• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Des musulmans. - mohammed talbi

  • Initiateur de la discussion Difkoum
  • Date de début
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
En fin d'après-midi, je devais ma tête lourde aller alléger chez le coiffeur,
Et pour ce faire, il me fallait traverser le marché du quartier,
À cette heure où, martyrisés par le jeûne, les ventres étaient en pleurs,
Les mines pitoyables, livides, les yeux effarouchés, hagards, inquiets ;

Et je ne vous dis pas le pathétique croustillant,
Des étalages luxuriants, abondants de poissons encore frétillants,
De légumes frais, de fruits brillants, affriolants, souriants,
Que d'un côté, les riches à grandes quantités s'arrachaient en criant,
Bavant, salivant, couvrant les marchands d'insultes et de postillons,
Jouant des coudes, se chamaillant, échangeant les plus obscènes jurons,
On eût dit des piranhas déchiquetant avec férocité une proie,
Une horde d'affamés qui dans un grand désarroi semaient la terreur, l'effroi ;
De l'autre côté, debout courbés, ou accroupis, ou complètement abattus, les mendiants,
Beaucoup de mendiants, déguenillés, maigres, hideux, tenaces comme des morpions,
Qui tendant une main tremblante, agonisants, priant, suppliant,
Qui, les yeux languides, exorbités, de maladie blafards comme des lampions ;
Regardant impuissants se concrétiser devant eux la justice divine,
Qui encore donnait généreuse à cette espèce canine,
Et l'or, et le pouvoir, et la corpulence, et l'arrogance,
Et une âme insensible qui contre leur famine s'habillait de mépris, de dédain et d'indifférence ;
Et finalement, de débarrasser ma tête de sa tignasse, je m'abstins,
Et le coeur lourd, songeur, je rebroussai chemin,
Peut-être, un peu moins triste, le ferais-je le lendemain,
Car, présentement, je me sentais si profondément ému, si meurtri que d'aller chez un barbier me parut malsain ;
Et si la pomme avait été interdite seulement,
Pour que jamais sur terre il n'y eût de mal, de méchanceté, de souillure, d'excréments,
Que jamais l'homme ne connût cette risible vanité,
Du scarabée absurde qui en roulant éternellement sa crotte se croit futé ?
- Mohammed Talbi -
 
sempro

sempro

VIB
Alhamdoulillah 3ala ni3mat al'islam...

Asalamou alaykoum, Qu'Allah apaise vos souffrances et soigne vos obsessions...
 
M

muslim150519

En fin d'après-midi, je devais ma tête lourde aller alléger chez le coiffeur...
Du scarabée absurde qui en roulant éternellement sa crotte se croit futé ?
- Mohammed Talbi -
Pourquoi tout ça s'intitule "...des musulmans" ? N'y-a-t-il que les musulmans pour jeûner ? Auquel cas, ce sont, en effet, les plus dignes des plus parfaites vertus : comme la soumission à l'Ordre d'ALLAH de jeûner, le bon comportement, la générosité, le relative domination du corps par l'esprit (une chose qui pour mohammed talbi, l'islamologue, semble insurmontable et qu'il conditionne au fait d'être irréprochable. Dans son esprit : les gens seraient autorisés à jeûner mais à condition de ne pas être injuste envers autrui, à condition de donner aux pauvres, à condition de ne pas être obsédé par la nourriture... : en bref, à condition d'agir comme si de rien était : comme s'ils n'étaient pas en train de jeûner... comme si ça ne les affectait pas).
Dans cette fiction qui se croit être le reflet de la réalité, mais n'en est que la caricature, On y décrit de façon très exagérée les musulmans avec mépris (dégoût et colère) et rabaissement. Ils sont soi-disant punis par ALLAH de leur instituer le jeûne. (Ils sont martyrisés) Ils mettent en danger leur santé et sont masochistes (leurs ventres pleurent, ils ont mauvaise mine, ils sont désorientés. Ils inspirent la pitié... alors que des cliniques du jeûne dont les effets curatifs ont été démontré ouvrent partout dans le monde.) Ils prêchent la piété ; mais sont animés des plus mauvaises des caractéristiques morales : colère, suffisance, vulgarité, obscénité, avarice... mais sont quand même fiers de leur jeûne dont la valeur est profondément diminuée par leurs mauvaises actions - comme le scarabée (l'insecte) est fier de la ***** qu'il fait rouler : une énième insulte. L'auteur pousse l'insulte jusqu'à s'attaquer à ALLAH d'abord en remettant en question la nécessité du jeûne en qualifiant le jeûneur de martyre - comme si c'était à ALLAH de se justifier sur SES Ordres... Et en disant "Beaucoup de mendiants [...] Regardant impuissants se concrétiser devant eux la justice divine" : comme pour contester à ALLAH, Sa Décision Juste qu'il y ait des pauvres sur terre et Sa Justice que les hommes (même s'ils font d'autres actions pieuses) soient quand même indifférents à la souffrance des pauvres. C'est ALLAH qui donne et qui reprend. Bien plus encore, l'action de la personne généreuse lui bénéficie d'abord à elle-même. Qu'ALLAH nous protège de notre avarice et nous protège d'être injuste : chose sur laquelle nous LUI rendons des comptes sur terre comme dans l'Au-Delà.
Enfin à ma connaissance, je n'ai jamais vu, ni lu, ni entendu qu'avoir besoin de se faire couper les cheveux jugés trop longs était décrit comme "avoir la tête lourde". Peut-être que je me trompe ; mais selon "wiktionary" : cela correspond plutôt à éprouver de l'embarras, de la gêne, de la honte ; ou éventuellement un sentiment de pesanteur, autrement dit de fatigue. Et le fait de refuser de se faire couper les cheveux n'a jamais été une façon significative de protester contre l'injustice. Pourquoi n'imaginerait-on pas plutôt ce personnage réconcilier les gens entre eux, donner aux nécessiteux... plutôt que tourner les tallons avec lâcheté et pseudo-indignation... ou alors c'est qu'il n'y a plus de pauvre à aider? ou de gens en dispute?
Je ne vois vraiment pas la moindre profondeur dans ce qui est dit ici... à part le désespoir d'attribuer aux musulmans une caricature. On ne peut que regretter que de part l'esprit diabolique athée et négateur d'ALLAH : des gens s'attaquent encore et encore à l'Islam en prétendant "respecter toutes les croyances et agir avec tolérance" : ce qui est bien sûr faux.
Et dans l'hypothèse où de tels agissements (l'avarice, le mauvais comportement...) seraient constatés : effectivement le musulman est très loin d'être parfait ; d'où la nécessité de travailler sur soi et d'Obéir à ALLAH - il ne fait aucun doute qu'un vrai musulman devrait condamner ces agissements et NON CONDAMNER LE JEUNE DE RAMADAN. N'en déplaise aux mécréants qui malgré une courte satisfaction de s'adonner sur terre à toutes leurs envies bestiales et leur entêtement dans leur ingratitude envers ALLAH en dépit de tous les Bienfaits qu'IL leur a accordé - vont certainement bientôt en rendre des comptes. Ça n'en vaut pas le coup. Ce qu'ils vivent n'est qu'un sursis et ALLAH est Patient et Généreux mais ce sont les gens qui se font du tors à eux-même. Aussi, l'auteur n'a pas rappelé - probablement du fait de son ignorance et son parti pris contre l'islam et les musulmans en se renseignant avant de parler pour s'apercevoir ensuite que la personne malade et incapable de jeûner peut rattraper son jeûne plus tard ou le compenser par l'aumône... wa LAAHo A3lem
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
des cliniques du jeûne dont les effets curatifs ont été démontré ouvrent partout dans le monde.
Un jeûne qui n'a rien à voir avec le ramadan. Il ne dure pas un mois. Il n'est pas conditionné par l'apparition d'un croissant de lune et surtout, surtout, il préconise de boire beaucoup d'eau et de boissons légèrement sucrées mais ça, allah t'a probablement demandé de le taire.
C'était quoi ton ancien pseudo ?
 
