La liberté d'expression

Salam Aleykoum,

A l'aune de l'anniversaire de l'attaque à charlie hebdo, a resurgi dans le débat la sempiternelle question de la liberté d'expression. Suite aux nombreux débats que j'ai pu entendre, que ce soit à la radio ou la télé voir même sur internet, m'est venue une question :

"Comment définir ce qu'est la liberté d'expression ?"

Tout le monde utilise ce terme en catégorisant les gens selon qu'ils soient alliés ou ennemis de cette notion (selon les gens qui créent ces catégories) mais sait-on réellement de quoi l'on parle. De manière brute si on tente de la définir, la notion de "totale" doit nécessairement y être accolée. En somme, garantir la liberté d'expression, c'est assurer à chacun la liberté de dire absolument tout sans restriction aucune. Mais dans quelle entité (que ce soit une tribu, un état, une famille ou autres) a t-on pu déjà voir cela ?

Au final la notion de liberté d'expression, à l'instar de celle de tolérance, n'existe pas réellement. Elle est relative au sens où elle est naturellement plus ou moins limitée par ceux qui sont chargés de la borner. En somme, la liberté d'expression telle qu'elle existe présentement et telle qu'elle a toujours existé consiste en la liberté d'exprimer ce qui est subjectivement conçu comme tolérable par les garants de celle-ci..

Il est donc parfaitement inepte non seulement d'utiliser cette notion mais en plus d'affirmer, comme on le voit dans les débats actuels, que laisser s'exprimer telle ou telle personne/média ou autres c'est défendre la liberté d'expression et s'ériger contre telle ou telle personne/média ou autres c'est lutter contre la liberté d'expression. D'une part parce que toutes les personnes tenant ces discours sont nécessairement opposées à l'expression de certaines opinions qui se retrouvent trop éloignées de leur propre paradigme (et sont donc, selon la définition qui leur est propre, ennemis de la liberté d'expression selon les circonstances comme on peut le voir avec ceux défendant la liberté de charlie hebdo ou de Zemmour là où ils attaquent celle d'un Dieudonné ou Soral par-exemple). D'autre part, à partir du moment où elle est bornée, alors elle n'existe plus et la seule chose que l'on puisse dire c'est, à la rigueur, qu'untel promeut une plus grande liberté d'expression qu'un autre voilà tout.

Mais à partir du moment où tous les systèmes ne tolèrent que ce qu'ils considèrent subjectivement comme tolérable, alors il n'y a pas de sens à les comparer en affirmant qu'untel est meilleur qu'un autre étant donné que les références qui servent à définir ce qui est acceptable ou non sont profondément subjectives.


Tout cela pour signifier que personne n'est pour ou contre la liberté d'expression, que les gens qui utilisent cette notion sont inconsciemment "hypocrites" (je le suis aussi en certaines circonstances) mais qu'au final tous nous sommes pour la liberté d'exprimer ce que nous considérons comme acceptable.
 

Ebion

serial salueur
VIB
Bonjour @DKKRR ! :joueur:

Merci pour ce thread! :cool:

Je suis bien d'accord avec toi sur ce point : la liberté d'expression n'est pas conçue comme illimitée par les États démocratiques. Et oui, cette liberté ne se déploie que dans un cadre de ce qui est jugé tolérable, ce qui peut effectivement varier d'un État à l'autre, et d'une époque à l'autre.

Par exemple, prenons la liberté de religion en Europe : historiquement, on a commencé par reconnaître des droits à différentes Églises chrétiennes. Ensuite, mais un peu à contrecoeur, on a reconnu des droits aux Juifs. Ensuite, et avec encore plus de réticence, on a reconnu des droits aux agnostiques et aux athées. Chaque époque n'était prête à tolérer les dissidents que jusqu'à un certain seuil. Après cela, leur liberté physique, voire leur vie, était en danger. Et pourtant on est plus libres, en matière de croyances, qu'on l'était il y a 400 ans.

Il faut aussi distinguer ce qui est permis par la loi de ce qui est socialement acceptable. L'homosexualité par exemple a été permise par la loi longtemps avant d'être jugée socialement acceptable par une majorité de la population. C'est comme le divorce. La liberté d'expression prend tout son sens quand elle permet à des gens, surtout des marginaux, d'exprimer des points de vue socialement réprouvés. Parfois ce qui était scandaleux devient normal 100 ans ou 200 ans après.

