Ramadan 1440 : Le marché national affiche un approvisionnement satisfaisant

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Dans une déclaration à la presse en marge de la première réunion de la Commission interministérielle chargée du contrôle, du suivi des prix et de la situation d'approvisionnement du marché national, Lahcen Daoudi a souligné que cette rencontre préliminaire a montré que tous les produits nécessaires «sont disponibles sur le marché national à des niveaux plus élevés que l'année dernière».
Le ministre délégué a relevé qu'une certaine baisse a été enregistrée au niveau des prix, «particulièrement celui des pois chiches, qui a diminué de moitié par rapport à l'année dernière», soulignant que le mois de Ramadan ne va pas connaître d'importantes importations de produits alimentaires en raison de la qualité des produits disponibles en quantités suffisantes.

Cette réunion que le ministre a présidée, était uniquement consacrée à l'étude de la situation d'approvisionnement des marchés, a-t-il dit, précisant que l'accent sera mis, lors des prochaines réunions de la Commission ministérielle mixte, sur le prix et sa variabilité, ainsi que sur les niveaux de stockage.

Au cours de cette réunion, les représentants des départements ministériels concernés notamment de l'Energie, de la Pêche maritime, du Commerce et de l'Industrie, de l'Intérieur, ainsi que des secteurs du blé et des légumineuses, ont passé en revue la situation de la production des principaux produits consommés au mois de Ramadan et les perspectives de l'approvisionnement des marchés nationaux, soulignant l'excès de l'offre par rapport à la demande, et ce sur la base d'une analyse précise de la conjoncture économique nationale et internationale.

Concernant le contrôle de la qualité et des prix, la Commission interministérielle a souligné la disposition des différents administrations publiques et services compétents à mettre en œuvre divers mécanismes juridiques et administratifs afin de faire face et punir toute manipulation des prix ou spéculation.

«Le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires et anticipatives au niveau de la production, de l'importation et du stockage afin d'assurer l'approvisionnement normal des marchés dans toutes les provinces et communes du Royaume pendant le mois de Ramadan», a affirmé M. Daoudi lors de la réunion.

Il a souligné la détermination du gouvernement à lutter contre toutes les pratiques illégales qui nuisent aux intérêts des citoyens, telles que le monopole, la spéculation, la hausse illégale des prix et les fraudes en matière de qualité et de poids, précisant que toutes les mesures répressives et disciplinaires et les poursuites judiciaires seront prises à l'encontre des contrevenants aux lois et à la réglementations en vigueur.

Il a, par ailleurs, salué le rôle joué par les différentes instances de surveillance en termes de prix, de qualité ou de poids.

D'autres réunions se tiendront dans les prochains jours au niveau du ministère de l'Intérieur et du ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique pour assurer la mobilisation et le suivi sur le terrain afin d'accueillir le mois sacré dans de meilleures conditions.

https://lematin.ma/express/2019/lapprovisionnement-marche-rassuree/312822.html
 
comment ils font les pauvres..?
le citron n'a t il pas un cours mondial ? Ici c'est 1 ou 2 euros le kilo alors pourquoi 4 euros au Maroc qui de plus est producteur ?
parce qu'il y a des marchés plus rémunérateurs et donc les intermédiaires préfèrent aller le vendre en Espagne et Afrique sub-saharienne, que sur les marchés Marocains ...

et en plus, on a encore rien vu car si un jour les frontiéres s'ouvrent avec l'algérie, des produits comme la banane marocaine , vendue 1 euro le kilo dans les souks du Maroc, seront à 15 euros le kilo ...pour le Marocain

vous verrez ....:D
 

Reeacher

Fait peur au lion avant qu'il te fasse peur..
parce qu'il y a des marchés plus rémunérateurs et donc les intermédiaires préfèrent aller le vendre en Espagne et Afrique sub-saharienne, que sur les marchés Marocains ...

