Probléme de mariage avec une belge au Maroc, donnez vos conseils

Bonjour,
C'est une question urgente car nous avons vraiment besoin de conseils pour moi et ma petite amie, alors lisez jusqu'à la fin.
J'ai 18 ans (presque 19 ans) du Maroc, ma petite amie belge a 20 ans, nous avons récemment décidé de nous marier donc ma petite amie m'a rendu visite pour la deuxième fois avec cette intention dans nos esprits car nous nous aimons vraiment tellement et je crois qu'il n'y a rien de mal à cela, maintenant gardez à l'esprit que nous connaissons depuis près de deux ans et que nous nous sommes datés depuis plus d'un an, avec les appels vidéo WhatsApp sans escale, les messages il n'y a pas un seul jour où nous n'avons pas envoyé de SMS depuis qu'elle est devenue ma petite amie, tout cela apparaît dans notre historique de conversations sur WhatsApp, Facebook, Imo et Snapchat. Donc ma copine a atterri le 2 janvier qui vient de passer soi-disant le 23 et ensuite elle y retournerait mais comme nous ne savions pas grand-chose sur le processus de mariage, nous avons dû contacter l'ambassade de Belgique évidemment et en effet ils ont tout expliqué pour nous, il s'avère que nous devons prendre rendez-vous en ligne pour avoir ce certificat de mariage (AGHB) qui nous permettra de continuer les procédures marocaines et de nous marier, donc nous étions vraiment excités et nous pensions que c'était vraiment facile mais apparemment pas, donc nous avons contacté l'attaché consulaire la personne qui allait être en charge de notre entretien pour décider si nous l'obtenions ou non (si c'est une fraude évidemment) et puisque les entretiens de certificat de mariage n'étaient que le mercredi, le premier disponible pour nous étions le 29 janvier donc ma copine a dû prolonger son séjour car comme je l'ai dit, nous étions littéralement super excités pour le mariage, ce jour-là nous sommes allés préparés avec nos documents et tout, nous avons pris l'inter voir répondu à toutes les questions chacune séparée puis elle nous a réunis de façon surprenante pour dire que nous ne pouvons pas l'obtenir pour deux raisons 1, ma petite amie vit avec ses parents et elle a besoin d'un salaire de 1500 euros au lieu de son actuel 1200/1000 euros, la deuxième raison était moi être dans une université et que je dois terminer mon diplôme (nous le savions déjà mais nous pensions que c'était censé être lié à la cohabitation et cela nous importait vraiment peu, nous voulions aller pas à pas mais peut-être qu'ils ont changé les procédures , peut-être que nous avons tort?) alors nous avons respecté cette décision puis elle a dit exactement: "mais ne vous inquiétez pas, il y a encore une chance, maintenant je dois envoyer un rapport à l'avocat de quelque chose (désolé ne me souviens pas) et il va vous contacter en Belgique (contacter ma copine) et vous devez lui montrer que vous faites vraiment des efforts pour obtenir un meilleur emploi et avoir vos propres places afin que vous puissiez soutenir votre futur conjoint et je vous promets que je ne le ferai pas envoyer un négatif. " puis nous nous sommes sentis à nouveau heureux alors nous sommes rentrés un peu tristes parce que nous pensions avoir réussi, répondu à toutes les questions, mais ce qui était bizarre, elle ne nous a pas dit de montrer un historique des conversations ou des appels vidéo (que nous avons des tonnes depuis nous avons commencé à sortir ensemble), tant de photos de notre première réunion, des messages sur nos réseaux sociaux, rien de tout cela n'a été demandé, alors ma petite amie est retournée le 10 et maintenant ce 13 février elle reçoit une lettre de un commissariat de police en flamand (puisqu'elle vit dans le nord) qui nous a choqués de manière surprenante, comme ma copine l'a traduit "Cher, avec cette invitation vous devez vous présenter à l '" adresse "au commissariat de police, vous serez entendu parler de faits qui peuvent être qui vous sont imputées et qui concernent un délit pour lequel une peine privative de liberté peut être infligée, notamment: enquête préventive sur le mariage simulé - falsification de documents / utilisation de faux documents. " avec plus d'informations là-dessus au sujet d'être interrogée en tant que suspecte et qu'elle a le droit d'avoir un avocat, maintenant nous ne savons pas vraiment pourquoi tout cela se passe, est-ce normal et pourquoi? et que devons-nous faire pour prouver que ce n'est pas un mariage frauduleux? maintenant, mes copines parents ne savent pas, mais nous leur dirons bientôt car ils n'ont jamais soutenu ou contre notre relation, mais quelqu'un peut-il nous guider?
 

belgika

Et après l'espoir....
VIB
Bonjour

pour obtenir le CNEM il faut lors du rendez vous à l'ambassade apporter des documents partie belge et apparemment votre fiancée qui n'a pas pris contact au préalable avec son ambassade n'avait aucuns documents
pour la convocation à la police en effet elle a le droit de se rendre au commissariat accompagnée d'un avocat c'est la meilleure chose à faire ensuite le Procureur du Roi prendra une décision soit d'accorder le CNEM si tous les documents apportés sont légaux et si il en manque de les envoyer à l'ambassade si le Procureur du Roi refuse il existe des recours donc de consulter un avocat (délai de 9 mois à un an avant d'obtenir un jugement) sinon vous refaites une demande de CNEM dans quelques mois,ce n'est pas illégal ni interdit sans oublier alors de faire les démarches avant le retour au Maroc (fiancée) et apporter tous les documents lire ici


https://morocco.diplomatie.belgium.be/fr/services-consulaires/le-certificat-de-non-empechement-mariage




1ère étape:
Vous devez d'abord demander à votre commune belge ou à l'Ambassade ou au Consulat (Général) auprès de laquelle / duquel vous êtes inscrit de vous délivrer une copie de votre fiche du Registre National ou un extrait complet des registres de population.
2ème étape:
Une fois en possession du document, vous écrivez un mail à l'Ambassade de Belgique à Rabat ou au Consulat Général de Belgique à Casablanca, compétent pour votre lieu de mariage:
en mentionant clairement :
  • l’objet de votre demande,
  • la ville du futur mariage,
  • la commune où vous souhaitez faire élection de domicile, et
  • les coordonnées où nous pourrons vous joindre (e-mail, téléphone).
Qu’est-ce que l’élection de domicile ?
Le Belge qui n’est pas inscrit dans une commune belge doit faire élection de domicile en Belgique, soit auprès de la famille, d'amis, de connaissances, d'un avocat, d'un notaire…
Ce domicile ne suppose pas d'y résider. C'est à cette adresse que tous les courriers et significations vous seront envoyés. Elle est temporaire et disparaît à l'issue de la procédure.
A ce mail, vous devez impérativement joindre une copie scannée, lisible, en format PDF ou JPG, des documents suivants :
Après réception de la demande complète, un rendez-vous vous sera attribué. Le jour de l’entretien vous devrez emmener les documents originaux et payer les frais consulaires pour un « certificat divers » en monnaie locale.
Le futur conjoint doit être capable de s'exprimer et de comprendre une des langues nationales (français, néerlandais, allemand). Sinon, la présence d'un traducteur-interprète assermenté est obligatoire, aux frais du demandeur.
La délivrance du CNEM n'est pas automatique. Il est possible que votre demande soit soumise à l’avis du Procureur du Roi, compétent pour votre domicile en Belgique.
L’ambassade ou le consulat général ne sont pas compétents pour vous fournir des informations relatives au reste de la procédure de mariage marocaine. Veuillez consulter les autorités locales.
 
Haut