• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Qu'est-ce que la liberté ?

Ebion

Grüsser
VIB
Salam

Qu'est-ce que la liberté ?

Est-il possible d'être '' trop '' libre ?
Bonjour :timide:

J’ai moins envie de me lancer dans un discours ce soir, alors je vais seulement écrire quelques notes.

Chez les philosophes et scientifiques, il y a ceux qui disent qu’on est libres, ceux qui disent qu’on déterminés, et ceux qui disent qu’on est libres ET déterminés (on appelle cette position compatibilisme). Le compatibilisme semble le choix du plus grand nombre de philosophes, au moins depuis le 17e siècle.

Pour certains, on est libre quand on peut faire ce qu’on voulait. Pour d’autres, être libre signifie que notre action n’est pas entravée par un obstacle quelconque. Pour certains, être libre signifie que notre choix n’était pas une nécessité imposée par l’état antérieur de l’univers et les lois de la nature. Dans ce cas, être libre suppose qu’on aurait pu faire autre chose au moment du choix, sans pour autant que cela soit suffisant pour justifier notre liberté. Je veux dire, on connaît l’indéterminisme en physique quantique, mais cela n’a rien à voir avec la liberté qu’on recherche. Pour certains, la liberté, c’est la liberté de faire le bien et d’agir vertueusement. Donc plus on a d’inclination à agir vertueusement, plus on est libre. Par exemple n’avoir aucune envie de drogue et même une répulsion pour elle, c’est mieux que d’être un toxicomane qui lutte péniblement pour surmonter sa dépendante. Alors que certains diraient que notre liberté se manifeste surtout quand on désobéit, quand on enfreint le règlement, ce qui est une perception fréquente chez les rebelles et révolutionnaires ou dissidents. Ce serait sans doute l’avis de Satan/Iblis s’il existait.
 

h_meo

lien France Palestine
VIB
Ni trop, ni pas assez... On est juste libre ou pas...
La vie sans contraintes ni limites n'existe pas. Contraintes et limites physiques, matérielles, intellectielles, juridiques et morales dessinent un cadre dans lequel on évolue en toute liberté... Si intellectuellement et moralement on adhère à ces valeurs le cadre devient invisible et notre liberté y est totale... Si on n'adhère pas à une des limites morales ou juridiques on la ressent comme une privation de liberté.
La religion aussi dresse un cadre.. Et c'est en toute liberté que les adeptes y souscrivent. Ceux qui la ressentent comme une contrainte c'est que leur adhésion n'est pas totale... Et donc leur liberté par voie de conséquence.

S'agissant de la religion il faut accepter la part relative du chemin fait. Et ne pas s'imposer la même rigueur du bigot qd on est au milieu de l'acceptation ou du renoncement.

S'obliger à faire ramadan qd on ne prie pas par exemple.. Il est accompli dans la douleur alors que celui qui croit profondément le ressent comm un bonheur..

La liberté est la cohérence avec ses convictions profondes.. Se libérer du manteau social par supposition d'appartenance et être soi même. S'affranchir de ce qu'on attends de toi et vivre selon tes principes propres.. Et surtout faire le travail sur soi pour se définir et se choisir une voie... Sa voie.
La liberté est comme tout elle se mérite par le travail
 

Zaynaa

Çok üzgün
Et la liberté mentale vous en pensez quoi ?
Le fait de n'être lié à personne par exemple.
 

Ebion

Grüsser
VIB
À ceux qui disent que la liberté, c'est pouvoir faire ce qu'on veut, il faut répondre : et qui ou quoi détermine, justement, ce qu'on veut? La manipulation ne consiste-t-elle pas justement à nous faire vouloir des choses qu'autrement on n'aurait pas voulues?

Et quand une vache mange sa moulée, dira-t-on qu'elle est libre?
 

Zaynaa

Çok üzgün
À ceux qui disent que la liberté, c'est pouvoir faire ce qu'on veut, il faut répondre : et qui ou quoi détermine, justement, ce qu'on veut? La manipulation ne consiste-t-elle pas justement à nous faire vouloir des choses qu'autrement on n'aurait pas voulues?

Et quand une vache mange sa moulée, dira-t-on qu'elle est libre?

C'est notre cerveau et notre lucidité qui déterminent ce que l'on veut vraiment faire ou ne pas faire.
Savoir se détacher des normes sociétales par exemple..c'est une forme de liberté.
 

insouciants

les escroc on inventer les lois pour leur bien êtr
VIB
Salam

Qu'est-ce que la liberté ?
salam

c'est un simple mot que l'on utilise sans le comprendre ....

je vais donner quelque exemple,

on pourra se considérais libre que le jour, ou ceux qui ne jeûnent pas, pourront manger ou fumer librement sans allée en prison ...

que ceux qui on un penchant sexuel different de la dite norme, pourront se balader librement, dans leur pays, sans ce faire agresser ou allée en prison .....
 

