• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Maroc : plus de 1.300 migrants ont accepté de retourner volontairement à leur pays d'origine

  • Initiateur de la discussion Bladi Robot
  • Date de début
Bladi Robot

Bladi Robot

Je suis un vrai robot!
Un peu plus de 1.300 migrants, en très grande majorité des Subsahariens, ont participé au programme de retour volontaire depuis le Maroc vers leur pays d'origine.
D'après des chiffres communiqués par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 1.306 migrants ont eu recours depuis le début de l'année à ce programme financé par le gouvernement marocain et certains pays européens, dont la Belgique, l'Espagne, la Norvège ou encore les Pays-Bas.
Ce sont des personnes qui se sont rendu compte (...)

- Société / Immigration clandestine

Lire la suite ...
 
nwidiya

nwidiya

Un Haut Rispansable!
Super Modératrice
Comment se fait-il que ces pays lointains financent le rapatriement de ceux réfugiés au Maroc.
Parce que Dans la loi tu peux demander à être renvoyé Dans un pays tiers à conditions'Que Ca soit un pays Dit sûr ( liste officielle ) et en motivant cette demande
 
Takamine

Takamine

"...Ce sont des personnes qui se sont rendu compte qu’il était impossible d’atteindre l’Europe et qui ont compris que l’Europe n’était pas le paradis,"

encore cette logique absurde ou on fait croire que ces gens viennent pour chercher un paradis alors que la plupart fuient juste l enfer et des zone de conflit ..

.. quel façon méprisante.. de voir l Autre .. visiblement la personne qui a chi ..écris cette article n a aucune connaissance de ce qu est "l'Afrique subsaharienne" une zone de conflit violente qui depuis plusieurs siècle a du subir le colonialisme puis etre le théâtre de conflit privilégié de la guerre froide ou américain et russe ont jouer a la roulette berbères pendant des décennie .. et a peine sortit de ce chaos .. voila que les Nations riches qui ont tant besoin des ouvrières chinoises pour jouir de leur modernisme n arrete pas d œuvrer pour maintenir leur intérêt économique

et apres on nous pond un article pour nous expliquer a ces gens ..venus de cet enfer .. qu' il faut etre raisonnable et retourner baigner dans cette m.... dont on profite tous .. nous qui vivons dans ce confort immatériel ..

encore un journaliste a la kon qui sert a manger ce qu on lui prépare en cuisine .. sans meme prendre le temps de reflechir a ce qu il écrit .. pathétique
 
azamoglan

azamoglan

Parce que Dans la loi tu peux demander à être renvoyé Dans un pays tiers à conditions'Que Ca soit un pays Dit sûr ( liste officielle ) et en motivant cette demande
Quelle loi ? si elle existe, on pourra dire qu'un réfugié est vraiment encadré par une armada de lois censées le protéger.
Il suffirait donc de se mettre en route pour en bénéficier automatiquement, sans contrepartie.
 
nwidiya

nwidiya

Un Haut Rispansable!
Super Modératrice
Quelle loi ? si elle existe, on pourra dire qu'un réfugié est vraiment encadré par une armada de lois censées le protéger.
Il suffirait donc de se mettre en route pour en bénéficier automatiquement, sans contrepartie.
Si ils' sont reconnus réfugiés par l'état Qui les accueille . On leur remet une carte de séjour
Si ils sont déboutés ils ont le choix entre quitter le pays ou choisir l'aide de l'état Pour etre reconduit
 
hadkourt

hadkourt

Quelle loi ? si elle existe, on pourra dire qu'un réfugié est vraiment encadré par une armada de lois censées le protéger.
Il suffirait donc de se mettre en route pour en bénéficier automatiquement, sans contrepartie.
le statut de REFUGIE est différent du statut de MIGRANT ....
un REFUGIE est protégé par les lois du HCR , s'il .est prouvé qu'il est un vrai REFUGIE (politique par exemple)

mais un harrag qui veut aller en Europe car on lui a dit que le miel et le lait y coule en abondance n'est pas un REFUGIE selon le HCR , les lois internationales et nationales...
 
azamoglan

azamoglan

Un migrant économique est prêt a tout pour se faire passer pour un réfugié ayant besoin d'être protégé.
D'autre part, le politiquement correct a transformé les réfugiés en migrants.
 
Haut