"Ça va péter" : au gouvernement, des ministres s'inquiètent d'une révolte du peuple

La France à bout. Selon le JDD, ce dimanche 22 novembre, certains ministres sont conscients du mouvement de révolte qui anime le peuple depuis plusieurs semaines et le craignent.

La crise sanitaire provoquée par le coronavirus pousse la France dans ces derniers retranchements. L'annonce d'un reconfinement de la population par Emmanuel Macron, dès jeudi 29 octobre 2020, est tombée comme un couperet pour les commerces dits "non-essentiels" déjà fragilisés par le premier confinement du mois de mars 2020. Comme l'a noté le JDD, ce dimanche 22 novembre, "la fronde des petits patrons menace" et inquiète les hautes sphères du pouvoir. "Je suis très inquiet, les gens n'en peuvent plus", glisse un ministre, non nommé par nos confrères. Pour lui, il n'y a aucun doute : "ça va péter."

La raison ? "Lorsque les gens n'ont plus rien à perdre, c'est là que ça devient dangereux." Que choisir entre la colère du peuple et le danger du coronavirus ? En France, selon les statistiques officielles publiées ce samedi 21 novembre, près de 300 personnes souffrant du Covid-19 sont mortes durant ces dernières 24 heures. Le nombre de patients en réanimation est, néanmoins, en pleine décrue pour le cinquième jour consécutif. La précaution est toutefois une règle d'or que Emmanuel Macron et le gouvernement ne veulent pas transgresser. "Aujourd'hui, le niveau de circulation du virus dans le pays est le même qu'au moment du couvre-feu. Il n'est pas question de déconfiner", a souligné le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, toujours auprès du Journal du dimanche.

Un déconfinement en trois temps

Pour l'heure, et comme l'annoncera certainement Emmanuel Macron ce mardi 24 novembre, l'exécutif prévoit donc un déconfinement en douceur et, surtout, en trois étapes. Des assouplissements seraient donc en vue dès le 1er décembre 2020, "puis avant les congés de fin d'année, puis à partir de janvier 2021", selon Gabriel Attal. Le gouvernement promet, ainsi, un soulagement pour les commerces qui pourront rouvrir leurs portes aux alentours du mardi 1er décembre. "Le président est conscient des efforts consentis et attaché à la valeur travail", a assuré Gabriel Attal, porte-parole de l'exécutif. Avant d'avertir que "certains établissements, comme les bars et restaurants, continueront à connaître des restrictions." De l'huile sur le feu ?

 
Pire que la perte de confiance, c’est le constat de la persécution au quotidien. Il faut regarder constamment autour de soi pour déjouer les menaces qui pèsent sur tout ce qu’on voudrait faire ou entreprendre, et même dire. C’est l’inversion de la réalité : un vaccin qui est censé nous protéger est peut-être l’instrument d’un asservissement accru. C’est la guerre du pouvoir contre le peuple. L’ennemi du peuple l’a déclarée ouvertement, mais en désignant un adversaire invisible, irréel et tout le monde ne se rend pas compte que cet adversaire n’est pas autre chose que soi-même, chacun d’entre nous, dans sa propre existence.
La peur est instillée par la méfiance induite envers l’adversaire invisible qui nous menace sans que nous puissions l’éviter autrement qu’en nous soumettant aux injonctions dont le non respect entraîne une amende exorbitante, notamment pour les pauvres gens, bien souvent les plus influençables. C’est une dictature, une tyrannie sous couvert d’une maladie présentée comme une peste noire alors qu’elle n’est qu’une grippe, un peu particulière, mais pas pire qu’une autre, étant donné qu’il existe un traitement qui évite l’hospitalisation, elle-même au coeur de la construction des mensonges éhontés.
 