Zaynaa

Çok üzgün
salam

c'est un simple mot que l'on utilise sans le comprendre ....

je vais donner quelque exemple,

on pourra se considérais libre que le jour, ou ceux qui ne jeûnent pas, pourront manger ou fumer librement sans allée en prison ...

que ceux qui on un penchant sexuel different de la dite norme, pourront se balader librement, dans leur pays, sans ce faire agresser ou allée en prison .....

Ça existe déjà...
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
salam

c'est un simple mot que l'on utilise sans le comprendre ....

je vais donner quelque exemple,

on pourra se considérais libre que le jour, ou ceux qui ne jeûnent pas, pourront manger ou fumer librement sans allée en prison ...

que ceux qui on un penchant sexuel different de la dite norme, pourront se balader librement, dans leur pays, sans ce faire agresser ou allée en prison .....
Dans ce cas laissons libres aussi les violeurs et les assassins qui pourront réaliser leur forfaits sans aller en prison.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Etre libres sans conditions ça n'existe pas. Notre liberté sera toujours conditionnée par des éléments extérieurs.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
C'est notre cerveau et notre lucidité qui déterminent ce que l'on veut vraiment faire ou ne pas faire.
Savoir se détacher des normes sociétales par exemple..c'est une forme de liberté.
Mon avis : Ce sont les arguments les plus puissants et les plus séduisants qui détermineront nos choix.
 

Ebion

Grüsser
VIB
Mon avis : Ce sont les arguments les plus puissants et les plus séduisants qui détermineront nos choix.
Justement, c’est cela que dit Leibniz! Il parle comme si la volonté était une balance, et les motifs ou raisons d’agir seraient comme des poids qui sont sur la balance.

Spinoza est proche aussi de cette position, sauf qu’il ne croit pas en une volonté distincte de l’entendement. Il croit évidemment qu’on a des désirs, mais il les conçoit autrement que comme les expressions d’une volonté comme faculté.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Justement, c’est cela que dit Leibniz! Il parle comme si la volonté était une balance, et les motifs ou raisons d’agir seraient comme des poids qui sont sur la balance.

Spinoza est proche aussi de cette position, sauf qu’il ne croit pas en une volonté distincte de l’entendement. Il croit évidemment qu’on a des désirs, mais il les conçoit autrement que comme les expressions d’une volonté comme faculté.
Ce qui est drôle parfois c'est qu'on arrive à une même conclusion deux personnes ayant pris des chemins différents.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Justement, c’est cela que dit Leibniz! Il parle comme si la volonté était une balance, et les motifs ou raisons d’agir seraient comme des poids qui sont sur la balance.
Son exemple me semble correct, montrant que les "motifs" ou les "raisons" sont déterminés par des arguments au préalable, et c'est pour cette raison que j pense que ce sont bien les arguments les plus puissants qui détermineront nos choix et non pas l'inverse. Affirmer "je veux cela" ou" je choisis ceci" n'est que la partie aboutissante, la partie visible de l'iceberg, et cet aboutissement est la conclusion de toute une dynamique qui est restée cachée, et ce dont nous n'en tenons pas compte dans la plupart des cas.
 

Ebion

Grüsser
VIB
@TIGELLIUS

Quant à Socrate, il croyait qu’on ne fait pas le mal volontairement. On fait le mal, car ce qui est mal en soi nous est cependant apparu comme un bien. Les gens ne peuvent pas faire autrement que de vouloir ce qui leur paraît bien! Mais en raison d’un manque de connaissances ou de mauvais raisonnement, il arrive qu’on se laisse tromper par des apparences. Par exemple un jeune qui cède à la séduction de la drogue.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
@TIGELLIUS

Quant à Socrate, il croyait qu’on ne fait pas le mal volontairement. On fait le mal, car ce qui est mal en soi nous est cependant apparu comme un bien. Les gens ne peuvent pas faire autrement que de vouloir ce qui leur paraît bien! Mais en raison d’un manque de connaissances ou de mauvais raisonnement, il arrive qu’on se laisse tromper par des apparences. Par exemple un jeune qui cède à la séduction de la drogue.
Ce qui est mauvais pour l'un est bon pour l'autre et vice versa. Tout est relatif selon les situations. Pour un musulman manger du porc est interdit, mais en cas de famine il lui est permis d'en manger sans pour autant en abuser.
 

typologie

aedem sed aliter
VIB
une soumission que ne veut pas forcement dire aliénation et qui te permettra d'aspirer à la liberté ( en prenant conscience que l'univers régit tTOUT )
Donc si l Islam peut être la voie vers la liberté
A partir du moment que l islam t empêche de penser par toi même et t empêche d explorer tes propre limite tu ne peux pas vraiment te connaître et donc vraiment être libre
 

typologie

aedem sed aliter
VIB
Je n ai pas l impression que l Islam m'empêche de penser par moi même ....
Tu n oserait pas aller a l encontre et démentir une partie du Coran car tu aurai trop peur d aller en enfer
D ailleurs le Coran lui même dit que les croyant n ont pas le choix dans leur façon d agir quand dieu décidé une chose car il sait mieux que nous
 
Haut