M

muslim150519

Un jeûne qui n'a rien à voir avec le ramadan. Il ne dure pas un mois. Il n'est pas conditionné par l'apparition d'un croissant de lune et surtout, surtout, il préconise de boire beaucoup d'eau et de boissons légèrement sucrées mais ça, allah t'a probablement demandé de le taire.

C'était quoi ton ancien pseudo ?
Premièrement, c'est malhonnête intellectuellement de laisser planer sous couvert de (fausse) profondeur que ce texte cité puisse être dans une perspective islamique (dit par un musulman alors qu'il dénigre les musulmans sur la base de leur Foi en ALLAH et leur adhésion à l'Islam) - il se veut être un argument contre les musulmans en mettant en contraste leur piété reprochée face aux injustices sociales perpétrées par les musulmans soi-disant et l'effort perçu sur-humain de jeûner. Au plus, on peut lui accorder certaines vertus littéraires dans le maniement des mots, les rimes et le rythme... et au pire, on peut y voir une injure horrible caractérisée.

Mais fait partie de l'objectivité scientifique, de mesurer sur la base de l'agrégation de résultats expérimentaux le bénéfice du jeûne ou l'absence de bénéfice - ce qui n'a pas été mis en évidence par ce texte (il aurait pû quand même accorder certaines qualités aux musulmans) : c'était plutôt le contraire (champ lexical connoté péjorativement : "martyrisés/ventres en pleurs/mines pitoyables/livides/hagards/inquiets..."). Un auteur qui APRES VERIFICATION des publications et de la méthodologie suivie (qu'à priori je croyais être un simple romancier arabe - pseudo "islamologue") s'avère avoir rompu avec l'Islam révélé au Prophète - paix et bénédictions soient sur lui - et revendique "la compréhension de l'islam" de la secte des coranistes (rejetant la Révélation des Hadith) donc passible d'excommunication à l'unanimité des savants musulmans et des preuves liturgiques.

***

Extrait des citations de Mohamed Talbi de l'article du 02 mai 2017 et du 09 janvier 2015 de jeune afrique:

"Je ne cesserai jamais de dire que l'islam nous donne la liberté, y compris celle d'insulter Dieu," Mohamed Talbi, Le monde, 2006.

"La charia est une œuvre humaine. Il faut lutter contre elle par la critique, la rénovation de la pensée, la revendication des droits de l'homme et la laïcité" Mohamed Talbi, Jeune afrique, 2014.

"L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par les hadiths et la charia." Jeune afrique, 09 janvier 2015.

Dans une interview publiée dans Islam et Liberté, le 16 février 2015, l'auteur avoue :

"Question : Quels motifs vous ont poussé à créer l’Association Internationale des Musulmans Coraniques ?

Réponse de Mohamed Talbi : Pour rénover la pensée musulmane après des siècles de stagnation, qui firent de l’Islam une religion incompatible avec la modernité, obscurantiste favorisant le terrorisme avec les conséquences actuelles."

{Fin de citation : pour ne citer que cela... Sa situation étant on ne peut plus claire : je laisse à ALLAH, aux Savants et aux Experts le soin de juger son cas et son œuvre et le statuts des ambiguïtés qui l'habitaient quant à la Science du Hadith - un Océan de Connaissances.]

Extrait "du statut de celui qui rejette un hadith authentique (niant l'applicabilité et la légitimité de la Sounna)"

"La Sounna prophétique est la deuxième source de législation (musulmane). La révélation (divine) faite au Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) lui apportait la Sounna en plus du Qur'an. Ceci se vérifie dans la parole d'ALLAH, Le Très-haut: Il (Mohammed) ne parle pas par impulsion. Ce n'est qu'une révélation qu'on lui a faite. (Qur'an, 53:3-4).

(ALLAH) Le Puissant et Majestueux a dit: Non ! Par ton Seigneur ! Ces gens ne seront de vrais croyants que lorsqu’ils t’auront pris pour juge de leurs différends et auront accepté tes sentences sans ressentiment, en s’y soumettant entièrement. (Qur'an, 4:65).

Voilà pourquoi tous les ulémas (les savants) sont d'avis que celui qui exclut absolument que la Sounna puisse fonder un argument ou (a) démentit un Hadith qu'il sait provenir du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) est un mécréant puisqu'il ne fait plus preuve du moindre degré de soumission et d'attachement à ALLAH et à Son messager, donc à l'Islam.

L'imam, Isaac ibn Rahouye (Puisse ALLAH lui accorder SA Miséricorde) a dit: Quiconque reçoit du Messager d'ALLAH (Bénédiction et salut soient sur lui) une information et la juge non crédible et la rejette sans contrainte est un mécréant.

On lit dans les fatwas de la Commission Permanente des Savants: Celui qui nie l'applicabilité de la Sounna est un mécréant car il a démentit ALLAH, Son Messager et le consensus des musulmans. Extrait d'al-Madjmoua ath-Thalithah (3/194).

[Fin de citation : pour ne citer que cela].

***

والله أعلم
 
M

muslim150519

Un jeûne qui n'a rien à voir avec le ramadan. Il ne dure pas un mois. Il n'est pas conditionné par l'apparition d'un croissant de lune et surtout, surtout, il préconise de boire beaucoup d'eau et de boissons légèrement sucrées mais ça, allah t'a probablement demandé de le taire.
C'était quoi ton ancien pseudo ?
Ceci dit, personne ne remet en question qu'un athée ou un mécréant ne jeûnera jamais dans le But de plaire à ALLAH (en obéissant à SES Ordres et en délaissant SES Interdits ; et quand bien même il le ferait : son acte ne serait pas valide tant qu'il ne l'aura pas complété d'autres critères de la Foi Islamique à commencer par Attester qu'il n'y a de Véritable divinité Digne d'Adoration qu'ALLAH Seul et sans associé et que Mohammed est SON Serviteur et SON Messager). Et même si sa situation médicale le nécessite : c'est-à-dire de jeûner comme les musulmans (une personne pour laquelle tout le monde compatit pour le fait d'être malade, à commencer par le Musulman à la base) - il ne jeûnera QUE dans le But Unique de retirer un Bienfait Médicinale et voir sa santé s'améliorer dans une perspective matérialiste (et à Condition qu'ALLAH le permette). Cela suppose un accompagnement thérapeutique. Donc en effet, l'intention et les critères limitatifs sont assouplies comparativement au jeûne islamique (il n'impose pas l'Obéissance à ALLAH, l'observation du croissant lunaire pour fixer son début - tout en sachant que le musulman ne jeûne pas exclusivement QUE DURANT LE MOIS DE RAMADAN) mais il peut jeûner tout le long de l'année tant qu'il se conforme aux Règles fixées par la Charia (le Qur'an et la Sounna selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs) et tant qu'il en a la capacité physique sans mettre en danger sa santé - auquel cas, il pourrait être excusé de ne pas jeûner sous réserve d'expiation). Je passe également sous silence par faiblesse et manque de volonté d'être exhaustif : le jeûne à sec du bahaïsme (pendant 19 jours), des chrétiens catholiques et orthodoxes avant la communion (confère le concile d'Hippone)... Alors pourquoi viser que les Musulmans? Au nom de quoi? La science? Elle lui impute des vertus comme nous le voir!