Dernière édition:
Ce qui est impardonnable et qui mérite les sanctions les plus sévères, c’est d’avoir interdit ce traitement connu depuis des décennies et peu onéreux, et d’avoir dénigré un professeur de renommée mondiale qui guérissait ses patients en l’appliquant suivant les règles de la la médecine, tandis que ceux qui l’interdisaient préconisaient des protocoles arbitraires et inadaptés, prononçaient des oukases, laissant mourir les gens et étiquetant les décès comme causés par ce virus soi disant responsable de la crise et de tous nos malheurs, dans le seul but de faire accepter une vaccination salvatrice, aussi onéreuse qu’inutile, voire dangereuse et sans aucun recours judiciaire. La corruption est au coeur du système et c’est elle qui ruine notre société et notre pays.
Et ce n’est pas tout, les lois promulguées, l’état d’urgence et le Conseil de défense ne sont que des instruments destinés à réprimer les révoltes et à inscrire dans la durée cette dictature insupportable. Plus nous tarderons à nous révolter, moins nous pourrons le faire. Les populations européennes qui se révoltent l’ont compris. Les Français sont en train de prendre du retard.
 
La France à bout. Selon le JDD, ce dimanche 22 novembre, certains ministres sont conscients du mouvement de révolte qui anime le peuple depuis plusieurs semaines et le craignent.

La crise sanitaire provoquée par le coronavirus pousse la France dans ces derniers retranchements. L'annonce d'un reconfinement de la population par Emmanuel Macron, dès jeudi 29 octobre 2020, est tombée comme un couperet pour les commerces dits "non-essentiels" déjà fragilisés par le premier confinement du mois de mars 2020. Comme l'a noté le JDD, ce dimanche 22 novembre, "la fronde des petits patrons menace" et inquiète les hautes sphères du pouvoir. "Je suis très inquiet, les gens n'en peuvent plus", glisse un ministre, non nommé par nos confrères. Pour lui, il n'y a aucun doute : "ça va péter."

La raison ? "Lorsque les gens n'ont plus rien à perdre, c'est là que ça devient dangereux." Que choisir entre la colère du peuple et le danger du coronavirus ? En France, selon les statistiques officielles publiées ce samedi 21 novembre, près de 300 personnes souffrant du Covid-19 sont mortes durant ces dernières 24 heures. Le nombre de patients en réanimation est, néanmoins, en pleine décrue pour le cinquième jour consécutif. La précaution est toutefois une règle d'or que Emmanuel Macron et le gouvernement ne veulent pas transgresser. "Aujourd'hui, le niveau de circulation du virus dans le pays est le même qu'au moment du couvre-feu. Il n'est pas question de déconfiner", a souligné le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, toujours auprès du Journal du dimanche.

Un déconfinement en trois temps

Pour l'heure, et comme l'annoncera certainement Emmanuel Macron ce mardi 24 novembre, l'exécutif prévoit donc un déconfinement en douceur et, surtout, en trois étapes. Des assouplissements seraient donc en vue dès le 1er décembre 2020, "puis avant les congés de fin d'année, puis à partir de janvier 2021", selon Gabriel Attal. Le gouvernement promet, ainsi, un soulagement pour les commerces qui pourront rouvrir leurs portes aux alentours du mardi 1er décembre. "Le président est conscient des efforts consentis et attaché à la valeur travail", a assuré Gabriel Attal, porte-parole de l'exécutif. Avant d'avertir que "certains établissements, comme les bars et restaurants, continueront à connaître des restrictions." De l'huile sur le feu ?

La soupape c'est le communauté musulmane, cette élite sataniste met tout sur notre dos afin de dévier la colère légitime de la masse française.
 
Pire que la perte de confiance, c’est le constat de la persécution au quotidien. Il faut regarder constamment autour de soi pour déjouer les menaces qui pèsent sur tout ce qu’on voudrait faire ou entreprendre, et même dire. C’est l’inversion de la réalité : un vaccin qui est censé nous protéger est peut-être l’instrument d’un asservissement accru. C’est la guerre du pouvoir contre le peuple. L’ennemi du peuple l’a déclarée ouvertement, mais en désignant un adversaire invisible, irréel et tout le monde ne se rend pas compte que cet adversaire n’est pas autre chose que soi-même, chacun d’entre nous, dans sa propre existence.
La peur est instillée par la méfiance induite envers l’adversaire invisible qui nous menace sans que nous puissions l’éviter autrement qu’en nous soumettant aux injonctions dont le non respect entraîne une amende exorbitante, notamment pour les pauvres gens, bien souvent les plus influençables. C’est une dictature, une tyrannie sous couvert d’une maladie présentée comme une peste noire alors qu’elle n’est qu’une grippe, un peu particulière, mais pas pire qu’une autre, étant donné qu’il existe un traitement qui évite l’hospitalisation, elle-même au coeur de la construction des mensonges éhontés.
J'habite en RP et je n'ai toujours pas été controlée, j'ai travaillé pendant le 1er et 2e confinement, je vais au marché etc... n'abusons pas de la peur
 
