La pornographie, aussi excitante pour les femmes que pour les hommes

marsvenus

Bladinaute averti
Le porno, une affaire d’hommes ? Cette idée répandue est remise en question par des chercheurs allemands. Selon eux, devant des images excitantes, le cerveau des femmes réagit de la même façon que celui des hommes.

Les femmes auraient le même plaisir à regarder des films pornographiques que les hommes. C’est du moins ce que suggèrent des scientifiques de l’Institut Max-Planck de cybernétique biologique en Allemagne. Selon eux, les deux sexes réagissent de la même façon au porno… en tout cas sur le plan cérébral.

Les auteurs ont repris les résultats de 61 études conduites sur le sujet. Toutes impliquaient des adultes à qui l’on a montré des images « olé olé ». En parallèle de quoi, les scientifiques ont réalisé une imagerie cérébrale.

Résultat, pour la gent masculine, comme féminine, les auteurs ont observé des changements dans les mêmes régions du cerveau. Des zones « associées au traitement des informations émotionnelles et au circuit de la récompense. »

Notons tout de même que quelques différences ont été remarquées. Bien entendu, les femmes ne réagissent pas à l’érotisme exactement comme les hommes, « mais la façon dont les cerveaux des 2 sexes répondent aux images excitantes a peut-être été surestimée ».

Alors comment expliquer que, dans l’imaginaire collectif, le porno est davantage considéré comme un plaisir masculin ? La réponse est peut-être à chercher au registre social. « La sexualité des femmes reste encore très stigmatisée », concluent les chercheurs. Ainsi certaines seraient moins enclines à regarder ces films ou à avouer qu’elles en regardent.

 
Le porno, une affaire d’hommes ? Cette idée répandue est remise en question par des chercheurs allemands. Selon eux, devant des images excitantes, le cerveau des femmes réagit de la même façon que celui des hommes.

Les femmes auraient le même plaisir à regarder des films pornographiques que les hommes. C’est du moins ce que suggèrent des scientifiques de l’Institut Max-Planck de cybernétique biologique en Allemagne. Selon eux, les deux sexes réagissent de la même façon au porno… en tout cas sur le plan cérébral.

Les auteurs ont repris les résultats de 61 études conduites sur le sujet. Toutes impliquaient des adultes à qui l’on a montré des images « olé olé ». En parallèle de quoi, les scientifiques ont réalisé une imagerie cérébrale.

Résultat, pour la gent masculine, comme féminine, les auteurs ont observé des changements dans les mêmes régions du cerveau. Des zones « associées au traitement des informations émotionnelles et au circuit de la récompense. »

Notons tout de même que quelques différences ont été remarquées. Bien entendu, les femmes ne réagissent pas à l’érotisme exactement comme les hommes, « mais la façon dont les cerveaux des 2 sexes répondent aux images excitantes a peut-être été surestimée ».

Alors comment expliquer que, dans l’imaginaire collectif, le porno est davantage considéré comme un plaisir masculin ? La réponse est peut-être à chercher au registre social. « La sexualité des femmes reste encore très stigmatisée », concluent les chercheurs. Ainsi certaines seraient moins enclines à regarder ces films ou à avouer qu’elles en regardent.

Pour avoir étudié et pratiqué la PNL dans un but marketing, je te confirme que hommes et femmes réagissent de la même manière. En gros il y a excitation.

Cette excitation, comme ton expérience le montre, peut être induite par des images.

Et si elle peut être induite par des images, elle peut être induite par des mots. Puisque les mots suggèrent des images à ceux qui les lisent.

Et si elle peut être induite avec des mots, elle peut être induite avec des syllabes. Et je suis sérieux.

Moi j'appel ça du marketing de shaitan 👹
 

minervie

La ilaha Illa Allah
Pour avoir étudié et pratiqué la PNL dans un but marketing, je te confirme que hommes et femmes réagissent de la même manière. En gros il y a excitation.

Cette excitation, comme ton expérience le montre, peut être induite par des images.

Et si elle peut être induite par des images, elle peut être induite par des mots. Puisque les mots suggèrent des images à ceux qui les lisent.

Et si elle peut être induite avec des mots, elle peut être induite avec des syllabes. Et je suis sérieux.

Moi j'appel ça du marketing de shaitan 👹

Et la question que je pose en te lisant est : c'est quoi le marketing . Que vise t il vraiment.
J'ai aimé tes explications. Tu les as arrêté trop vite
Mais j'ai appris . Merci à toi.
 
Et la question que je pose en te lisant est : c'est quoi le marketing . Que vise t il vraiment.
J'ai aimé tes explications. Tu les as arrêté trop vite
Mais j'ai appris . Merci à toi.
Je veux pas donner des techniques un peu vicieuses en détail. J'en ai déjà trop dis.. Ça peut être utilisé disons pour le bien.. Mais aussi avec des arrières pensées donc bon..

Le marketing comme on l'entend à l'américaine, c'est un procédé qui démarre de la création jusque la délivrance d'offres (produits, services etc..) sur les marchés (Markets). En passant évidemment par la communication, qui est une grosse branche du marketing.

Un marché peut être plus ou moins grand, et contenir d'autres marchés.

Sur internet il y a presque autant de marchés que de mots clés de recherche Google.

Par exemple t'as le marché de l'immobilier. Dans le marché de l'immobilier t'as d'autres marchés ou des micro-niches par exemple la niche de l'immobilier de location saisonnière dans le sud de la France.. T'as le marché du eCommerce.. de la vente de prêt à porter.. de la perte de poids.. Et donc tu as des entreprises qui proposent des offres sur ces marchés, des leaders sur X ou Y marché ou niche de marché..
 

Fan2Pizza

l'athée du quartier
Pas seulement ca
j ai lu dans une etude que les coquines affectionnaient particulièrement les contenus ou la femme etait traitee de facon dégradantes type bdsm.

mon experience personelle avec 2 ou 3 femmes vont dans ce sens.
ce fantasme d etre usee et abusee par plus fort qu elle...
entre adultes consentants, cela va sans dire.
 

Ebion

serial salueur
VIB
Pas seulement ca
j ai lu dans une etude que les coquines affectionnaient particulièrement les contenus ou la femme etait traitee de facon dégradantes type bdsm.

mon experience personelle avec 2 ou 3 femmes vont dans ce sens.
ce fantasme d etre usee et abusee par plus fort qu elle...
entre adultes consentants, cela va sans dire.
Broken! :claque:
 
Haut