La pénurie de pétrole : proche ou lointaine ?

Il n’y aura plus de pétrole dans …


  • Total des votants
    29

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
On parle beaucoup de la raréfaction du pétrole. C’est une évidence que cette ressource n’est pas renouvelable à l’échelle des temps humains et que alors un jour les réserves seront épuisées, surtout si on en consomme de plus en plus comme je crois que c’est toujours le cas.

Mais ça fait longtemps qu’on entend « demain il n’y aura plus de pétrole », et il y en a toujours.

Comme je disais plus haut, je ne doute pas qu’il n’y en aura plus un jour, mais j’ai des doutes sur le temps avant qu’il n’y en ai plus.

À votre avis (ex. réponse au feeling) ou d’après ce que vous en savez (ex. vous avez étudié la question), combien de temps avant qu’il n’y ai plus de pétrole ?
 

misszara88

Je suis la femme de Lee Dong-Wook
Dans beaucoup de forages, la moitié des réserves a été déjà atteinte, d'autres sites non exploités ne sont pas rentables (extraction coûtant trop cher) et pas assez importants pour se lancer à l'aventure.
Ce sera la fin dans 100 ans apparemment...
 
Perso je dirais 50 ans maximum...
Plus le pétrole deviendra rare, plus il deviendra cher...donc moins compétitif.
Dans 20 ans, 30 ans au plus, la majorité des voitures rouleront à l'électricité.
Les énergies alternatives se seront développées.

Le pétrole était l'énergie du 20ème siècle. Il ne sera pas celle du 21ème s.
 
On parle beaucoup de la raréfaction du pétrole. C’est une évidence que cette ressource n’est pas renouvelable à l’échelle des temps humains et que alors un jour les réserves seront épuisées, surtout si on en consomme de plus en plus comme je crois que c’est toujours le cas.

Mais ça fait longtemps qu’on entend « demain il n’y aura plus de pétrole », et il y en a toujours.

Comme je disais plus haut, je ne doute pas qu’il n’y en aura plus un jour, mais j’ai des doutes sur le temps avant qu’il n’y en ai plus.

À votre avis (ex. réponse au feeling) ou d’après ce que vous en savez (ex. vous avez étudié la question), combien de temps avant qu’il n’y ai plus de pétrole ?
y en a qui se frotte la main
ca les exites de voir les musulmans pauvres
ils doivent se bouffer de l interieur
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
y en a qui se frotte la main
ca les exites de voir les musulmans pauvres
ils doivent se bouffer de l interieur
Ce n’est pas ce que tu crois. La question ne m’est pas revenue en m’inquiétant pour le prix de l’essence (je n’ai même pas de voiture), mais en essayant d’imaginer le déroulement de l’avenir quand quelque chose m’a rappelé à quel point l’agriculture Occidentale dépend du pétrole. Plus de pétrole, ça signifie la famine dans les pays Occidentaux. Je crois que dans une telle crise, personne ne prendrait le temps de penser à la situation des citoyens Arabes. Au passage, les Musulmans vivant en Occident serait autant touchés par la famine.
 
Ce n’est pas ce que tu crois. La question ne m’est pas revenue en m’inquiétant pour le prix de l’essence (je n’ai même pas de voiture), mais en essayant d’imaginer le déroulement de l’avenir quand quelque chose m’a rappelé à quel point l’agriculture Occidentale dépend du pétrole. Plus de pétrole, ça signifie la famine dans les pays Occidentaux. Je crois que dans une telle crise, personne ne perdrait son temps à penser à la situation des citoyens Arabes. Au passage, les Musulmans vivant en Occident serait autant touchés par la famine.
bah il y auras d autre energie le solaire par exemple
et comme par hasard, c est chez les musulmans
pas de chance

MDR
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Une réponse dans cette vidéo posté par Personne2 dans un autre sujet. Le problème n’est pas que dans le volume des réserves, il est aussi dans le rythme d’extraction qui n’augmente plus et qui stagne même, tandis que (ce n’est pas dit dans la vidéo) la consommation est toujours sur une courbe croissante. Du coup, réserves où pas, le problème est bien déjà là. Il faudrait en plus ajouter la question du prix, sachant que les pays du Golf sont endettés, et qu’on peut s’attendre à une hausse du prix du pétrole rien que pour ça.