Pire que la perte de confiance, c’est le constat de la persécution au quotidien. Il faut regarder constamment autour de soi pour déjouer les menaces qui pèsent sur tout ce qu’on voudrait faire ou entreprendre, et même dire. C’est l’inversion de la réalité : un vaccin qui est censé nous protéger est peut-être l’instrument d’un asservissement accru. C’est la guerre du pouvoir contre le peuple. L’ennemi du peuple l’a déclarée ouvertement, mais en désignant un adversaire invisible, irréel et tout le monde ne se rend pas compte que cet adversaire n’est pas autre chose que soi-même, chacun d’entre nous, dans sa propre existence.
La peur est instillée par la méfiance induite envers l’adversaire invisible qui nous menace sans que nous puissions l’éviter autrement qu’en nous soumettant aux injonctions dont le non respect entraîne une amende exorbitante, notamment pour les pauvres gens, bien souvent les plus influençables. C’est une dictature, une tyrannie sous couvert d’une maladie présentée comme une peste noire alors qu’elle n’est qu’une grippe, un peu particulière, mais pas pire qu’une autre, étant donné qu’il existe un traitement qui évite l’hospitalisation, elle-même au coeur de la construction des mensonges éhontés.
La RF a démontré que la liberté de conscience et la liberté d'expression sont des mythes et que ces libertés sont en réalité limités comme partout ailleurs.
Tu as le droit à la liberté de conscience que la république t'impose et la liberté d'expression que les maitres de la RF veulent bien t'accorder.
 
Ce qui est impardonnable et qui mérite les sanctions les plus sévères, c’est d’avoir interdit ce traitement connu depuis des décennies et peu onéreux, et d’avoir dénigré un professeur de renommée mondiale qui guérissait ses patients en l’appliquant suivant les règles de la la médecine, tandis que ceux qui l’interdisaient préconisaient des protocoles arbitraires et inadaptés, prononçaient des oukases, laissant mourir les gens et étiquetant les décès comme causés par ce virus soi disant responsable de la crise et de tous nos malheurs, dans le seul but de faire accepter une vaccination salvatrice, aussi onéreuse qu’inutile, voire dangereuse et sans aucun recours judiciaire. La corruption est au coeur du système et c’est elle qui ruine notre société et notre pays.
Et ce n’est pas tout, les lois promulguées, l’état d’urgence et le Conseil de défense ne sont que des instruments destinés à réprimer les révoltes et à inscrire dans la durée cette dictature insupportable. Plus nous tarderons à nous révolter, moins nous pourrons le faire. Les populations européennes qui se révoltent l’ont compris. Les Français sont en train de prendre du retard.
La démocratie appartient aux milliardaires, c'est leurs régime, alors les meilleurs scientifiques dans leurs domaines ne vont pas les empêcher de faire du fric et surtout pas en prescrivant ce qui ne coute rien.
A travers leurs médias et leurs lobbies ils détruiront les chercheurs qui les genent!
 
J'habite en RP et je n'ai toujours pas été controlée, j'ai travaillé pendant le 1er et 2e confinement, je vais au marché etc... n'abusons pas de la peur
j'ai pris un TGV PARIS- la BAULE-le CROSIC vendredi après-midi, le TGV blindé destination week-end à la plage????
j'ai pris le train à ANGERS pour aller à l'aéroport de NANTES aucun contrôle de police....
Au contrôle des frontières ils posent la question du motif: pourquoi on va au MAROC, un jeune devant moi répond "motif famillial" il est passé quand même mdr....
Arrivé à AGADIR une planche de surf sur le tapis des bagages.....
 

godless

On est bien peu de chose.
VIB
La soupape c'est le communauté musulmane, cette élite sataniste met tout sur notre dos afin de dévier la colère légitime de la masse française.
Ça, c'est pour ceux qui n'ont pas (encore) faim.
Le barman ou le boutiquier au bord de la liquidation et de la misère, ils s'en tapent un peu de la problématique islamique. Non?
 
