Une opération pourrait retarder la ménopause de vingt ans

Esperluette

Vivre et laisser vivre
Une technique médicale dévoilée par des chercheurs britanniques pourrait profiter à des milliers de femmes qui souffrent des symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur, les difficultés à dormir et la dépression.

La procédure est déjà pratiquée pour les jeunes femmes souffrant d'un cancer. Elle pourrait désormais être étendue à des "millions d'autres femmes pour retarder l'apparition des symptômes les plus courants de la ménopause" indique le Guardian (article en anglais) à propos d'une technique médicale dévoilée par des spécialistes de la fécondation in vitro au Royaume-Uni.
Les médecins affirment que l'opération pourrait profiter à des milliers de femmes qui souffrent de graves problèmes de santé, tels que des problèmes cardiaques et une ostéoporose affaiblissant les os, causés par la ménopause. Cette procédure pourrait aussi améliorer la vie de millions d'autres femmes en retardant l'apparition des symptômes les plus courants de la ménopause, qui vont des difficultés à dormir à la dépression en passant par les bouffées de chaleur et la diminution du désir sexuel.
Neuf femmes déjà opérées
Neuf femmes ont déjà suivi l'expérience qui consiste à prélever un échantillon de tissu ovarien qui est ensuite congelé et réimplanté pour compenser le niveau d'hormones en chute libre.
Les médecins utilisent déjà une procédure similaire pour protéger la fertilité des femmes qui sont sur le point de recevoir un traitement contre le cancer. Avant d'entreprendre un traitement anticancéreux, ils enlèvent une partie du tissu ovarien et le congèlent. Si la femme souhaite avoir des enfants à l'avenir, les tissus sont décongelés et réimplantés.
Améliorer la fertilité
Au-delà du report de la ménopause, les médecins croient que l'intervention pourrait permettre d'économiser des sommes substantielles en réduisant les coûts de traitement de la ménopause et des problèmes connexes plus graves, comme les problèmes cardiaques et l'ostéoporose.
Mais cela pourrait aussi changer la donne pour le traitement de la fertilité. Contrairement à la FIV (fécondation in vitro), la préservation des tissus ovariens ne nécessite pas de médicaments pour stimuler les ovaires et est susceptible de produire beaucoup plus d'ovules. Si les jeunes femmes se faisaient prélever et stocker du tissu ovarien, elles pourraient potentiellement avoir accès à des milliers d'ovules si elles décidaient plus tard d'avoir des enfants.



 

Yoel1

VIB
Une technique médicale dévoilée par des chercheurs britanniques pourrait profiter à des milliers de femmes qui souffrent des symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur, les difficultés à dormir et la dépression.

La procédure est déjà pratiquée pour les jeunes femmes souffrant d'un cancer. Elle pourrait désormais être étendue à des "millions d'autres femmes pour retarder l'apparition des symptômes les plus courants de la ménopause" indique le Guardian (article en anglais) à propos d'une technique médicale dévoilée par des spécialistes de la fécondation in vitro au Royaume-Uni.
Les médecins affirment que l'opération pourrait profiter à des milliers de femmes qui souffrent de graves problèmes de santé, tels que des problèmes cardiaques et une ostéoporose affaiblissant les os, causés par la ménopause. Cette procédure pourrait aussi améliorer la vie de millions d'autres femmes en retardant l'apparition des symptômes les plus courants de la ménopause, qui vont des difficultés à dormir à la dépression en passant par les bouffées de chaleur et la diminution du désir sexuel.
Neuf femmes déjà opérées
Neuf femmes ont déjà suivi l'expérience qui consiste à prélever un échantillon de tissu ovarien qui est ensuite congelé et réimplanté pour compenser le niveau d'hormones en chute libre.
Les médecins utilisent déjà une procédure similaire pour protéger la fertilité des femmes qui sont sur le point de recevoir un traitement contre le cancer. Avant d'entreprendre un traitement anticancéreux, ils enlèvent une partie du tissu ovarien et le congèlent. Si la femme souhaite avoir des enfants à l'avenir, les tissus sont décongelés et réimplantés.
Améliorer la fertilité
Au-delà du report de la ménopause, les médecins croient que l'intervention pourrait permettre d'économiser des sommes substantielles en réduisant les coûts de traitement de la ménopause et des problèmes connexes plus graves, comme les problèmes cardiaques et l'ostéoporose.
Mais cela pourrait aussi changer la donne pour le traitement de la fertilité. Contrairement à la FIV (fécondation in vitro), la préservation des tissus ovariens ne nécessite pas de médicaments pour stimuler les ovaires et est susceptible de produire beaucoup plus d'ovules. Si les jeunes femmes se faisaient prélever et stocker du tissu ovarien, elles pourraient potentiellement avoir accès à des milliers d'ovules si elles décidaient plus tard d'avoir des enfants.



Pour compléter !

 

zigotino

FluCtuAt NeC MeRgitUr
VIB
Avoir des enfants au delà d'un certain âge n'a pas de sens. Cela augmente le risque de malformations dans le foetus et de complications pour la mère. C'est dans la logique naturelle des choses. Il faut l'accepter et ce n'est pas que la chute des hormones qui entraînent les symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, fragilisation des os, des phanères, etc.)

Certains hommes aussi ont une espèce d'andropause. Chute du niveau de testostérone, etc...

C'est l'obsolescence programmée. Il faut s'y faire et l'accepter.

Par ailleurs, certains traitements hormonaux substitutifs (THS) entraînent des cancers.

Ce que l'on sait par contre, c'est que faire des enfants prémunit les femmes du cancer. Comme les femmes en font de moins en moins et de plus en plus tard, les pathologies se multiplient. Cela, sans compter l'alignement sur le mode de vie occidental (alcool, tabac) pour lequel les femmes sont plus fragiles avec ces dernières années, une diminution de l'espérance de vie en bonne santé chez les femmes.

Le mode de vie "occidentale moderne" a ses limites.

++
 

Takamine

"L'Enfer ...c'est moi .. :
ménopause comme les bouffées de chaleur, les difficultés à dormir et la dépression.
n importe quoi ... . ca c est plus un symptome du a la percpetion social de la ménaupose .. phénomene naturel percus comme une maladie

comme la grossesse

trop fort .. vu que pendant des siecles les principes de la médécines ont été défini par des hommes .. tout ce qui concerne la femme est maladie ..

bientot on va vous vendre un produit pour stopper les menstruations car ca rend grosse .. ou konne . ;au choix ..


quand un bébé fait ses dents on lui donne pas du valium .. nan mais ils sont fou ou quoi
 
Haut