• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Mat'hanbale-hache awi ماتحنبلهاش أوي !

  • Initiateur de la discussion Difkoum
  • Date de début
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
(un article Satirique de Abderrazzak Boussaid)

J'adore le dialecte égyptien !...Et j’admire aussi la qualité et le sérieux des acteurs égyptiens. C'est pour cela que j'arrive à comprendre et à suivre facilement presque tous les feuilletons égyptiens !...

Il faut dire que le dialecte égyptien, est beaucoup plus subtil, beaucoup plus mélodieux à l'oreille et surtout beaucoup plus riche en mots et en expressions !...

Nos amis égyptiens, avec leur sens de l'humour et de la blague , s'amusent à inventer chaque jour de nouveaux mots, sans doute pour mieux oublier leurs problèmes au quotidien...

Car en définitif, la misère,...vaut mieux en rire qu'en pleurer !...

Hier encore, j'ai appris une nouvelle expression assez rigolote, mais triste à la fois, que je ne connaissais pas !!! :

Il s'agit de l'expression "Mat'hanbale-hache awi ماتحنبلهاش أوي"...

Cette expression curieuse, veut dire : "arrêtes de faire ton imam Ibn Hanbale !", ou si vous voulez "arrêtes de nous sortir des fatwas à tout bout de champ comme le faisait l'imam Ibn Hanbale !", ou encore "arrêtes de tout interdire et de dire que tout est haram comme disait l'imam Ibn Hanbale !", ou tout simplement "ne te compliques pas la vie, sois cool !"...

Il faut dire que ce fameux "Imam Ibn Hanbale", qui a vécu durant la dynastie des Abbassides au 9ème siècle, et qui est devenu juste après la mort du Calife visionnaire Al Mamoun, et sa sortie de prison, la principale source d’interprétation des hadiths du prophète et le principale "gardien du temple" d'une religion qui est retourné rapidement à ses fondements ultraconservateurs, inquisiteurs, refermant ainsi, et pour toujours, la parenthèse des "Muatazilas" !...

Par sa conception revancharde, dogmatique, rigoureuse, tranchée, et sévère de la religion, en dehors de tout raisonnement, en dehors de toute logique, Ibn Hanbale a effacé en quelques mois seulement, le travail magnifique de "L'ijtihad اجتهاد" des "Muatazilas المعتزلة", effectué durant le règne exceptionnel et court du Calife Al Mamoun. Époque riche qui a permis l'éclosion, pour la première fois en terres d'Islam, des sciences rationnelles telles la Médecine, la Chimie, la Physique, l'Astronomie, les Mathématiques, et surtout la naissance d'une pensée philosophique humaniste,...vite enterrée !...

Plus tard, son disciple encore plus extrémiste, un certain "Ibn Taymiyya, juste après la chute de Bagdad, est venu se baser sur les écrits de son maître à penser, et "nous pondre" toutes les fatwas insensées que son esprit dérangé a bien voulu imaginer...

Aujourd'hui, le Wahhabisme de l'Arabie Saoudite, le fondamentalisme des Talibans en Afghanistan, et les dizaines de courants Salafistes, un peu partout dans le monde arabo-musulman, ont repris en intégralité les pensées bornées d'Ibn Hanbale (et de Ibn Taymiyya) et revendiquent maintenant haut et fort leur appartenance à ce courant , haineux, extrémiste et rétrograde !...

Nos amis égyptiens, que j'adore, peuvent bien s'amuser un petit peu en disant "Mat'hanbale-hache awi ماتحنبلهاش أوي" pour décompresser, le temps d'une rigolade, mais il semble malheureusement que ça soit déjà trop tard pour eux !...

Et dans ce cas désespéré, j'ose me demander si c'est aussi déjà trop tard pour NOUS ?!...

À suivre. Satiriquement votre.
 