et en plus, on a encore rien vu car si un jour les frontiéres s'ouvrent avec l'algérie, des produits comme la banane marocaine , vendue 1 euro le kilo dans les souks du Maroc, seront à 15 euros le kilo ...pour le Marocain

vous verrez ....:D
Il suffit de pas ouvrir la frontière pour des bananes:D
 
Il suffit de pas ouvrir la frontière pour des banane..
tu vas te faire siphonner les produits agricoles qui sont parmi les moins chers au Monde et recevoir quoi de l'autre côté ? ..... :D

que va gagner le Marocain moyen qui au moins trouve des légumes en abondance et à faible prix ? ...un jour il ne trouvera plus rien ou à prix élévé car des vautours préféreront aller vendre çà ailleurs ...

Le sujet va beaucoup plus loin qu'on ne le croit et mérite des études d’impact très poussées
 

Reeacher

Fait peur au lion avant qu'il te fasse peur..
tu vas te faire siphonner les produits agricoles qui sont parmi les moins chers au Monde et recevoir quoi de l'autre côté ? ..... :D

Gaz, pétrole, pomme de terre..

que va gagner le Marocain moyen qui au moins trouve des légumes en abondance et à faible prix ? ...un jour il ne trouvera plus rien ou à prix élévé car des vautours préféreront aller vendre çà ailleurs ...

Le sujet va beaucoup plus loin qu'on ne le croit et mérite des études d’impact très poussées
Il faut augmenter la production....
 
Il faut augmenter la production....
l'augmentation de la production ne se fait pas aussi rapidement que l'augmentation des prix ...il faut beaucoup de temps et en plus abandonner d'autres productions qui occupent l'espace ..

un exemple : prés de chez moi, on peut faire de la banane ... si le prix est elevé , on fera de la banane sous serres mais qui ne produira que dans 3 ans, par contre, on va arrêter de faire de la pomme de terre, de la carotte, du melon ....et donc tu paieras plus cher ta pomme de terre, ta carotte, ton melon etc ... ... :D

en plus , les vautours (intermédiares) aiment les prix élevés , donc ils vont tout faire pour les garder élevés car ils controlent les débouchés , le stockage, le transport ...etc ... ...
 

Reeacher

Fait peur au lion avant qu'il te fasse peur..
l'augmentation de la production ne se fait pas aussi rapidement que l'augmentation des prix ...il faut beaucoup de temps et en plus abandonner d'autres productions qui occupent l'espace ..

un exemple : prés de chez moi, on peut faire de la banane ... si le prix est elevé , on fera de la banane sous serres mais qui ne produira que dans 3 ans, par contre, on va arrêter de faire de la pomme de terre, de la carotte, du melon ....et donc tu paieras plus cher ta pomme de terre, ta carotte, ton melon etc ... ... :D

en plus , les vautours (intermédiares) aiment les prix élevés , donc ils vont tout faire pour les garder élevés car ils controlent les débouchés , le stockage, le transport ...etc ... ...
Bref, c est un peu compliqué.....
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Ca dépend si banane beldi ou banane import.....banane beldi tu peux trouver à 6/7 dhs et elles sont bien meilleures, petites et sucrées....banane import 10 dhs voir plus chez acima ou autres....

15 euros le kilo l'mouss ? tu ne crois pas que tu exagères un tout petit peu @hadkourt ?

1 euro le kilo c'est le prix où je la trouve au marché à Paris Belleville, parfois même deux kilos pour 1,5 euros à la fin du marché ;)
 
15 euros le kilo l'mouss ? tu ne crois pas que tu exagères un tout petit peu @hadkourt ?

1 euro le kilo c'est le prix où je la trouve au marché à Paris Belleville, parfois même deux kilos pour 1,5 euros à la fin du marché ;)
non ...tu m'as pas bien lu ...je donnais ce prix stratosphérique, le jour où la production nationale partira ailleurs se vendre .....s'il n'y a plus de frontiéres fermées ...

ce jour là , quand tu diras aux jeunes qu'un jour la banane se vendait 1 euros le kilo au Maroc, ils te croiront pas .... :D
 
Haut