Certaines limites qui demeurent imposées à la liberté d'expression ont un fondement éthique évident : on n'a pas à tolérer la pornographie infantile, les scènes de bestialité ou je ne sais quoi d'encore plus répugnant. Ou encore la diffamation de caractère public...

De même, on n'a pas à tolérer les discours racistes, haineux, ou les appels à la violence, au meurtre, au suicide, ou au terrorisme. Les désaccords entre les personnes doivent être civilisés, et chacun doit reconnaître que l'autre a des droits, même si cet autre « nous tape sur les nerfs » ou s'oppose à notre conception de ce qui est bon et mauvais, ou de ce qui est vrai ou faux. Je pense que les personnes suffisamment mûres et assagies sont capables de comprendre qu'elles peuvent avoir des convictions morales et religieuses, mais que d'autres personnes peuvent penser autrement, même quand il paraît « évident » qu'elles sont dans l'erreur ou dans l'illusion.

De même, on comprend qu'à l'école publique obligatoire, on n'accorde pas une liberté illimitée aux choix des matières et des contenus à enseigner. Il faut qu'il y ait une sélection, que l'on prenne ce qui constitue des informations sérieuses, des méthodes de travail sérieuses, et une éducation civique relativement consensuelle. On va enseigner la biologie humaine scientifique, et non la scientologie ou l'homéopathie!! Même si certains sont en désaccord avec des aspects de cet enseignement public. Ce que les gens lisent ou regardent en dehors de l'école, cela est leur problème, mais dans l'école même, on s'en tient à des lignes directrices afin de donner une structure à l'esprit des jeunes (ou du moins, d'essayer).

Il y a un sens à parler de liberté d'expression, même si elle n'est pas illimitée. La différence entre la Corée du Nord et un pays comme le Canada ou la France n'est pas un détail ou une affaire de perception : on peut réellement dire que là, la liberté est niée, tandis qu'ici, elle est globalement respectée, malgré certains ratés... Si pour un mec rebelle, la liberté d'expression consiste à tenir des discours haineux ou de la pornographie dégradante, alors je crois pas qu'il mérite d'y participer, simplement. La principale limite, c'est le respect de la dignité humaine. Poser une limite comme cela, c'est reconnaître que la liberté est pas la seule et unique valeur dont il faille tenir compte.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Je distinguerais le fond et la forme, quoique pour la plupart des gens, ce qui choque le plus est souvent le fond, bien moins que la forme. C’est ainsi que la vulgarité est souvent tolérée, cependant que mettre le doigt sur les dogmes et leurs hypocrisies, quelque soit le langage, est considéré comme choquant.

Je distinguerais ensuite l’intention. Il y a une différence entre diffuser involontairement une fausse information (ex. par ignorance de certaines informations) et manipuler volontairement (souvent en jouant avec le langage, en déformant les propos). Mais pour la plupart des gens, le langage sert plus à brasser du vide au mieux, ou à raconter n’importe quoi le plus souvent, avec généralement l’égo individuel ou collectif en arrière plan.

Concernant la liberté d’expression, je dirais qu’elle ne doit pas avoir de limite, à partir du moment où elle dit des choses factuels et vérifiables, ou que ce sont des croyances clairement non‑vérifiables.

Mais je ne me fais pas d’illusion, pour la plupart des gens, le langage est quelque chose destiné à produire un effet sur les autres, plus que quelque chose destiné à communiquer des faits ou des analyses.
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆🧿
VIB
Bonjour

En France Charlie Hebdo a abusé beaucoup de la liberté d'expression sachant pertinemment que le délit de blasphème n'existe pas, alors il s'est donné à cœur joie à se moquer des religions impunément. Pourtant, cette liberté a des limites dont la première est celle de ne pas être irrespectueux envers les autres sensibilités et croyances.
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆🧿
VIB
Maroc : 3 ans de prison pour avoir insulté le roi Mohammed VI
Maroc : 3 ans de prison pour avoir insulté le roi Mohammed VI


C’est au début du mois de décembre que le chroniqueur a été arrêté, après avoir publié sur Youtube, une vidéo incendiaire qui porte des critiques virulentes sur le roi. Cela a valu à l’activiste, âgé d’une quarantaine d’années, une condamnation pour « offense aux institutions constitutionnelles et incitation à la haine », indique l’AFP.