Il faut aussi penser que le pétrole, ce n’est pas que l’essence, c’est aussi les plastiques et autres matériaux synthétiques qu’on trouve partout, comme dans les vêtements …

 
Dernière édition:
Si on brûle tous le pétrole jusque à la dernière goutte quel sera le climat de la planète alors? Si dans 20 ans il reste encore du pétrole à exploiter mais qu'il fait +2 ou 3 degré sur une terre ravagée par les inondations ou les sécheresses, où il y a des famines et des millions de personnes luttant pour leur survie la civilisation thermos industrielle sera-t-elle en mesure de se prolonger! J'en doute ! Plus tôt cette civilisation s'effondrera mieux cela sera !
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Les découvertes de ressources en pétrole sont en déclin depuis déjà 50 ans, et les ressources connues actuellement sont faibles comparées à ce qu’elles ont été. Source : Jean-Marc Jancovici dans un cours des Mines.
 
Ils ont déjà prévu une législation pour interdire le gazole vers les années 30, pour ne plus rien avoir dans les années 40 a part les véhicules électriques.
C'est ce qu'ils appellent la transition énergétique
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Ils ont déjà prévu une législation pour interdire le gazole vers les années 30, pour ne plus rien avoir dans les années 40 a part les véhicules électriques.
C'est ce qu'ils appellent la transition énergétique
Pour 2030 ?

Je vais revérifier quelque chose en rapport avec le gazole, quand j’aurai le temps. Cette annonce me surprend, parce qu’il me semble qu’en france le gazole a justement été favorisé pour absorber une partie des produits secondaires des raffineries, dont autrement personne ne savait que faire. Mais peut‑être que je confond, c’est pour ça qu’il faudra que je vérifie (mais pas maintenant).
 

Ebion

gentil salutateur
VIB
@Hibou57

Plus le pétrole va devenir rare, plus son prix va monter (lois du marché). Et si son prix monte beaucoup, il y aura (autre loi du marché) beaucoup plus d'incitations à investir dans les technologies vertes et sources d'énergie alternatives, et si on est optimiste, les inventions vont se multiplier et leur prix va chuter. Jusqu'à maintenant, ce secteur de pointe était marginal justement parce que le pétrole était beaucoup trop bon marché.

Mais bon, le pétrole sert pas uniquement à faire de l'essence pour alimenter les moyens de transport... si le pétrole s'épuise, il y a d'autres produits qui vont disparaître. :(

Pour les pessimistes : un épuisement trop subit des ressources pétrolières, sans nous donner le temps de convertir nos sources d'énergie, cela pourrait créer un chaos social. :(
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
@Hibou57

Plus le pétrole va devenir rare, plus son prix va monter (lois du marché). Et si son prix monte beaucoup, il y aura (autre loi du marché) beaucoup plus d'incitations à investir dans les technologies vertes et sources d'énergie alternatives, et si on est optimiste, les inventions vont se multiplier et leur prix va chuter. Jusqu'à maintenant, ce secteur de pointe était marginal justement parce que le pétrole était beaucoup trop bon marché.

[…]
En fait ce qu’on appel les énergies vertes, ne représente qu’une part marginale de l’approvisionnement en énergie. Et leur coût est assez élevé, même tellement élevé qu’elles ne se maintiennent qu’avec des subventions (c’est à dire payé par des taxes et impôts). J’avais rapporté des chiffres sur le coût de l’énergie produite par les éoliennes : L'énergie sous toutes ses formes — message № 3. Les énergies dites vertes, c’est pour le moment coût élevé et production faible, et si la production était élevée, elles ne seraient plus si vertes que ça.

Actuellement pour l’ensemble du monde, c’est le charbon qui progresse le plus, principalement dut à la Chine, mais ça ne change rien au fait.

Pour anecdote en rapport, les panneaux solaires sont quasiment tous fabriqués en Chine …
 
Dernière édition:
Je vais revérifier quelque chose en rapport avec le gazole, quand j’aurai le temps. Cette annonce me surprend, parce qu’il me semble qu’en france le gazole a justement été favorisé pour absorber une partie des produits secondaires des raffineries, dont autrement personne ne savait que faire. Mais peut‑être que je confond, c’est pour ça qu’il faudra que je vérifie (mais pas maintenant).
En effet à cause du nucléaire le gazole n'était pus brulé dans les centrales thermiques .
 
