tous à la même place ( Djerba et Zarzis c'est pas à côté ).
 
belgika

belgika

Et après l'espoir....
C'est exactement comme cela police,médecins légistes,juge chargé de l'enquête,ambulances etc...

Il y en a qui vivent dans un autre monde :(

Non ils le "vivent" derrière leur écran de télé,face à la réalité cette femme et d'autres ne pensent qu'à leurs vacances gâchées pas lu un seul mot de compassion

Paix à leurs âmes
Je pense pas du tout, connaissant certaines des personnes travaillant là bas. Mais un corps, c'est un être humain, la police doit venir, il y a des procédures ( enfin je pense). Les gens ont un coeur quand même
 
Kaiserin

Kaiserin

VIB
Au delà du drame humain qui m'horrifie tous les jours ...c'est qui cette pétasse ? qui ose dire "« Ils devaient nous prévenir »
A l’accueil: ..."Bonjour, Madame ne vous inquiétez pas si vous trouvez quelques cadavres sur la plage, nous attendons un arrivage " :fou::fou::fou:

pas de honte cette pétasse pas comme cet homme
Les personnes ne veulent pas voir la "mocheté" de la vie... Ils sont en vacances, ils veulent que du positif.

Une réaction de traumatisme est normale. Mais, le "ils devraient nous prévenir" n'indique pas cela. Normalement, cela devrait sensibiliser sur le sort des migrants et elle aurait dû se dire "qu'est-ce que je peux faire pour éviter des morts?".
 
F

Felicitee

Un magnifique reportage de Thalassa où on voit comment les pêcheurs Tunisiens de Zarzis se forment pour sauver les migrants en mer.
 
1HundredEyes

1HundredEyes

« Ils devaient nous prévenir »

Choquée par cette découverte, Charlotte décide de retourner immédiatement à l’hôtel, le Sangho Village club de Zarzis, pour demander des comptes : « Au début, sur place, c’était compliqué.
Ils ne voulaient pas que ma sœur en parle.

elle a ressenti une certaine pression.

Mais la moindre des choses c’est de prévenir !

Les cadavres reviennent depuis plusieurs jours.

Ils étaient au courant que cela pouvait arriver.

L’hôtel et le tour-opérateur devaient prévenir.

C’est aussi simple que ça.

Et le pire, c’est qu’une heure après la découverte du cadavre, des enfants allaient jouer dans l’eau.

Ils n’avaient même pas barricadé l’endroit ! »


« On comprend »

Chez TUI, la société de voyage choisie par Charlotte, on déplore aussi la situation : « Nous comprenons bien entendu le désagrément.

Ça doit être catastrophique d’arriver en vacances et de connaître ce genre de mésaventure », explique Sarah Saucin, porte-parole de TUI Belgique.


Et pour remédier au problème, la société a décidé de faire une offre aux voyageurs : « Vu la situation, nous avons décidé de proposer deux solutions.

Soit ils retournent directement en Belgique, soit nous les déplaçons dans un autre hôtel avec une autre plage.

Pour éviter que ça ne se reproduise », explique la porte-parole.


Dans la soirée de jeudi, nous apprenons que le couple de Liégeois confronté au cadavre a finalement pu changer d’hôtel.


Charlotte, une Liégeoise de 25 ans, est en vacances avec son compagnon à Zarzis, en Tunisie. Mais ce jeudi matin, alors qu’elle se rendait à la plage, elle tombe nez à nez avec un cadavre en décomposition. Des embarcations de migrants ont fait naufrage ces derniers jours, la mer dépose leurs corps sur les plages tunisiennes.
Charlotte n’en croyait pas ses yeux. Ce jeudi matin, cette Liégeoise de 25 ans et son compagnon sont arrivés en Tunisie, à Zarzis. Là-bas, le couple devait passer une semaine pour de vacances bien méritées. Mais après leur première nuit, rien ne s’est passé comme prévu.

Jeudi matin, le couple s’est rendu à la plage de l’hôtel Sangho. En arrivant au bord de l’eau, les deux Liégeois ont fait une triste découverte. Près de la plage, ils sont tombés nez à nez avec un cadavre en décomposition ! Le corps flotte dans l’eau sous les yeux de tous les touristes présents sur place dont de nombreux enfants. Depuis plusieurs jours, la mer rejette des corps de migrants qui ont malheureusement péri sur des embarcations en provenance de Libye.


La garde-côte tunisienne découvre 38 corps de migrants


Un triste spectacle qui a marqué la jeune Liégeoise de 25 ans. Sa sœur, Sophie, raconte : « Quand elle m’a téléphoné, elle était en larmes et ça a duré toute la matinée. Nous l’avons eue au téléphone et je peux vous dire qu’elle était vraiment choquée. Et c’est tout à fait normal. Mais vous imaginez ? Réserver des vacances, aller à la plage et tomber là dessus ? C’est tout simplement inacceptable. Ma sœur a un enfant de huit ans qui, pour une fois, n’est pas venu avec elle. Vous imaginez s’il avait vu ça ? ».

