les pharaons éliminés du mundial ...

le lien marche pas
et mon ami wahrni avec tous mes respects pour l equipe d algerie , a 70 pour cent l egypte ira au mondial et a 20 pour cent ce sera l lgerie
c est pas subjectif c objectif: l egypte est plus forte
mais qui sait ds le football tt arrive.......
 
Eh franchement Wahrani tu vas nous porter la poisse...Oublie pas qu'on est outsider et en plus c'est pas pour maintenant le début de la campagne des éliminatoires, l'hiver arrive à peine...Inchallah, on verra mais faut pas trop y croire parceque la désillusion va être (une de fois de plus) terrible...
 
le lien marche pas
et mon ami wahrni avec tous mes respects pour l equipe d algerie , a 70 pour cent l egypte ira au mondial et a 20 pour cent ce sera l lgerie
c est pas subjectif c objectif: l egypte est plus forte
mais qui sait ds le football tt arrive.......
et bien mon frere, je vais te dire mes pronostiques,
egypte 35%
algerie 30%
zambie 20%
rwanda 15%
 
c'est clair que la qualification de l'algerie sera tres dificile, mais pas impossible.
mais as tu vu l egypte joué les éliminatoires du 2eme tours, et bien je peux t'assurer quelle est moins forte qu'en 2008.
Est ce que tu as vue, leur groupe de m..., ils ont ete dominé lors de leur premier match au caire où les congolais menait au score a la 1ere mi-temps 1-0. certes les egyptiens ont gagné le match mais avec l'aide de l'arbitre, car un 2eme but congolais a ete refusé. ensuite ils se sont deplacé au malawi, et la surprise, victoire du malawi, ceux qui prouvent que l egypte n'est pas imbattable et qu'elle n est plus l'equipe de la can 2008.
et pour ton informations, il y a eu plus de 23 rencontres tous match confondu entre l'egypte et l'algerie:
..l 'algerie a gagné 8 fois et perdu 5 match
..10 match nul
..l'egypte n'a jamais gagné en algerie.
..l'egypte n'a jamais gagné contre l'algerie en CAN.
..l'algerie n'a jamais gagné contre l'egypte pour les eliminatoires coupe du monde.
..et enfin l'algerie a gagné 2 fois en Egypte au Caire.
et dans une interview a la tv egyptienne, l entraineur egyptien, a dit qu il ne craignait pas specialament l algerie, mais craignait plus l'entraineur algerien, qu'il le considere comme l'un des meilleurs entraineurs africains, et qu'il ne fallait pas l oublié qu'il a qualifié l'algerie a la coupe du monde 1986 ! ".
 
CAN - Mondial 2010 : le calendrier et l’analyse du Groupe C
L’Egypte et l’Algérie favoris du dernier tour des qualifications

Le Groupe C est peut être le plus ouvert de ce dernier tour de qualification pour la phase finale de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Si l’Egypte fait figure de favori, l’Algérie et dans une moindre mesure la Zambie et le Rwanda, ont les moyens de créer la surprise.

Sur le papier, les Pharaons sont logiquement les grands favoris de ce Groupe C. Une équipe d’expérience basée sur une ossature de joueurs évoluant au club d’Al-Ahly permettent à l’Egypte de croire en ses chances. Impérial durant le deuxième tour (5 victoire et un match nul, 13 buts marqués et deux encaissés), les égyptiens peuvent compter sur des joueurs de talent comme Amr Zaki, Mohamed Aboutrika et Mohamed Zidan. Equipes la plus titrées du continent (6 victoires à la CAN), l’Egypte a pourtant souvent échoué à se qualifier pour la phase finale du Mondial (2 participations en 1934 et 1990…). Une étonnante fébrilité dont pourraient cette fois bénéficier l’Algérie.

Les Fennecs espèrent en effet avoir retrouver enfin une équipe digne de la grande époque où lors du Mondial 1982 l’Algérie faisait mordre la poussière à la RFA. Première de sa Poule au tour précédent, l’Algérie avait été parfait à domicile s’imposant 3 fois sur leurs terres, à Blida, mais les Fennecs avaient chuté deux fois sur le même score de 1-0 au Sénégal et en Gambie, ne réussissant aussi qu’un modeste match nul au Libéria. Une faiblesse à l’extérieure qu’il lui faudra vaincre dès le premier match le 28 mars 2009 au Rwanda, pour espérer jouer un rôle dans la course à la qualification.

Les deux autres équipes de ce Groupe C, la Zambie et le Rwanda ne comptent pas faire de la figuration. Equipe jeune, la Zambie comptera sur ses jeunes pousses ayant disputé la dernière Coupe du Monde des moins de 20 ans. Première de la Poule 12 au tour précèdent devant le Togo et le Swaziland, les Chipolopolo n’ont rien à perdre. Le Rwanda pour sa part sait qu’il n’est pas attendu à ce niveau, mais en s’imposant notamment 3-1 à Kigali devant le Maroc lors des qualifications, les rwandais ont prouvés qu’ils ont des capacités et qu’il ne faut pas les sous estimer.