Ceci est un exemple où le chroniqueur aurait pu invoquer son droit à la liberté d'expression, mais le problème c'est qu'il y a des choses qu'on peut dire et d'autres que l'on ne peut pas. Voilà les limites.
 
Salam,

En gros c'est une représentation "intellectuelle" d'idées abstraites quand à une forme d'affranchissement🧐.

Il y a un certain degré de latitude en fonction de l'époque, du lieu ainsi que des "normes" en vigueur.
Ce qui peut aussi expliqué le décalage idéologique au delà des éléments "parasitaire" (trolls and co) sur la plateforme de bladi.
 

GPA2SOU

Personne n'a le droit de mourir le ventre vide
Maroc : 3 ans de prison pour avoir insulté le roi Mohammed VI
Maroc : 3 ans de prison pour avoir insulté le roi Mohammed VI


C’est au début du mois de décembre que le chroniqueur a été arrêté, après avoir publié sur Youtube, une vidéo incendiaire qui porte des critiques virulentes sur le roi. Cela a valu à l’activiste, âgé d’une quarantaine d’années, une condamnation pour « offense aux institutions constitutionnelles et incitation à la haine », indique l’AFP.

Ceci est un exemple où le chroniqueur aurait pu invoquer son droit à la liberté d'expression, mais le problème c'est qu'il y a des choses qu'on peut dire et d'autres que l'on ne peut pas. Voilà les limites.
Ça c'est au Maroc

Pour la France voici

Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

 
la liberté d'expression c'est comme la laicité il y a anguille sous rôche quand à l'interprétation! un fait exprès du gouvernement? une ruse pour créé des amalgames et monté le peuple les uns contre les autres (divisé pour mieux régné) pendant que les chefs du gouvernement pillent l'argent de l'état?

j'ai entendu des mamans dirent "mes enfant je les laisse dire tout et n'importe quoi c'est la liberté d'expression" petit ils disent "ta gueule maman" ou encore "****" ca faisait rire c'était trop chou pour les mamans et quand les enfants ont atteitn l'âge adulte et qu'ils sont passé à "ferme là je vais tous vous butez dans cette ****** de baraque" ben là ca rigole plus!! (histoire véridique)

charlie hebdo, pareil pourquoi ont ils joués avec les terroristes en les provoquant? sous la soit disant loi de la "liberté d'expression" ? c'est un suicide et ca a était un suicide!
(j'ai pris des exemples qui illustre ce qu'une majorité interprète la définition de la liberté d'expression)
la liberté d'expression pour moi c'est avoir la liberté de s'exprimé mais pour défendre des valeurs et avec diplomatie et non provocation
 
charlie hebdo, pareil pourquoi ont ils joués avec les terroristes en les provoquant? sous la soit disant loi de la "liberté d'expression" ? c'est un suicide et ca a était un suicide!
je suis désolée, mais lire ça est intolérable. C'est du même niveau que "elle avait une tenue provocante donc elle a bien cherché son viol"...

Il y a moins de liberté d'expression en France en 2020 qu'il n'y en avait dans les années 70/80 : il ne serait venu à personne l'idée de censurer Coluche par exemple. Pourtant certains de ses sketchs étaient très violents.
 
je suis désolée, mais lire ça est intolérable. C'est du même niveau que "elle avait une tenue provocante donc elle a bien cherché son viol"...

Il y a moins de liberté d'expression en France en 2020 qu'il n'y en avait dans les années 70/80 : il ne serait venu à personne l'idée de censurer Coluche par exemple. Pourtant certains de ses sketchs étaient très violents.
oui tout à fait!! c'est du même niveau et j'assume! c'est ça la vrai liberté d'expression ! c'est dire les choses vrai et non se voilé la face!

quesqui est intolérable? de réveillé les esprit ou d'envoyé des personnes aux suicide? ce qu'a fait charlie hebdo je te somme de le faire! tu le fera jamais parceque t'a peur pour ta petite personne mais dire aux autres de faire des choses que toi tu en serai pas capable c'est ça pour moi L'INTOLERABLE

et quand je lis des personnes comme toi ou encore des personnes qui les likes en soumarin je vois que le monde se rempli de + en + d'hypocrites
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆🧿
VIB
oui tout à fait!! c'est du même niveau et j'assume! c'est ça la vrai liberté d'expression ! c'est dire les choses vrai et non se voilé la face!

quesqui est intolérable? de réveillé les esprit ou d'envoyé des personnes aux suicide? ce qu'a fait charlie hebdo je te somme de le faire! tu le fera jamais parceque t'a peur pour ta petite personne mais dire aux autres de faire des choses que toi tu en serai pas capable c'est ça pour moi L'INTOLERABLE

et quand je lis des personnes comme toi ou encore des personnes qui les likes en soumarin je vois que le monde se rempli de + en + d'hypocrites
En vérité la liberté d'expression est une liberté "conditionnée", ce qui veut dire aussi qu'elle a des limites à ne pas franchir, sinon elle tombe sous la loi.
 