V

voleur2roses

Quand est-ce que tous ces pamphlétaires avinés comprendront que la vie des gens ne tourne pas autour de leurs crises de foi(e), d'ego, de libido ou les frustrations de leurs enfances pas suffisamment hypercentrées sur eux-même? 😪
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
Quand est-ce que tous ces pamphlétaires avinés comprendront que la vie des gens ne tourne pas autour de leurs crises de foi(e), d'ego, de libido ou les frustrations de leurs enfances pas suffisamment hypercentrées sur eux-même? 😪
Tu le connais ?
 
V

voleur2roses

Tu le connais ?
Oui, à travers ses écrits et tes publications - qui nous livrez plus ou moins malgré vous matière à une certaine sociologie de votre univers cosy et fat.

En tout cas il peut te dire merci. Tu lui a permis d'exister pour les quelques pelés que nous sommes sur ce forum.
Mais je ne lui garantis pas qu'il ne retournera pas très prochainement au néant intellectuel duquel il provient.
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
Oui, à travers ses écrits et tes publications - qui nous livrez plus ou moins malgré vous matière à une certaine sociologie de votre univers cosy et fat.

En tout cas il peut te dire merci. Tu lui a permis d'exister pour les quelques pelés que nous sommes sur ce forum.
Mais je ne lui garantis pas qu'il ne retournera pas très prochainement au néant intellectuel duquel il provient.
Euuuh, tu ne le connais donc pas mais tu le qualifies d'aviné. L'islam que tu défend outre mesure n'interdit pas la médisance ? Tu peux jurer qu'il est aviné ou tu l'as qualifié de la sorte pour te positionner en plus pieux que lui ? Il ne t'est jamais arrivé d'imaginer qu'il existe des musulmans très critiques de ceux qui ont exercé le pouvoir après Mohamed ? L'idée qu'une personne dont difkoum rapporte un écrit ne consomme pas d'alcool n'a jamais traversé ton esprit pourtant assez éclairé ?
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
Par sa conception revancharde, dogmatique, rigoureuse, tranchée, et sévère de la religion, en dehors de tout raisonnement, en dehors de toute logique, Ibn Hanbale a effacé en quelques mois seulement, le travail magnifique de "L'ijtihad اجتهاد" des "Muatazilas المعتزلة", effectué durant le règne exceptionnel et court du Calife Al Mamoun. Époque riche qui a permis l'éclosion, pour la première fois en terres d'Islam, des sciences rationnelles telles la Médecine, la Chimie, la Physique, l'Astronomie, les Mathématiques, et surtout la naissance d'une pensée philosophique humaniste,...vite enterrée !...
Ces propos ne peuvent être tenus que par un aviné profondément islamophobe puisque c'est difkoum qui les rapporte.
 
V

voleur2roses

Mea culpa pour la bibine. J'ai pas résisté au plaisir du bon mot mais aussi hélas de la calomnie. Merci pour ce rappel en tout cas cheikh difkoum.
 
macarons

macarons

(un article Satirique de Abderrazzak Boussaid)

J'adore le dialecte égyptien !...Et j’admire aussi la qualité et le sérieux des acteurs égyptiens. C'est pour cela que j'arrive à comprendre et à suivre facilement presque tous les feuilletons égyptiens !...

Il faut dire que le dialecte égyptien, est beaucoup plus subtil, beaucoup plus mélodieux à l'oreille et surtout beaucoup plus riche en mots et en expressions !...

Nos amis égyptiens, avec leur sens de l'humour et de la blague , s'amusent à inventer chaque jour de nouveaux mots, sans doute pour mieux oublier leurs problèmes au quotidien...

Car en définitif, la misère,...vaut mieux en rire qu'en pleurer !...

Hier encore, j'ai appris une nouvelle expression assez rigolote, mais triste à la fois, que je ne connaissais pas !!! :

Il s'agit de l'expression "Mat'hanbale-hache awi ماتحنبلهاش أوي"...

Cette expression curieuse, veut dire : "arrêtes de faire ton imam Ibn Hanbale !", ou si vous voulez "arrêtes de nous sortir des fatwas à tout bout de champ comme le faisait l'imam Ibn Hanbale !", ou encore "arrêtes de tout interdire et de dire que tout est haram comme disait l'imam Ibn Hanbale !", ou tout simplement "ne te compliques pas la vie, sois cool !"...

