Ramadan Fatwa´s et FAQ´s >> vos Foires aux questions sur le Ramadan

[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !

voici un rubrique fait seulement pour vous questions sur le Ramandan "Ramadan Fatwa´s et FAQ´s " ou vous pouvez poser vos question svp sérieuse Braka Allaho Fikoum :) et biensûr pour pôster tout Fatwa et Articel fait par les Ulam sur ce mois Mobrak le mois du Ramadan :)

et Incha Allah tous je dit pour tous les fréres et soeurs du Bladinautes(ttes) paurais prendere l´intiative du chercher la réponse sous form du Fatwas..ou bien du faire le résumé du ce que les Ulama on dit sur un point ..

vos pouvez poster aussi svp chaque Fatwa ou bien Darss sur le Ramadan d´Alim que vous avez déja lu et que vous trouver trés interssant..

Wa Jazakoum Allah Kheira pour chaque coups du mains :rose:!

voici la permiere Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet trés important c´est :

Les mérites du Noble mois de Ramadan ?

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Cheikh L'Imâm Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî Ra7haomaho Allah !

Wa Allaho A3lam !


je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)

Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!


Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Les mérites du Noble mois de Ramadan ?
,Les mérites du Noble mois de Ramadan ?


Question:
[color=0033FF]Quels sont les mérites du Noble mois de Ramadan ?[/color]

Réponse par CheikhL'Imâm Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî:
[color=663300]
Le but du jeûne est de s'écarter des péchés et non pas la faim et la soif. Comme on dit : Allâh -Exalté soit-Il - a légiféré le jeûne pour atténuer les passions de l'âme et donner au croyant la force de résister à ses viles passions et ses instincts néfastes. Le jeûne de l'élite consiste en la protection des six sens :

1.Garder la vue de l'illicite

2.Garder l'ouïe de l'écoute de ce qui est illicite et de s'asseoir avec les malfaisants.

3.Garder complètement la langue de ce qu'elle ne comprend pas.

4.Soigner le coeur en focalisant son énergie sur Allâh - Glorifié soit-Il.

5.Détourner la main du gain illicite issue de la turpitude.

6(*).Laisser du parler des autres et le désputes avec les autres.



Parmi leurs bonnes manières pendant le jeûne, il y a la profusion de la mention d'Allâh (dhikr) le Très Haut et la limitation de la mention des créatures par la langue et l'abandon des flatteries et des conflits.

Le Messager d'Allâh :saws:- paix et bénédictions d'Allâh sur lui - dit : "Les parchemins d'Ibrâhim - paix sur lui - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thorah a été révélée six jours après le début de Ramadan. L'Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadan. Enfin, la révélation du Coran a débuté pendant les dix derniers jours de Ramadan."
Il dit également : "Le jeûne et le Coran intercèdent en faveur du serviteur le jour de la Résurrection. Le jeûne dit : Seigneur, je l'ai privé de la nourriture et du plaisir, permets-moi d'intercéder en sa faveur. Le Coran dit à son tour : Je l'ai privé de sommeil la nuit, permets-moi d'intercéder en sa faveur. Alors ils intercèdent en sa faveur."



Il dit aussi :saws:: "Ma communauté a obtenu cinq choses que nul autre Prophète n'a obtenues [pour sa communauté] avant moi :

1.le premier jour de Ramadan, Allâh leur accorde Son regard et celui qu'Allâh regarde ne sera jamais châtié.

2.L'odeur de leurs bouches le soir est préférable auprès d'Allâh au parfum du musc.

3.Les anges demandent pardon pour eux chaque jour et chaque nuit.

4.Allâh ordonne à Son Paradis : prépare-toi et pare-toi pour Mes serviteurs qui vont bientôt se reposer de la peine de la vie du bas-monde pour venir dans Ma demeure et [recevoir] Ma dignité.

5.Lors de la dernière nuit, Allâh leur pardonne tous.


Un homme demanda : S'agit-il de laylat al-qadr (la nuit du destin) ô Messager d'Allâh ? Il répondit : Non, ne vois-tu pas que quand les ouvriers travaillent, ils reçoivent leur salaire dès qu'ils ont fini ?

Abû Hurayrah - qu'Allâh l'agrée - relate que le Messager d'Allâh :saws: - paix et bénédictions d'Allâh sur lui - dit : "Allâh - Exalté soit-Il - dit : toute l'oeuvre du fils d'Adam lui appartient à l'exception du jeûne qui M'appartient et c'est Moi Qui en rétribue. Le jeûne est une protection. Quand le jour du jeûne arrive, ne commettez pas de turpitude ni d'obscénité. Si quelqu'un vous insulte ou vous cherche la bagare dites : Je jeûne. Par Celui Qui tient l'âme de Mohammad dans Sa Main, l'odeur de la bouche de celui qui jeûne est plus agréable auprès d'Allâh que le parfum du musc. Celui qui jeûne a deux joies : celle de la fin du jeûne et, s'il meurt, celle de rencontrer son Seigneur avec son jeûne."

Selon Sahl Ibn Sa`d, le Messager d'Allâh :saws:- paix et bénédictions d'Alâh sur lui - dit :"Le Paradis possède une porte appelée Ar-Rayyân d'où rentrent les jeûneurs le jour de la Résurrection. Un appel retentit : Où sont les jeûneurs ? Alors, ils se lèvent et nul ne rentre par cette porte à part eux. Après leur entrée, la porte se ferme et personne n'entre plus par là."

Selon Abû Harayrah - qu'Allâh l'agrée, le Messager d'Allâh :saws: - paix et bénédictions d'Allâh sur lui - dit : "Trois personnes ne voient pas leurs invocations rejetées : celui qui jeûne jusqu'à la rupture du jeûne, l'Imâm juste, et l'invocation de la victime de l'injustice est élevée par Allâh au-dessus des nuages et les portes du ciel s'ouvrent devant elle et le Seigneur dit : Par Ma Puissance et Ma grandeur, Je te secourrai ne serait-ce qu'après un délai."

Selon Abû Hurayrah - qu'Allâh l'agrée, le Messager d'Allâh :saws:- paix et bénédictions d'Allâh sur lui - dit : "Tout serviteur qui jeûne un jour pour l'agrément d'Allâh verra sa face éloignée du Feu soixante-dix automnes pour ce jour."
[/color]



والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________

(*) : pour ce point j´ai constater que ce point 6 malhreusement etais pas traduit alors j´ai pris l´intiative du le traduire svp si vous vouyer que le context du la phrase n´est pas dans le bon sense ca serais gentil du corriger ca et je vais le corriger Incha Allah imédiatement dans le même Text Jazakoum Allaho Kheira ! :):rose:
 
ibno, merci pour cet article.

en ce qui concerne le point 6

je crois que cela veut dire : laisse parler les autres s'ils t'insultent et ne leur répond pas.

non??? :-? moi c'est ce que l'on ma dit en tous ca.

Wa salam :)
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


L'omission de formuler l'intention de jeûne avant l'aube ?

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Cheikh L'Imâm Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî Ra7haomaho Allah !

Wa Allaho A3lam !


je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)

Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!


Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


L'omission de formuler l'intention de jeûne avant l'aube ?
,L'omission de formuler l'intention de jeûne avant l'aube ?

Question:
[color=0033FF]Que doit faire celui qui oublie de formuler son intention de jeûner avant al-fajr ? [/color]

Réponse par CheikhL'Imâm Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî:
[color=663300]
L'intention de jeûner au début du mois de ramadan est suffisante. Quand le mois de ramadan arrive, nous formulons l'intention sincère de le jeûner et cela est suffisant.


[/color]

N.B: voici pour ce qui ne savent pas comment dire ca un prototype en arabe :

"Nawayto An Assoma Incha Allah Cha Hra Ramadan AL Mobrak !":):rose:


والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!
!
 
Assalamo Aleikoum wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh Mano :)!

mano a écrit :
qq vs pensez de qq'un qui fait pas le ramadan?

1.Cas: si il s´agit d´un frére ou une soeur Musulmans :
[color=000099]
1.1 Dans l´Islam ce n´est pas l´opinion des persons/gens qui compte/intersse pour un certain compertement(ex. le fait du ne pas faire le Ramadan) mais plutôt c´est ce que dit l ´Islam Kitab(Quran) wa Sunnah sur le sujet plus exactement ce que Pense ALLAH soub7hanaho Wa Ta3la sur cette person qui ne fait pas le Ramadan .. tout le reste ce que dit les gens et les personns c´est pas rélevant car on fait le Ramandan et les autres pliére pour Allah soub7hano Wa Ta3la pas pour les personne et les gens ce qui fait ici l´avis des persons n´est pas rélevant ;-) !!!

1.2 et puis que dans ce cas il s´agit bien d´un frére et une soeur je lui souhaite du ton mon coeur :coeur:

"Allah Ihdih Wa Ihdina Ma3aha" Que Allah Incha Allah le guide et nous guident aussi avec lui sur le droit chemin" Amine! :)

[/color]


2.Cas: si il s´agit d´un non-Musulmans :[color=000099]
alors la sincerment puisque il s´agit d´un/une non-Musulman s´a m´intersse absolument pas ;-)

et biensûr aussi Allah Ihdihoum wa Ihadana Ma3oum :)!!!
[/color]

والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!



Wa Salamo Aleikoum
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici la permiere Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet trés important c´est :

Le Suhûr : manger pour préparer le jeûne

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !


je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)

Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!


Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Le Suhûr : manger pour préparer le jeûne,Le Suhûr : manger pour préparer le jeûne

Question:
[color=666600]Informez-nous au sujet du suhûr [1] … est-ce une condition requise pour la validité du jeûne ou pas ? [/color]

Réponse par Prof.Dr.Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=666600]
Le suhûr n'est pas une condition requise dans le jeûne. Il s'agit d'une sunnah [2] selon le Prophète :saws:, Paix et Bénédiction de Dieu sur lui. Il l'a fait et a ordonné de le faire :

" Mangez le suhûr, car le suhûr est une bénédiction " (Al-Bukhârî & Muslim, selon Anas).

C'est une sunnah que de manger le suhûr et de le retarder. En effet, il renforce le musulman, il l'aide à jeûner, il réduit la difficulté du jeûne, car il réduit la période de faim et de soif. Cette religion a établi ce qui facilite aux gens leurs actes de culte et leur fait aimer cette adoration, comme la rupture du jeûne dès que possible et le fait de retarder le suhûr. C'est une sunnah pour le musulman qui va jeûner de se lever pour le suhûr et de manger ne serait-ce que peu de choses, manger une date ou boire une gorgée d'eau, pour vivre la sunnah du Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui. Il y a également dans le suhûr un bénéfice spirituel. En effet, cela alerte et éveille avant l'aube, c'est une heure où Dieu ouvre la Porte de la Générosité à ses serviteurs : Il exauce les invocations de l'invocateur, Il pardonne à celui qui demande pardon, et agrée de celui qui a fait de bonnes œuvres. Et combien grande est la différence entre celui qui passe ces moments dans la remémoration de Dieu (dhikr) et la lecture du Coran, et celui qui les passe allongé ou endormi.

[/color]



والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________


Notes :
1.Le suhûr c'est le repas avant l'aube pour préparer le jeûne.

2.La sunnah dans son acception de la jurisprudence islamique désigne un élément qu'il est meilleur de faire, mais qui n'est pas une condition requise (fard) pour la validité de l'acte. Par contre, la Sunnah dans son sens large, désigne l'ensemble des actes, des paroles et des approbations du Messager et constitue la deuxième source infaillible, inséparable du Coran.
 
Merci pour tous ces renseignements qui sont bien utiles... Mon prénom est Célia, et je suis convertie, c'est toujours bien d'avoir desinformations supplémentaires, j'espère qu'il y en aura encore...
Quelqu'un avait posé une question sur les "ablutions", pas celles de tous les jours mais "les grandes", peux tu y répondre.... car de ce que j'ai lu moi je ne pratique pas pareil...En fait moi, je fais comme les ablutions d'avant prière, sauf que je ne fais pas les pieds, ni les oreilles puis ensuite je lave tout mon corps...???
Merci de ta réponse

Amitiés
Célia/siham
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici la permiere Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet trés important c´est :

Le jeûne et la négligence de la prière

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !


je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)

Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!


Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Le jeûne et la négligence de la prière
,Le jeûne et la négligence de la prière


Question:
[color=666600]Le jeûne est-il agrée de la part de celui qui délaisse la prière ? Ou bien les actes des cultes sont-ils liés entre eux si bien que si l'un est délaissé les autres ne sont pas agrées ?[/color]

Réponse par Prof.Dr.Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=666600]

Le Musulman est tenu d'accomplir toutes les œuvres cultuelles. Il doit accomplir la prière, s'acquitter de l'aumône canonique (Zakât), jeûner Ramadan et effectuer un pèlerinage s'il en a les moyens.[/color]
[color=990000]
Les savants de l'islam ont eu diverses opinions au sujet de celui qui délaisse l'une des ses obligations sans excuse valable pour Dieu. Certains le déclarent mécréant s'il délaisse l'une de ces obligations.

D'autres rendent mécréant celui qui délaisse la prière et refuse de donner l'aumône canonique. D'autres encore rendent mécréant celui qui délaisse la prière uniquement, étant donné sa place primordiale dans la religion et au vu de cette tradition rapportée par Muslim : "Ce qui sépare le serviteur de la mécréance c'est le fait de délaisser la prière". Et celui qui déclare mécréant la personne qui délaisse la prière volontairement, n'accepte pas son jeûne, puisque, à la base, aucune œuvre de culte n'est agrée de la part d'un mécréant.

D'autres considèrent qu'il n'est pas sorti de la sphère de la foi et de l'islam tant qu'il croit en Dieu, en Son Messager :saws:, et ce avec quoi le Messager :sawS: fut envoyé, sans le renier ou en douter. Ce groupe de savants se contente de lui attribuer la perversité à l'égard de l'Ordre de Dieu. Vraisemblablement, et Dieu est plus Savant, cette dernière opinion est la plus juste et la plus proche [de la vérité]. Ainsi, s'il fait preuve de négligence dans certaines obligations par paresse - et non parce qu'il les renie ou s'en moque- alors qu'il accomplit d'autres, son islam est incomplet et sa foi est faible. Il est à craindre pour sa foi s'il persiste dans la négligence. Mais Dieu ne fait pas perdre le salaire de celui qui fait une œuvre d'une bonne manière. Il aura auprès de Dieu un salaire à la hauteur de son œuvre : une bonne rétribution pour sa bonne œuvre et le poids du péché pour ce qu'il a négligé ; "et tout fait, petit et grand, est consigné" (54 :53), "Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra * et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra" (99 : 7-8).


[/color]



والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan c´est :

Que faire si l'on mange par oubli ?

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !


je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)

Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!


Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Que faire si l'on mange par oubli ?
,Que faire si l'on mange par oubli ?

Question:
[color=666600]Au début du mois de Ramadan, il arrive souvent que les gens oublient, et, par inadvertance, boivent un verre d'eau, fument une cigarette ou mangent quelque chose. Puis ils se souviennent qu'ils jeûnent… après avoir réellement bu et mangé. Peut-on dans ce cas poursuivre le journée de jeûne ? [/color]

Réponse par Prof.Dr.Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=666600]
Il a été rapporté dans les deux Sommes de Hadiths Authentiques (i.e. Sahîh Al-Bukhârî & Muslim) selon Abû Hurayrah, le Messager d'Allâh :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : " Quiconque oublie pendant qu'il jeûne et mange ou boit, qu'il poursuive son jeûne. En réalité, c'est Dieu qui lui a donné à manger et à boire ", et selon les termes d'Ad-Dâraqutnî, avec une chaîne de narration authentique, "ce n'est autre qu'une subsistance que Dieu a conduit vers lui, il n'a aucun rattrapage à faire". Selon une autre variante encore chez Ad-Dâraqutnî, Ibn Hibbân et Al-Hâkim : "celui qui consomme quelque chose pendant le Ramadan par oubli, n'a rien à rattraper, ni à expier" ; sa chaîne de narration est également authentique selon le Hafidh Ibn Hajar. Ces hadîths sont explicites quant à la validité du jeûne si, par oubli, on boit ou mange quelque chose. Et cela est conforme au verset : "Seigneur, ne nous tiens pas rigueur si nous oublions ou commettons un erreur" (2:286), et il a été rapporté par des hadîths authentiques que Dieu a exaucé cette invocation. Il a été établi dans un autre hadîth : "Dieu a ôté pour la communauté [la responsabilité] de l'erreur, l'oubli ou l'action sous la contrainte de la force". Il convient donc pour la personne qui jeûne et qui a mangé ou bu par oubli de poursuivre le jeûne, il ne lui est pas permis de rompre le jeûne. Et c'est Allâh qui accorde le succès


[/color]



والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan c´est :

Tirer profit de Ramadân : les dispositions de nos prédécesseurs et celles de leurs successeurs

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !


je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)

Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!


Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Tirer profit de Ramadân : les dispositions de nos prédécesseurs et celles de leurs successeurs
,Tirer profit de Ramadân : les dispositions de nos prédécesseurs et celles de leurs successeurs

Question:
[color=666600]Comme pouvons-nous tirer profit du mois de Ramadân ? Qu'en était-il de nos prédécesseurs ? [/color]

Réponse par Prof.Dr.Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=666600]Quelle énorme différence entre notre jeûne et le jeûne de nos prédécesseurs ! Quant à nos prédécesseurs, ils ont récolté le fruit de leur jeûne, ils en ont profité et en ont tiré l'âme de la force et la force de l'âme. Leurs journées n'étaient que dynamisme, production et excellence ; leurs nuits n'étaient que visites mutuelles, prières et récitation du Coran ; leur mois tout entier n'était qu'apprentissage, adoration et bienfaisance. Leur langue jeûnait et ne proférait ni insultes ni grossièretés. Leurs yeux jeûnaient et ne regardaient ni l'indécence ni la turpitude. Leur cœur jeûnait et ne pensait ni au péché ni au crime. Leurs mains jeûnaient et ne se tendaient ni vers le mal ni vers l'offense.

Parmi les Musulmans d'aujourd'hui, certains saisissent Ramadân pour en faire une occasion d'obéissance à Dieu et de démultiplication des oeuvres pies. Ils jeûnent le jour de la meilleure manière qui soit et prient la nuit de la meilleure manière qui soit. Ils remercient Dieu pour les bienfaits qu'Il leur a accordés et n'oublient pas leurs frères faibles et démunis. Ils suivent l'exemple de leur Noble Messager, paix et bénédiction de Dieu sur lui, qui était d'une générosité infinie pendant Ramadân. Il était ainsi plus généreux que le vent envoyé par Dieu [1].

A côté de ces bienfaisants, il y a les négligents absorbés par le mal, qui ne tirent aucun avantage de Ramadân et qui ne profitent ni de son jeûne diurne ni de ses prières nocturnes.

Dieu l'a assigné pour le cœur et pour l'âme ; eux, ils l'ont assigné pour le ventre et l'estomac. Dieu l'a assigné pour l'indulgence et l'endurance ; quant à eux, ils l'ont assigné pour la colère et l'insouciance. Dieu l'a assigné pour le calme et la sérénité, mais ils l'ont assigné pour les insultes et les querelles. Dieu l'a assigné pour qu'ils modifient les traits de leur âme ; eux n'ont modifié que les horaires de leurs repas. Dieu l'a assigné pour éduquer le riche, mangeant à sa faim, et pour réconforter le pauvre démuni ; ils l'ont assigné à être une foire des plats et des boissons, pendant laquelle les indigestions du riche augmentent alors que le malheur du pauvre croît.

Si seulement les Musulmans jeûnaient de la manière qui les formerait à la piété envers Dieu, tel que demandé par le Coran, afin qu'ils sortent de Ramadân purifiés et expiés de tous leurs péchés.
[/color]



والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________


[1] Le terme arabe est Ar-Rîh Al-Mursalah, "le vent envoyé par Dieu". Cette expression renvoie au vent portant les nuages et apportant la pluie ; l'eau étant la source de la vie, il s'agit là d'un grand bienfait de Dieu. L'Imâm Muslim, que Dieu l'agrée, rapporte qu'Ibn `Abbâs, qu'Allah soit satisfait des deux, a dit : "Le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, était le plus généreux des hommes. Cette générosité se manifestait pleinement durant le mois du Ramadan, lorsque Gabriel (que la paix soit sur lui) venait chaque nuit lui enseigner le Coran. Et lorsque Gabriel le rencontrait, l'Envoyé d'Allah, paix et bénédiction de Dieu sur lui, était plus généreux que le vent envoyé par Allah (vent porteur de pluie)".
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan c´est :

Tirer profit de Ramadân : les dispositions de nos prédécesseurs et celles de leurs successeurs

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !


je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)

Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!


Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Comment accueillir le mois du Ramadan ?
,Comment accueillir le mois du Ramadan ?

Question:
[color=666600]Comment accueillir le mois du Ramadan ? [/color]

Réponse par Sheikh Dr. Abd As-Sattâr Fathallah Sa`îd - Professeur d'Exégèse et de Sciences Islamiques à l'Université d'Al-Azhar :
[color=993300]Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Son éminence, Sheikh Dr. Abd As-Sattâr Fathallah Sa`îd - Professeur d'Exégèse et de Sciences Islamiques à l'Université d'Al-Azhar - dit à cet égard :

A l'arrivée du mois de Rajab, nos pieux prédecesseurs invoquaient Dieu en ces termes : "Ô Allah ! bénis Rajab et Sha`bân [1] et fais que nous atteignions le mois de Ramadan". A notre tour, nous implorons Dieu : "Ô Toi qui est le Maître de tous les mondes, fais que nous atteignions le mois de Ramadan et que nous soyons recouverts de bien, d'aisance et de bienfaits".

Il convient que le musulman accueille le mois de Ramadan avec une langueur fervante. Il s'agit en effet d'un mois béni que Dieu - Exalté Soit-Il - a généreusement offert à la communauté musulmane. C'est un mois où les musulmans célèbrent - en son nom d'abord, mais aussi au nom de toute l'humanité - la guidance divine. Il a été établi par un hadîth authentique que Wâthilah Ibn Al-Asqa` rapporte du Prophète :saws: , paix et bénédictions de Dieu sur lui, que les Livres Divins ont été tous révélés pendant le mois du Ramadan. C'est pour cela que Dieu - Exalté Soit-Il - nous a chargé de le jeûner et de veiller ses soirées en priant. Il nous a aussi appelé à y multiplier les oeuvres pies et les gestes de bienfaisance afin d'imprégner nos coeurs des signes du bien et des valeurs de la religion. Ainsi, pendant le mois du Ramadan, le musulman jeûne-t-il du lever au coucher du soleil, il prie la nuit, offre de la nourriture à ses frères et récite le Livre de Son Seigneur (le Noble Coran).

Aucune autre communauté ne possède une telle pratique religieuse : seule la communauté musulmane récite dans la prière nocturne pendant le Ramadan le Livre qui contient sa Législation ; les musulmans - hommes et femmes, personnes âgées ou jeunes gens - se réunissent dans les mosquées pour écouter, mémoriser et réciter le Noble Coran pendant ce mois béni...

En répondant à la question du noble frère qui demande "comment accueillir le mois du Ramadan", je dirais :

Nous devons l'accueillir en purifiant et en rectifiant nos intentions. Oui, nous devons corriger nos intentions et nous devons être habités par une langueur fervante pour l'adoration de Dieu en ce mois. Nous devons ressentir, au fond de notre coeur, que Dieu veut que nous célébrions à travers Ramadan, la Législation Divine qu'Il a établie pour nous, la Législation de l'Islam, et non pas la législation de la jâhiliyyah [2] qui s'est propagée parmi nous. Hélas, tant de gens passent ces soirées à écouter des chansons et à suivre des feuilletons télévisés, alors que les nuits du Ramadan sont destinées à la prière et la récitation du Noble Coran - les matinées étant quant à elles destinées au jeûne et au travail.

Ramadan ne doit guère être la saison de la paresse et de l'oiseveté. Au contraire, c'est un mois où nous devons être pleins d'énergie et d'activités pour plaire à Dieu Exalté Soit-Il. C'est un entraînement et une éducation pour la communauté. C'est aussi pour cela que les batailles majeures dans l'Histoire de l'Islam eurent lieu pendant le mois du Ramadan. Nous nous rappelons la grande bataille de Badr qui se déroula pendant le Ramadan. Nous n'oublions pas non plus que notre bataille avec les Tatars eut lieu pendant le Ramadan ; les musulmans emportèrent une victoire insoupçonnée.

C'est pour cela que nous devons purifier nos intentions et rectifier nos oeuvres. Nous devons faire du mois de Ramadan une saison du bien et des bénédictions. L'Ange Jibrîl (Gabriel) venait au Messager de Dieu, paix et bénédictions de Dieu sur lui, pendant le mois du Ramadan pour lui enseigner le Coran. Lorsqu'il s'en allait, le Messager de Dieu, paix et bénédictions de Dieu sur lui, allait voir les gens et il était plus généreux que le vent envoyé par Allah [3].

Ramadan doit être une saison d'éducation pour promouvoir l'éthique et les bonnes manières. Les gens qui fument ou ceux qui font éclater leur colère prétextant que les autres en sont la raison, ceux-là contredisent l'esprit et la lettre de l'Islam... Pendant le mois du Ramadan, le musulman doit être calme, appaisé et pacifique. Si jamais quelqu'un l'insulte, sa réponse doit être : "je jeûne... je jeûne", sans lui rendre les insultes. Le Prophète :saws:, paix et bénédictions de Dieu sur lui, a dit : "Si l'un de vous jeûne un jour, alors point de rapport sexuel et point de perversité pendant le jeûne".

Pendant ce mois, le musulman apprend tant de choses sur le plan de l'éthique et celui de la pratique.

Et Allah sait mieux.

[/color]



والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________


[1] Rajab et Sha`bân sont deux mois arabes qui précèdent le mois du Ramadan.

[2] La jâhiliyyah est un terme désignant l'ère de l'ignorance anté-islamique

[3] Le terme arabe est Ar-Rîh Al-Mursalah, "le vent envoyé par Dieu". Cette expression renvoie au vent portant les nuages et apportant la pluie ; l'eau étant la source de la vie, il s'agit là d'un grand bienfait de Dieu. L'Imâm Muslim, que Dieu l'agrée, rapporte qu'Ibn `Abbâs, qu'Allah soit satisfait des deux, a dit : "Le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, était le plus généreux des hommes. Cette générosité se manifestait pleinement durant le mois du Ramadan, lorsque Gabriel (que la paix soit sur lui) venait chaque nuit lui enseigner le Coran. Et lorsque Gabriel le rencontrait, l'Envoyé d'Allah, paix et bénédiction de Dieu sur lui, était plus généreux que le vent envoyé par Allah (vent porteur de pluie)".
 
[color=000099]
Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


Ne pas jeûner délibéré

traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !

...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Ne pas jeûner délibéré,Ne pas jeûner délibéré

Question:
[color=666600]Quel est le statut légal de celui qui a jeûné certains jours et n'a observé pas, de façon délibérée, le jeûne d'autres jours ? Les jours qu'il a jeûnés sont-ils comptabilisés ? [/color]

Réponse par Prof.Dr.Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=666600]Cette question est de la même nature que la question précédente. La réponse est chaque chose est jugée. Et la question n'est pas de savoir si les jours jeûnés sont comptabilisés ou pas ? mais plutôt de savoir si les jours manqués peuvent être remplacés et compensés ou pas ? Il n'est pas possible de compenser un jour de Ramadan que par un autre jour d'un autre mois de Ramadan, or chaque Ramadan vient avec le devoir d'être lui-même jeûné, sans le moindre doute. C'est pour cela qu'Abû Hurayrah dit :Quiconque n'observe pas le jeûne dans un jour de Ramadan, aucun jour de l'ici-bas ne pourra compenser cela".rapporté par At-Tirmidhî selon son expression-même, ainsi que par Abû Dawûd, An-Nasâ'î, Ibn Mâjah, Ibn Khuzaymah, AL-Bayhaqî selon Abû Hurayrah, et il y a des critiques au sujet de l'un des narrateurs de la chaîne de transmission).

Et il a été rapporté de lui qu'un homme n'a pas observé le jeûne pendant Ramadan ; Abû Hurayrah dit : "le jeûne d'un an n'est pas accepté de lui". Et selon Ibn Mas`ûd : "Quiconque n'observe pas le jeûne pendant un jour de Ramadan, sans dérogation valable, il ne compensera pas cela par un jeûne à vie, s'il le faisait". Et il a été rapporté d'Abû Bakr et de `Alî des choses similaires. Que le musulman craigne donc Dieu pieusement dans sa religion, qu'il accorde beaucoup d'importance au jeûne du mois de Ramadan et qu'il vainque ses passions, car quiconque se trouve vaincu par les passions de son ventre, ne pourra être vainqueur dans quelque domaine que ce soit.
[/color]



والله أعلم
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________


.
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Caresses entre époux, pendant le jeûne
>>
traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Caresses entre époux, pendant le jeûne
,Caresses entre époux, pendant le jeûne

Question:
[color=666600]Pendant le Ramadan, mon épouse et moi nous caressions jusqu'à arriver à nous toucher nos sexes respectifs. Je ne savais alors pas que les caresses qui en arrivaient là imposaient de faire les ablutions majeures (ghusl). Néanmoins, ces caresses n'en ont pas été jusqu'à la pénétration. Quel est le jugement de cela ? [/color]

Réponse par Réponse de Sheikh Prof.Dr. Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Nul grief contre celui qui jeûne en ce qui concerne le baiser s'il n'a pas peur que cela stimule son désir et qu'il commette l'interdit (à savoir : avoir des relations sexuelles pendant le jeûne).

Aïchah, que Dieu l'agrée, a dit : " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, embrassait [ses épouses], cohabitait [avec elles] alors qu'il jeûnait, cependant qu'il était le plus apte parmi vous à contenir son désir. " c'est-à-dire son désir sexuel
(hadith consensuel).

Selon `Omar Ibn Abî Salamah, qui a demandé au Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Le jeûneur peut-il embrasser ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Demande cela à Umm Salamah ". Cette dernière l'informa que le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, faisait cela.

`Omar reprit : " Ô Messager de Dieu, Dieu t'a pardonné tes péchés, ce qui en fut et ce qui en sera. " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui répondit : " Je jure par Dieu que je suis, parmi vous, le plus pieux envers Dieu et celui qui Le craint le plus ". (rapporté par Muslim ; `Omar Ibn Abî Salamah est Al-Himyarî : il n'est pas le fils d'Umm Salamah, qui est l'épouse du Prophète :saws: ).

Selon `Omar [Ibn Al-Khattâb], que Dieu l'agrée : " Un jour, je me suis laissé aller, et j'ai embrassé [mon épouse] alors que je jeûnais. Je suis donc allé trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui disant : " J'ai commis aujourd'hui une grave erreur : j'ai embrassé alors que je jeûne ". Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, répondit : " Que penserais-tu si tu te rinces la bouche alors que tu jeûnes ? " Je dis : " Il n'y rien de grave à cela ". Il me répondit : " Ne serait-ce pas la même chose ? " " (rapporté par Abû Dâwûd)

Parmi nos prédécesseurs, certains ont autorisé le baiser pour le vieillard mais pas pour le jeûne homme, comme cela est rapporté par Ibn Mâjah, selon Ibn `Abbâs : les caresses sont permises pour le vieillard qui jeûne, mais déconseillées pour le jeune homme. Il semblerait que cette parole remonte au Prophète :saws:.

Mâlik, Ash-Shâfi`î et Al-Bayhaqî ont également rapporté cet avis avec des narrations authentiques, d'après `Atâ' Ibn Yasâr, selon qui `Ibn Abbas fut questionné au sujet du baiser du jeûneur. Ce dernier l'autorisa pour le vieillard mais le désapprouva pour le jeune homme. C'est aussi ce que rapporte Abû Dâwûd d'après Ibn `Abbâs (cité par An-Nawawî dans Al-Majmû`, 6/354).

D'après Abî Hurayrah, un homme questionna le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, au sujet des caresses pour le jeûneur. Le Prophète :saws: le lui autorisa. Un autre homme vint le trouver pour la même question, et il le lui interdit. Celui a qui il avait donné la permission était un vieillard, et celui à qui il l'interdit était un jeune homme (rapporté par Abû Dâwûd, avec une narration fiable, et qu'il n'affaiblit pas). Ibn `Amr Ibn Al-`Âs dit : " Nous étions avec le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lorsqu'arriva un jeune homme, demandant : " Ô Messager de Dieu, puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Non. " Puis vint un homme âgé, demandant : " Puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :Saws: répondit : " Oui. " " (rapporté par Ahmad Ibn Hanbal, avec une narration faible selon Ibn Luhay`ah ; cité également par An-Nawawî dans Al-Majmû` ; le Sheikh Shâkir a considéré ce hadith comme authentique dans son Takhrîj Al-Musnad, considérant fermement comme authentique la version d'Ibn Luhay`ah).

Al-Aswad dit : " J'ai demandé à Aïchah : " Le jeûneur peut-il sa livrer à des caresses ? ". Elle répondit : " Non." J'ai poursuivi : " Mais le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, ne caressait-il pas ? ". Elle répondit : " Il était plus apte que quiconque à maîtriser son désir " " (rapporté par Al-Bayhaqî avec une narration authentique (Al-Majmû`, 6/355).

Pour moi, c'est cela la condition à imposer aux caresses pour le jeûneur : qu'il maîtrise son désir, et qu'il puisse se contenir. Cela est aussi bien valable pour le jeune homme ; combien de vieillards ne sont pas capables de se contenir ?

En ce qui concerne les caresses qui imposent les ablutions majeures, qui rompent le jeûne, et qui imposent le rattrapage des jours manqués et une expiation, ce sont les caresses qui finissent par l'introduction du gland du pénis (ou même une partie de celui-ci) dans le vagin de la femme. Le Sheikh Sayid Sabiq dit également à ce propos :

"La rencontre des organes sexuels : c'est lorsque le gland disparaît dans le vagin, et ce, même s'il n'y a pas éjaculation, en raison de la Parole de Dieu le Très-Haut : " Et si vous êtes pollués ‹jounoub›, alors purifiez-vous (par un bain) " . Ash-Shafi`î a dit : " L'idiome des Arabes implique que la " janâbah " sert en réalité à désigner le rapport sexuel, même s'il ne conduit pas à l'orgasme ". Il dit également : " Ainsi, lorsqu'on dit qu'un tel ajnaba avec une telle, on entend qu'il a eu des rapports sexuels avec elles, même s'il n'a pas éjaculé. ASh-Shâfi`î dit encore : " Personne n'a contesté que la fornication, qui impose la flagellation, correspond au rapport sexuel, même s'il n'est pas accompagné d'éjaculation. " D'après le hadith rapporté par Abî Hurayrah, que Dieu l'agrée, le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : " S'il s'installe entre ses quatre extrémités, puis qu'il a un rapport sexuel avec elle, alors il doit faire ses ablutions majeures, qu'il ait éjaculé ou non " (rapporté par Ahmad et Muslim). D'après Sa`îd Ibn Al-Musayyab : " Abû Mûsâ Al-Ash`arî, que Dieu l'agrée, dit à Aïchah : " Je voudrais te poser une question mais j'ai honte. " Elle lui dit : " Questionne, n'aie pas honte. Tu sais, je suis ta Mère ". Il la questionna alors au sujet de l'homme qui a un rapport sexuel mais qui n'éjacule pas. Elle lui répondit que, d'après le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Si les parties sexuelles entrent en contact, alors les ablutions majeures deviennent nécessaires " " (rapporté par Ahmad et Mâlik, selon d'autres termes). La pénétration conditionne donc les ablutions majeures : de simples attouchements ne les imposent pas. Cela est valable aussi bien pour l'homme que pour la femme, et est approuvé consensuellement.

Ce qui rompt le jeûne et qui impose le rattrapage et l'expiation : le rapport sexuel uniquement, pour l'unanimité des savants.

Les deux Sheikhs (Al-Bukhârî et Muslim) ont rapporté d'après Abî Hurayrah : " Un homme vint trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, disant : " Je suis perdu, ô Messager de Dieu ". Le Prophète répondit : " Qu'est-ce qui t'as perdu ? " L'homme dit : " J'ai eu un rapport sexuel avec ma femme pendant le Ramadan ". Le Prophète lui dit : " As-tu les moyens d'affranchir un esclave ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: reprit : " As-tu la capacité de jeûner deux mois consécutifs ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: poursuivit : " As-tu les moyens de nourrir soixante pauvres ? ". L'homme dit : " Non. " puis il s'assit. Le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, apporta alors un panier de dattes et dit à l'homme : " Distribue ceci aux pauvres ". L'homme dit : " A des plus pauvres que nous ? Il n'y a aucune famille dans cette ville qui a besoin de ce panier de dattes plus que nous ! " Le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, rit alors jusqu'à ce que ses dents soient apparues, puis il dit : " Va, nourris-en ta famille. " (D'après la version d'Al-Bukhârî, on trouve " A des plus pauvres que moi ? ").


D'après la version d'Abî Dâwûd : " Il apporta un panier de dattes, d'une quantité équivalente à quinze sâ`". Et à ce propos, le Prophète a dit : " Mange-le avec ta famille, jeûne un jour et implore le pardon de Dieu. " (An-Nawawi dit : " La chaîne de narration de la version d'Abî Dâwûd est bonne. Mais cette chaîne comporte un narrateur dont il a considéré la narration comme faible. Néanmoins, Muslim a rapporté des hadiths d'après ce narrateur dans son Sahih et Abû Dâwûd n'a pas considéré leur version comme faible).


[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Le statut de la prière des tarâwîh
>>
traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene [bPar Sheikh Mohammad Mitwallî Ash-Sha`râwî Ra7hmaho Allah! [/b]

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Le statut de la prière des tarâwîh
,Le statut de la prière des tarâwîh

Question:
[color=666600]Quel est le statut juridique de la prière du qiyâm ou la prière des tarâwîh ? [/color]

Réponse par Réponse de Sheikh Par Sheikh Mohammad Mitwallî Ash-Sha`râwî Ra7hamao Allah
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

La prière du qiyâm ou tarâwîh est :

1-Une sunnah confirmée (sunnah mu'akkadah) pour les hommes et les femmes sans distinction dans toutes les nuits de Ramadan et il est sunnah de la faire en congrégation.

2-Il est permis qu'elle soit accomplie à domicile mais il est préférable de l'accomplir à la mosquée.

3-Elle peut être accomplie après la prière d'al-`ishâ' et jusqu'à ce qu'al-fajr poigne.

4-Elle comporte huit rak`ât ou vingt avec une récitation légère sans compter les deux rak`ât du shaf` et la rak`ah du watr [1].

[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Les enfants et le jeûne>>
traiter par Al 3alim égyptiene Docteur Muzammil Siddîqî!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Les enfants et le jeûne
,Les enfants et le jeûne


Question:
[color=666600]A quel âge est-il obligatoire de jeûner pour les enfants ?
[/color]

Réponse par Réponse de Réponse du Docteur Muzammil Siddîqî:
[color=993300]

Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Comme toutes les autres obligations islamiques, le jeûne devient obligatoire au moment de la puberté. Dans un hadith, le Prophète :sawS: - paix et bénédictions de Dieu sur lui - dit la chose suivante : « Dites à vos enfants de prier lorsqu'ils ont sept ans et punissez-les s'ils ne le font pas à l'âge de dix ans. »

On pourrait appliquer le même principe au jeûne : il conviendrait d'encourager nos enfants à jeûner lorsqu'ils ont sept ans et d'insister vivement à dix ans, mais cela ne devient obligatoire qu'à la puberté.

Et Dieu est plus Savant.

[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
[color=CC6600] Ramadan Mobarakoun Karim !:) :rose:[/color]



~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

[color=CC6600]


&#1575;&#1604;&#1604;&#1607;&#1605; &#1604;&#1603; &#1575;&#1604;&#1581;&#1605;&#1583; &#1603;&#1605;&#1575; &#1610;&#1606;&#1576;&#1594;&#1610; &#1604;&#1580;&#1604;&#1575;&#1604; &#1608;&#1580;&#1607;&#1603; &#1608;&#1593;&#1592;&#1610;&#1605; &#1587;&#1604;&#1591;&#1575;&#1606;&#1603;
&#1583;&#1575;&#1574;&#1605;&#1575; &#1603;&#1606; &#1584;&#1575;&#1603;&#1585;&#1575; &#1604;&#1604;&#1607; &#1593;&#1586;&#1608;&#1580;&#1604;

&#1575;&#1604;&#1604;&#1607;&#1605; &#1589;&#1604;&#1610; &#1608;&#1587;&#1604;&#1605; &#1608; &#1576;&#1575;&#1585;&#1603; &#1593;&#1604;&#1609; &#1587;&#1610;&#1583;&#1606;&#1575; &#1605;&#1581;&#1605;&#1583;
[/color]

[color=333366]
Allahoma Laka Al 7Hamdo Kama Yanbaghi Li Jalal Wajhik Wa 3Adimi Soltanik !
Daîman Kon Dakira Allah 3aza Wa Jala

Allahoma Sali Wa Salim Wa Barik 3ala Saidna Mohammed :saws: [/color]

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7ahamto Allahi Wa Brakatoh !

yours Ibno_Khaldoun
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa trés interssante sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Enseignements et moralité du jeûne
>>
traiter par Al 3alim (le Savant) Docteur Muzammil Siddîqî


Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun

[/color]

__________________________________________________________________________________


Enseignements et moralité du jeûne
,Enseignements et moralité du jeûne


Question:
[color=666600]Chers savants, paix sur vous.
Jeûner est un magnifique acte d'adoration. Nous nous abstenons de manger, de boire et de satisfaire nos instincts sexuels de l'aube jusqu'au coucher du soleil. Je pense que Ramadân est un mois de formation et de discipline. Je souhaiterais que vous détailliez les enseignements et la moralité du jeûne. Que Dieu vous récompense.
[/color]



Réponse du Docteur Muzammil Siddîqî [1]:
[color=333399]

Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Dieu - Exalté soit-Il - dit : "Béni soit celui dans la Main de qui est la Royauté, et Il est Omnipotent. Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver et de savoir qui de vous est le meilleur en oeuvre, et c'est Lui le Puissant, le Pardonneur." (Sourate 67, la Royauté, Al-Mulk, versets 1 et 2)

Et aussi : "Et c'est Lui qui a assigné une alternance à la nuit et au jour pour quiconque veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance." (Sourate 25, le Discernement, Al-Furqân, verset 62)

La vie et la mort, ainsi que la succession de la nuit et du jour, ont une finalité qui est de nous tester et de nous donner l'opportunité d'exprimer nos louanges et notre gratitude à notre Créateur et Secoureur. Le mois de Ramadân arrive et repart. Nous devons dès lors nous interroger et voir ce que nous avons appris et accompli durant ce mois. Le test de réussite pendant ce mois correspond à l'effet qu'il a eu sur nous :[/color]


[color=993300]1.Discipline : Nous apprenons durant ce mois comment nous discipliner pour la Cause de Dieu. Matin et soir, nous suivons un strict programme de nourriture et de boisson. Nous sommes constamment conscients que même lorsque nous nous consacrons à des activités banales comme manger et boire, nous devons rester attentifs aux injonctions divines. Nous modifions notre train de vie quotidien car nous nous rendons compte que nous ne sommes pas les esclaves de nos habitudes, mais les Serviteurs de Dieu. Puis, après Ramadân, nous devons conserver cet esprit de discipline dans les autres sphères de notre vie et nous devons persévérer dans notre soumission à Dieu.


2.Revivification de la vie spirituelle : Ramadân revivifie notre enthousiasme dans l'adoration et la dévotion à Dieu. Pendant ce mois, nous sommes plus attentifs à nos prières journalières, sans parler des prières nocturnes spéciales. Il n'y a pas de religion sans prière et les Musulmans apprennent en ce mois comment fortifier et approfondir leur vie religieuse.


3.Revivification du contact avec le Coran : Ramadân et le Coran sont intimement liés depuis le début de l'Islam. C'est durant ce mois que le message divin a été révélé au Prophète Muhammad :saws:- paix et bénédiction sur lui. Nous savons que le Prophète :saws:- paix et bénédiction sur lui - jeûnait lorsqu'il reçut la première révélation. Le jeûne prépare le cœur du croyant à apprendre la Parole de Dieu. C'est la condition la plus appropriée pour une communication spirituelle et morale avec le Coran. La Communauté musulmane prête plus attention au Coran durant ce mois. Ce contact renouvelé avec le Coran doit nous aider à suivre son message.


4.Revivification de l'identité à travers la Communauté : Ramadân n'est pas une expérience individuelle, mais une expérience communautaire. La Communauté musulmane tout entière jeûne ensemble en un seul et même mois. Nous nous identifions les uns aux autres dans notre obédience à Dieu. Cela permet de réaffirmer le sentiment de fraternité et d'association. Ramadân nous enseigne que la Communauté musulmane est une communauté de piété et de dévotion à Dieu et que ses membres tirent leur force les uns des autres à travers les actes de piété et de vertu. Les liens fondés sur la piété et la vertu sont les plus solides et ce sont ces liens qui s'avèrent les meilleurs pour l'humanité. La force de la Communauté musulmane réside dans ses engagements aux valeurs de bonté, de moralité et de piété. Ramadân marque, par ces valeurs, de manière indélébile toute la Communauté musulmane.


5.Un sens nouveau de l'attention et de la compassion : Jeûner durant le mois de Ramadân nous aide à comprendre les souffrances et les peines des pauvres et des nécessiteux. Par nos faims et soifs volontaires nous réalisons ce que signifie qu'être privé des nécessités basiques de la vie. Ramadân est surnommé le mois de la charité et de la compassion. En ce mois, nous apprenons comment être plus aimables et plus généreux. Beaucoup de Musulmans payent leur aumône légale purificatrice (zakâh) pendant le mois de Ramadân.


6.Le Jihâd ou l'effort de lutte : Le jeûne du Ramadân et le Jihâd ont tout deux été prescrits durant la même année, c'est à dire, la deuxième année de l'Hégire à Médine. Le jeûne prépare aux épreuves et aux sacrifices. Ces deux notions sont très importantes car sans elles, le Jihâd n'est pas possible. Les Musulmans apprennent en Ramadân comment lutter contre les forces diaboliques dans leur for intérieur, dans la société qui les entoure, et dans le monde en général.


7.La Taqwâ : Pour résumer tous les apports moraux et spirituels de ce mois, nous pouvons dire que le plus grand cadeau que nous offre Ramadân est la Taqwâ. La Taqwâ est la somme totale des caractéristiques de la vie islamique. C'est la plus élevée de toutes les vertus. Cela signifie : avoir une conscience intime de Dieu, être pieux, craintif et respectueux de Dieu. Cela signifie également : être soumis à Dieu, être engagé dans tout ce qui est bien, et refuser tout ce qui est mauvais et mal.
[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!

_____________________________________

[1] Dr Muzammil Siddîqî est l'ancien Président de la Société Islamique d'Amérique du Nord.



 

nwidiya

Un Haut Rispansable!
Super Modératrice
Les Musulmans apprennent en Ramadân comment lutter contre les forces diaboliques dans leur for intérieur, dans la société qui les entoure, et dans le monde en général.
salam khoya
je pensais que les forces diaboliques étaient enchainées durant Ramadan? :-?
 
Assalamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh okti Nwidiya :) !

Ramadan Mobarakoun Karim Incha Allah ! :)!
nwidiya a écrit :
Les Musulmans apprennent en Ramadân comment lutter contre les forces diaboliques dans leur for intérieur, dans la société qui les entoure, et dans le monde en général.
salam khoya
je pensais que les forces diaboliques étaient enchainées durant Ramadan? :-?
tu a tout a fait raison chere soeur Nwidiya d´ailleur une trés intelligent remarque du ta parts Tabrak Allah 3lik :)

et même il faut dire ausis que les plus importants Batailles du notre histoire islamique que notre Prophet :saws: a mener étais :




1.la bataille du Badr (&#1594;&#1586;&#1608;&#1577; &#1576;&#1583;&#1585;)

[color=666600]
&#1576;&#1616;&#1587;&#1618;&#1605;&#1616; &#1575;&#1604;&#1604;&#1617;&#1614;&#1607;&#1616; &#1575;&#1604;&#1585;&#1617;&#1614;&#1581;&#1618;&#1605;&#1614;&#1606;&#1616; &#1575;&#1604;&#1585;&#1617;&#1614;&#1581;&#1616;&#1610;&#1605;&#1616;

&#1608;&#1614;&#1575;&#1593;&#1618;&#1604;&#1614;&#1605;&#1615;&#1608;&#1575; &#1571;&#1614;&#1606;&#1617;&#1614;&#1605;&#1614;&#1575; &#1594;&#1614;&#1606;&#1616;&#1605;&#1618;&#1578;&#1615;&#1605;&#1618; &#1605;&#1616;&#1606;&#1618; &#1588;&#1614;&#1610;&#1618;&#1569;&#1613; &#1601;&#1614;&#1571;&#1614;&#1606;&#1617;&#1614; &#1604;&#1616;&#1604;&#1617;&#1614;&#1607;&#1616; &#1582;&#1615;&#1605;&#1615;&#1587;&#1614;&#1607;&#1615; &#1608;&#1614;&#1604;&#1616;&#1604;&#1585;&#1617;&#1614;&#1587;&#1615;&#1608;&#1604;&#1616; &#1608;&#1614;&#1604;&#1616;&#1584;&#1616;&#1610; &#1575;&#1604;&#1618;&#1602;&#1615;&#1585;&#1618;&#1576;&#1614;&#1609; &#1608;&#1614;&#1575;&#1604;&#1618;&#1610;&#1614;&#1578;&#1614;&#1575;&#1605;&#1614;&#1609; &#1608;&#1614;&#1575;&#1604;&#1618;&#1605;&#1614;&#1587;&#1614;&#1575;&#1603;&#1616;&#1610;&#1606;&#1616; &#1608;&#1614;&#1575;&#1576;&#1618;&#1606;&#1616; &#1575;&#1604;&#1587;&#1617;&#1614;&#1576;&#1616;&#1610;&#1604;&#1616; &#1573;&#1616;&#1606;&#1618; &#1603;&#1615;&#1606;&#1618;&#1578;&#1615;&#1605;&#1618; &#1570;&#1605;&#1614;&#1606;&#1618;&#1578;&#1615;&#1605;&#1618; &#1576;&#1616;&#1575;&#1604;&#1604;&#1617;&#1614;&#1607;&#1616; &#1608;&#1614;&#1605;&#1614;&#1575; &#1571;&#1614;&#1606;&#1618;&#1586;&#1614;&#1604;&#1618;&#1606;&#1614;&#1575; &#1593;&#1614;&#1604;&#1614;&#1609; &#1593;&#1614;&#1576;&#1618;&#1583;&#1616;&#1606;&#1614;&#1575; &#1610;&#1614;&#1608;&#1618;&#1605;&#1614; &#1575;&#1604;&#1618;&#1601;&#1615;&#1585;&#1618;&#1602;&#1614;&#1575;&#1606;&#1616; &#1610;&#1614;&#1608;&#1618;&#1605;&#1614; &#1575;&#1604;&#1618;&#1578;&#1614;&#1602;&#1614;&#1609; &#1575;&#1604;&#1618;&#1580;&#1614;&#1605;&#1618;&#1593;&#1614;&#1575;&#1606;&#1616; &#1608;&#1614;&#1575;&#1604;&#1604;&#1617;&#1614;&#1607;&#1615; &#1593;&#1614;&#1604;&#1614;&#1609; &#1603;&#1615;&#1604;&#1617;&#1616; &#1588;&#1614;&#1610;&#1618;&#1569;&#1613; &#1602;&#1614;&#1583;&#1616;&#1610;&#1585;&#1612;

&#1589;&#1583;&#1602; &#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1575;&#1604;&#1593;&#1604;&#1610; &#1575;&#1604;&#1593;&#1592;&#1610;&#1605;
[/color]

[color=993300]
la traduction francaise approximative du la signfication de ce verse :

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux .:

[41] Et sachez que, de tout butin que vous avez ramassé, le cinquième appartient à Allah, au messager, à ses proches parents, aux orphelins, aux pauvres, et aux voyageurs (en détresse), si vous croyez en Allah et en ce que Nous avons fait descendre sur Notre serviteur, le jour du Discernement: le jour où les deux groupes s'étaient rencontrés, et Allah est Omnipotent.
[/color]



et cette bataille a eu lieu le 17 Ramadan du la deuxieme Anée du Hijara(2. Hijria ) le 623 (Mildia )

c´est la plus important victoire des Musulmans ils etais jadis seulement avec 300 soldat pendant que al Kofar étais plus du 1000 soldat portant ils sont gangné AL Hamdo Li Allah





et l´autre aussi l une des plus important c´etais :

2.La bataille du Fath7 :
étais aussi au Ramadan !!

a tenire aussi que tout les deux sont citer au coran al Karim la permier avec le nom du For9kan et la deuxieme (Al Fat7h : voire le coran Al Fat7h :))
:)


Wa Allaho A3lam !



Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun

 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa trés interssante sous forum du question-résponse sur une question que chaqu´un de nous peut être se pose :
<<Pourquoi cet honneur fait au mois de Ramadân ?

>>
traiter par Al 3alim (le Savant) Professeur Docteur `Abd Ar-Rahmân Al-`Adawî

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun

[/color]

__________________________________________________________________________________


Pourquoi cet honneur fait au mois de Ramadân ?,Pourquoi cet honneur fait au mois de Ramadân ?

Question:
[color=666600]Chers savants, paix sur vous.
Pourquoi cet honneur fait au mois de Ramadân ? Et pourquoi bénéficie-t-il d'un statut particulier par rapport aux autres mois, si bien qu'il est le seul mois dont le nom a été explicitement mentionné dans le Coran ?
[/color]



Réponse du Professeur Dr.`Abd Ar-Rahmân Al-`Adawî[1]:
[color=333399]

Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

L'honneur fait au mois de Ramadân et la place dominante qu'il occupe entre les autres mois de l'année trouvent leur explication dans le fait que c'est durant ce mois que le Noble Coran a été révélé.[/color]
[color=990066]
En outre, c'est ce mois dont Dieu a prescrit le jeûne et c'est ce mois dont le Messager de Dieu :saws: - paix et bénédiction sur lui - a institué les prières nocturnes, et ce, afin de montrer son mérite et célébrer sa haute distinction. Dieu a assigné ce mois à être le réceptacle de la descente de la Parole de Dieu vers les Serviteurs de Dieu, Laquelle Parole est une Lumière, une Guidance et une Bonté pour la vie d'ici-bas et celle de l'au-delà. Le Très Haut dit : « Le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. » [2] ; « Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la Nuit de la Valeur. » [3] ; « Nous l'avons fait descendre en une nuit bénie » [4], la Nuit bénie désignant ici la Nuit de la Valeur (Laylah Al-Qadr), qui est une nuit du mois béni de Ramadân. Ibn `Abbâs dit : « Il (le Coran) fut descendu entièrement au cours de la Nuit de la Valeur, pendant Ramadân, dans une Nuit bénie. Puis il fut révélé par fragments tout au long des jours et des mois. »

Le mois de Ramadân est donc un réceptacle temporel pour la descente du Noble Coran. Un lien sûr est ainsi désormais établi entre le jeûne de Ramadân et la récitation du Coran. D'après `Abd Allâh Ibn `Umar - que Dieu les agrée tous deux -, le Messager de Dieu :saws:- paix et bénédiction sur lui - dit : « Le jeûne et le Coran intercéderont en faveur du Serviteur. Le jeûne dira : « Seigneur, je l'ai empêché de manger et de boire pendant le jour ; accepte donc mon intercession en sa faveur. » Le Coran dira : « Seigneur, je l'ai empêché de dormir pendant la nuit ; accepte donc mon intercession en sa faveur. » Et Dieu acceptera leur intercession. »

La récitation du Coran figure parmi les meilleurs cultes, et sa récompense, auprès de Dieu, est immense. Dieu gratifie en effet le récitateur du Coran d'une bonne action pour chaque lettre qu'il aura lue. `Abd Allâh Ibn Mas`ûd - que Dieu l'agrée - dit : « Le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui - dit : « Celui qui lit une lettre du Livre de Dieu recevra en récompense une bonne action, et la bonne action est multipliée par dix. Je ne dis pas que Alif-Lâm-Mîm [5] est une lettre mais que Alif est une lettre, Lâm est une lettre et Mîm est une lettre. »

De la même manière, la retraite spirituelle à la mosquée (I`tikâf) durant les dix derniers jours de Ramadân est une tradition prophétique corroborée par le Coran (Sunnah Mu'akkadah). Celui qui fait cette retraite occupe son temps à réciter le Coran. Ainsi, il reçoit pleinement la rétribution de la retraite spirituelle, celle de la récitation du Coran et celle du jeûne. Il bénéficie ainsi au même instant d'un nombre de bonnes actions multiplié par trois, grâce à ces trois cultes qu'il accomplit en même temps. Par ailleurs, si un groupe de gens se réunissent à la mosquée pour réciter le Coran, ils bénéficieront d'une récompense et d'une faveur particulière telles que décrites par le Messager de Dieu :saws:- paix et bénédiction sur lui : « Nul groupe de gens ne se réunit dans une Maison de Dieu [6], récitant et étudiant le Coran, sans que la Sérénité ne descende sur eux ni que la Miséricorde ne les enveloppe ni que les Anges ne les entourent ni que Dieu ne fasse mention d'eux auprès des créatures qui Le côtoient. » Que ceux qui le convoitent entrent en compétition [7].

[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!

_____________________________________

[1] Le Docteur `Abd Ar-Rahmân Al-`Adawî est professeur de jurisprudence à l'Université Al-Azhar.

[2] Sourate 2 intitulée la Vache, Al-Baqarah, verset 185.

[3] Sourate 97 intitulée la Valeur, Al-Qadr, verset 1.

[4] Sourate 44 intitulée la Fumée, Ad-Dukhân, verset 3.

[5] Sourate 2 intitulée la Vache, Al-Baqarah, verset 1.

Ce verset se réduit à trois lettres sans lien apparent entre elles (A, L, M). Nul ne connaît précisément la signification de ces lettres. Un certain nombre de sourates commencent par de telles lettres : la Vache (Al-Baqarah), la Famille d'Amram (Âl `Imrân), Al-A`râf, Jonas (Yûnus), Hûd, Joseph (Yûsuf), le Tonnerre (Ar-Ra`d), Abraham (Ibrâhîm), Al-Hijr, Marie (Maryam), Tâ-Hâ, les Poètes (Ash-Shu`arâ'), les Fourmis (An-Naml), le Récit (Al-Qasas), l'Araignée (Al-`Ankabût), les Byzantins (Ar-Rûm), Luqmân, la Prosternation (As-Sajdah), Yâ-Sîn, Sâd, le Pardonneur (Ghâfir), Fussilat, la Consultation (Ash-Shûrâ), l'Ornement (Az-Zukhruf), la Fumée (Ad-Dukhân), l'Agenouillée (Al-Jâthiyah), Al-Ahqâf, Qâf, Nûn.

Les lettres concernées sont au nombre de 14, soit la moitié de l'alphabet arabe : Alif (A), Hâ (H), Râ (R), Sîn (S), Sâd (S), Tâ (T), `Ayn (`A), Qâf (Q), Kâf (K), Lâm (L), Mîm (M), Nûn (N), Hâ (H), Yâ (Y).

Ces lettres introductrices des sourates sus-mentionnées ont reçu plusieurs interprétations qui se terminent toutes par l'affirmation que ces lettres relèvent d'un secret coranique que seul Dieu connaît.

[6] Cette expression désigne toute mosquée.

[7] Sourate 83 intitulée les Fraudeurs, Al-Mutaffifûn, verset 26.
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa trés interssante sous forum du question-résponse sur une question que chaqu´un de nous peut être se pose :
<<Le jeûne : une purification et une formation>>
traiter par Al 3alim (le Savant) Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî Ra7hamaho Allah !

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun

[/color]

__________________________________________________________________________________


Le jeûne : une purification et une formation,Le jeûne : une purification et une formation

Question:
[color=666600]Chers savants, paix sur vous.
Pourquoi Dieu a-t-Il institué et prescrit le jeûne à Ses serviteurs ?
[/color]



Réponse de Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî

[color=333399]

Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. [/color]
[color=990066]
Dieu - Exalté Soit-Il - fit du mois de Ramadân une saison d'obéissance et de dévotion. C'est un mois qui, chaque année, rend visite aux musulmans pour influencer positivement leur société, éduquer leurs êtres et éveiller leurs coeurs. Il s'agit en quelque sorte du printemps des êtres qui procure la vie aux coeurs et la purification aux âmes. C'est une saison qui revient après onze mois où les musulmans sont pris dans les engrenages de la vie ici-bas. Onze mois où les artifices de l'ici-bas et ses passions déteignent sur eux, si bien qu'ils sont touchés par quelque paresse, léthargie et déséquilibre. C'est alors que le Ramadan arrive avec son jeûne, ses prières nocturnes et ses oeuvres cultuelles, chargé de ses dons divins et de sa spiritualité, pour secouer ces corps paresseux. Il ne cesse de les éveiller avec la baguette de son éducation et de les éclairer des lumières de son raffinement jusqu'à ce qu'ils atteignent à son terme une conscience spirituelle accomplie, une droiture physique et une paisibilité psychologique. Ces acquis leur serviront de subsitance dans leur cheminement, jusqu'au Ramadan suivant et ainsi de suite. C'est ainsi que la droiture se renouvelle, la réforme se raffermit par la piété et la guidance et la Parole de Dieu - Exalté Soit-Il - se réalise : "Ô vous qui avez cru ! Le jeûne vous a été prescrit comme il a été prescrit à vos prédécesseurs, ainsi atteindrez-vous la piété." [1]

De nos jours, le monde subit le raz-de-marée de la rage matérialiste qui touche la plupart des gens si bien qu'ils ne cessent de demander sans donner, de désirer sans patienter, d'amasser les biens sans savoir les partager, au point de briser en eux l'esprit de lutte contre les penchants et les passions propres. C'est alors qu'arrive l'école du Ramadan pour dispenser une formation qui s'étend sur trente jours de l'année. Le jeûneur sincère y acquiert des leçons pratiques qui renforcent en lui la lutte et la résistance contre ses propres passions.

Par ailleurs, nul n'est à l'abri des aléas de la vie. Il se peut qu'aujourd'hui se déroule dans l'aisance et que demain soit chargé de difficultés. Si l'homme s'habitue au luxe et à l'aisance puis se retrouve un jour face à l'adversité, il baissera les bras et pliera l'échine car il n'a point connu des moments rudes, ni goûté à l'austérité et à la vie modeste. C'est pour cela que `Umar Al-Fârûq disait : "Entrainez-vous à la rusticité de la vie, car l'aisance ne dure pas." Le jeûne constitue un entraînement volontaire à cette rusticité avant que ce ne soit une pratique forcée.

Si le jeûne procure une purification des sens et de l'être, une épuration de l'âme et un renforcement du cœur, il s'agit également d'une méthode de formation saine. En effet, lorsque le jeûne est accompli de façon correcte, il cultive en l'être humain la force de la volonté ; il est ainsi capable de se priver, de plein gré et dans l'espoir de la rétribution, de diverses passions. De même, il forge son endurance qui lui permet de supporter, de lutter et de surmonter les obstacles de son chemin. Il insuffle en lui l'esprit de l'organisation : il jeûne et rompt son jeûne selon des horaires précis. Par ailleurs, le jeûne renforce le sentiment d'appartenir à une communauté lorsque l'on se rappelle que des millions de croyants jeûnent avec nous et rompent leur jeûne au moment où nous le faisons. Il n'y a là rien de surprenant car ils partagent tous le même credo et pratiquent tous la même oeuvre de culte. "Les croyants ne sont que des frères." [2]

Certains diront peut-être qu'il est des gens qui ne profitent du Ramadân ni sur le plan de la purification, ni sur celui de la formation. En réalité, ceux-là sont ceux qui ne jeûnent pas selon le mode islamique que Dieu a institué. Pendant le mois du Ramadan, ils inversent l'ordre des choses, recherchent un objectif à l'opposé de ce que le jeûne vise et usent d'une stratégie déviante. Ils abusent de la nourriture et font de leur ventre un dépot pour des couches d'aliments. La digestion peine et l'estomac se gâte. De même, ils veillent de façon immodérée, puis abusent du sommeil au cours de la journée. Il s'ensuit une inaction, une perte de temps et une paresse manifestes. Mais ce n'est ni Ramadân ni le jeûne qui sont à blâmer. Le défaut réside dans leur pratique déviante et leur application incorrecte. Ramadân est un mois de modération et non pas une saison d'excès. C'est un mois d'adoration et non de paresse. C'est un mois de perfection et d'excellence et non pas un mois où les responsabilités sont perdues et les conséquences des actes non calculées.

Jeûnons comme Dieu le veut afin d'atteindre la piété qui écarte le mal et qui couvre l'être humain de droiture et de réforme.


[/color]

Traduit de l'arabe de Yas'alûnaka fî Ad-Dîni wal-Hayâh, de Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî, volume 1, pp. 125-127.



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!

_____________________________________



[1] Sourate 2, la Vache, Al-Baqarah, verset 183.

[2] Sourate 49, les Appartements, Al-Hujurât, verset 10.
 
Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
[color=CC6600] Ramadan Mobarakoun Karim !:) :rose:[/color]



~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

[color=CC6600]


&#1575;&#1604;&#1604;&#1607;&#1605; &#1604;&#1603; &#1575;&#1604;&#1581;&#1605;&#1583; &#1603;&#1605;&#1575; &#1610;&#1606;&#1576;&#1594;&#1610; &#1604;&#1580;&#1604;&#1575;&#1604; &#1608;&#1580;&#1607;&#1603; &#1608;&#1593;&#1592;&#1610;&#1605; &#1587;&#1604;&#1591;&#1575;&#1606;&#1603;
&#1583;&#1575;&#1574;&#1605;&#1575; &#1603;&#1606; &#1584;&#1575;&#1603;&#1585;&#1575; &#1604;&#1604;&#1607; &#1593;&#1586;&#1608;&#1580;&#1604;

&#1575;&#1604;&#1604;&#1607;&#1605; &#1589;&#1604;&#1610; &#1608;&#1587;&#1604;&#1605; &#1608; &#1576;&#1575;&#1585;&#1603; &#1593;&#1604;&#1609; &#1587;&#1610;&#1583;&#1606;&#1575; &#1605;&#1581;&#1605;&#1583;
[/color]

[color=333366]
Allahoma Laka Al 7Hamdo Kama Yanbaghi Li Jalal Wajhik Wa 3Adimi Soltanik !
Daîman Kon Dakira Allah 3aza Wa Jala

Allahoma Sali Wa Salim Wa Barik 3ala Saidna Mohammed :saws: [/color]

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7ahamto Allahi Wa Brakatoh !

yours Ibno_Khaldoun
 
[color=006600]Uptodate pour Ramadan !:)[/color]
__________________________________________________
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Caresses entre époux, pendant le jeûne
>>
traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Caresses entre époux, pendant le jeûne
,Caresses entre époux, pendant le jeûne

Question:
[color=666600]Pendant le Ramadan, mon épouse et moi nous caressions jusqu'à arriver à nous toucher nos sexes respectifs. Je ne savais alors pas que les caresses qui en arrivaient là imposaient de faire les ablutions majeures (ghusl). Néanmoins, ces caresses n'en ont pas été jusqu'à la pénétration. Quel est le jugement de cela ? [/color]

Réponse par Réponse de Sheikh Prof.Dr. Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Nul grief contre celui qui jeûne en ce qui concerne le baiser s'il n'a pas peur que cela stimule son désir et qu'il commette l'interdit (à savoir : avoir des relations sexuelles pendant le jeûne).

Aïchah, que Dieu l'agrée, a dit : " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, embrassait [ses épouses], cohabitait [avec elles] alors qu'il jeûnait, cependant qu'il était le plus apte parmi vous à contenir son désir. " c'est-à-dire son désir sexuel
(hadith consensuel).

Selon `Omar Ibn Abî Salamah, qui a demandé au Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Le jeûneur peut-il embrasser ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Demande cela à Umm Salamah ". Cette dernière l'informa que le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, faisait cela.

`Omar reprit : " Ô Messager de Dieu, Dieu t'a pardonné tes péchés, ce qui en fut et ce qui en sera. " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui répondit : " Je jure par Dieu que je suis, parmi vous, le plus pieux envers Dieu et celui qui Le craint le plus ". (rapporté par Muslim ; `Omar Ibn Abî Salamah est Al-Himyarî : il n'est pas le fils d'Umm Salamah, qui est l'épouse du Prophète :saws: ).

Selon `Omar [Ibn Al-Khattâb], que Dieu l'agrée : " Un jour, je me suis laissé aller, et j'ai embrassé [mon épouse] alors que je jeûnais. Je suis donc allé trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui disant : " J'ai commis aujourd'hui une grave erreur : j'ai embrassé alors que je jeûne ". Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, répondit : " Que penserais-tu si tu te rinces la bouche alors que tu jeûnes ? " Je dis : " Il n'y rien de grave à cela ". Il me répondit : " Ne serait-ce pas la même chose ? " " (rapporté par Abû Dâwûd)

Parmi nos prédécesseurs, certains ont autorisé le baiser pour le vieillard mais pas pour le jeûne homme, comme cela est rapporté par Ibn Mâjah, selon Ibn `Abbâs : les caresses sont permises pour le vieillard qui jeûne, mais déconseillées pour le jeune homme. Il semblerait que cette parole remonte au Prophète :saws:.

Mâlik, Ash-Shâfi`î et Al-Bayhaqî ont également rapporté cet avis avec des narrations authentiques, d'après `Atâ' Ibn Yasâr, selon qui `Ibn Abbas fut questionné au sujet du baiser du jeûneur. Ce dernier l'autorisa pour le vieillard mais le désapprouva pour le jeune homme. C'est aussi ce que rapporte Abû Dâwûd d'après Ibn `Abbâs (cité par An-Nawawî dans Al-Majmû`, 6/354).

D'après Abî Hurayrah, un homme questionna le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, au sujet des caresses pour le jeûneur. Le Prophète :saws: le lui autorisa. Un autre homme vint le trouver pour la même question, et il le lui interdit. Celui a qui il avait donné la permission était un vieillard, et celui à qui il l'interdit était un jeune homme (rapporté par Abû Dâwûd, avec une narration fiable, et qu'il n'affaiblit pas). Ibn `Amr Ibn Al-`Âs dit : " Nous étions avec le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lorsqu'arriva un jeune homme, demandant : " Ô Messager de Dieu, puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Non. " Puis vint un homme âgé, demandant : " Puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :Saws: répondit : " Oui. " " (rapporté par Ahmad Ibn Hanbal, avec une narration faible selon Ibn Luhay`ah ; cité également par An-Nawawî dans Al-Majmû` ; le Sheikh Shâkir a considéré ce hadith comme authentique dans son Takhrîj Al-Musnad, considérant fermement comme authentique la version d'Ibn Luhay`ah).

Al-Aswad dit : " J'ai demandé à Aïchah : " Le jeûneur peut-il sa livrer à des caresses ? ". Elle répondit : " Non." J'ai poursuivi : " Mais le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, ne caressait-il pas ? ". Elle répondit : " Il était plus apte que quiconque à maîtriser son désir " " (rapporté par Al-Bayhaqî avec une narration authentique (Al-Majmû`, 6/355).

Pour moi, c'est cela la condition à imposer aux caresses pour le jeûneur : qu'il maîtrise son désir, et qu'il puisse se contenir. Cela est aussi bien valable pour le jeune homme ; combien de vieillards ne sont pas capables de se contenir ?

En ce qui concerne les caresses qui imposent les ablutions majeures, qui rompent le jeûne, et qui imposent le rattrapage des jours manqués et une expiation, ce sont les caresses qui finissent par l'introduction du gland du pénis (ou même une partie de celui-ci) dans le vagin de la femme. Le Sheikh Sayid Sabiq dit également à ce propos :

"La rencontre des organes sexuels : c'est lorsque le gland disparaît dans le vagin, et ce, même s'il n'y a pas éjaculation, en raison de la Parole de Dieu le Très-Haut : " Et si vous êtes pollués ‹jounoub›, alors purifiez-vous (par un bain) " . Ash-Shafi`î a dit : " L'idiome des Arabes implique que la " janâbah " sert en réalité à désigner le rapport sexuel, même s'il ne conduit pas à l'orgasme ". Il dit également : " Ainsi, lorsqu'on dit qu'un tel ajnaba avec une telle, on entend qu'il a eu des rapports sexuels avec elles, même s'il n'a pas éjaculé. ASh-Shâfi`î dit encore : " Personne n'a contesté que la fornication, qui impose la flagellation, correspond au rapport sexuel, même s'il n'est pas accompagné d'éjaculation. " D'après le hadith rapporté par Abî Hurayrah, que Dieu l'agrée, le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : " S'il s'installe entre ses quatre extrémités, puis qu'il a un rapport sexuel avec elle, alors il doit faire ses ablutions majeures, qu'il ait éjaculé ou non " (rapporté par Ahmad et Muslim). D'après Sa`îd Ibn Al-Musayyab : " Abû Mûsâ Al-Ash`arî, que Dieu l'agrée, dit à Aïchah : " Je voudrais te poser une question mais j'ai honte. " Elle lui dit : " Questionne, n'aie pas honte. Tu sais, je suis ta Mère ". Il la questionna alors au sujet de l'homme qui a un rapport sexuel mais qui n'éjacule pas. Elle lui répondit que, d'après le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Si les parties sexuelles entrent en contact, alors les ablutions majeures deviennent nécessaires " " (rapporté par Ahmad et Mâlik, selon d'autres termes). La pénétration conditionne donc les ablutions majeures : de simples attouchements ne les imposent pas. Cela est valable aussi bien pour l'homme que pour la femme, et est approuvé consensuellement.

Ce qui rompt le jeûne et qui impose le rattrapage et l'expiation : le rapport sexuel uniquement, pour l'unanimité des savants.

Les deux Sheikhs (Al-Bukhârî et Muslim) ont rapporté d'après Abî Hurayrah : " Un homme vint trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, disant : " Je suis perdu, ô Messager de Dieu ". Le Prophète répondit : " Qu'est-ce qui t'as perdu ? " L'homme dit : " J'ai eu un rapport sexuel avec ma femme pendant le Ramadan ". Le Prophète lui dit : " As-tu les moyens d'affranchir un esclave ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: reprit : " As-tu la capacité de jeûner deux mois consécutifs ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: poursuivit : " As-tu les moyens de nourrir soixante pauvres ? ". L'homme dit : " Non. " puis il s'assit. Le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, apporta alors un panier de dattes et dit à l'homme : " Distribue ceci aux pauvres ". L'homme dit : " A des plus pauvres que nous ? Il n'y a aucune famille dans cette ville qui a besoin de ce panier de dattes plus que nous ! " Le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, rit alors jusqu'à ce que ses dents soient apparues, puis il dit : " Va, nourris-en ta famille. " (D'après la version d'Al-Bukhârî, on trouve " A des plus pauvres que moi ? ").


D'après la version d'Abî Dâwûd : " Il apporta un panier de dattes, d'une quantité équivalente à quinze sâ`". Et à ce propos, le Prophète a dit : " Mange-le avec ta famille, jeûne un jour et implore le pardon de Dieu. " (An-Nawawi dit : " La chaîne de narration de la version d'Abî Dâwûd est bonne. Mais cette chaîne comporte un narrateur dont il a considéré la narration comme faible. Néanmoins, Muslim a rapporté des hadiths d'après ce narrateur dans son Sahih et Abû Dâwûd n'a pas considéré leur version comme faible).


[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa trés interssante sous forum du question-résponse sur:
<<La prière des Tarâwîh et la femme ?
>>
traiter par Al 3alim (le grand Savant) Prof Dr.Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun

[/color]

__________________________________________________________________________________


La prière des Tarâwîh et la femme ?
,La prière des Tarâwîh et la femme ?


Question:
[color=666600]Chers savants, paix sur vous.
Est-il meilleur pour la femme, pendant le mois béni du Ramadan, d'accomplir la prière des Tarawîh à la maison ou à la mosquée ?
[/color]



Réponse de Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî
[color=333399]

Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. [/color]
[color=990066]

La prière de tarawîh, aussi bien pour la femme que pour l'homme, peut être accomplie à la maison, comme elle peut l'être dans une mosquée. Sauf que, la prière de la femme à la maison est, de façon générale, meilleure. Toutefois, si la femme, par sa présence dans la mosquée, profite d'un cours ou écoute une exhortation qui lui est utile dans sa religion, il est meilleur pour elle de prier à la mosquée. En effet, la recherche du savoir et la compréhension de la religion est une obligation pour elle.

La vérité est que je constate que les femmes, de nos jours, sont privées des enseignements religieux utiles visant à la guider, ainsi que des cours qui lui permettent d'approfondir sa compréhension de la religion et l'informent des Droits de Son Seigneur, du devoir de Lui obéir, de l'adorer et d'observer la rectitude sur Sa Voie, de même qu'ils lui font connaître les droits de son mari et de ses enfants. Ni le mari ne lui apprend cela, ni elle-même recherche ces cours religieux.

Lorsque Ramadan arrive, et qu'il lui est possible de profiter des cours et des exhortations qui y sont donnés, il est meilleur pour elle d'aller à la mosquée. Sinon, elle peut prier chez elle. Si, en tout cas, elle désire prier à la mosquée, son mari n'a pas à l'empêcher - car le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : "N'empêchez pas les servantes de Dieu d'aller aux mosquées" (rapporté par Muslim) - et ce, à condition que la femme observe l'éthique islamique dans ses habits et sa façon de marcher, qu'elle n'exhibe pas sa parure, qu'elle ne se balade pas en s'y rendant comme si elle exposait son corps… cela n'est pas permis. Que son départ pour la mosquée soit sincère pour Dieu - ni pour le spectacle ni pour s'en vanter. C'est à cela que la femme musulmane doit accorder beaucoup d'importance.

[/color]





&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!

_____________________________________




 
Assalamo Aleikoum Wa Ra7hmato Allahi Wa Brakatoh chere soeur syrine :)

Syrine a écrit :
Merci pour tous ces rappels et ces explications! :rose: :rose:
Braka Allaho fik et Al 3afw chere soeurs :-9 :rose:

c´est chaque fois Incha Allah avec un grand plaisir renouveler :) :rose: !
Que la guidance de Dieu te soit accordée!
Aaaaaaaaaaaaamiiiiiiine!

toi aussi chere soeur syrine et Incha Allah tout les Musulmans du monde entier .....

Aaaaaaaaaaaaamiiiiiiine!

Braka Allaho fik pour ces mots qui entre direct au coeur :)


Wa Salam Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::..
 

Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh !
[color=CC6600] Ramadan Mobarakoun Karim !:) :rose:[/color]

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

[color=CC6600]


&#1575;&#1604;&#1604;&#1607;&#1605; &#1604;&#1603; &#1575;&#1604;&#1581;&#1605;&#1583; &#1603;&#1605;&#1575; &#1610;&#1606;&#1576;&#1594;&#1610; &#1604;&#1580;&#1604;&#1575;&#1604; &#1608;&#1580;&#1607;&#1603; &#1608;&#1593;&#1592;&#1610;&#1605; &#1587;&#1604;&#1591;&#1575;&#1606;&#1603;
&#1583;&#1575;&#1574;&#1605;&#1575; &#1603;&#1606; &#1584;&#1575;&#1603;&#1585;&#1575; &#1604;&#1604;&#1607; &#1593;&#1586;&#1608;&#1580;&#1604;

&#1575;&#1604;&#1604;&#1607;&#1605; &#1589;&#1604;&#1610; &#1608;&#1587;&#1604;&#1605; &#1608; &#1576;&#1575;&#1585;&#1603; &#1593;&#1604;&#1609; &#1587;&#1610;&#1583;&#1606;&#1575; &#1605;&#1581;&#1605;&#1583;
[/color]

[color=333366]
Allahoma Laka Al 7Hamdo Kama Yanbaghi Li Jalal Wajhik Wa 3Adimi Soltanik !
Daîman Kon Dakira Allah 3aza Wa Jala

Allahoma Sali Wa Salim Wa Barik 3ala Saidna Mohammed :saws: [/color]

~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7ahamto Allahi Wa Brakatoh !

yours Ibno_Khaldoun
 
[color=000099]Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Le jeûne et la maladie
>>
traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Le jeûne et la maladie,Le jeûne et la maladie

Question:
[color=666600]Quelles sont les directives relatives au malade qui ne jeûne pas pendant le mois de Ramadân ? [/color]

Réponse par Réponse de Sheikh Prof.Dr. Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Les savants sont unanimes sur le fait qu'un malade n'est pas tenu de jeûner, puisqu'Allâh - Exalté soit-Il - a dit :

"Celui qui est malade ou qui voyage jeûnera ensuite un nombre de jours équivalent. Dieu veut la facilité pour vous, Il ne veut pas, pour vous, la contrainte."
(sourate 2, la Vache, Al-Baqarah, verset 185)

Ainsi, en nous basant sur le Noble Coran et sur l'avis unanime des savants musulmans, un malade a le droit de ne pas jeûner pendant le mois de Ramadân.

La question qui se pose est : quel type de maladie permet à un musulman de s'abstenir du jeûne ?

Toute maladie que le jeûne peut aggraver ou en retarder la guérison permet au musulman de rompre son jeûne. De la même façon, lorsque le jeûne provoque chez le malade une importante douleur qui l'empêche d'accomplir son travail et de gagner sa vie, il a le droit de ne pas jeûner.

On a interrogé l'Imâm Ahmad : « Quand un malade est-il autorisé à ne pas jeûner ? - Il répondit : Lorsqu'il n'est pas capable de jeûner. - Puis on lui demanda encore : Un homme qui est affligé par la fièvre est-il dans l'incapacité de jeûner ? - Il dit : Quelle maladie peut être plus grave que la fièvre ? »

Il y a toutes sortes de maladies. Certaines, telles un mal de dent, un doigt blessé, un petit abcès et autres, ne sont pas aggravées par le jeûne. Le jeûne peut guérir un certain nombre de maladies telles que les troubles digestifs (indigestion, diarrhée etc.) Ces maladies ne permettent pas au musulman de s'abstenir du jeûne puisque dans de telles situations il est dans l'intérêt du patient de jeûner. Un musulman est autorisé à s'abstenir du jeûne lorsque qu'il craint que ce dernier lui soit nuisible. Si une personne en bonne santé craint de tomber malade à cause du jeûne, il lui est permis de s'en abstenir.

Ceci peut être évalué de deux façons :

1- en se basant sur l'expérience personnelle ou

2-d'après les conseils d'un médecin musulman de confiance dont les connaissances et l'honnêteté sont reconnues.

Ainsi, si un médecin musulman de confiance indique au musulman que le jeûne peut lui être nuisible, ce dernier est autorisé à ne pas jeûner. D'autre part, si un musulman a l'autorisation de ne pas jeûner mais qu'il insiste pour le faire, il commet un acte blâmable puisqu'il se nuit à lui-même et refuse d'accepter la dispense [1] accordée par Allâh Même si le musulman jeûne et observe les règles du jeûne, il aura commis un acte illicite si jamais il se faisait du tort.

Allâh - Exalté soit-Il - a dit : « Ne vous tuez pas. Dieu est miséricordieux envers vous. » (sourate 4, Les Femmes, An-Nisâ', verset 29)

Une personne malade peut-elle faire une aumône en échange des jours de jeûne qu'elle a manqués du fait de sa maladie ?

Une maladie est de deux sortes :

- Une maladie temporaire, dont le patient espère guérir. Dans ce cas, le musulman n'a pas à verser d'aumône ou de rachat mais il doit rattraper les jours de jeûne qu'il a manqués. A ce sujet, Allâh - Exalté soit-Il - a dit :
« qu'il jeûne un nombre de jours équivalent »

Ainsi, s'il est dans l'incapacité de jeûner pendant un mois, il devra jeûner un mois ultérieurement. S'il est dans l'incapacité de jeûner pendant un certain nombre de jours, il devra rattraper le nombre exact de jours ratés, une fois qu'Allâh lui aura rendu la santé.

- Une maladie chronique dont on ne guérit pas. Ce type de maladie peut être déterminé à partir de l'expérience personnelle ou de l'avis d'un médecin. La législation islamique concernant les personnes âgées s'applique également aux personnes atteintes de maladies chroniques. Dans ce cas, le musulman doit payer un rachat qui consiste à nourrir un pauvre pour chaque jour manqué. Selon certains savants, tels Abû Hanîfah, il peut payer l'équivalent d'un repas pour un pauvre, un faible ou un nécessiteux.

En ce qui concerne la femme enceinte ou qui allaite son enfant, si elle craint que le jeûne lui nuise, la majorité des savants sont d'avis qu'elle peut ne pas jeûner, à condition qu'elle rattrape les jours de jeûne manqués. Elle se trouve alors dans une situation similaire à celle d'une personne malade.

Même si les savants sont unanimes sur le fait qu'une femme enceinte ou allaitant son enfant et qui appréhende que le jeûne ne nuise à son embryon ou au nouveau-né soit autorisée à ne pas jeûner, ils ont divergé concernant le fait qu'elle doive rattraper plus tard les jours manqués ou bien nourrir un pauvre pour chaque jour manqué ou encore les deux. Ibn `Umar et Ibn `Abb&#257;s affirment qu'elle doit nourrir un pauvre pour chaque jour manqué. La majorité des savants avancent qu'elle doit rattraper les jours manqués et d'autres maintiennent qu'elle doit faire les deux. Il me semble que le fait de nourrir un pauvre soit suffisant pour une femme qui est enceinte ou qui allaite constamment de sorte qu'elle n'a pas eu l'opportunité de rattraper ses jours. Ceci peut concerner une femme qui est enceinte unne année, puis allaite son enfant l'année suivante, puis est de nouveau enceinte l'année d'après etc. Elle est donc dans l'incapacité de rattraper les jours où elle s'est abstenue de jeûner. S'il lui est demandé de rattraper tous ces jours, il lui faudra jeûner sans cesse durant plusieurs années, chose qui est difficile et Allah ne demande pas à Ses Serviteurs de souffrir de la privation.
[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
[1] En arabe, on dit : rukhsah.
 
[color=000099]Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet trés imporatant qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les enfants :
<<Puis-je empêcher mon fils de dix ans de jeûner ?
>>
traiter par l´un Alim Par Sheikh `Atiyyah Saqr-!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Puis-je empêcher mon fils de dix ans de jeûner ?


Question:

[color=666600]J'ai un enfant âgé de dix ans. Sa santé est fragile mais il veut absolument jeûner. Craignant pour sa santé, j'essaye de l'en empêcher. Est-ce que cela constitue un péché de ma part ? [/color]

Réponse de Sheikh `Atiyyah Saqr:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Le jeûne, comme toutes les obligations religieuses, n'est dû qu'à partir de la puberté et ce, en vertu du hadîth : "Le calame est levé pour trois catégories de gens : l'enfant jusqu'à la puberté, le dormeur jusqu'à ce qu'il se réveille et le fou jusqu'à ce qu'il retrouve ses esprits."
(Hadîth rapporté par Ahmad, Abû Dâwûd et Al-Hâkim, ce dernier le déclarant authentique)

Cependant, certains juristes requièrent que l'enfant jeûne à partir de dix ans et ce, en vertu du hadith : "Si l'enfant a la capacité de jeûner trois jours consécutifs, alors il doit jeûner le mois de Ramadân." (Hadîth rapporté par Ibn Jurayj) [1] Ils soutiennent également cette opinion par analogie avec la prière vis-à-vis de laquelle le Prophète :saws:- paix et bénédictions sur lui - a ordonné que l'enfant soit corrigé s'il ne s'en acquitte pas à l'âge de dix ans.

Mais la première opinion est la plus juste, à savoir l'obligation du jeûne à partir de la puberté.

Il y a également unanimité sur le fait que les enfants de moins de dix ans n'ont aucune obligation en termes de prière, de jeûne et autre, exception faite de la zakâh comme nous l'expliciterons, bien qu'il soit souhaitable de les entraîner à accomplir les oeuvres cultuelles. Le Prophète :saws: - paix et bénédictions sur lui - nous a ordonné, en effet, d'enjoindre la prière à nos enfants dès l'âge de sept ans conformément au récit rapporté par Abû Dâwûd avec une bonne (hasan) chaîne de garants.

Ainsi les Compagnons entraînaient-ils leurs enfants à jeûner. Al-Bukhârî [2] et Muslim rapportent selon Ar-Rubayyi` Bint Mu`awwidh Ibn `Afrâ' que lorsqu'ils effectuaient le jeûne de `Âshûrâ', ils faisaient jeûner leurs jeunes enfants et les conduisaient à la mosquée emmenant avec eux un jouet en laine. Lorsque les enfants pleuraient de faim, ils leur donnaient les jouets pour les faire patienter jusqu'à l'heure de la rupture du jeûne.

Tout ce qui précède concerne les enfants qui ont la capacité de jeûner. Mais si l'enfant est malade ou que sa santé fragile peut être aggravée par le jeûne, alors les parents ne doivent pas leur ordonner de jeûner. Cependant, ils ne doivent pas non plus le leur interdire. Ils devraient les laisser essayer et, s'ils en ont la capacité, ils continueront à jeûner et sinon, ils choisiront d'eux-mêmes de ne pas le faire.

Les parents devraient louer chez leurs enfants la volonté de jeûner et leur expliquer de manière pédagogique la sagesse de la prescription du jeûne. Ainsi leur choix de poursuivre cette expérience ou de l'interrompre se fera-t-il par conviction, et ceci procède d'une bonne pédagogie.

[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
[1] Al-Mughnî d'Ibn Qudâmah, volume 3, p. 16.

[2] Cf. la référence de ce hadîth dans Sahîh Al-Bukhârî. NdT.
 

[color=000099]Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet trés important qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pendant Al Woddoâ :
<<Le rinçage de la bouche et le lavage du nez ?
>>
traiter par l´un Alim Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Le rinçage de la bouche et le lavage du nez ?


Question:

[color=666600]Des gens affirment que le rinçage de la bouche (madmadah) et le lavage du nez (istinshâq) pendant les ablutions peut compromettre la validité du jeûne. Dans quelle mesure cette opinion est-elle correcte ? [/color]

Réponse de Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

La madmadah et l'istinshâq dans les ablutions sont considérées : soit comme des sunnah [*] selon l'école juridique des trois Imâms Abû Hanîfah, Mâlik et Ash-Shâfi`î, soit comme deux actes obligatoires selon l'école de l'Imâm Ahmad qui les a considérés comme une partie du lavage du visage qui est prescrit. Et qu'ils soient des sunnah ou des actes obligatoires, il convient de ne pas les délaisser dans les ablutions, que ce soit pendant le jeûne ou pas.

Tout ce que le musulman doit observer pendant le Ramadan, c'est de ne pas les faire pleinement- ou avec exagération- comme il le ferait lorsqu'il ne jeûne pas. Il a été rapporté dans un hadîth : "Si tu fais l'istinshâq fais-le pleinement, à moins que tu sois en état de jeûne" (rapporté par Ash-Shâfi`î, Ahmad, les quatre, et Al-Bayhaqî). Si le jeûneur fait la madmadah et l' istinshâq et que l'eau atteint sa gorge, sans le faire exprès et sans excès, son jeûne est valide ; de même que si la poussière du chemin, ou le tamisage de la farine, ou qu'une mouche, atteignent sa gorge : tout cela fait partie de l'erreur pardonnée à cette communauté - bien que des Imâms aient eu d'autres opinions sur cela. Aussi, le rinçage de la bouche hors des ablutions n'a pas d'impact sur la validité du jeûne, tant que l'eau n'atteint pas l'estomac.
[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________

Note :

[*] : La sunnah dans son acception de la jurisprudence islamique désigne un élément qu'il est meilleur de faire, mais qui n'est pas une condition requise (fard) pour la validité de l'acte. Par contre, la Sunnah dans son sens large, désigne l'ensemble des actes, des paroles et des approbations du Messager :saws: et constitue la deuxième source infaillible, inséparable du Coran.
 
[color=000099]Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet trés trés important qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan et aprés et avant le Ramadan comme une autre alternative islamique possible en outres pour rendre d une autre facon les jours non-jeûner :
<<L'expiation du serment et la façon correcte de nourrir les indigents>>
traiter par l´un Alim Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


L'expiation du serment et la façon correcte de nourrir les indigents


Question:

[color=666600]Je dois expier un serment. Il faut par conséquent que je nourrisse dix pauvres. Mais comment dois-je procéder ? Dois-je les nourrir une journée entière ou seulement pour un seul repas ? M'est-il permis de verser mon expiation à plus (ou à moins) de dix pauvres ? [/color]

Réponse de Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Louanges à Dieu et paix et bénédiction sur le Messager de Dieu.

Ce qui est requis au niveau de l'expiation du serment, et ce conformément au noble verset [1], c'est de nourrir dix pauvres. Ce service peut être accompli de trois manières différentes :


1-L'intéressé nourrit les pauvres de manière effective, à raison de deux repas rassasiants et complets, de ce dont il nourrit habituellement sa famille. Par exemple, il peut les nourrir de riz et de viande à midi, puis de riz seulement le soir. Certains savants sont néanmoins d'avis qu'un seul repas suffit. Mais la première opinion, stipulant le nombre de deux repas, est préférable.


2-L'intéressé donne à chacun des dix indigents une demi-mesure de froment, de dattes, ou autres. Cet avis est celui de certains Compagnons et Successeurs, mentionnés par Ibn Kathîr dans son Tafsîr. Abû Hanîfah pense quant à lui que du froment, une demi-mesure doit en être donnée, mais qu'une mesure complète doit être donnée s'il s'agit d'un autre produit alimentaire, à l'instar de l'aumône de rupture du jeûne (zakât al-fitr).

2-D'après Ibn `Abbâs, chaque pauvre doit recevoir une mesure de froment et les ingrédients alimentaires qui vont avec. Cet avis est également celui d'un certain nombre de Compagnons et de Successeurs.

Ash-Shâfi`î énonce quant à lui que l'expiation du serment est une mesure de froment par pauvre, à l'exclusion des ingrédients qui vont avec. Ahmad parle d'une mesure s'il s'agit de froment et de deux mesures, s'il s'agit d'un autre aliment.


3-L'intéressé donne la valeur monétaire de la nourriture aux pauvres. Cette option est permise
par Abû Hanîfah et ses disciples.



Chacun a donc le choix entre ces trois possibilités : qu'il réalise celle qui l'accomode le plus.

Si nous devons apporter une préférence à l'une de ces trois possibilités, nous pencherons pour la première, celle où les indigents sont directement nourris. Car c'est cette option qui est la plus proche de la lettre du Noble Coran :

« nourrir dix indigents, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles »
(sourate 5, la Table servie, Al-Mâ'idah, verset 89).

Il est par ailleurs nécessaire de s'en tenir au nombre de pauvres mentionné par le Coran, c'est-à-dire dix. Il ne conviendrait pas de donner la nourriture ou la valeur monétaire de la nourriture de dix personnes, à un seul indigent car cela s'oppose à la lettre du texte coranique. Les Hanafites ont cependant autorisé cette possibilité. Je pense - mais Dieu demeure le plus Savant - qu'il y a une sagesse derrière le nombre important d'indigents que le Législateur nous a demandé de nourrir à l'occasion des expiations de péchés. Ainsi, certaines expiations requièrent de nourrir soixante pauvres ! Par conséquent, donner la nourriture prescrite à un seul de ces dix ou de ces soixante pauvres ne réalise pas cette sagesse. Si dans le lieu où l'on vit, il y a moins de dix pauvres, alors il est possible de leur donner la nourriture destinée à dix personnes. Car il s'agit là de répondre à une nécessité et de lever le désarroi susceptible d'être éprouvé.

Et Dieu est le plus Savant.
[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________

Note :

[1] Sourate 5 intitulée la Table servie, Al-Mâ'idah, verset 89 :

« Dieu ne vous tient pas rigueur pas pour la frivolité dans vos serments, mais Il vous tient rigueur pour les serments que vous avez l'intention d'exécuter. L'expiation en sera de nourrir dix indigents, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. Quiconque n'en trouve pas les moyens devra jeûner trois jours. Voilà l'expiation pour vos serments, lorsque vous aurez juré. Et tenez vos serments. Ainsi Dieu vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants ! »
 
[color=006600]Uptodate pour Isham59!:)[/color]
__________________________________________________
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Caresses entre époux, pendant le jeûne
>>
traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Caresses entre époux, pendant le jeûne
,Caresses entre époux, pendant le jeûne

Question:
[color=666600]Pendant le Ramadan, mon épouse et moi nous caressions jusqu'à arriver à nous toucher nos sexes respectifs. Je ne savais alors pas que les caresses qui en arrivaient là imposaient de faire les ablutions majeures (ghusl). Néanmoins, ces caresses n'en ont pas été jusqu'à la pénétration. Quel est le jugement de cela ? [/color]

Réponse par Réponse de Sheikh Prof.Dr. Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Nul grief contre celui qui jeûne en ce qui concerne le baiser s'il n'a pas peur que cela stimule son désir et qu'il commette l'interdit (à savoir : avoir des relations sexuelles pendant le jeûne).

Aïchah, que Dieu l'agrée, a dit : " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, embrassait [ses épouses], cohabitait [avec elles] alors qu'il jeûnait, cependant qu'il était le plus apte parmi vous à contenir son désir. " c'est-à-dire son désir sexuel
(hadith consensuel).

Selon `Omar Ibn Abî Salamah, qui a demandé au Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Le jeûneur peut-il embrasser ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Demande cela à Umm Salamah ". Cette dernière l'informa que le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, faisait cela.

`Omar reprit : " Ô Messager de Dieu, Dieu t'a pardonné tes péchés, ce qui en fut et ce qui en sera. " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui répondit : " Je jure par Dieu que je suis, parmi vous, le plus pieux envers Dieu et celui qui Le craint le plus ". (rapporté par Muslim ; `Omar Ibn Abî Salamah est Al-Himyarî : il n'est pas le fils d'Umm Salamah, qui est l'épouse du Prophète :saws: ).

Selon `Omar [Ibn Al-Khattâb], que Dieu l'agrée : " Un jour, je me suis laissé aller, et j'ai embrassé [mon épouse] alors que je jeûnais. Je suis donc allé trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui disant : " J'ai commis aujourd'hui une grave erreur : j'ai embrassé alors que je jeûne ". Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, répondit : " Que penserais-tu si tu te rinces la bouche alors que tu jeûnes ? " Je dis : " Il n'y rien de grave à cela ". Il me répondit : " Ne serait-ce pas la même chose ? " " (rapporté par Abû Dâwûd)

Parmi nos prédécesseurs, certains ont autorisé le baiser pour le vieillard mais pas pour le jeûne homme, comme cela est rapporté par Ibn Mâjah, selon Ibn `Abbâs : les caresses sont permises pour le vieillard qui jeûne, mais déconseillées pour le jeune homme. Il semblerait que cette parole remonte au Prophète :saws:.

Mâlik, Ash-Shâfi`î et Al-Bayhaqî ont également rapporté cet avis avec des narrations authentiques, d'après `Atâ' Ibn Yasâr, selon qui `Ibn Abbas fut questionné au sujet du baiser du jeûneur. Ce dernier l'autorisa pour le vieillard mais le désapprouva pour le jeune homme. C'est aussi ce que rapporte Abû Dâwûd d'après Ibn `Abbâs (cité par An-Nawawî dans Al-Majmû`, 6/354).

D'après Abî Hurayrah, un homme questionna le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, au sujet des caresses pour le jeûneur. Le Prophète :saws: le lui autorisa. Un autre homme vint le trouver pour la même question, et il le lui interdit. Celui a qui il avait donné la permission était un vieillard, et celui à qui il l'interdit était un jeune homme (rapporté par Abû Dâwûd, avec une narration fiable, et qu'il n'affaiblit pas). Ibn `Amr Ibn Al-`Âs dit : " Nous étions avec le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lorsqu'arriva un jeune homme, demandant : " Ô Messager de Dieu, puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Non. " