• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Meurtre de Yamine en 2006 : les deux accusés demandent pardon à la famille

  • Initiateur de la discussion Bladi
  • Date de début
Bladi

Bladi

Webmaster
Administrateur
Quelques heures avant le verdict vendredi après-midi, les meurtriers présumés de Yamine Djerroud, un jeune homme de 19 ans frappé à mort en 2006 à Bobigny, ont demandé pardon à sa famille, lors de leur procès devant les assises de Seine-Saint-Denis.

"Je souhaite implorer votre pardon, même si je sais que je ne le mérite pas. J'ai réfléchi à ce que j'ai fait, je voudrais être châtié", a déclaré Reda Alaouchiche, 24 ans, contre lequel l'avocat général a requis jeudi trente ans de réclusion criminelle.

Le jeune homme lisait une lettre, qu'il dit avoir écrite il y a plusieurs mois, "n'osant pas regarder dans les yeux" les membres de la famille de Yamine parce qu'il "n'arrive pas à assumer". L'autre accusé, Tino Horning, 22 ans, pour lequel le parquet a demandé vingt ans de réclusion, a lui affronté le regard des proches de la victime, alors qu'il avait depuis le début du procès la tête baissée, comme s'il était en recueillement. "Je regrette et je demande pardon", a-t-il déclaré.

Son avocate avait demandé peu avant la requalification du crime en acte de torture et de barbarie, espérant une peine moins lourde que celle requise. Une requête rejetée par la présidente du tribunal. Me Elizabeth Auerbacher avait tenté de démontrer que les coups portés à Yamine Djerroud avaient été prémédités, mais pas sa mort.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/11/06/meurtre-de-yamine-en-2006-les-deux-accuses-demandent-pardon-a-la-famille_1263865_3224.html
 
C

cosmos1999

a deux pour donner des coups a cette malheureuse victime qu elle preuve de courage a quand le retour de la peine de mort ?demander pardon a la famille un peu tard non?il vont faire la moitier de leurs temp et moins si ils se tiennent tranquille .les parents de yamine eux ne reverons jamais leur enfant.
 
Haut