• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Palestine: l'armée sioniste a assassiné la petite fille aya de 9 ans

Quand le monde reste silencieux, par" respect" à Israel, le meurtre se banalise...puisqu'il ne s'agit que d'arabes !
AB


KhanYounes/

Les forces armées israéliennes tracent le début d’une nouvelle année scolaire par le sang d’Aya Fayadh

Aya Fayadh, une petite fille de neuf ans, qui se préparait à l’entrée scolaire trouva la mort quand les forces armées israéliennes ont bombardé un immeuble voisin alors qu’elle jouait avec ses copains au parc de l’immeuble 3, dans le quartier d’ Ennimsawi à l’ouest de Khan Younes.

Le char israélien a lancé trois obus contre l’immeuble dont les débris se sont dispersés partout dans le voisinage et atteignit Aya directement à la poitrine, alors que cinq autres citoyens ont été blessés parmi eux deux de ses copains.

Issam, le frère aîné d’Aya nous parle, d’une voix tremblante, du cruel événement qui a mis fin à la vie de sa toute petite et bien-aimée soeur: “ j’ai fait ma prière en compagnie d’Aya qui quitta à la suite la maison pour rejoindre ses copains qui jouaient au parc de l’immeuble. J’ai remarqué, à trois cent mètres de l’immeuble et juste à la colonie de Navey Dekalim, bougeant un char blindé qui visait notre quartier, afin de tirer successivement (3) vers l’immeuble voisin alors qu’il n’y avait personne qui tirait envers eux, et quand j’ai entendu les cris des enfants, j’ai réalisé qu’un malheur est arrive. J’ai tout de suite rejoint la maison pour trouver ma soeur Aya étalée par terre et toute couverte de sang,….Aya est déjà morte; Issam Fayadh se trouve malheureux et triste sans la compagnie de sa toute petite soeur.

Hajja Jamila (51) ans, la grand-mère d’Aya exprime sa souffrance tout en reprochant l’acte inhumain qui à mis fin à la vie de sa petite et docile Aya:” les enfants n’ont rien fait, ils étaient entrain de jouer quand nous entendîmes les immenses explosions ébranlant tout le quartier, tuant ainsi notre bien-aimée et la bien-aimée de tout le quartier “.

L’un des voisins nous interrompt pour dire:” Alors que je tentais d’amener la petite Aya a l’hôpital, les chars ont repris leur bombardement et à deux reprises visant le même lieu pour atteindre quatre autres personnes qui ont été blessés parmi eux deux enfants”. De son côté Hajja Jamila , reprit la parole pour confirmer qu’Aya n’a pas seulement abandonné sa famille mais en fait tout le quartier”; Issam intervint d’un ton triste pour ajouter:” Aya jouait à la bicyclette tenant un paquet de chips et un morceau de chocolat à la droite quand les israéliens ont bombardé le lieu, ma soeur ne rejoindra pas l’école cette année , pourtant elle était prête a l’entrée scolaire, ses effets scolaires témoigneront certainement de ce crime ainsi que son sang innocent versé dans la cour de l’immeuble dont la façade a été endommagée.

La copine d’Aya, Rahma Youssef (4 ans), tenant une grande photo de la défunte nous révèle:” j’accompagnais Aya à l’école, je lui tiens souvent compagnie, mais cette année je serai seule, sans Aya.

L’épicier Darwish M.Abdallah (37) ans était la dernière personne qui a rencontré Aya avant sa mort alors qu’elle achetait son paquet de chips et son morceau de chocolat:” Aya aidait tout le monde au quartier, elle leur achetait tout ce ils avaient besoin de l’épicerie et je la nommait “le tourbillon” pour son dynamisme.

Les propos de son oncle Hamad Noomen Fayadh (55) ans, nous ont beaucoup touché quand il parlait d’Aya:” Elle priait et jeûnait alors qu’elle n’avait que six ans, comme elle était toujours la première de sa classe, elle était la bien aimée de tous.”’



 
:cry: c dur de se retenir...

inna lillahi wa inna ilayhi raji3un


Allahommaj3alha lana salafan wa faratan wa j3alha lana ajran wa dhokhran wa j3alha chafi3atan wa mouchafa3atan
 
c'est la solution finale du totalitarisme sioniste. L'État d'Israël est un état terroriste, un état où le politicide (assasinat de politiques palestinien(e)s est légal :-x
 
Vive le Hamas, vive les Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa, vive le Hezbollah et qu'Allah le Tout-Puissant leur vienne en aide dans leur entreprise de nettoyage de la Terre Sainte de ces porcs et singes de sionistes.
 
Haut