***

والله أعلم
 
M

muslim150519

Un jeûne qui n'a rien à voir avec le ramadan. Il ne dure pas un mois. Il n'est pas conditionné par l'apparition d'un croissant de lune et surtout, surtout, il préconise de boire beaucoup d'eau et de boissons légèrement sucrées mais ça, allah t'a probablement demandé de le taire.
C'était quoi ton ancien pseudo ?
Ensuite, c'est présumer de tes forces que de considérer qu'aucune étude sur le jeûne sec (sans eau et sans nourriture liquide ou solide) sur une période donnée n'ait été menée et n'ait mesuré de bienfait ou de méfait. ("Certains" - à tors ou à raison (objectivité scientifique oblige)- avancent que "c'est la thérapie de base pour mettre les reins au repos dans le cas de néphrite aiguë".) Mais cela relève de l'aveuglement que de refuser le fait que la durée du traitement puisse être fixée par un médecin dans un protocol de soins donné et puisse coïncider avec une durée d'un mois à l'image des musulmans OU une durée supérieure. Pourquoi deux poids, deux mesures? Pourquoi quand il a une vocation thérapeutique : tu tolères ce type de jeûne - sauf si tu veux absolument refuser aux gens le droit de se soigner?! Le comble de l'ironie pour un athée qui cherche à optimiser le maximum possible (sans y arriver toutefois) une vie sans souffrance en profitant de ses Bienfaits! Ton extrémisme athée serait-il poussé à tel point que parce que les musulmans pratiquent ce qui s'apparente au jeûne à sec diurne (pendant la durée du jours, sans eau, sans nourriture, sans sexe...) : tu réfutes ce jeûne car il a une dimension spirituelle chère aux Musulmans (alors qu'ils ne sont coupables que d'obéir à ALLAH : est ce la limite de ton raisonnement) et tu ne le refuses pas quand la nécessité médicale l'impose et que la personne est malade?! Normalement, tu devrais être autant intéressé par ce qui conforte ton opinion que ce qui la réfute SI tu es vraiment quelqu'un de véridique et intéressé que par les faits scientifique et la Vérité et non aveuglé par ta croyance et ton intolérance athée! Considérant également nos sociétés rongées par le consumérisme à outrance et ses méfaits tant spirituels, psychologiques et physiologiques, et partant de là, je t'engage à admettre la Vérité haut et fort avec dignitié : OBJECTIVEMENT il n'y avait pas lieu de s'en prendre aux Musulmans pour leur acquittement du jeûne du mois de Ramadan ; ni de les stigmatiser comme communauté s'adonnant particulièrement aux injustices sociales contestés dans le texte que tu rapportes puisque généralisable à tout le monde et non aux seuls Musulmans. Je l'espère sincèrement et place ma Totale Confiance en ALLAH Le Très-Haut.

***

(Citation du manuel à l’usage des médecins récemment publié et approuvé par le ministère de la santé russe)

"De plus, les indications initiales de cette méthode furent élargies, également sur une base empirique, la méthode étant utilisée dans la plupart des cas pour des durées de 7 à 21 jours, parfois modifiée par ajout d’un jeûne sec de 1 à 3 jours (selon la tolérance individuelle et pour des indications telles que l’hypertension artérielle, l’asthme bronchique, les allergies)."
 
M

muslim150519

(Citation du docteur Ait M’hammed Moloud)

Approche scientifique du jeûne thérapeutique

-Son principe

Depuis près d’un demi-siècle, nombreux sont les praticiens et les chercheurs ayant exploré, vérifié puis recommandé le recours au jeûne dans un but curatif.

- certains préconisent une diète totale en n’autorisant que l’absorption d’eau, les pionniers du jeûne dit « de l’eau » furent les russes. Les Pr Kokosov et Pr Maximov en démontrèrent les divers bénéfices dès les années 1970.

- tandis que d’autres recommandent l’association de l’eau à des compléments de vitamines et d’oligo-éléments

- quant au jeûne dit de Buchinger, il associe l’eau à un régime hypocalorique sévère de 250 calories/jour (jus de fruits et compote) qui permet d’atténuer les symptômes désagréables liés à la crise de céto-acidose (nausée, douleur abdominale…) observés durant les trois premiers jours d’un jeûne exclusif à l’eau

Généralement, le jeûne curatif est précédé par 3-4jours de préparation durant lesquels la prise alimentaire est réduite à moins de 500 calories/jours en privilégiant fruits et légumes. De même, un traitement laxatif est prescrit afin de préparer le tube digestif à sa détoxification.

Puis le jeûne est entrepris, exclusif à l’eau/avec apports en vitamines et oligoéléments/sous forme d’un régime hypocalorique sévère, durant une durée allant de 2 à 40 jours et une moyenne d’une semaine de traitement.

Ensuite, une réintroduction des aliments est effectuée progressivement en commençant par des potages et divers bouillons. Cette procédure est identique à celle préconisée au décours d’une intervention chirurgicale intéressant le tube digestif. En effet, une réalimentation brutale peut provoquer des vomissements mais aussi des spasmes abdominaux voire de véritables occlusions intestinales.

Quant au jeûne exclusif à l’eau, la durée de 40 jours établie comme plafond est issue d’un calcul des réserves de graisses chez un sujet en bon état général. On comprend ainsi qu’un individu avec des réserves plus importantes peut jeûner une semaine de plus mais on saisit aussi le danger qui guette celui dont les réserves en graisses sont insuffisantes s’il franchit ce pallier.

En effet, une fois les réserves adipeuses épuisées, l’organisme s’attaque rapidement aux réserves de protéines menaçant de ce fait la vie à court terme.

Ainsi, la durée du jeûne est établie selon nos réserves corporelles et notre état général.

-Ses bienfaits

a) Action épurative et de détoxification

Le jeûne thérapeutique provoque, après quelques heures, une consommation des stocks de sucre et de graisse afin de pallier à l’absence d’apport de ces nutriments.

Ainsi, le foie subit une glycogénolyse afin d’extraire le sucre stocké en son sein tandis que les graisses subissent une lipolyse permettant la synthèse de glucose mais aussi de corps cétoniques. Ces corps cétoniques entraînent une acidification progressive du sang et l’apparition des symptômes dits de céto-acidose : haleine fétide, nausée, douleur abdominale, fatigue. L’absorption d’eau en bonne quantité (>2.5l/jour) contribue à « tamponner » cette acidité puis au bout de 3-4jours, des mécanismes de régulations mettent fin à cette crise d’acidose.

Les stocks de protéines sont aussi mis à mal et subissent aussi un processus de protéolyse afin de pallier au manque de sucre. Lorsque le jeûne est prolongé (>7jours) ou que les réserves en graisses sont faibles, cette consommation des protéines survient plus rapidement et entraîne un lot d’événements indésirables : baisse de la masse musculaire, sensibilité accrue aux infections, risque majoré de thrombose veineuse…

On comprend ainsi qu’un individu en surpoids verra ses stocks de sucre et de graisse diminuer ce qui, en dehors de la perte de poids appréciable (jusqu’à 500g/j dans le régime exclusif à l’eau), permet l’amélioration voire la résolution des maladies dites de surcharge tel que le syndrome métabolique (surpoids, hyperglycémie, sédentarité…), le diabète de type2, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, l’hyperuricémie (goutte), l’insuffisance veineuse…

Le Pr Michalsen, chef de service à l’Hôpital de la charité à Berlin, a ainsi montré des résultats intéressants dans le traitement complémentaire du syndrome métabolique et des pathologies cardiovasculaires non évoluées. Il a, par ailleurs, constaté une diminution de l’insulino-résistance, bénéfique dans les cas de diabète non insulino-dépendant.
 
M

muslim150519

Conclusion :
1 - tel qu'affirmé par le ministère de la santé russe - le jeune à sec bénéficierait des résultats du jeûne à l'eau dont il est l'extension. Un point commun avec le jeûne des musulmans ; à ceci près que ce dernier est diurne et offre une meilleure récupération.
2 - les résultats - au moins préliminaires - quant à l'évaluation médicale du jeûne (en général celui à l'eau ou accompagné de substances nutritives et en particulier celui à sec) offre des perspectives prometteuses et est déjà en application partout dans le monde sur un plan médicinale.
Le pratiquant largement en Russie, le Dr Sergei Ivanovich Filonov (ou Filanov selon les transcriptions) a supervisé des milliers de jeûnes secs (parfois jusqu'à 14 jours) et en parle en ces termes (comme expliqué précédement) :
La déshydratation engendre une concurrence entre les cellules saines et les organismes pathogènes pour l'eau. C'est un véritable scénario de loi du plus fort. L'inflammation ne peut subsister sans eau. Un environnement humide est idéal pour la prolifération des bactéries pathogènes, virus et vers – la pénurie d'eau est aussi dévastatrice que le feu pour eux. Tous les tissus morts ou en état de décomposition vont être expulsés du corps. Un jeûne à l'eau fait la même chose, mais cela prend beaucoup plus de temps pour accomplir cet objectif.
3 - des cliniques du jeûne existent effectivement ; voir : https://chemindelasante.com/cliniques-de-jeune-therapeutique/
Exemple : Leukerbad Clinic (en suisse) Willy-Spühlerstrasse 2 CH-3954 Leukerbad
4 - les musulmans ne sont pas les seuls au monde à jeûner selon leur mode opératoire : à sec, d'autres le font aussi mais pour d'autres raisons que la spiritualité islamique.
5 - il était inutile de faire cette démonstration de force contre les musulmans en particulier durant le mois de Ramadan comme pour les narguer.
 