. C'est du même niveau que "elle avait une tenue provocante donc elle a bien cherché son viol"...

ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit! moi je dirais "ma fille dehors il y a des obsédés des gens malades et impulsifs,évite de t'habillé comme ça (décolleté jusqu'au nombril et ceinture en guise de jupe) sinon tu sera en retard au dîner !

Il y a moins de liberté d'expression en France en 2020 qu'il n'y en avait dans les années 70/80 : il ne serait venu à personne l'idée de censurer Coluche par exemple. Pourtant certains de ses sketchs étaient très violents.
montre moi un sketchs de coluche ou il y avait de la vulgarité envers une personne ou un manque de respect à une communauté ou origine j'ai dû loupé un truc à son propos j'en étais fan
 
montre moi un sketchs de coluche ou il y avait de la vulgarité envers une personne ou un manque de respect à une communauté ou origine j'ai dû loupé un truc à son propos j'en étais fan
c'est facile de nos jours pour trouver un produit.
https://www.lci.fr/culture/les-cinq-sketchs-de-coluche-qui-ne-passeraient-peut-etre-plus-aujourdhui-1513392.html

On prévient que c'est des blagues ? Quand c'est l'humoriste qui parle à t'il le besoin de le dire !?

De nos jour il n'est plus possible de dire noir, là-bas il disent ils disent blanc et ça ne dérange personne
ceux qui se croient plus poli disent black, ils ne se rendent pas compte que cette couleur est pareil.
on a changé l'appellation "tête de nègre"
personne ne le demande pour les "petit-suisse"

Un journal satirique joue son rôle, on sait que c'est un journal satirique, doit'il prendre des pincettes pour atténuer ces propos et être un journal comme les autres qui en faite explique la même chose avec des formes.
 
De même, on n'a pas à tolérer les discours racistes, haineux, ou les appels à la violence, au meurtre, au suicide, ou au terrorisme.
Bonjour Ebion,


Je suis retombé sur ce fil un peu par hasard et à la lecture de ta réponse (et notamment de la phrase que je cite), j'ai envie de demander tout simplement : Pourquoi ? Au nom de quel principe supérieur et universel (j'insiste sur "supérieur" et "universel") n'aurions-nous pas à les tolérer ?

Car tu as dit (en gros): "Il ne faut pas faire ça et ça et ça" mais tu n'expliques pas pour quelles raisons il faudrait combattre ces voies.
 

Ebion

serial salueur
VIB
Bonjour Ebion,


Je suis retombé sur ce fil un peu par hasard et à la lecture de ta réponse (et notamment de la phrase que je cite), j'ai envie de demander tout simplement : Pourquoi ? Au nom de quel principe supérieur et universel (j'insiste sur "supérieur" et "universel") n'aurions-nous pas à les tolérer ?

Car tu as dit (en gros): "Il ne faut pas faire ça et ça et ça" mais tu n'expliques pas pour quelles raisons il faudrait combattre ces voies.
C'est une des questions qui tourmentent le plus la philosophie éthique et politique depuis au moins 50 ans!
 

yasstyme85

Fan de Élon Musk et époux de SHAKIRA 🥰
Bladinaute averti
C'est une des questions qui tourmentent le plus la philosophie éthique et politique depuis au moins 50 ans!
Il ne faut pas trop compter sur la reflexion philosophique seule pour resoudre les contradictions du liberalisme. Elle est certes necessaire pour la clarte des concepts mais insuffisante.
Une approche sociologique et historique sera beacoup plus benefique, au lieu de poser la question generale et controversee : Qu'est ce que la liberte ? il faut plutot situer la question dans le temps et l'espace et alors la bonne question est celle-ci : Qu'est ce que la liberte pour toi ?
La reponse de l'interlocuteur determine alors sa conception de liberte..ou du moins ce qu'il veut dire par "liberte"
ainsi pour la femme la liberte c'est d'etre independante en matiere de salaire et d'heritage, pour l'individu la liberte c'est de s'emanciper des habitus et des moeurs de sa communaute,
l'enfant brandit le slogan de liberte contre son pere, la minorite ethnique et religieuse contre la majorite, l'individu contre sa famille, la femme contre son epoux, la nation contre ses ennemis etc .
En somme la liberte est vecu comme une "liberation" ou "asservissement", chacun entend la liberte dans la realite sociale comme l'ensemble des droits dont il peut jouir.
 