En fait ce qu’on appel les énergies vertes, ne représente qu’une part marginale de l’approvisionnement en énergie. Et leur coût est assez élevé, même tellement élevé qu’elles ne se maintiennent qu’avec des subventions (c’est à dire payé par des taxes et impôts). J’avais rapporté des chiffres sur le coût de l’énergie produite par les éoliennes : L'énergie sous toutes ses formes — message № 3. Les énergies dites vertes, c’est pour le moment coût élevé et production faible, et si la production était élevée, elles ne seraient plus si vertes que ça.
Le probléme c'est que l'on a jamais vu une source d'énergie se substituer à une autre ! toute nouvelle source d'énergie c'est toujours ajoutée! La charbon est un bon exemple on a jamais consommé autant de charbon , le pétrole ou le nucléaire ne se sont jamais substitué au charbon ...Les ENR ne font que s'ajouter.
Pire les énergies renouvlables serves aujourd'hui a extraire du pétrole : des héloliennes sur des plateformes pétroliéres, des barrages électrique au Canada ...

On peut croire que le réchauffement climatique est une blague , que le CO2 est pour rien dans le déréglment climatique ! Mais le Deni devient de plus en plus difficile à tenir :

ttps://www.bladi.info/threads/mensonge-rechauffement-climatique.184104/page-6#post-16384846
 
Dernière édition:

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
[…]
On peut croire que le réchauffement climatique est une blague , que le CO2 est pour rien dans le déréglment climatique ! Mais le Deni devient de plus en plus difficile à tenir :

ttps://www.bladi.info/threads/mensonge-rechauffement-climatique.184104/page-6#post-16384846
Le climat n’a pas de réglage, il a toujours varié. Aucune personne sérieuse ne dit que le CO₂ n’a pas d’effet sur le climat, mais il y a des gens (dont moi) qui doute vraiment beaucoup que toutes les variations climatiques qui ne nous arrangent pas (les humais et en particulier les occidentaux) sont dues au CO₂ seul ou essentiellement.

Pour revenir au pétrole, je crois justement que si les politique ont laissé s’emballer l’excitation sur le CO₂, c’est parce que ça les arrangeaient (avant que ça ne leur revienne dans la figure), ils espéraient sûrement une baisse de la consommation de pétrole et avoir un moyen de pression contre des pays qui font concurrences aux pays occidentaux dans la consommation de pétrole. On sait depuis longtemps que le tapage sur le CO₂ n’a aucune influence sur la consommation de pétrole, leur comportement opportuniste n’a aboutit à rien de bon, au contraire. Il n’y a que l’augmentation du prix du pétrole qui fera baisser sa consommation, mais au prix de beaucoup de crises, dont des crises sociales et des crises dans plusieurs secteurs de l’économie avec des prix en hausses.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Un truc délirant.

L’Égypte a été exportatrice de pétrole. À cette époque, elle produisait plus de pétrole qu’elle n’en consommait, et a donc subventionné la consommation de pétrole. Depuis, sa production de pétrole a baissé, comme partout, tandis que sa consommation de pétrole a augmenté, comme partout aussi. L’Égypte est alors passée d’exportatrice de pétrole à importatrice de pétrole.

Jusque là, rien de spécial. Le truc délirant est à propos des subventions : les subventions à la consommation de pétrole ont été maintenues même quand l’Égypte est devenue importatrice de pétrole. Un truc de fou.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
L’Afrique a passé son pic de production pétrolière en 2009, depuis sa production suit une pente descendante à environ -21 %. La france importe son pétrole essentiellement d’Afrique.

La Russie va probablement passer son pic de production pétrolière dans quelques années. 30 % des importation de pétrole de l’Union Européenne, proviennent de Russie.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Le pic de la production pétrolière mondiale, aura lieu entre 2020 et 2030, plus vers 2030 que vers 2020. La méthode servant à prédire approximativement l’époque de ce pic, a déjà été éprouvée par le passé, elle est fiable.

Après ce pic, la production mondiale ne fera que décliner. Il y aura toujours du pétrole pendant plusieurs décennies, mais de moins en moins et de plus en plus difficile à extraire.
 