M

muslim150519

Peut-être que la prochaine fois où tu voudras reprocher des choses aux musulmans - en particulier sur le jeûne du mois de Ramadan : ton argumentation ne se limitera pas à dire "ce n'est pas bon pour la santé", "ils deviennent inciviles et anormalement agressifs", "pauvres d'eux : ils croient bien faire alors que ce n'est pas le cas"... "vous êtes trop stupides pour comprendre"... "et puis moi : je n'aime ni le ramadan ni les musulmans" (personne ne te demande pas de les aimer mais seulement d'être juste et d'éviter l'insulte et la caricature injustifiée en puisant tes sources chez quelqu'un dont la crédibilité est vraiment trop douteuse). Donc comme tu peux le constater, j'ai été véridique du début à la fin de ce débat : admets toi aussi de ton côté la réalité des faits que je t'ai expliqué. والله أعلم
***
PS: Quelques rectifications en m'excusant par avance de ne pas m'être relu avant de poster...
(Première partie)
1- le relative domination --- la*
2- , On y décrit --- on*
3- le jeûne. (Ils sont martyrisés) --- suppression du "." --- (Ils sont martyrisés).
4- la piété ; mais --- la piété, mais
5- injuste : chose --- injuste, chose
6- les tallons --- les talons
7- et négateur d'ALLAH : des gens --- négateur d'ALLAH, des gens
8- constatés : effectivement le musulman est -- constatés, le musulman est effectivement ...
9- d'être parfait ; d'où la nécessité --- parfait, d'où la nécessité
10- - il ne fait aucun doute --- ; il ne fait..
11- "Aussi, l'auteur n'a pas rappelé - probablement du fait de son ignorance et son parti pris contre l'islam et les musulmans en se renseignant avant de parler pour s'apercevoir ensuite que la personne malade et incapable de jeûner peut rattraper son jeûne plus tard ou le compenser par l'aumône..."
***
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
Pourquoi tout ça s'intitule "...des musulmans"
Parce que ce ne sont pas des juifs qu'il a rencontré ce jour la en allant se couper les tifs. Le reste est totalement faussé par la perception erroné du départ. :D

Friedrich Nietzsche (pbsl), disait dans Vérité et mensonge au sens extra-moral, 1873 :

Le menteur utilise les désignations pertinentes, les mots, pour faire paraître réel l’irréel ; il dit par exemple : « je suis riche », alors que pour qualifier son état c’est justement « pauvre » qui serait la désignation correcte. Il fait un mauvais usage des conventions établies en opérant des substitutions arbitraires ou même en inversant les noms. S’il agit ainsi de façon intéressée et de plus préjudiciable, la société ne lui fera plus confiance et par là même l’exclura. En l’occurrence, les hommes fuient moins le mensonge que le préjudice provoqué par un mensonge. Fondamentalement, ils ne haïssent pas l’illusion mais les conséquences fâcheuses et néfastes de certains types d’illusions. C’est seulement dans ce sens ainsi restreint que l’homme veut la vérité. Il désire les suites favorables de la vérité, celles qui conservent l’existence ; mais il est indifférent à l’égard de la connaissance pure et sans conséquence, et il est même hostile aux vérités qui peuvent être préjudiciables ou destructrices.
 
M

muslim150519

Parce que ce ne sont pas des juifs qu'il a rencontré ce jour la en allant se couper les tifs. Le reste est totalement faussé par la perception erroné du départ. :D

Friedrich Nietzsche (pbsl), disait dans Vérité et mensonge au sens extra-moral, 1873 :

Le menteur utilise les désignations pertinentes, les mots, pour faire paraître réel l’irréel ; il dit par exemple : « je suis riche », alors que pour qualifier son état c’est justement « pauvre » qui serait la désignation correcte. Il fait un mauvais usage des conventions établies en opérant des substitutions arbitraires ou même en inversant les noms. S’il agit ainsi de façon intéressée et de plus préjudiciable, la société ne lui fera plus confiance et par là même l’exclura. En l’occurrence, les hommes fuient moins le mensonge que le préjudice provoqué par un mensonge. Fondamentalement, ils ne haïssent pas l’illusion mais les conséquences fâcheuses et néfastes de certains types d’illusions. C’est seulement dans ce sens ainsi restreint que l’homme veut la vérité. Il désire les suites favorables de la vérité, celles qui conservent l’existence ; mais il est indifférent à l’égard de la connaissance pure et sans conséquence, et il est même hostile aux vérités qui peuvent être préjudiciables ou destructrices.
Ergotage stérile et citation philosophique comme refuge des fous et des haineux...
J'abandonne devant ta mauvaise foi manifeste et la coupure injuste de mes paroles.
DEFI : Va donc voir ce que disait - celui que tu sanctifies au rang de prophète par provocation - à propos du Noble Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم avant de t'en servir comme argument contre les musulmans.
Si tu ne sais pas "googler" ou compulser les œuvres de Nietzsche : fais toi aider!
 
M

muslim150519

Le musulman n'est pas un fou concordiste : attendant vainement que les sciences profanes confirment le Message d'ALLAH ; alors que c'est LUI Le Très-Haut que nous devons adorer et non le scientisme dont les hypothèses vraies aujourd'hui pourraient très bien être réfutées demain. Il se contente d'agir avec soumission, justice, perspicacité, sagesse et modestie en restant véridique et prudent sur ses affirmations, soutenu par une Foi ferme dans les Sources Authentiques des Salaf Saleh. Le débat et les recherches continuent avec leurs lots d'incertitudes et d'éléments corroborant la Légitimité des Prescriptions Divines. On n'en aura jamais fini avec l'évaluation du jeûne et ses répercussions dont les limites sont déplorées par la communauté scientifique. Gardons espoir d'en apprendre d'avantage et renvoyons l'affaire à ALLAH avec la conviction que SES Ordres sont Justes, Bienveillants et Parfaitement Connaisseur de SA création qu'IL a la Bonté de couvrir de SES Dons précieux. A LUI toutes les Louanges et la Gloire reviennent pour l'Insigne Privilège de L'adorer en bonne santé spirituelle, mentale et physique : d'Immenses Bienfaits dont si nous sommes privés - plus personne d'autre ne peut nous aider.
الحمد لله والله أعلم
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
Le musulman n'est pas un fou concordiste : attendant vainement que les sciences profanes confirment le Message d'ALLAH ; alors que c'est LUI Le Très-Haut que nous devons adorer et non le scientisme dont les hypothèses vraies aujourd'hui pourraient très bien être réfutées demain.
Ecrit-il avec un clavier fabriqué par la grâce d'allah, rattaché à un ordinateur ou un téléphone intelligent lui même conçu par des cheikhs savants en lois régissant le savoir manger avec la main droite et s'essuyer le derrière avec l'autre. Le tout envoyé dans le monde entier via le net qui est le résultat de l'étude approfondie d'un hadith sa7i7.
L'islam est malade.
 
M

muslim150519

Correction (toutes mes excuses par avance) :
Ergotage stérile encore... Combien il est fou de croire que la marionnette pourrait se mouvoir sans marionnettiste... Est-ce si différent de fabriquer une technologie (non à partir du néant et sans se servir de concepts et de science préexistants... l'algèbre, l'électricité, la silice... non bien sûr ça n'a jamais existé) comparé au fait de fabriquer un veau d'or pour s'y prosterner? Combien il est fou d'aller voir un boucher pour une intervention chirurgicale? Tu mélanges tout! Sempro avait mille fois raison :
Alhamdoulillah 3ala ni3mat al'islam...