La démocratie appartient aux milliardaires, c'est leurs régime, alors les meilleurs scientifiques dans leurs domaines ne vont pas les empêcher de faire du fric et surtout pas en prescrivant ce qui ne coute rien.
A travers leurs médias et leurs lobbies ils détruiront les chercheurs qui les genent!
Nos trop chers dirigeants nous ont déclaré la guerre puisqu’ils interdisent le seul traitement qui, administré au début de la maladie, nous éviterait d’engorger les réas des hôpitaux !!
Et toutes les autres lois (masque, confinement, état d’urgence, …) et leur sacro saint Conseil de Défense ne sont là que pour nous museler et nous faire entrer de force dans leur dictature mondialiste !!!
IL DEVIENT URGENT DE SE REVOLTER CAR D’ICI PEU NOUS NE POURRONS MEME PLUS LE FAIRE … !!!
 
J'habite en RP et je n'ai toujours pas été controlée, j'ai travaillé pendant le 1er et 2e confinement, je vais au marché etc... n'abusons pas de la peur
D'abord, tu n'es pas toute seule sur Terre, mais ouvre les yeux et regarde autour de toi : actuellement, les gens sont bien plus déprimés, trop limités par leurs activités sur les écrans et ne développent ainsi pas la puissance de leurs différentes qualités.
Dans chaque groupe humain, on trouve 66% des gens qui sont soumis à l'autorité, comme entre résistants et collabos. Car seule une (petite) partie résistera. Les autres seront avalés, engloutis par le système. Le vaccin, la 5G et la police ou l’armée le feront très bien.

PS :
L'expérience de Stanley Milgram a été créé pour expliquer les horreurs des camps de concentration de la seconde guerre mondiale, où des juifs, des tsiganes, des homosexuels, des slaves et d'autres ennemis de l'Etat ont été massacrés par les nazis.

 
@Yancine il a interet à ce que ce soit le chaos mais t'inquietes tout va bien ici aussi
Discours de l’Abbé Pierre, la voix des sans-voix
« Ceux qui ont pris tout le plat dans leurs assiettes, laissant les assiettes des autres vides et qui ayant tout, disent avec une bonne figure, une bonne conscience, nous, nous qui avons tout, on est pour la paix, qu’est-ce que je dois leur crier à ceux-là ? Les premiers violents, les provocateurs de toute violence, c’est vous et quand le soir dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos p’tits enfants avec votre bonne conscience. Au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscients que n’en aura jamais le désespéré qui a pris des armes pour essayer de sortir de son désespoir.
Mais nous ne trompons pas il n’y pas de violence qu’avec des armes, il y a des situations de violences. Il y a tel et tel peuple du monde que je connais très bien, ou j’ai été tant de fois et ou il n’y a plus aucune espérance pour la foule des plus petits. Aucune espérance d’apprendre à vivre. Et j’avais crié, vous les riches – il y a des riches qui sont honnêtement riche – vous avez le devoir de dépenser. Ceux qui stockerait dans des coffres de banque, de l’or, des bijoux, qui les accumuleraient comme un trésor. Car la fortune dans les temps d’épreuve doit être partagé, venant au secours en créant des entreprises viables pour donner de l’emploi et du salaire. »

Ce que nos merdias pourris ne nous disent pas, c’est que le géant américain PFIZER fait l’objet de centaines de plaintes internationales devant les tribunaux, des plaintes venant d’Afrique et des USA. Ce géant déjà condamné par le passé a écopé de condamnation record allant jusqu’à 2,5 milliards de dollars
Non ? 33 milliards (oui vous lisez bien) de sanctions financières pour plusieurs entreprises de Big Pharma ?
Des sanctions financières imposées aux grandes entreprises pharmaceutiques pour activités illégaleshttps://trustmyscience.com/sanctions-financieres-grandes-entreprises-pharmaceutiques-activites-illegales/
 
