Marocains, maroc

Marocains

  • Arabes

    Votes: 2 18.2%
  • Berbères

    Votes: 9 81.8%
  • Juifs

    Votes: 2 18.2%
  • Européens

    Votes: 2 18.2%
  • Africains

    Votes: 3 27.3%

  • Total des votants
    11

Invasion

Bladinaute averti
Islamisation et « première arabisation »

La première phase d'arabisation au Maroc suit la conquête musulmane, survenue entre la fin du VIIIe siècle et le début du IXe siècle. Touchant d'abord les centres urbains (Fès, Volubilis, Moulay Idriss Zerhoun, Basra, Sefrou), les ports (Salé, Tanger, Sebta) et les zaouïas, l'arabisation concernera par la suite les voies de communication, menant à la diffusion de la langue arabe au Tafilalet, chez les Jbalas et chez les Ghomaras. Cette première phase de diffusion de la langue arabe au Maroc donnera naissance aux parlers dits pré-hilaliens.

Invasions hilaliennes et « seconde arabisation »

À partir du XIIe siècle, les Almohades entreprennent le déplacement de tribus arabes hilaliennes vers les plaines du Tamesna. Ces tribus supplantent ou fusionnent avec des tribus berbères préalablement établies dans la région, ces dernières adoptant la langue arabe. Cette phase d'arabisation donnera naissance aux parlers dits hilaliens, qui s'implantent durablement dans les plaines occidentales et les plateaux de l'Oriental. Dans le Sud, les tribus sanhajiennes sont arabisées au contact des Dwi H'ssan, tribu arabe maqilienne qui s'est installée dans la région entre le XIIe siècle et le XIIIe siècle. Cette phase donnera naissance au parler hassanya.

Évolutions pendant l'ère « classique »

Entre le XVe et le XVIe siècle, les interventions portugaises, suivies de famines et d'épidémies entre le XVIe et le début du XVIIIe siècle, provoquent un dépeuplement suivi d'un repeuplement de certaines régions. Ainsi, les Rhamna arabes s'installent dans le Haouz tandis que les Sanhaja s'installent dans le Gharb, le Guerouane et le Zemmour, réintroduisant le berbère dans ces régions. Entre la fin du XVe siècle et le début du XVIIe siècle, plusieurs dizaines de milliers d'exilés Juifs et Musulmans d'Al-Andalus s'installent au Maroc, principalement dans les villes, y implantant des parlers arabes non-hilaliens ainsi que l'espagnol. Cette phase verra le renforcement des parlers non-hilaliens, cependant le castillan déclinera et cessera d’être parlé au sein des communautés musulmanes à la fin du XIXe siècle, tandis que le haketia, parler judéo-espagnol, demeurera en usage au sein des communautés juives. Au XXe siècle, les mouvements d'exode rural vers les centres urbains mènent à plus de contact entre les populations de langues maternelles et de dialectes différents, provoquant l'apparition de koinès urbaines qui surpassent en nombre de locuteurs les parlers citadins traditionnels, mais également la réintroduction des parlers berbères dans les villes arabophones. Cependant, les berbérophones en milieu urbain arabophone tendent à délaisser leur langue et à adopter l'arabe en tant que langue de communications, mais également au sein des foyers.
 

Pièces jointes

  • ethnic-and-religious-groups_morocco_map1_ethnic_318px_01.jpg
    ethnic-and-religious-groups_morocco_map1_ethnic_318px_01.jpg
    62.3 KB · Affichages: 8

Khringo

Bladinaute averti
Ma région est considérée comme arabe :joueur:

au secours :D

L'Oriental marocain' est majorité berbère

+ de 80% tribus berbère
 
Islamisation et « première arabisation »

La première phase d'arabisation au Maroc suit la conquête musulmane, survenue entre la fin du VIIIe siècle et le début du IXe siècle. Touchant d'abord les centres urbains (Fès, Volubilis, Moulay Idriss Zerhoun, Basra, Sefrou), les ports (Salé, Tanger, Sebta) et les zaouïas, l'arabisation concernera par la suite les voies de communication, menant à la diffusion de la langue arabe au Tafilalet, chez les Jbalas et chez les Ghomaras. Cette première phase de diffusion de la langue arabe au Maroc donnera naissance aux parlers dits pré-hilaliens.

Invasions hilaliennes et « seconde arabisation »

À partir du XIIe siècle, les Almohades entreprennent le déplacement de tribus arabes hilaliennes vers les plaines du Tamesna. Ces tribus supplantent ou fusionnent avec des tribus berbères préalablement établies dans la région, ces dernières adoptant la langue arabe. Cette phase d'arabisation donnera naissance aux parlers dits hilaliens, qui s'implantent durablement dans les plaines occidentales et les plateaux de l'Oriental. Dans le Sud, les tribus sanhajiennes sont arabisées au contact des Dwi H'ssan, tribu arabe maqilienne qui s'est installée dans la région entre le XIIe siècle et le XIIIe siècle. Cette phase donnera naissance au parler hassanya.

La dynastie zénète des Mérinides a beaucoup encouragé l'arabisation de l'administration et de l'armée
 
Haut