Asalamou alaykoum, Qu'Allah apaise vos souffrances et soigne vos obsessions...
Je te renvoie à ton (faux) argument :
Du scarabée absurde qui en roulant éternellement sa crotte se croit futé
Conjointement à ta haine de l'Islam :
L'islam est malade.
Tu as un goût des plus douteux et prononcé pour la scatologie...
شفاك الله والله يهدينا والله المستعان والله أعلم
 
Dernière édition:
M

muslim150519

conçu par des cheikhs savants en lois régissant le savoir manger avec la main droite et s'essuyer le derrière avec l'autre.
Je te parlerais bien des règles d’asepsie ; mais quelque chose me dit que ce ne serait que du temps perdu...
والله يهدينا والله المستعان والله أعلم
 
Difkoum

Difkoum

Anti c.ns
Je te parlerais bien des règles d’asepsie ; mais quelque chose me dit que ce ne serait que du temps perdu...
Et tu as parfaitement raison car j'ai passé l'âge des fables. Et je n'accorde aucune importance aux élucubrations de quelqu'un qui associe la métaphore "L'islam est malade." à de la scatologie et qui dénigre la science et accourt se faire ausculter chez un médecin et acheter ses médicaments chez un pharmacien. Le pain que tu manges, la route que tu empruntes, la voiture, le bus, le car et l'avion qui mènent au hajj ...
Ma haine n'est pas envers l'islam mais envers les charlatans qui s'en servent pour se donner une importance qui leur fait défaut. Qui le brandissent pour combler leur manque total d'esprit critique, leur paresse intellectuelle ou la crainte qui ébranle leur fondement si fragiles.
L'islam est malade. Contaminé par une horde de moutons qui n'en ont pas compris la philosophie et s'accrochent à ses branches les plus fragiles en bombant le torse la tête bourrée de fausses certitudes et croyant dur comme fer qu'ils en sont les dignes représentants. L'islam gangrené par des charlatans qui en font commerce en tordant le coup à son objectif premier. L'islam agonisant que toute tentative de remettre en forme est taxée d’hérésie par des obtus étanches à toute remise en cause salvatrice.
L'islam est malade.
 
B

boublil92

(Citation du docteur Ait M’hammed Moloud)

Approche scientifique du jeûne thérapeutique

-Son principe

Depuis près d’un demi-siècle, nombreux sont les praticiens et les chercheurs ayant exploré, vérifié puis recommandé le recours au jeûne dans un but curatif.

- certains préconisent une diète totale en n’autorisant que l’absorption d’eau, les pionniers du jeûne dit « de l’eau » furent les russes. Les Pr Kokosov et Pr Maximov en démontrèrent les divers bénéfices dès les années 1970.

- tandis que d’autres recommandent l’association de l’eau à des compléments de vitamines et d’oligo-éléments

- quant au jeûne dit de Buchinger, il associe l’eau à un régime hypocalorique sévère de 250 calories/jour (jus de fruits et compote) qui permet d’atténuer les symptômes désagréables liés à la crise de céto-acidose (nausée, douleur abdominale…) observés durant les trois premiers jours d’un jeûne exclusif à l’eau

Généralement, le jeûne curatif est précédé par 3-4jours de préparation durant lesquels la prise alimentaire est réduite à moins de 500 calories/jours en privilégiant fruits et légumes. De même, un traitement laxatif est prescrit afin de préparer le tube digestif à sa détoxification.

Puis le jeûne est entrepris, exclusif à l’eau/avec apports en vitamines et oligoéléments/sous forme d’un régime hypocalorique sévère, durant une durée allant de 2 à 40 jours et une moyenne d’une semaine de traitement.

Ensuite, une réintroduction des aliments est effectuée progressivement en commençant par des potages et divers bouillons. Cette procédure est identique à celle préconisée au décours d’une intervention chirurgicale intéressant le tube digestif. En effet, une réalimentation brutale peut provoquer des vomissements mais aussi des spasmes abdominaux voire de véritables occlusions intestinales.

Quant au jeûne exclusif à l’eau, la durée de 40 jours établie comme plafond est issue d’un calcul des réserves de graisses chez un sujet en bon état général. On comprend ainsi qu’un individu avec des réserves plus importantes peut jeûner une semaine de plus mais on saisit aussi le danger qui guette celui dont les réserves en graisses sont insuffisantes s’il franchit ce pallier.

En effet, une fois les réserves adipeuses épuisées, l’organisme s’attaque rapidement aux réserves de protéines menaçant de ce fait la vie à court terme.

Ainsi, la durée du jeûne est établie selon nos réserves corporelles et notre état général.

-Ses bienfaits

a) Action épurative et de détoxification

Le jeûne thérapeutique provoque, après quelques heures, une consommation des stocks de sucre et de graisse afin de pallier à l’absence d’apport de ces nutriments.

Ainsi, le foie subit une glycogénolyse afin d’extraire le sucre stocké en son sein tandis que les graisses subissent une lipolyse permettant la synthèse de glucose mais aussi de corps cétoniques. Ces corps cétoniques entraînent une acidification progressive du sang et l’apparition des symptômes dits de céto-acidose : haleine fétide, nausée, douleur abdominale, fatigue. L’absorption d’eau en bonne quantité (>2.5l/jour) contribue à « tamponner » cette acidité puis au bout de 3-4jours, des mécanismes de régulations mettent fin à cette crise d’acidose.

Les stocks de protéines sont aussi mis à mal et subissent aussi un processus de protéolyse afin de pallier au manque de sucre. Lorsque le jeûne est prolongé (>7jours) ou que les réserves en graisses sont faibles, cette consommation des protéines survient plus rapidement et entraîne un lot d’événements indésirables : baisse de la masse musculaire, sensibilité accrue aux infections, risque majoré de thrombose veineuse…

On comprend ainsi qu’un individu en surpoids verra ses stocks de sucre et de graisse diminuer ce qui, en dehors de la perte de poids appréciable (jusqu’à 500g/j dans le régime exclusif à l’eau), permet l’amélioration voire la résolution des maladies dites de surcharge tel que le syndrome métabolique (surpoids, hyperglycémie, sédentarité…), le diabète de type2, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, l’hyperuricémie (goutte), l’insuffisance veineuse…

Le Pr Michalsen, chef de service à l’Hôpital de la charité à Berlin, a ainsi montré des résultats intéressants dans le traitement complémentaire du syndrome métabolique et des pathologies cardiovasculaires non évoluées. Il a, par ailleurs, constaté une diminution de l’insulino-résistance, bénéfique dans les cas de diabète non insulino-dépendant.

IL a été prouvé par d'autres études qu'aucun bénéfice ne peut être tiré d'un prétendu "jeune thérapeutique" et qu'au contraire de nombreux organes se mettent à dysfonctionner lorsqu'ils manquent d'apport de nourriture

c'est extrêmement dangereux de faire la promotion du jeune prolongé. il y a des risques majeurs pour la santé.
 