Le Calendrier du Groupe C

28/03/09 Rwanda-Algérie
28/03/09 Egypte-Zambie

06/06/09 Zambie-Rwanda
06/06/09 Algérie-Egypte

20/06/09 Egypte-Rwanda
20/06/09 Zambie-Algérie

05/09/09 Rwanda-Egypte
05/09/09 Algérie-Zambie

10/10/09 Zambie-Egypte
10/10/09 Algérie-Rwanda

14/11/09 Rwanda-Zambie
14/11/09 Egypte-Algérie
 
Blida ne pense qu’à ça..
Il est des matches dont on note la date bien à l’avance. Qu’ils soient des derbies entre deux clubs ou pays voisins, ou tout simplement des Clásicos entre des formations qui ne s’apprécient guère, ce sont toujours des rendez-vous pleins de tension, de joies et de drames.

A l’instar d’un Paris Saint-Germain - Marseille, d’un Liverpool - Manchester United ou d’un River - Boca, une rencontre entre l’Algérie et l’Egypte fait partie des ces immanquables. A ceci près que l’on ne retrouve pas ces deux sélections face à face très régulièrement. Autant dire que la nervosité qui s’emparera du stade Mustapha Tchaker de Blida le 7 juin prochain atteindra des sommets.

"C’est un match extrêmement important aux yeux du peuple algérien", a confié le capitaine Yazid Mansouri à FIFA.com. "J’y pense déjà, sans pour autant me prendre la tête. La pression montera tout doucement dès le début du stage le 25 mai prochain".

Concurrents pour une place à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, Fennecs et Pharaons sont considérés comme les favoris du Groupe C du troisième et dernier tour qualificatif en Afrique. Après seulement une journée, les quatre équipes de la poule (Zambie et Rwanda complètent le tableau) sont à égalité avec un point. Qui sortira vainqueur de ce duel à distance ? Même l’histoire ne nous donne pas le moindre indice…


Certes il nous aurait fallu une large victoire pour aller en Asie, mais ça été un moment très difficile à vivre…
Ahmed Hassan, milieu de terrain de l'Egypte, au sujet de la rencontre décisive de 2001


Car si une telle rivalité lie ces deux nations, c’est que chacun s’est révélé dans le rôle du bourreau de l’autre lors des dernières décennies. En 1989, l’Egypte court depuis 55 ans - et Italie 1934 - après une deuxième participation à la grand-messe du ballon rond. L’Algérie a elle pris part aux deux dernières éditions. Lors du barrage aller à Constantine, les deux équipes se quittent sur un score nul et vierge et se retrouvent donc un mois plus tard au Caire pour une rencontre décisive dans la course à Italie 1990. Devant plus de 120 000 supporters, la tension est à son comble jusqu’à ce que le mythique Hossam Hassan n’offre de la tête la qualification aux siens.

Près de 12 années plus tard, les deux équipes se retrouvent sur la route de Corée/Japon 2002. Alors que les Pharaons entament la progression qui va les mener jusqu’à leurs deux récentes victoires en Coupe d’Afrique des Nations (2006 et 2008), les Fennecs sont eux au cœur d’une grave crise sportive. Le match aller vient d’ailleurs confirmer ce gouffre : victoire 5:2 des coéquipiers de Mido.

Au matin de la dernière journée qualificative, le 21 juillet 2001, l’Egypte est à égalité avec le Sénégal, trois longueurs derrière un Maroc exempt. Tout reste donc possible… Sauf que les Verts n’ont toujours pas digéré l’élimination de 1989, et encore moins les débats qui ont suivi une fin de match houleuse. Les 90 minutes sont donc heurtées et très engagées. Au coup de sifflet final, le tableau d’affichage annonce 1:1 et le stade du 19 mai 1956 d’Annaba peut rugir du bonheur cruel de voir son meilleur ennemi terrassé de tristesse.


'Il faudra essayer de faire abstraction du contexte et garder en tête que ce n’est qu’un match de football'
Yazid Mansouri, milieu de terrain et capitaine de l'Algérie


"Même sans le moindre espoir de décrocher une qualification, les Algériens se sont battus jusqu’au bout et ont arraché le nul alors que nous menions 1:0", se souvient Ahmed Hassan en exclusivité pour FIFA.com. "Certes il nous aurait fallu une large victoire pour aller en Asie, mais ça été un moment très difficile à vivre…"

Depuis, Algériens et Egyptiens ne se sont affrontés qu’à une seule reprise, en 2004, au premier tour de la CAN organisée en Tunisie. Et ce pour une victoire quasi orgasmique racontée par Mansouri : "Nous étions réduits à dix mais avons tout de même réussi à l’emporter 2:1. Cela reste un grand moment de ma carrière. A nous de nous en inspirer en vue du prochain match".

Dans moins d’un mois, la 21ème opposition entre les deux nations (six victoires algériennes, cinq égyptiennes et neuf nuls) promet d’être chaude. "Voilà un rendez-vous qui s’annonce très intense", avoue Hassan. "Comme nous pouvions nous y attendre, les media et les fans sont déjà très excités. Il faudra être très prudents car au final, c’est l’équipe la plus calme qui sera capable de l’emporter".

"C’est sûrement le mental qui fera la différence", conclut pour sa part le capitaine des Fennecs. "Il faudra essayer de faire abstraction du contexte et garder en tête que ce n’est qu’un match de football". Certes, mais pas n’importe lequel…
 
Haut