Nos trop chers dirigeants nous ont déclaré la guerre puisqu’ils interdisent le seul traitement qui, administré au début de la maladie, nous éviterait d’engorger les réas des hôpitaux !!
Et toutes les autres lois (masque, confinement, état d’urgence, …) et leur sacro saint Conseil de Défense ne sont là que pour nous museler et nous faire entrer de force dans leur dictature mondialiste !!!
IL DEVIENT URGENT DE SE REVOLTER CAR D’ICI PEU NOUS NE POURRONS MEME PLUS LE FAIRE … !!!
Tout a été organisé par la mafia démocratique pour que cette situation désastreuse pour la masse et les PME arrive, des lois et mesures catastrophiques pour un virus aussi mortelle qu'une grippe forte et avec qui l'élite à terroriser la population par la fiction.
 
bonjour,
vas y montre nous le chemin, fais nous voir de quoi tu est capable.....
Faisons un appel à l’Eurasie de libérer les peuples oppressés de l’Europe voyons ! A chaque élection, il faut que le peuple conteste les résultats ! Et que des « dissidents » venus « d’ailleurs » nous aident à faire cette révolution décolorée…

Il s’agit effectivement pour nous d’effectuer cette extraction de nos paradigmes. Avant de passer à l’action pour accomplir cette libération, il est nécessaire d’y aspirer de toute son âme car un simple souhait (au conditionnel) ne suffit pas. Et puis, il ne nous est pas demandé de faire un grand saut mais d’avancer pas à pas en suivant les signaux constamment renouvelés que nous offre l’instant présent.
 
Faisons un appel à l’Eurasie de libérer les peuples oppresses de l’Europe voyons ! A chaque élection, il faut que le peuple conteste les résultats ! Et que des « dissidents » venus « d’ailleurs » nous aident à faire cette révolution décolorée…
Les gens qui ont une culture issu du christianisme européen sont toujours à la recherche d'un sauveur incarné, d'un guide, d'un gars qui leurs montre le chemin de la rédemption....bref des esprit pret à la manipulation de celui ou celle que l'élite saura présenté.
La révolution du peuple est un mythe, ce ne sont que des prise de pouvoir d'une élite montante sur une autre qui va vers le déclin.
 
En matière de consentement, il y a quelque chose d’assez intéressant à noter. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le bloc occidental n’a jamais cessé d’être en guerre contre des pays qui, soit avaient des régimes politiques autres que ceux qui s’affirmaient démocratiques, mais où les peuples n’avaient qu’une souveraineté de façade et aucun pouvoir réel ; soit des pays regorgeant de richesses, mais refusant de se les faire piller.
À part les guerres d’Algérie et du Vietnam, pour lesquelles on a connu, quelques mouvements d’opposition, dûrement réprimés d’ailleurs, les autres, on les a gobé, collectivement, sans protester. Il valait mieux pas oser parler de bombe à neutrons pour l’abattage des tours amiantées à New York… sous peine d’être complotisé grave.
L’Afghanistan, l’Iraq, la Syrie, la Libye, le Mali, le Yemen, etc. Vous entendez le silence assourdissant des protestataires ?
Et la dernière guerre en date, celle de la Covid, mondiale et même planétaire, voire spatiales… Silence, on tourne !
Alors, oui, les choses ne seront plus comme avant parce que cela fait 75 années qu’empirent et que, compte tenu de l’extrême soumission conformiste de nos concitoyens, toujours plus avides d’en consommer encore, nous aurons droit à l’inimaginable terreur qui nous clouera le bec avec d’autres Mascarons, déjà en production, et qui attendent qu’une autorisation de mise sur le marché.
 