Il faut dire que ce fameux "Imam Ibn Hanbale", qui a vécu durant la dynastie des Abbassides au 9ème siècle, et qui est devenu juste après la mort du Calife visionnaire Al Mamoun, et sa sortie de prison, la principale source d’interprétation des hadiths du prophète et le principale "gardien du temple" d'une religion qui est retourné rapidement à ses fondements ultraconservateurs, inquisiteurs, refermant ainsi, et pour toujours, la parenthèse des "Muatazilas" !...

Par sa conception revancharde, dogmatique, rigoureuse, tranchée, et sévère de la religion, en dehors de tout raisonnement, en dehors de toute logique, Ibn Hanbale a effacé en quelques mois seulement, le travail magnifique de "L'ijtihad اجتهاد" des "Muatazilas المعتزلة", effectué durant le règne exceptionnel et court du Calife Al Mamoun. Époque riche qui a permis l'éclosion, pour la première fois en terres d'Islam, des sciences rationnelles telles la Médecine, la Chimie, la Physique, l'Astronomie, les Mathématiques, et surtout la naissance d'une pensée philosophique humaniste,...vite enterrée !...

Plus tard, son disciple encore plus extrémiste, un certain "Ibn Taymiyya, juste après la chute de Bagdad, est venu se baser sur les écrits de son maître à penser, et "nous pondre" toutes les fatwas insensées que son esprit dérangé a bien voulu imaginer...

Aujourd'hui, le Wahhabisme de l'Arabie Saoudite, le fondamentalisme des Talibans en Afghanistan, et les dizaines de courants Salafistes, un peu partout dans le monde arabo-musulman, ont repris en intégralité les pensées bornées d'Ibn Hanbale (et de Ibn Taymiyya) et revendiquent maintenant haut et fort leur appartenance à ce courant , haineux, extrémiste et rétrograde !...

Nos amis égyptiens, que j'adore, peuvent bien s'amuser un petit peu en disant "Mat'hanbale-hache awi ماتحنبلهاش أوي" pour décompresser, le temps d'une rigolade, mais il semble malheureusement que ça soit déjà trop tard pour eux !...

Et dans ce cas désespéré, j'ose me demander si c'est aussi déjà trop tard pour NOUS ?!...

À suivre. Satiriquement votre.
J'aime bien l'expression c'est drôle.
Le reste l'est beaucoup moins.
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
Mea culpa pour la bibine. J'ai pas résisté au plaisir du bon mot mais aussi hélas de la calomnie. Merci pour ce rappel en tout cas cheikh difkoum.
Je ne suis pas cheikh mais, honnêtement, cet article m'avait donné l'envie de chercher à connaitre un peu le personnage Ibn Hanbal. Un petit moment de culture historique qui m'a fait du bien. J'ai pensé que cela pousserait certains à en faire de même ou ceux qui connaissent à en parler et critiquer ou élargir le domaine du texte. Bref, un chwya de CULTURE qui nous changerait de "comment recevoir mon oncle qui ne jeûne pas" ou "la lune coupée en deux". Encore une fois, rien n'empêche de critiquer ou corriger un écrit.
 
Drianke

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
L’Imâm Ahmad Ibn Hanbal

Fondateur de la quatrième école de jurisprudence sunnite, l’Imâm Ahmad fut l’un des Imâms de la guidance des tous premiers siècles de l’hégire. Une référence pour ses contemporains et un modèle vivant d’attachement à la Sunnah et de pratique droite et sincère. Son cercle de savoir était une source de guidance et de lumière et l’ultime abri des raisons saines pendant les épreuves.

Sa naissance et son enfance
Ahmad Ibn Hanbal [1] naquit à Bagdad, dans l’une des maisons nobles des Banû Shaybân, au cours du mois de Rabî` Al-Awwal de l’an 164 A.H. — en novembre 780 E.C. —. Orphelin de père, dès avant sa naissance, il fut élevé par sa mère qui veilla à lui donner la meilleure éducation et à lui enseigner les savoirs primordiaux en ces temps. Il mémorisa le Noble Cora avant de se lancer avec avidité dans l’apprentissage du Hadîth. Au petit matin, il se dépêchait de se rendre auprès de son maître pour être le premier de ses étudiants à se rendre aux études. Lorsqu’il sortit de la petite enfance, il rejoignit le cercle de l’Imâm Abû Yûsuf — le brillant disciple de l’Imâm Abû Hanîfah et le premier homme à exercer la fonction de Grand Juge (dî Al-Qudâh) — où se retrouvaient pêle-mêle étudiants, savants et magistrats. Il passa quatre ans dans le cercle d’Abû Yûsuf durant lesquels il prit en note tout ce qu’il entendait, soit l’équivalent de quatre malles d’écrits. Il assita également au cercle du Maître des Savants du Hadîth à Bagdad, Hushaym Ibn Bashîr As-Sulamî. Dès qu’un savant séjournait à Bagdad, il veillait à prendre contact avec lui et à se former auprès de lui. Il se forma ainsi auprès de Nu`aym Ibn Hammâd, `Abd Ar-Rahmân Ibn Mahdî et `Umayr Ibn `Abd Allâh Ibn Khâlid.

La quête du savoir
Vu qu’en ces temps les grands savants étaient dispersés dans l’ensemble du monde musulman et qu’aucune région n’avait le monopole du savoir, il n’était pas rare que les étudiants désireux de se former aux sciences islamiques aient à faire de longs voyages pour recueillir le savoir de la bouche de ses maîtres les plus réputés.
Âgé de douze ans, Ahmad Ibn Hanbal entama sa quête du savoir vers l’an 186 A.H., circa 802 E.C. Il se rendit à Basorah, à Koufah, à Ar-Ruqah, au Yémen et dans le Hijâz et rencontra de nombreux grands savants et juristes du monde musulman tels que Yahyâ Ibn Sa`îd Al-Qattân, Abû Dâwûd At-Tayâlisî, Wakî Ibn Al-Jarrâh, Abû Muâwiyah Ad-Darîr, Sufyân Ibn Uyaynah, et Ash-Shâfi. Ibn Hanbal suivit longuement ce dernier et se forma auprès de lui à la jurisprudence et ses fondements. L’Imâm Ahmad réservait beaucoup de respect et d’admiration pour l’Imâm Ash-Shâfi`î au point que, pendant quarante années consécutives, il ne passa pas une nuit sans faire des invocations en faveur de son maître. Lorsqu’il narrait le hadîth du Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — selon lequel : « Au début de chaque siècle, Dieu envoie un réformateur qui renouvelle à cette communauté les affaires de leur religion. » [2], il disait : « Dieu — Exalté soit-Il — a envoyé notre maître Umar Ibn Abd Al-Azîz au début du deuxième siècle pour renouveler à cette communauté sa religion, et j’espère qu’Ash-Shâfi soit celui envoyé au début du troisième siècle. » De son côté, l’Imâm Ash-Shâfi fit l’éloge de son disciple disant : « Je n’ai point vu plus connaisseur du Livre de Dieu que ce jeune homme Qurayshite. » Lorsqu’on interrogea l’Imâm Ash-Shâfî sur la raison qui le poussait à recevoir et à rendre visite fréquemment à l’Imâm Ahmad, il répondit par ces vers de poésie :

Qâlû yazûruka Ahmadu wa tazûruhû *** qult ul-fadâ’ilu lâ tubârihu manziluhû
in zâranî fa bi-fadlihî aw zurtuhû fa li-fadlihi *** fal-fadlu fil-hâlayni lahû

Traduction :
Ils dirent : “Ahmad te rend visite et tu lui rends visite.” *** Je répondis : “Les vertus ne quittent point sa demeure.”
S’il me rend visite, le mérite est sien et, si je lui rends visite, c’est pour son mérite. *** Dans les deux cas, le mérite est sien.


Pour les sincères la biographie complète ici > http://www.islamophile.org/spip/L-Imam-Ahmad-Ibn-Hanbal.html
 
Haut