c'est facile de nos jours pour trouver un produit.
https://www.lci.fr/culture/les-cinq-sketchs-de-coluche-qui-ne-passeraient-peut-etre-plus-aujourdhui-1513392.html

On prévient que c'est des blagues ? Quand c'est l'humoriste qui parle à t'il le besoin de le dire !?

De nos jour il n'est plus possible de dire noir, là-bas il disent ils disent blanc et ça ne dérange personne
ceux qui se croient plus poli disent black, ils ne se rendent pas compte que cette couleur est pareil.
on a changé l'appellation "tête de nègre"
personne ne le demande pour les "petit-suisse"

Un journal satirique joue son rôle, on sait que c'est un journal satirique, doit'il prendre des pincettes pour atténuer ces propos et être un journal comme les autres qui en faite explique la même chose avec des formes.
oui je te l'accorde beaucoup de choses sont pas claires
et d'ailleurs avant il y avait beaucoup de sketch sur les noirs comme l'humouriste michel leeb lui ces sketch tournaient qu'autour des africains on en riait les africains eux mêmes en riait mais je sais pas,il y avait pas le malaise qu'on ressent aujourd'hui dé qu'on emploie le mot blak/noir/
les arabes pareils

il y a un extrême dans les deux sens
ceux qui défendent la liberté d'expression au point ou on ne peut plus rien dire ou qu'il faut tourné sa langue sept fois avant de prononcé un pot
et il y a ceux qui se lâche et attaque ouvertement les gens dans leur foi ou personnes

alors qu'avant il y avait un juste milieux , pas parfait mais on s'en accommodé parcequ'il y avait pas de provocation derrière que du rire
 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
oui je te l'accorde beaucoup de choses sont pas claires
et d'ailleurs avant il y avait beaucoup de sketch sur les noirs comme l'humouriste michel leeb lui ces sketch tournaient qu'autour des africains on en riait les africains eux mêmes en riait mais je sais pas,il y avait pas le malaise qu'on ressent aujourd'hui dé qu'on emploie le mot blak/noir/
les arabes pareils

il y a un extrême dans les deux sens
ceux qui défendent la liberté d'expression au point ou on ne peut plus rien dire ou qu'il faut tourné sa langue sept fois avant de prononcé un pot
et il y a ceux qui se lâche et attaque ouvertement les gens dans leur foi ou personnes

alors qu'avant il y avait un juste milieux , pas parfait mais on s'en accommodé parcequ'il y avait pas de provocation derrière que du rire
Comme tu as raison. Ce qui manque aujourd'hui, du moins en France, c'est la courtoisie, le respect de l'autre, et la volonté de ne jamais blesser quiconque.
 

IbnSirin

Bladinaute averti
Salam Aleykoum,

A l'aune de l'anniversaire de l'attaque à charlie hebdo, a resurgi dans le débat la sempiternelle question de la liberté d'expression. Suite aux nombreux débats que j'ai pu entendre, que ce soit à la radio ou la télé voir même sur internet, m'est venue une question :

"Comment définir ce qu'est la liberté d'expression ?"

Tout le monde utilise ce terme en catégorisant les gens selon qu'ils soient alliés ou ennemis de cette notion (selon les gens qui créent ces catégories) mais sait-on réellement de quoi l'on parle. De manière brute si on tente de la définir, la notion de "totale" doit nécessairement y être accolée. En somme, garantir la liberté d'expression, c'est assurer à chacun la liberté de dire absolument tout sans restriction aucune. Mais dans quelle entité (que ce soit une tribu, un état, une famille ou autres) a t-on pu déjà voir cela ?

Au final la notion de liberté d'expression, à l'instar de celle de tolérance, n'existe pas réellement. Elle est relative au sens où elle est naturellement plus ou moins limitée par ceux qui sont chargés de la borner. En somme, la liberté d'expression telle qu'elle existe présentement et telle qu'elle a toujours existé consiste en la liberté d'exprimer ce qui est subjectivement conçu comme tolérable par les garants de celle-ci..

