La musique triste rend heureux

Nous écoutons de la musique triste pour nous sentir mieux. Telle est la principale conclusion d’une étude intitulée « Le paradoxe de la musique qui évoque la tristesse », réalisée par Liila Taruffi et Stefan Koelsch, de l’université libre de Berlin. Selon cette étude menée en ligne sur 722 personnes du monde entier, écouter de la musique triste peut avoir des effets bénéfiques.

Les chercheurs ont voulu répondre à la question : « Pourquoi les gens recherchent-ils et apprécient-ils la musique triste ? », la tristesse étant pourtant un sentiment que l’on cherche à ne pas ressentir. En réalité, les données récoltées suggèrent que les individus se tournent vers la musique triste en particulier lorsqu’ils se sentent seul ou en détresse émotionnelle. « Pour la plupart des participants, écouter de la musique triste régulièrement est corrélée avec son potentiel à réguler des émotions négatives et à apporter une forme de consolation », conclut l’étude.

« EXPÉRIENCE ÉMOTIONNELLE MULTIFACETTE »

La musique triste évoque « un large éventail d’émotions partiellement positives », précisent les chercheurs, telles que la nostalgie, la tranquillité, la tendresse, la transcendance et l’émerveillement. La nostalgie est le sentiment le plus fréquemment ressenti. Mais une écoute ne correspond pas à une seul sentiment : l’expérience émotionnelle est donc « multifacette ».
 
Les résultats montrent aussi que chacun réagit différemment à ce type de musique, les réponses émotionnelles variant en fonction de la personnalité des individus. Les personnes émotionnellement moins stables ou plus enclines à ressentir de l’empathie sont plus sensibles à ces mélodies que les autres.

Les participants à l’étude ont également indiqué quel était leur morceau de musique triste préféré. Ont été le plus plébiscités Sonate au clair de lune, de Beethoven, Moon Reflected in the Second Spring, par le compositeur chinois Ah Bing, et l’Adagio pour cordes de Samuel Barber.

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/11/07/la-musique-triste-rend-heureux/
 
Les résultats montrent aussi que chacun réagit différemment à ce type de musique, les réponses émotionnelles variant en fonction de la personnalité des individus. Les personnes émotionnellement moins stables ou plus enclines à ressentir de l’empathie sont plus sensibles à ces mélodies que les autres.

Les participants à l’étude ont également indiqué quel était leur morceau de musique triste préféré. Ont été le plus plébiscités Sonate au clair de lune, de Beethoven, Moon Reflected in the Second Spring, par le compositeur chinois Ah Bing, et l’Adagio pour cordes de Samuel Barber.

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/11/07/la-musique-triste-rend-heureux/
ta pas repondu a ma question ou tu ne voulais pas y repondre sur le faite de renoncer a l'islam
 

typologie

aedem sed aliter
j'avais lu une etude qui disait en gros que la musique de adel la chanteuse est l'une des plus triste
et que trop l'ecouté pouvait conduire à une deprime

je viens de retrouvé l'article :

http://www.slate.fr/lien/50117/CULTURE-someone-like-you-adele-pleurer

Si l’écoute prolongée de musique était déjà suspectée d’être un facteur de dépression,
celle d’Adele apparaît ainsi comme une véritable machine à pleurer.
Mais comment expliquer qu’une telle tristesse soit aussi populaire?
Le Wall Street Journal cite une étude réalisée l’année dernière par deux scientifiques: ...


http://www.slate.fr/lien/37113/musique-depression-adolescent

Les consommateurs de musique seraient les sujets les plus enclins à la dépression, affirme l'étude.

«La tristesse est un grand thème de la musique populaire. L'écoute de ces messages permet parfois de ne pas se sentir par trop seul (…) Mais être trop exposé à des thèmes trop noir peut également contribuer au développement d'un terrain dépressif.»
 

etre2en1

intersex people are cool
VIB
Quand je suis triste, j'écoute des musiques qui me font pleurer un coup, ça évacue la tristesse.
On dit qu'il y a rien de mieux que de pleurer un coup pour chasser la tristesse.

Quand je suis triste et que je pense à ma mère j'écoute des musiques bien précises.
Ensuite quand j'ai commencé à pleurer, j'enchaine sur des musiques nostalgiques moins tristes.
 
Haut