godless

On est bien peu de chose.
VIB
En matière de consentement, il y a quelque chose d’assez intéressant à noter. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le bloc occidental n’a jamais cessé d’être en guerre contre des pays qui, soit avaient des régimes politiques autres que ceux qui s’affirmaient démocratiques, mais où les peuples n’avaient qu’une souveraineté de façade et aucun pouvoir réel ; soit des pays regorgeant de richesses, mais refusant de se les faire piller.
À part les guerres d’Algérie et du Vietnam, pour lesquelles on a connu, quelques mouvements d’opposition, dûrement réprimés d’ailleurs, les autres, on les a gobé, collectivement, sans protester. Il valait mieux pas oser parler de bombe à neutrons pour l’abattage des tours amiantées à New York… sous peine d’être complotisé grave.
L’Afghanistan, l’Iraq, la Syrie, la Libye, le Mali, le Yemen, etc. Vous entendez le silence assourdissant des protestataires ?
Et la dernière guerre en date, celle de la Covid, mondiale et même planétaire, voire spatiales… Silence, on tourne !
Alors, oui, les choses ne seront plus comme avant parce que cela fait 75 années qu’empirent et que, compte tenu de l’extrême soumission conformiste de nos concitoyens, toujours plus avides d’en consommer encore, nous aurons droit à l’inimaginable terreur qui nous clouera le bec avec d’autres Mascarons, déjà en production, et qui attendent qu’une autorisation de mise sur le marché.
Heureusement qu'il y aura toujours quelques Kim Jong Un pour s'opposer à ces Mascarons...🤷🏽‍♂️
 

Chriski

Le veilleur
VIB
fallait le faire :D je trouve que ca passe bien sur ce poste
Oui je l’avais mis de côté, mais après je me suis embarqué sur un autre fil et j’ai complètement zappé 😂 En fait à l’origine je cherchais sur YouTube une scène ou Rambo dit « ça va péter » et j’étais tombé sur lui,tu l’as mis c’est le principal 😂 « ça va peTTTTTTER »
 
Heureusement qu'il y aura toujours quelques Kim Jong Un pour s'opposer à ces Mascarons...🤷🏽‍♂️
Nous pouvons avoir confiance en nous ,tout en sachant très bien de qui se méfier . Je pourrais même ajouter que c’est même la condition première pour retrouver la confiance . Le monde libéral mondialiste n’a pas son pareil pour déceler chez la masse d’humains de vrais bons sentiments et s’appuyer sur eux et l’émotion qu’il saura susciter pour en faire de faux bons sentiments qu’il saura mettre à profit contre cette masse afin de servir son projet .


Voilà un superbe exemple que des gens conscients de la situation politique délétère peuvent joindre leurs forces pour redonner une direction ferme à la démocratie :


 
entre le virus jaune et les gilets jaunes la bande de mafieux au gouvernement s'inquièterait elle? Même si ce 2eme reconfinement c'est du n'importe quoi, les 2 gros problèmes sont une suppression des droits des citoyens, un autoritarisme parfois dictatorial et un désastre socio-économique qui se profile dans ce pays.
 
De Villiers, c’est pas Philippe De Villiers ? C’est un autre ? Pourquoi vous l’appelez le général ?
T'es sûr ?
Je savais qu'il avait un frère connu pour des affaires de mœurs.
Je savais pas qu'il en avait un autre - entre nous - le général est le mieux réussi ))
Pierre et Philippe sont frères


Nous sommes d'accord, l'un est mieux "réussi" que l'autre. :D
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Pierre et Philippe sont frères


Nous sommes d'accord, l'un est mieux "réussi" que l'autre. :D
Il ne serait pas d’origine Hollandaise ?

Alors c’est lui qui va se présenter en retard à la succession de Hollande ? :desole: La question est sérieuse quand‑même : il va se présenter ? Il est dans quel genre ? Il a déjà un programme ou pas ?
 

nordia

De retour
j'ai pris un TGV PARIS- la BAULE-le CROSIC vendredi après-midi, le TGV blindé destination week-end à la plage????
j'ai pris le train à ANGERS pour aller à l'aéroport de NANTES aucun contrôle de police....
Au contrôle des frontières ils posent la question du motif: pourquoi on va au MAROC, un jeune devant moi répond "motif famillial" il est passé quand même mdr....
Arrivé à AGADIR une planche de surf sur le tapis des bagages.....
Sans présenté aucun document ?
 
Il ne serait pas d’origine Hollandaise ?

Alors c’est lui qui va se présenter en retard à la succession de Hollande ? :desole: La question est sérieuse quand‑même : il va se présenter ? Il est dans quel genre ? Il a déjà un programme ou pas ?
🤣

Je ne suis pas lui, je ne peux pas te dire.

Certains se sont servis des momets croustillants (quand il a poussé son gros coup de g.eule) pour faire des sondages.

De mon point de vue, c'est à ne pas considérer.
 
Haut