Migration : près de 1 500 marocains concernés par le retour volontaire

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
1 508 Marocains sont retournés volontairement au pays, dans le cadre du programme d’aide proposé dans ce sens par l’Organisation internationale de la migration (OIM). Ils ont fait partie des 63 316 migrants à travers le monde, accompagnés en 2018 dans ces démarches, selon des chiffres publiés vendredi par l’institution onusienne, concernant les points saillants de l’année passée sur le retour et la réintégration.

Comparé à 2017, ce chiffre représente une diminution de 12%. Selon la même source, l’année 2018 confirme une augmentation des retours volontaires particulièrement en Afrique occidentale et centrale, mais aussi une hausse de la charge de travail des migrants en situation de vulnérabilité. «En 2018, 65 bureaux de pays de l’OIM dans les pays d’accueil ou de transit ont fourni des services de conseil liés à la réintégration à 18 274 bénéficiaires avant leur départ. Parallèlement, les bureaux de l’OIM situés dans 64 pays d’origine ont fourni des conseils en matière de réintégration à 41 461.

Sur les 63 316 migrants assistés l’année dernière, 49% de bénéficiaire, soit 30 919 personnes, ont été concernés entre l’Allemagne et le Niger. En Grèce, 4 968 migrants ont été concernés, en Autriche 3 469, à Djibouti 3 392, en Belgique 2 795, aux Pays-Bas 2 149, au Maroc 1 508, en Turquie 1 494 et en Italie 958.

«Parmi les personnes qui ont choisi de rentrer chez eux, les citoyens irakiens constituaient le plus important contingent en 2018, avec 5 661 rapatriés, suivis de la Guinée (5 088), de l’Ethiopie (4 792), du Mali (4 042), de la Géorgie (2 681), de l’Afghanistan (2 232), de l’Albanie (2 167), de la Fédération de Russie (1 952), de l’Ukraine (1 901) et de la Côte d’Ivoire (1 834)», explique l’OIM.


yabi
 
Haut