Le pic de la production pétrolière mondiale, aura lieu entre 2020 et 2030, !!!

tu rêves :
les USA n'ont tiré que 2% de leur potentiel (PROUVE) de gaz de shistes....et les USA sont le premier producteur de petrole dans le MONDE
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Le pic de la production du pétrole conventionnel (le pétrole le plus facile à extraire) a été atteint en 2008, et depuis cette production est en déclin et le restera toujours.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Le pic de la production pétrolière mondiale, aura lieu entre 2020 et 2030, !!!

tu rêves :
les USA n'ont tiré que 2% de leur potentiel (PROUVE) de gaz de shistes....et les USA sont le premier producteur de petrole dans le MONDE
Il y a une différence entre la production et la réserve. La production est de plus en plus faible parce que les réserves de pétroles découvertes sont de plus en plus petites et de plus en plus difficiles à exploiter (débit faible, quelque soit le volume de la réserve).
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Pour répondre à la question du sujet, savoir si la pénurie est proche ou lointaine, dépend de ce qu’on appel une pénurie. Si on le comprend comme plus du tout de pétrole, alors cette pénurie là est probablement lointaine. Si on le comprend comme plus du tout assez de pétrole, cette pénurie là est proche et et s’annonce en fait depuis les années 1970.

Ce que le conférencier souligne le plus, est que la baisse de la production pétrolière est toujours suivie d’une baisse de l’activité économique, car l’économie contemporaine dépend entièrement du pétrole, pour le transport évidemment (la prétendue dématérialisation de notre époque n’y changeant rien), mais aussi pour la production, dont un exemple est l’agriculture mais pas seulement.

Il dit, graphique historique à l’appuie, que la conséquence de la baisse de la production de pétrole aura plus comme conséquence, une récession économique, qu’une augmentation du prix du baril, parce que c’est ainsi que ça s’est passé plusieurs fois déjà et qu’il n’y a pas de raisons de penser que ce sera différent dans l’avenir. La seule différence, est que dans l’avenir, la production de pétrole sera plus basse qu’elle ne l’a été jusque maintenant.

Il fait remarquer que pour des raisons d’indépendance énergétique au moins autant que pour des raisons économiques, il y a des chances que le charbon se substitue encore plus au pétrole dans l’avenir, d’autant que les réserves de charbons sont encore importantes, nettement plus que les réserves de pétrole dont le débit ne fait que se réduire. Ors, le charbon est plus polluant que le pétrole.

 
Dernière édition:
Le climat n’a pas de réglage, il a toujours varié.
Sauf qu'il y a des cycles sur un temps long , et que nous devrions être dans une phase de refroidissement ...
Sur une période aussi courte il n' y a pas d'exemple de réchauffement climatique connu .
Les variation locales ont existé par le passé récent ( 20 000 ans ) mais pas à l'echelle du globe contrairement à aujourd'hui .

Pour mémoire :

218506
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Sauf qu'il y a des cycles sur un temps long , et que nous devrions être dans une phase de refroidissement ...
Sur une période aussi courte il n' y a pas d'exemple de réchauffement climatique connu .
Les variation locales ont existé par le passé récent ( 20 000 ans ) mais pas à l'echelle du globe contrairement à aujourd'hui .

Pour mémoire :

Regarde la pièce jointe 218506
Le texte de l’image est illisible. Est‑ce que les variations de 5 degrés ou plus au début de l’actuelle parenthèse interglaciaire sont mentionnées ? Je pose la question pour savoir si ce que tu as posté est vraiment historique ou idéologiquement filtré. Et encore, c’est sans parler des périodes encore avant.
 
Cette année ce n'est pas loin de 26 producteurs qui ont fait faillite dans le secteur pétrolier et gazier aux États-Unis, notamment de grandes compagnies comme Sanchez Energy Corp., Halcon Resources Corp., Bristow Group, PHI, Jones Energy et Rex Energy.

Un autre grand fournisseur de services dans le secteur du forage, Weatherford International, a récemment annoncé qu’il préparait la procédure de dépôt de bilan et là ce n'est pas l'annonce de la faillite imminente de l'un des géants de la révolution de schiste, Chesapeake Energy qui va arranger les choses. ( https://fr.sputniknews.com/international/201911151042429797-un-geant-du-schiste-americain-depose-le-bilan/?fbclid=IwAR3RANbkXuDWVIgCDtRcsCvsUzmYuE2KGG1JfT9pA3rbrLgpmT7XaJzvReY )
 
L'exploitation du gaz de Shiste qui a fait des Etats Unis le premier producteur mondiale de pétrole n' a jamais été rentable ...Les états unis produisent à perte depuis des années. Les exploitants prometant aux investisseurs qu'ils allaient se refaire à chaque innovation technique qui devait compenser les pertes des premières campagnes...
 
Haut