« Ils devaient nous prévenir »

Choquée par cette découverte, Charlotte décide de retourner immédiatement à l’hôtel, le Sangho Village club de Zarzis, pour demander des comptes : « Au début, sur place, c’était compliqué.

Ils ne voulaient pas que ma sœur en parle. elle a ressenti une certaine pression. Mais la moindre des choses c’est de prévenir !

Les cadavres reviennent depuis plusieurs jours. Ils étaient au courant que cela pouvait arriver. L’hôtel et le tour-opérateur devaient prévenir.

C’est aussi simple que ça. Et le pire, c’est qu’une heure après la découverte du cadavre, des enfants allaient jouer dans l’eau. Ils n’avaient même pas barricadé l’endroit ! »


https://www.nordeclair.be/le_12_clics/actualite
La touriste qui va taper un scandale a l'hôtel parce que des cadavres échoués ont heurté sa sensibilité, elle qui vit dans son cocon loin de certaines réalités de ce monde. Tete à claques.
Le visage pâle est très exigeant, au point de reprocher a un hôtel que des cadavres de migrants ai échoués sur ces plages, ils sont au courant ces imbeciles, que les cadavres reviennent avec les vagues de manière hasardeuse ? L'hôtel ne peut rien faire, mais le descendant de colons te répondra : " c'est pas mon problème, je ne veux pas de cadavre sur ma plage".
Si t'es pas contente casse toi !
 
Kaiserin

Kaiserin

VIB
La touriste qui va taper un scandale a l'hôtel parce que des cadavres échoués ont heurté sa sensibilité, elle qui vit dans son cocon loin de certaines réalités de ce monde. Tete à claques.
Le visage pâle est très exigeant, au point de reprocher a un hôtel que des cadavres de migrants ai échoués sur ces plages, ils sont au courant ces imbeciles, que les cadavres reviennent avec les vagues de manière hasardeuse ? L'hôtel ne peut rien faire, mais le descendant de colons te répondra : " c'est pas mon problème, je ne veux pas de cadavre sur ma plage".
Si t'es pas contente casse toi !
C'est un peu mon ressenti.

Là où une personne normale aurait un sentiment de révolte quant à la situation des migrants, elle a eu un sentiment de révolte quant au fait que ses vacances soient gâchées par des morts échoués sur SA plage (payée dans son séjour).
 
tinky

tinky

Moche ou Bekheir hamdullah
Chez TUI, la société de voyage choisie par Charlotte, on déplore aussi la situation : « Nous comprenons bien entendu le désagrément.

Ça doit être catastrophique d’arriver en vacances et de connaître ce genre de mésaventure », explique Sarah Saucin, porte-parole de TUI Belgique.


Et pour remédier au problème, la société a décidé de faire une offre aux voyageurs : « Vu la situation, nous avons décidé de proposer deux solutions.

Soit ils retournent directement en Belgique, soit nous les déplaçons dans un autre hôtel avec une autre plage.

Pour éviter que ça ne se reproduise », explique la porte-parole.

Mais comment peut on être aussi débile et avoir un poste à responsabilité ? :(

Un cadavre sur la plage ... un désagrément ? Comme dirait mon directeur de la publication ...
 
F

Felicitee

Mais comment peut on être aussi débile et avoir un poste à responsabilité ? :(

Un cadavre sur la plage ... un désagrément ? Comme dirait mon directeur de la publication ...

[/QUOTE
C'est vraiment immonde de parler de désagréments concernant des vacances alors qu'il s'agit de la mort d'êtres humains...
C'est aussi hallucinant
 
Kaiserin

Kaiserin

VIB
Mais comment peut on être aussi débile et avoir un poste à responsabilité ? :(

Un cadavre sur la plage ... un désagrément ? Comme dirait mon directeur de la publication ...
Est-ce de la débilité ou le fait que certains n'ont aucune considération pour certaines vies humaines (en l'espèce, les migrants)? Je pense qu'avec un tel état d'esprit, on parle de désagrément, de mésaventure... et non de drame humain.
 
hadkourt

hadkourt

VIB
Charlotte a payé 120 euros la semaine complète avec le vol d'avion ....

elle ne veut pas voir ses vacances (à 120 €) gâchées par ce "petit desagrement" :(

elle a payé 120€ quand même la semaine !!!!
 
mioulo

mioulo

pauvre charlotte, son séjour gaché par des corps de migrant moyés,

miskina, elle devrait ouvrir une cagnotte :rolleyes:
 
tizniti

tizniti

Reubeulogue et Reubeutherapeute.
Charlotte a payé 120 euros la semaine complète avec le vol d'avion ....

elle ne veut pas voir ses vacances (à 120 €) gâchées par ce "petit desagrement" :(

elle a payé 120€ quand même la semaine !!!!
Tout à fait.
120 euros, c'est de l'argent et l'argent par ces temps de disette et de pénurie ne pousse plus comme avant.
Pauvre humanité. Les athées diront presque que ce sont les signes annonciateurs de la fin des temps...... Les temps perdus.
....
 
Haut