Il est donc parfaitement inepte non seulement d'utiliser cette notion mais en plus d'affirmer, comme on le voit dans les débats actuels, que laisser s'exprimer telle ou telle personne/média ou autres c'est défendre la liberté d'expression et s'ériger contre telle ou telle personne/média ou autres c'est lutter contre la liberté d'expression. D'une part parce que toutes les personnes tenant ces discours sont nécessairement opposées à l'expression de certaines opinions qui se retrouvent trop éloignées de leur propre paradigme (et sont donc, selon la définition qui leur est propre, ennemis de la liberté d'expression selon les circonstances comme on peut le voir avec ceux défendant la liberté de charlie hebdo ou de Zemmour là où ils attaquent celle d'un Dieudonné ou Soral par-exemple). D'autre part, à partir du moment où elle est bornée, alors elle n'existe plus et la seule chose que l'on puisse dire c'est, à la rigueur, qu'untel promeut une plus grande liberté d'expression qu'un autre voilà tout.

Mais à partir du moment où tous les systèmes ne tolèrent que ce qu'ils considèrent subjectivement comme tolérable, alors il n'y a pas de sens à les comparer en affirmant qu'untel est meilleur qu'un autre étant donné que les références qui servent à définir ce qui est acceptable ou non sont profondément subjectives.


Tout cela pour signifier que personne n'est pour ou contre la liberté d'expression, que les gens qui utilisent cette notion sont inconsciemment "hypocrites" (je le suis aussi en certaines circonstances) mais qu'au final tous nous sommes pour la liberté d'exprimer ce que nous considérons comme acceptable.
👻
 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
IbnSIRIN à dit:
DKKRR à dit:
Salam Aleykoum,

A l'aune de l'anniversaire de l'attaque à charlie hebdo, a resurgi dans le débat la sempiternelle question de la liberté d'expression. Suite aux nombreux débats que j'ai pu entendre, que ce soit à la radio ou la télé voir même sur internet, m'est venue une question :

"Comment définir ce qu'est la liberté d'expression ?"
Ma définition : est interdit tout ce qui ne va pas dans le sens de l'éthiquement correct du moment. Ex. il est interdit de dire du mal des LGBT. Mais il est permis de se moquer de tout ce qui n'est pas dans le moule de l'éthiquement correct du moment. Ex les religions et particulièrement le prophète Mouhammad.
 

Ebion

serial salueur
VIB
Ma définition : est interdit tout ce qui ne va pas dans le sens de l'éthiquement correct du moment. Ex. il est interdit de dire du mal des LGBT. Mais il est permis de se moquer de tout ce qui n'est pas dans le moule de l'éthiquement correct du moment. Ex les religions et particulièrement le prophète Mouhammad.
Bonjour!

Je le vois pas ça tout à fait comme ça.

En général, on constate que les gens ont le droit de rire des choix que font d'autres personnes si ces choix leur semblent sots.

Mais on peut pas rire de ce qui fait partie de l'identité immuable des gens, comme l'orientation sexuelle, la couleur de peau, la langue maternelle, une malformation physique, un handicap, ce genre de choses.
 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
Bonjour!

Je le vois pas ça tout à fait comme ça.

En général, on constate que les gens ont le droit de rire des choix que font d'autres personnes si ces choix leur semblent sots.

Mais on peut pas rire de ce qui fait partie de l'identité immuable des gens, comme l'orientation sexuelle, la couleur de peau, la langue maternelle, une malformation physique, un handicap, ce genre de choses.
En effet : cette définition me semble excellente .

Mais les choix religieux, comme le respect dû à Mouhammad, ne fait-il pas partie en quelque sorte de l'identité immuable des gens ?
 
la caricature ne fait que exagéré des faits et des traits, c'est d'autant plus blésant que des défauts sont mis en avant.
le dessin ne frappent particulièrement les illettrés.

si c'est seulement écrit, sa passe.
la simple question, peut passé pour une critique.

au Pakistan une bombe explose dans une école coranique, pas de manifestation, c'est le quotidien comme bien des pays musulman
 

Franc_Lazur

DIEU est amour
VIB
la caricature ne fait que exagéré des faits et des traits, c'est d'autant plus blésant que des défauts sont mis en avant.
le dessin ne frappent particulièrement les illettrés.

si c'est seulement écrit, sa passe.
la simple question, peut passé pour une critique.

au Pakistan une bombe explose dans une école coranique, pas de manifestation, c'est le quotidien comme bien des pays musulman
Et d'où vient que des Musulmans tuent ainsi d'autres Musulmans ?
 