M

muslim150519

C'est vraiment risible... La médecine (en particulier les règles en matière d'hygiène) serait devenue une fable (à moins que par fable : tu veux dire le Qor'an et la Sounna - comme dans ton exemple de ne pas utiliser la main droite pour le nettoyage des selles)... Je passe volontairement sous silence ton incompréhension de ce qui relève de la scatologie dans tes paroles.
Ceci dit pour attaquer les charlatans présumés que tu cibles : tu t'attaques à l'Islam qui leur est chère?!
C'est absurde! Il n'y a pas d'opposition en ayant d'un côté "l'Islam" ; et de l'autre côté "les sciences profanes" (comme la médecine, ou la pharmacologie, ou la gastronomie, ou le génie civil...). C'est dans ton imagination qu'il y a opposition entre les deux et que les tenants des uns ne doivent pas usiter des autres. Alors que tu attribues toutes ces avancées aux NON-musulmans (que tu crois dur comme fer) qu'ils les auraient obtenus seulement par l'exercice de leur intelligence.
Mais n'en déplaise à ta haine de "certains musulmans" (modulation que tu viens d'introduire) il existe des médecins, des pharmaciens, des boulangers, des ingénieurs des ponts et chaussées... MUSULMANS! Ce sont des acteurs productifs et profitables pour la société. Tu sembles persuadé que les musulmans dénigrent les sciences profanes : c'est faux, pas de façon absolue! Tout en sachant que pour que la Science (dite profane) se développe les non-musulmans scientifiques eux-même la contredisent (pourquoi refuses tu ce droit aux musulmans?! Deux poids, deux mesures! Illustration d'une science (profane) que tu sembles déifier (c'est de l'exagération). Tu fantasmes sur le fait que s'ils étaient véridiques les vrais musulmans dignes de ce nom renoncent aux sciences profanes : dont la technologie, la médecine, le pain... seraient des applications concrètes - et les fruits de l'intelligence des NON-musulmans.
Sauf que dans ton imaginaire encore : pour que tu attribues une avancée sociale, technologique, ou autres... à un musulman - de part son Islam - tu conditionnes cela à ce qu'ils le réduisent - COMME TOI TU LE FAIS - leur attachement à l'Islam à l'objectif premier que tu dis être "ne pas se donner d'importance pour s'auto-promouvoir (comme si un chirurgien exerçant légalement la médecine ne devait pas se faire connaître et agir selon son expertise en tant que chirurgien)", "d'acquérir l'esprit critique (on devine que tu veux parler de contredire, et combattre les fondements de l'Islam et leurs textes liturgiques au lieu de les cautionner)", "comprendre la philosophie de l'Islam (qui n'existe pas : chose que tu dois préciser)", "s'accrocher à ses branches (une discipline ne saurait avoir des subdivisions si elle n'existe pas et n'a aucun fondement)"...
Dans le cas contraire, tu t'attaques à l'Islam (en prétendant ne t'attaquer qu'à ceux que tu juges charlatans), les déclares "moutons" (par ce sobriquet : tu veux dénigrer le suivi strict de l'Islam et la soumission aux expertises de ses Savants), "bombant le torse bourré de fausses certitudes" (lesquelles s'il te plaît?! Commettre l'injustice envers les pauvres et les faibles? Mais ça n'existe que dans ton histoire fictive que tu rapportes : ce n'est qu'une fiction, jamais l'Islam n'a cautionné ça et je l'ai déjà dit).
En réalité, c'est toi qui tombes dans le charlatanisme que tu dénonces : tu veux à tout prix greffer à l'Islam ce qui n'en fait pas partie SANS APPORTER AUCUNE PREUVE DE LA LÉGITIMITÉ DE CETTE PRÉTENTION : "l'esprit philosophie et critique contestataire des fondements de l'Islam pour le changer (ce que tu appelles "le remettre en forme") : le Qor'an et la Sounna".
Au lieu de promouvoir tes idées philosophiques, ta lutte contre l'excommunication des mécréants (à tort ou à raison : tout dépend des cas), je te conseille de mettre plutôt en avant les vertus sur lesquelles tu es d'accord avec les musulmans. Certainement, cette base de dialogue permettra alors d'élucider les ambiguïtés qui te rongent et de t'apaiser. Montre nous la voie : sois un être bon et raisonnable, plutôt que belliqueux et injuste.
 
M

muslim150519

IL a été prouvé par d'autres études qu'aucun bénéfice ne peut être tiré d'un prétendu "jeune thérapeutique" et qu'au contraire de nombreux organes se mettent à dysfonctionner lorsqu'ils manquent d'apport de nourriture

c'est extrêmement dangereux de faire la promotion du jeune prolongé. il y a des risques majeurs pour la santé.
Donne tes preuves s'il te plait
 
M

muslim150519

IL a été prouvé par d'autres études qu'aucun bénéfice ne peut être tiré d'un prétendu "jeune thérapeutique" et qu'au contraire de nombreux organes se mettent à dysfonctionner lorsqu'ils manquent d'apport de nourriture

c'est extrêmement dangereux de faire la promotion du jeune prolongé. il y a des risques majeurs pour la santé.
Le Dr Ait m’hammed Moloud, Détenteurs de plusieurs recommandations de professionnels de la santé en France, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Egypte. Parmi ceux-ci, Pr Pierre Duhaut, Pr Jean-Pierre Ducroix, Pr Patrice Fardellone, Pr Jean-Luc Schmidt, Pr Pierre Jouanny, Dr Gabriel François, Dr Daoud Bouredji mais aussi Pr Amir Saleh, Dr Tamer Shaban, Dr Mahmoud As-Sha’rawi et d’autres nous dit :
(J'en avais déjà parlé mais ça a été censuré)
-Ses contre-indications (du jeûne thérapeutique)

Comme tout traitement, le jeûne curatif (qui n'est pas un traitement UNIVERSEL) possède ses indications mais aussi ses contre-indications.
En voici les principales :
- La femme enceinte et celle qui allaite : les besoins énergétiques sont importants afin d’aider respectivement au bon déroulement de la grossesse et à la croissance du nourrisson. Un jeûne prolongé peut entraîner un défaut de maturation du fœtus appelé la microsomie, source de complications neurologiques et cardio-respiratoires. De même, le lait maternel verra sa composition modifiée en cas d’apports alimentaires insuffisants et entraînera un défaut de croissance staturo-pondéral.
Devant l’absence, à l’heure actuelle, d’expérimentations validant l’intérêt du jeûne médical dans ces catégories particulières de patients, la règle est l’abstention conformément à la règle de jurisprudence « dar al mafâsid muqadim ‘an jalb al masâlih », l’éloignement d’un mal prime sur la sollicitation d’un bien.
  • L’existence d’une défaillance sévère d’organe telle que l’insuffisance cardiaque, respiratoire, hépatique et rénale. En effet, le stress hormonal provoqué par le jeûne entraîne une sollicitation accrue de ces organes et peut ainsi provoquer une mise à mal de ces derniers si leur capacité d’adaptation est affectée par des défaillances préexistantes.
  • Les patients présentant un état de dénutrition avancé tel que les cas d’anorexie sévère, les cancers évolués, les pathologies provoquant une perte importante de protéines (syndrome néphrotique, cirrhose…)
  • En cas de maladie thrombotique existante car la consommation des protéines augmente le risque de thrombose
  • En cas de déficit immunitaire significatif ou de prise de traitement immunosuppresseur à forte dose car la diminution des stocks de protéines augmente aussi le risque d’infection.
 
M

muslim150519

IL a été prouvé par d'autres études qu'aucun bénéfice ne peut être tiré d'un prétendu "jeune thérapeutique" et qu'au contraire de nombreux organes se mettent à dysfonctionner lorsqu'ils manquent d'apport de nourriture

c'est extrêmement dangereux de faire la promotion du jeune prolongé. il y a des risques majeurs pour la santé.
(Suite du message précédent...)

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي
nous dit :
Parmi les règles du jeûne, l’alternative donnée au vieillard, à la vielle dame et la personne malade, dont l’espoir de guérison n’est pas certain, de manger et d’offrir, en contre parti, un repas à un nécessiteux pour chaque jour non jeûné, si le jeûne leur est pénible par l’Unanimité des savants.
Ils disent : « bien que ce verset à été abrogée, c’est à dire selon la parole d’Allah – ta’ala - (traduction rapprochée) :
« Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu' (avec grande difficulté), il y a une compensation: nourrir un pauvre » [Sourate Al Baqara - 184]
la compensation du jeûne pour celui qui ne peut pas l'accomplir (par vieillesse ou maladie) demeure une obligation ».
Un groupe parmi les prédécesseurs [As-Salaf] a même dit que cette dernière obligation a été elle aussi abrogée et selon Ibn ‘Abass – qu’Allah soit satisfait d’eux - :
« ce verset n’a pas été abrogé, il comporte plutôt un statut ; il fut révélé à propos de la personne âgée et de la personne malade, qui ne peuvent pas accomplir le jeûne »
[An-Nawawî 8/21 – selon Mouslim].
Selon Malik, la personne qui est incapable de jeûner par rapport à son impotence n’est redevable d’aucune forme d’expiation et elle n’est pas obligée d’offrir une compensation, comme pour la personne [inguérissable] qui délaisse le jeûne à cause d’une maladie liée à sa mort.
Cependant, l’avis le plus juste reste celui auquel fait allusion l’Unanimité des savants, selon lequel il y a l’obligation d’une expiation [Al Moughni 4/396].
Certes, Allah est le Seul à garantir le succès.
Source : www.sh-rajhi.com
Parmi les règles du jeûne - règles n°18 –
Traduction rapprochée par Ibn Hamza Al Djazairy - 21 Ramadan, 1428 / 03-10-2007
صوم الشيخ الكبير والمرأة الكبيرة والمريض الذي لا يرجى برؤه

ومن أحكام الصيام
أن الشيخ الكبير والمرأة الكبيرة, وكذا المريض الذي لا يرجى برؤه, يفطرون، ويطعم كل واحد منهم مكان كل يوم مسكينا, إذا كانوا لا يطيقون الصوم في قول جمهور العلماء, قالوا: وإن كانت الآية منسوخة، وهي قوله -تعالى
وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ
لا أن حكم الإطعام باقٍ على من لم يُطق الصوم لكبر, وكذا مرض لا يرجى برؤه, وقال جماعة من السلف جميع الإطعام منسوخ, وقال ابن عباس - رضي الله عنهما-: ليست الآية منسوخة، بل هي محكمة، وهي نزلت في الكبير والمريض اللذين لا يقدران على الصوم. وقال مالك لا يجب عليه شيء لأنه ترك الصوم لعجزه فلم تجب عليه فدية, كما لو تركه لمرض اتصل به الموت, والصواب ما ذهب إليه جمهور العلماء من وجوب الإطعام والله الموفق

موقع فضيلة الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله الراجحي -

Donc comme tu peux le constater, l'Islam n'invite pas à jeûner de façon inconsidérée et place la sécurité et la santé du patient au coeur de l'acte d'Adoration.
 
Dernière édition:
M

muslim150519

Et tu as parfaitement raison car j'ai passé l'âge des fables. Et je n'accorde aucune importance aux élucubrations de quelqu'un qui associe la métaphore "L'islam est malade." à de la scatologie et qui dénigre la science et accourt se faire ausculter chez un médecin et acheter ses médicaments chez un pharmacien. Le pain que tu manges, la route que tu empruntes, la voiture, le bus, le car et l'avion qui mènent au hajj ...
Ma haine n'est pas envers l'islam mais envers les charlatans qui s'en servent pour se donner une importance qui leur fait défaut. Qui le brandissent pour combler leur manque total d'esprit critique, leur paresse intellectuelle ou la crainte qui ébranle leur fondement si fragiles.
L'islam est malade. Contaminé par une horde de moutons qui n'en ont pas compris la philosophie et s'accrochent à ses branches les plus fragiles en bombant le torse la tête bourrée de fausses certitudes et croyant dur comme fer qu'ils en sont les dignes représentants. L'islam gangrené par des charlatans qui en font commerce en tordant le coup à son objectif premier. L'islam agonisant que toute tentative de remettre en forme est taxée d’hérésie par des obtus étanches à toute remise en cause salvatrice.
L'islam est malade.
Où est ta bonté envers les Musulmans dont tout prosélytisme est perçu comme une menace (la manifestation publique de leur état de jeûne) dont la publicité faite autour du mois de Ramadan? Où est elle quand tu te moques d'eux en les stigmatisant comme des gens réduits à se nettoyer les fesses avec la main gauche et pas la main droite... quand tu les traites de moutons au torse bombé... d'insectes (et j'en passe)? Elle a pris la clé des champs! Tu te venges de façon inconsidérée contre tout musulman et puis à eux de faire le tri et de ne pas se sentir visés?! C'est de l'injustice et de l'aveuglement! Où et quand as tu fais montre de respect? Sommes-nous venus te ligoter et t'empêcher de manger et de boire? Tout cela est absurde et ne repose sur rien d'autre que ta haine aveugle et folle! La Vérité est que c'est plutôt toi qui veux dicter aux musulmans ce qu'ils doivent croire. faire et dire SUR LA BASE DE TES GOÛTS ET TON IGNORANCE et sans autorité! Aurais tu reçu la Révélation de la part d'ALLAH et tu ne nous l'aurais pas dit? Serais tu un prophète? Veux tu fonder ta secte? A ALLAH ne plaise... Qu'ALLAH te guide ou s'occupe de toi!
 
Dernière édition:
B

boublil92

Je ne te parlais pas du Ramadan et encore moins de ses exceptions, puisque lors du Ramadan on se nourrit abondamment toutes les nuits donc le jeune dure entre 12 et 18 heures maximum.

je te parlais de la publicité faite au jeûne prolongé soit disant thérapeutique, qui est réellement dangereux.
 
M

muslim150519

Je ne te parlais pas du Ramadan et encore moins de ses exceptions, puisque lors du Ramadan on se nourrit abondamment toutes les nuits donc le jeune dure entre 12 et 18 heures maximum.

je te parlais de la publicité faite au jeûne prolongé soit disant thérapeutique, qui est réellement dangereux.
Très juste... mais même si nous notons une limite temporelle que le jeûneur musulman se fixe et qui comme tu le dis très bien lui assure une récupération rapide - argument qui scientifiquement va dans notre sens (c'est-à-dire en faisant abstraction qu'il s'agisse d'une Adoration Islamique) Il faut rester juste et prudent : les études sont encore en cours de validation à ce sujet et comme tu le soulignes la durée de jeûne est souvent très longue et les conditions d'expérimentation inconnus (sont ils perfusés durant leur traitement? que contient exactement les protocoles de soin considérés : autant de questions intéressantes qui restent à élucider). Mais le principe de base : à savoir jeûner dans un but curatif est vérifié - contrairement à l’allégation de mohamed talbi et son suppôt Difkoum qui prône le contraire (mine livide... etc) et veulent croire que ce soit un argument contre les musulmans. Il s'avère EN TOUTE OBJECTIVITÉ que c'est le contraire.
الحمد لله والله أعلم
Son argumentation a progressivement glissé d'une prétention à une autre devant les faits -
Souviens toi...
  • D'abord il nous dit que le texte cache un sens profond perceptible que par certains (dont Difkoum)
  • Ensuite qu'il n'existe pas de jeûne à sec.
  • ...
  • Enfin qu'il s'agissait seulement de dénoncer les agissements de mauvais musulmans et jugés comme tel par talbi et son admirateur Difkoum (Gâre aux musulmans qui comparaissent au tribunal du gourou auto-proclamé Difkoum).
والله المستعان والله أعلم
 
Dernière édition:
B

boublil92

merci tu as bien compris ma réponse. mais tu n'as pas compris le sens du poème cité par @Difkoum

je t'explique :

De l'autre côté, debout courbés, ou accroupis, ou complètement abattus, les mendiants,
Beaucoup de mendiants, déguenillés, maigres, hideux, tenaces comme des morpions,
Qui tendant une main tremblante, agonisants, priant, suppliant,
Qui, les yeux languides, exorbités, de maladie blafards comme des lampions ;
Regardant impuissants se concrétiser devant eux la justice divine
,

ces lignes décrivent les pauvres, les mendiants, qui jeunent tous les jours et pas seulement le RAmadan,
par pauvreté, nécessité parce qu'ils n'ont pas les moyens d'acheter toutes les belles victuailles citées au début
et qui regardent seulement ce que le poète nomme "la justice divine" qui est en réalité l'injustice du monde,
le fait qu'il y ait des riches et des pauvres et qu'ils soient exclus.

Qui encore donnait généreuse à cette espèce canine,
Et l'or, et le pouvoir, et la corpulence, et l'arrogance,
Et une âme insensible qui contre leur famine s'habillait de mépris, de dédain et d'indifférence ;


Ces vers désignent les riches, les puissants, les gros, nantis, qui ont de quoi se payer tout ce qu'ils veulent
mais n'ont que mépris et indifférence pour les pauvres qui gisent à leurs pieds. SElon le poète
la prétendue "justice divine" s'est montrée généreuse envers eux, mais leur a aussi donné une âme
insensible à la misère des autres.

Voilà le poème s'érige contre l'injustice sociale, sur fond de Ramadan mais cela n'est pas l'essentiel
ou du moins c'est en contraste avec les soi disant bonnes intentions et la solidarité que les musulmans
devraient montrer en ce mois sacré.
 
M

muslim150519

طيب
qui jeunent tous les jours et pas seulement le RAmadan,
Qu'est ce qui te permet de dire ça? As tu lu toute l’œuvre? Comment ne pas la mettre en corrélation avec le crédo de talib qui dans son cheminement contestataire laisse entendre une rébellion envers ALLAH pour le spectacle déplaisant de gens qui souffrent?
ils n'ont pas les moyens d'acheter toutes les belles victuailles citées au début
Ça, je l'avais compris et c'est très clair.
le poète nomme "la justice divine" qui est en réalité l'injustice du monde,
C'est une injure envers ALLAH que de mettre sur un même plan d'égalité et de façon interchangeable : l'injustice des hommes avec la Justice d'ALLAH.
Non seulement c'est absurde, mais c'est également religieusement faux : car ALLAH a Deux Volonté.
  • Une : Universelle (les lois qui régissent l'univers et les actes réprimés par ALLAH : y compris les injustices).
  • Une : Légiférée (les actes qu'ALLAH agrée et dont IL est Satisfait et qui permettent de se rapprocher de LUI).
Ce qui prouve qu'en effet en tant que musulman - pour n'importe quelle personne qui se dirait croyante en ALLAH - elle ne peut LUI attribuer le mal.
Seuls les mécréants le font.
qu'il y ait des riches et des pauvres et qu'ils soient exclus.
Cela fait partie de la Volonté Souveraine et Juste d'ALLAH.
L'une des Immenses Sagesses en cela est l'inter-dépendance des uns par rapport aux autres. (Pour ne mentionner que cela)
Sans compter le fait de mentionner les trop nombreuses études psychologiques, sociales, économiques... qui mettent en avant la générosité et le caractère vain de la richesse des riches dont aucune limite ne peut être fixée leur permettant de véritablement concrétiser le bonheur et la plénitude : beaucoup de riches se suicident. Qu'ALLAH nous en préserve.
les riches, les puissants, les gros, nantis, qui ont de quoi se payer tout ce qu'ils veulent
Pire, l'auteur les traite de chiens.
mais n'ont que mépris et indifférence pour les pauvres qui gisent à leurs pieds.
Ça, je l'avais compris et c'est très clair aussi. Chose contre laquelle le musulman, le Qor'an et la Sounna d'après la Compréhension des Pieux Salaf sont contre.
la prétendue "justice divine"
Il n'y a pas de "prétendue" Justice d'ALLAH : ALLAH est Juste point final. Dire le contraire relève de la mécréance car le mot "prétendue" implique "un doute sur l'effectivité de la Justice d'ALLAH ou son absence d'effectivité". Donc il s'agit réellement d'une allégation qui a pour cible à la fois ALLAH et les croyants en particulier ici les musulmans de son propre aveux.
Difkoum n'a pas ciblé les juifs ou les chrétiens - car probablement invisibles de son paysage imaginaire. Le caractère persécutif est vérifié.
Et quant à l’allégation qui soutient qu'ALLAH (dans SA Infinie Bonté) a donné aux riches malgré leurs désobéissances :
Nous répondons par l'anecdote du juif et de l'Imam ElHafizh Ibn Hadjar El 'Asqalani qu'ALLAH lui fasse Miséricorde dont on raconte:
Un juif qui était un vendeur d'huile (métier très méprisé et réservé aux pauvres) a vu le riche cheikh Ibn Hadjar (dont on raconte qu'il avait les moyens matériels de manger un coq au repas par jour) sur sa monture richement décorée.
Il lui a dit en substance "votre prophète vous ordonne de ne pas rechercher ce monde et ses richesses et que la vie d'ici bas est le paradis des mécréants et la prison des croyants - alors lequel de nous deux est en prison et lequel vit un paradis?"
Là-dessus l'Imam Ibn Hadjar rahimaho LAAHo lui répond :
"Quand le mécréant meurt - quelque soit la vie qu'il a pu vivre de son vivant (riche ou pauvre) : sa vie dans l'au-delà sera un Enfer où il sera puni tandis que sa vie précédente dans l'ici bas était un paradis ;
tandis que le musulman - quelque soit la richesse dont il a jouit dans cette vie d'ici bas - cette vie d'ici bas sera un Enfer et une prison en comparaison avec le Paradis de l'au-delà."
Là dessus le juif s'est converti à l'islam.
Donc la richesse du riche octroyée par ALLAH n'est qu'une preuve soit au bénéfice de celui qui aura bien agi avec ce qu'ALLAH lui a donné ; soit une preuve à charge et contre celui qui aura mal agi malgré la Générosité d'ALLAH.
Et si la Générosité d'ALLAH ne s'obtenait qu'au mérite de SA créature : alors ne mécréant n'aurait même pas droit à une goutte de pluie et tant d'autres Bienfaits dont ALLAH l'aurait privé! Il mourrait instantanément!
 
Dernière édition:
M

muslim150519

le poème s'érige contre l'injustice sociale, sur fond de Ramadan mais cela n'est pas l'essentiel
ou du moins c'est en contraste avec les soi disant bonnes intentions et la solidarité que les musulmans
devraient montrer en ce mois sacré.
Jamais ni Difkoum, ni Talbi ne l'ont suffisamment mis en évidence parce que cela aurait fait perdre de la force à leurs critiques : en montrant bien qu'à côté des mauvais musulmans, il y a aussi les bons. Or là vraiment il n'a été question que de généraliser. C'est de l'abus!
والله المستعان والله أعلم
 
B

boublil92

certes mais le poème parle des injustices de la vie d'ici bas !

c'est facile de dire que ce sera l'inverse au Paradis, mais en attendant les pauvres gisent à terre et n'ont rien à manger
et les riches paradent et ne les aident pas... voilà ce que dit le poème.
 
M

muslim150519

certes mais le poème parle des injustices de la vie d'ici bas !

c'est facile de dire que ce sera l'inverse au Paradis, mais en attendant les pauvres gisent à terre et n'ont rien à manger
et les riches paradent et ne les aident pas... voilà ce que dit le poème.
C'est ALLAH qui donne et qui reprend : il faut patienter et se mobiliser. Voilà le rôle de tout le monde : on n'a pas le droit et ça fend le coeur de voir un tel spectacle d'injustice sans bouger le petit doigt (qu'il s'agisse de musulmans ou de mécréants pauvres - tant qu'ils ne s'attaquent pas à l'islam).
Ce serait rajouté une injustice (celle du soutien contre les ennemis d'ALLAH) au dessus d'une autre injustice ; malgré que ce cas soit délicat à trancher et requiert certainement l'expertise d'un Savant sur sa légitimité.والله أعلم
 
M

muslim150519

certes mais le poème parle des injustices de la vie d'ici bas !

c'est facile de dire que ce sera l'inverse au Paradis, mais en attendant les pauvres gisent à terre et n'ont rien à manger
et les riches paradent et ne les aident pas... voilà ce que dit le poème.
De la bouche même de Difkoum, le mécréant si tant est qu'il jeûne ne le ferait PAS pour ALLAH : donc quelle part serait exigible pour ce mécréant dans l'Au-Delà puisqu'il n'y croyait pas et a rejeté la Guidée ALLAH? Réponse (même de la bouche des mécréants) : Aucune part dans l'Au-Delà ! والله أعلم
Un jeûne qui n'a rien à voir avec le ramadan.
 
Dernière édition:
M

muslim150519

certes mais le poème parle des injustices de la vie d'ici bas !

c'est facile de dire que ce sera l'inverse au Paradis, mais en attendant les pauvres gisent à terre et n'ont rien à manger
et les riches paradent et ne les aident pas... voilà ce que dit le poème.
Je précise également que cela exclut les cas des musulmans pécheurs mais mort sur le Tawhid et les gens de Ahl ElFitra : ceux qui n'ont jamais reçu le Message de l'Islam et sont morts ainsi sur la mécréance ; mais qu'ALLAH va tester dans l'Au-Delà. والله أعلم
 
Haut