• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Maroc : des médecins refusent de pratiquer les tests de virginité

Siphax1

ⵜⴰⵎⴰⵣⵖⴰ - Tamazɣa
VIB
De nombreux médecins marocains ont décidé de cesser de fournir des «certificats de virginité» réclamés avant mariage par certaines familles. Des tests que ces médecins jugent dégradants et par ailleurs inefficaces.

Si la loi marocaine n'impose nullement l'établissement d'un «certificat de virginité» avant mariage, elle ne l'interdit pas pour autant formellement et, dans les faits, la pratique serait encore répandue et ce, quelle que soit la classe sociale, comme l'expliquait la sociologue Soumaya Naamane Guessous au HuffPost Maroc en octobre dernier.

En ce début d'année 2019, selon le journal Assabah repris par Baldi, des médecins du secteur privé comme du secteur public, ont décidé de ne plus fournir ces certificats ni de pratiquer de tests de virginité. En cause : le caractère dégradant de ces tests pour les femmes, la menace que cela fait peser sur leur santé physique et mentale et enfin l'absence d'obligation légale au Maroc.

La suite
 
Haut