Un précédent: la grippe de Hong Kong

«Le Covid-19 n'est pas très différent de la grippe de Hongkong, mais il est plus meurtrier»

INTERVIEW CROISÉE - La grippe de Hongkong a fait près de 31.000 morts en France entre 1968 et 1969. Peu médiatisée, elle reste méconnue du grand public. L’infectiologue Pierre Dellamonica et l’épidémiologiste Antoine Flahault plaident pour que les leçons du coronavirus soient mieux tirées qu'après cette première pandémie de l'ère «moderne».

Par Paul Carcenac
Publié hier à 14:46, mis à jour hier à 15:13

C’est l’épidémie oubliée. La grippe de Hongkong est rarement citée, et souvent confondue avec la «grippe asiatique» qui sévit 10 ans plus tôt. Pourtant, à la fin des années soixante, entre 1968 et le printemps 1969, ce virus H3N2 fit entre 800.000 et un million de morts dans le monde, dont 31.000 en France.

Il apparaît d’abord en Chine en juillet 1968, mais se diffuse à Hongkong, où il touche 15% de la population. Cette grippe A fait rapidement le tour de l’Asie du Sud-Est, atteint l’Inde et l’Australie, puis est amenée aux Etats-Unis par les GI's embourbés au Vietnam. Elle y est particulièrement meurtrière et tue 50.000 Américains en trois mois.

Elle arrive en France en deux vagues. La seconde, à l’hiver 69, est plus virulente. La maladie met des trains à l’arrêt - 10% des effectifs de la région toulousaine sont touchés à la SNCF -, fait fermer nombre d’écoles par manque de professeurs… Pourtant, dans les médias, la grippe de Hongkong ne fait pas les gros titres. Le monde politique s’en

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.
 

Walid92i

Le moment le plus important de la vie est celui...
«Le Covid-19 n'est pas très différent de la grippe de Hongkong, mais il est plus meurtrier»

INTERVIEW CROISÉE - La grippe de Hongkong a fait près de 31.000 morts en France entre 1968 et 1969. Peu médiatisée, elle reste méconnue du grand public. L’infectiologue Pierre Dellamonica et l’épidémiologiste Antoine Flahault plaident pour que les leçons du coronavirus soient mieux tirées qu'après cette première pandémie de l'ère «moderne».

Par Paul Carcenac
Publié hier à 14:46, mis à jour hier à 15:13

C’est l’épidémie oubliée. La grippe de Hongkong est rarement citée, et souvent confondue avec la «grippe asiatique» qui sévit 10 ans plus tôt. Pourtant, à la fin des années soixante, entre 1968 et le printemps 1969, ce virus H3N2 fit entre 800.000 et un million de morts dans le monde, dont 31.000 en France.

Il apparaît d’abord en Chine en juillet 1968, mais se diffuse à Hongkong, où il touche 15% de la population. Cette grippe A fait rapidement le tour de l’Asie du Sud-Est, atteint l’Inde et l’Australie, puis est amenée aux Etats-Unis par les GI's embourbés au Vietnam. Elle y est particulièrement meurtrière et tue 50.000 Américains en trois mois.

Elle arrive en France en deux vagues. La seconde, à l’hiver 69, est plus virulente. La maladie met des trains à l’arrêt - 10% des effectifs de la région toulousaine sont touchés à la SNCF -, fait fermer nombre d’écoles par manque de professeurs… Pourtant, dans les médias, la grippe de Hongkong ne fait pas les gros titres. Le monde politique s’en

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.
Ça fait réfléchir de voir que deux maladies viennent peut être du même endroit... Dommage que tu n'as pas mis la suite, tu sais ce qu'il dit après l'article ?
 
Ça fait réfléchir de voir que deux maladies viennent peut être du même endroit... Dommage que tu n'as pas mis la suite, tu sais ce qu'il dit après l'article ?
hélas l'article est réservé aux abonnés, on ne peut pas lire la suite...

mais il y a eu plusieurs épidémies qui ont fait des dizaines ou centaines de milliers de morts et jamais le confinement n'a été prononcé.
c'est vraiment une première.... mais qui va couter un max...
 

Walid92i

Le moment le plus important de la vie est celui...
hélas l'article est réservé aux abonnés, on ne peut pas lire la suite...

mais il y a eu plusieurs épidémies qui ont fait des dizaines ou centaines de milliers de morts et jamais le confinement n'a été prononcé.
c'est vraiment une première.... mais qui va couter un max...
Ça veut sûrement dire qu'il y aura beaucoup plus de morts pour le covid19, puisque les mesures sont biens plus radicales.

C'est cho il doit y avoir des endroits hyper crade la ba pour que sa devienne une niche à virus, c'est pour ça que les chinois ils ont assuré face au virus ils connaissent déjà bien XD
 

Walid92i

Le moment le plus important de la vie est celui...
La chine oui car c'est le pays le plus (sur)peuplé au monde...

mais il est certain qu'ils doivent arrêter de manger des animaux bizarres et qu'il faut fermer tous leurs marchés aux pangolins, loutres et autres chauve-souris... :(
Si la photo de l'assiette avec l'animal est véritable et qu'il ma'ge vraiment ce genre de chose C abuser ça avait l'aire vrmt degeu, plutôt mourir de fin ou manger de l'herbe 😱
 

Yoel1

VIB
La chine oui car c'est le pays le plus (sur)peuplé au monde...

mais il est certain qu'ils doivent arrêter de manger des animaux bizarres et qu'il faut fermer tous leurs marchés aux pangolins, loutres et autres chauve-souris... :(
la Chine "soigne" le covid-19 avec de la bile d'ours vivants
 
la Chine "soigne" le covid-19 avec de la bile d'ours vivants
quelle horreur !

Pour l’association Animal Asia Foundation (AAF), l’utilisation de la bile d’ours est à la fois "tragique et contradictoire", la Chine venant d’interdire le commerce des animaux sauvages à des fins alimentaires. Et ce, après l’apparition du virus au marché de Wuhan, où des animaux sauvages sont vendus pour être mangés.
 
Haut