1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Pourquoi facebook nous enfume avec ses nouvelles mesures censées protéger la vie privée

Discussion dans 'Informatique - Mobile - Jeux' créé par mam80, 30 Mars 2018.

Le réseau social s'engage à rendre ses paramètres de confidentialité "plus faciles à comprendre, à trouver et à utiliser". Des annonces déjà en partie...

  1. mam80

    mam80 Modérateur

    Inscrit:
    23 Septembre 2009
    Messages:
    35 418
    Likes:
    25 978
    Le réseau social s'engage à rendre ses paramètres de confidentialité "plus faciles à comprendre, à trouver et à utiliser". Des annonces déjà en partie annoncées quand elles ne sont pas imposées par le droit européen.
    Après l'affaire Cambridge Analytica, Facebook tente de regagner la confiance de ses utilisateurs. Pour apaiser les critiques, l'entreprise a présenté, mercredi 28 mars, trois grandes mesures pour permettre aux internautes de mieux protéger leurs données.
    "Nous allons tout faire pour protéger les informations de nos utilisateurs et limiter les abus sur la plateforme", écrit Facebook dans la note de blog présentant ces dispositions. Mais ces nouvelles règles ont suscité un certain scepticisme auprès des internautes, résumé par ce tweet du rédacteur en chef du Monde.fr. On vous explique pourquoi les annonces de Facebook sont plutôt décevantes au regard de l'enjeu.
    Les dernières annonces de Facebook sur la vie privée :
    - en partie déjà annoncées
    - obligatoires au regard du droit européen #RGPD
    - aucune ne changera l'utilisation des données personnelles par FB
    - aucune n’aurait empêché l'affaire Cambridge Analytica https://t.co/bVvq6ZMoG7

    Parce qu'il n'y a pas de vraie nouveauté
    La première mesure présentée dans cette note consiste à centraliser les paramètres de confidentialité, actuellement répartis sur une vingtaine d'écrans différents, "en un seul et même menu".

    la suite sur https://www.francetvinfo.fr/interne...la-famille-boudou_2681708]-20180330-[related]

    mam
     
    Yoel1 et VeraBien aiment ça.
  2. Hibou57

    Hibou57 VIB

    Inscrit:
    13 Février 2006
    Messages:
    43 652
    Likes:
    26 769
    J’ai vu passer un sondage il y a quelques jours. La question était « accepteriez vous un Facebook payant qui n’exploite plus vos données personnelles ? » Sur 5000 répondants environ, seulement 18 % ont répondu Oui.
     
  3. Muadhib

    Muadhib

    Inscrit:
    20 Février 2018
    Messages:
    2 701
    Likes:
    1 555
    Parce qu'il perd du fric..ssuite à la baisse du prix des actions et de la campagne aux states sur le boycott.
    Ce qu'il faut saisir est que son bisness ne tourne qu'autour de la collecte d'information.
    Il est donc pas ds son interet d'opter pour une vision plus europeenne du droit à la vie privee.
    En revanche, ces grosses multinationale i investissent des millions ds ttes les directions, en vue de faire evoluer les mentalités, de telle maniere à ce qu'une generation suivante accepte le partage de données ss reticence.
    Une idee soutenue par la plus part des gvt qui s'en réjouissent et profitent du fait accompli occasioné lar toutes ses start up.
    Dans informatique, il y a information.
     
    Dernière édition: 28 Avril 2018
  4. zigotino

    zigotino VIB

    Inscrit:
    20 Juillet 2004
    Messages:
    11 007
    Likes:
    1 789
    C'est faux. Facebook n'a pas été si sanctionné que cela. Les derniers résultats ont même dépassé les prévisions des économistes car le nombre d'utilisateurs augmentent et les rentrées publicitaires sont en hausse. Cela, malgré le scandale avec la société Cambridge Analytica.

    Pour revenir au sujet, comme bcp d'entreprises, Facebook "enfume" avec ses mesures car la loi européenne GDPR s'impose à toutes les sociétés qui utilisent d'une manière ou d'une autre, des données privatives. Vous allez recevoir une flopée de mises à jour de conditions d'utilisations car ce type d'entreprise doit se conformer à la GDPR.

    Sans compter que Zuckerberg s'est fait taper sur les doigts par les sénateurs américains.

    Tiens, le Maroc en pense quoi de l'utilisation des données personnelles ? Pas grand chose. Il va imiter les "grands pays" et de toute façon, c'est le cadet de ses soucis puisqu'il siphonne les données avec des logiciels ... français :D.

    ++
     
    Muadhib apprécie ceci.