Et d'où vient que des Musulmans tuent ainsi d'autres Musulmans ?
les musulmans se croient les meilleurs du monde
c'est la lecture du Coran qui permet de croire cela.

tout ceux qui ne sont pas musulman sont des mécréants 163 fois ou Juif 20 fois

il y a très peu de rectificatif,

3.46. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien".

3.48. "Et (Allah) lui enseignera l'écriture, la sagesse , la Thora et l'Évangile,

(allusion à Jésus) et ne lui enseigna pas le Coran. Aussi grande méfiance envers les parenthèses, si des mots sont entre parenthèses c'est que ce n'est pas écrit, ou c'est pas directe, c'est "il" ou "ils" ou "eux" ou "elle-s" "je" "tu" "vous" "nous"

c'est aussi le choc des civilisations, et la main mise sur la conscience des illettrés

3.67. Abraham n'était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n'était point du nombre des Associateurs.

"point" le réduit à un point qui réduit à une des 5 lettres

en ce temps là, Allah en entier était inexistant.

et Abraham était né de Abram son nom à été prolonger par une partie de allAH c'est dû au nombre de nations en Abraham
quand il est question de multitude, c'est que l'on ne peut les compter.
 

TIGELLIUS

🥇🥈🥉🏅🏆🧿
VIB
Et d'où vient que des Musulmans tuent ainsi d'autres Musulmans ?
Cela vient de leur ignorance ou de la manipulation qu'ils subissent. Le Coran affirme que si un musulman tue volontairement un autre musulman, sa place est en Enfer suivie de la malediction d'Allah.

« Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétribution sera l’enfer, il y demeurera éternellement, et Dieu le frappe de sa colère, le maudit et il aura un châtiment énorme. » (Coran, Les Femmes, 93)
 
Cela vient de leur ignorance ou de la manipulation qu'ils subissent. Le Coran affirme que si un musulman tue volontairement un autre musulman, sa place est en Enfer suivie de la malediction d'Allah.

« Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétribution sera l’enfer, il y demeurera éternellement, et Dieu le frappe de sa colère, le maudit et il aura un châtiment énorme. » (Coran, Les Femmes, 93)
le MAUdit c'est le remplacement de beaucoup de mots (les MAUx de tête sont des pensées qui se bousculent)
c'est un état des lieux qui prédispose à des diVISIONS

11.106. Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des sanglots.
11.107. Pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur décide autrement - car ton Seigneur fait absolument tout ce qu'Il veut.
11.108. Et quant aux bienheureux, ils seront au Paradis, pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur n'en décide autrement - c'est là un don qui n'est jamais interrompu.

bon, Je ne crois pas à une morale.
 
Cela vient de leur ignorance ou de la manipulation qu'ils subissent. Le Coran affirme que si un musulman tue volontairement un autre musulman, sa place est en Enfer suivie de la malediction d'Allah.

« Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétribution sera l’enfer, il y demeurera éternellement, et Dieu le frappe de sa colère, le maudit et il aura un châtiment énorme. » (Coran, Les Femmes, 93)
Bonjour,
La lecture et la traduction d'un verset est toujours propice aux interprétations. Petite question, pourquoi utilises-tu le terme musulman quand le coran lui-même parle de croyant?
C'est important, parce qu'ici on comprend toute la condamnation que le coran fait du meurtre. Et ce, quelque soit la personne tuée (juive, chrétienne ou autre de l'époque).
 

sansblague

Cent blagues
Cela vient de leur ignorance ou de la manipulation qu'ils subissent. Le Coran affirme que si un musulman tue volontairement un autre musulman, sa place est en Enfer suivie de la malediction d'Allah.

« Quiconque tue intentionnellement un croyant, sa rétribution sera l’enfer, il y demeurera éternellement, et Dieu le frappe de sa colère, le maudit et il aura un châtiment énorme. » (Coran, Les Femmes, 93)
Donc tuer un athée c'est pas grave ou y a en plus une prime genre tu vas au paradis avec plein de houris ?
 
Haut