1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

La mauvaise appréciation des anciennes époques : universel ou pas ?

Discussion dans 'Philosophie, spiritualité et autres religions' créé par Hibou57, 10 Mai 2018.

Les anciennes époques me semble assez mécaniquement perçues comme obscurantistes et bêtes. C’était pourtant la même espèce humaine que maintenant,...

  1. Hibou57

    Hibou57 Comme-même (tm) VIB

    Inscrit:
    13 Février 2006
    Messages:
    42 841
    Likes:
    26 510
    Les anciennes époques me semble assez mécaniquement perçues comme obscurantistes et bêtes. C’était pourtant la même espèce humaine que maintenant, alors les gens de ces époques n’étaient pas nécessairement plus bêtes que l’espèce humaine actuelle, même s’ils n’avaient pas certaines connaissances actuelles, ils en avaient certaines autres (toujours d’actualité ou pas) pouvant être importantes, dont on peut ne pas douter qu’elles leurs étaient accessibles.

    Je me demande surtout si cette appréciation négative des époques passées, est universelle, ou propre à certaines sociétés ou cultures. Est‑ce une caractéristique de la société occidentale ? Du modernisme ? Du scientisme ? (le scientisme me semble répandu) D’autre chose ?

    On peut prendre la question dans l’autre sens et essayer de chercher si l’absence d’appréciation automatiquement négatives des époques passées, est une caractéristique de certaines sociétés ou cultures.
     
    DiamondBlaze et Ebion aiment ça.
  2. Ebion

    Ebion Salueur & féroçologue

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 061
    Likes:
    50 049
    Dans presque toutes les sociétés du monde, c’est le contraire. Le passé est jugé supérieur et l’histoire prend l’aspect d’une longue déchéance qui ne semble pas pouvoir être stoppée, du moins pas indéfiniment. Les hommes traditionnels ressentent ainsi une sorte d’amertume à percevoir la décrépitude universelle autour d’eux... en même temps qu’ils tirent orgueil de s’identifier plus à l’ordre ancien (idéalisé) qu’aux nouveautés. les sociétés anciennes valorisent en particulier les temps où, selon elles, leurs institutions et coutumes actuelles ont été établies. Il s’agit d’une sorte de temps héroïque qui semble sur un autre plan que l’histoire ordinaire des hommes, faite d’erreurs et de fautes... les acteurs de ce temps héroïque sont jugés particulièrement proches des dieux et d’une certaine manière dynamisés par l’énergie de ces dieux, de façon à pouvoir accomplir de hauts faits qui sont impensables aujourd’hui...

    Il faut lire Genèse 3 dans cet esprit, mais encore plus les premiers chapitres des Actes des Apôtres sur la communauté chrétienne des origines. Les musulmans ont aussi idéalisé l’époque de Muhammad et de ses successeurs immédiats. Les intégristes catholiques idéalisent le Moyen Âge. Les bouddhistes ont enjolivé la biographie de Bouddha. Certains rationalistes athées idéalisent le Siècle des Lumières. Voir aussi le cérémonial en France autour de la Révolution ou aux USA autour de la Guerre d’Indépendance. Au 17e siècle, les artistes idéalisaient l’Antiquité. Il y a aussi quelque chose de ce genre dans la culture des œuvres classiques dans les écoles, ou dans la plainte répétée sur YouTube que la musique actuelle (ou la télé actuelle) ne vaut pas celle d’il y a 15, 20, 30 ans...
     
    DiamondBlaze et danalacelte aiment ça.
  3. VeraBien

    VeraBien VIB

    Inscrit:
    13 Décembre 2014
    Messages:
    6 627
    Likes:
    10 539
    ça dépend... D'autres voient des anciennes périodes comme des âges d'or auxquels il faudrait revenir. Dans les deux cas, c'est une mythification du passé que l'on enferme dans des images d'Epinal caricaturales.
    C'est bien dommage...
     
    DiamondBlaze, danalacelte et Ebion aiment ça.
  4. Ebion

    Ebion Salueur & féroçologue

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 061
    Likes:
    50 049
    Le christianisme a opéré une révolution en situant l’âge d’or dans l’avenir (le Royaume de Dieu). Mais dans le christianisme, il fallait encore compter sur Dieu, son plan, pour espérer la venue du Royaume.

    Ce qui a changé dans la modernité, c’est que les humains ont pensé qu’ils étaient capables eux-mêmes, par leur organisation sociale et le progrès continu des connaissances, d’établir cet âge d’or sur Terre.

    Dans notre ère postmoderne, ces rêves grandioses sont brisés.
     
    DiamondBlaze apprécie ceci.
  5. remake

    remake

    Inscrit:
    13 Février 2011
    Messages:
    22 803
    Likes:
    3 308
    Comment tu expliques les sacrifices humains ou celui des animaux pour soi disant obtenir des faveurs ?
    Adam était comme ça ?
     
  6. Ebion

    Ebion Salueur & féroçologue

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 061
    Likes:
    50 049
    Chose certaine, sur bladi, c’était mieux avant! :joueur:
     
  7. etre2en1

    etre2en1 intersex people are cool VIB

    Inscrit:
    8 Février 2011
    Messages:
    20 379
    Likes:
    16 198
    Non, ce n'est pas universel, on parle de " bon vieux temps " en parlant du passé.
    Les exemples d'adulation de périodes du passé ne manquent pas, d'ailleurs on indique souvent le contraire de ton impression " Les anciennes époques me semble assez mécaniquement perçues comme obscurantistes et bêtes ", c'est même souvent la sagesse, les connaissances……….. des périodes passées qui sont vantées face à l'obscurantisme et la bêtise actuelle.
     
    Ebion apprécie ceci.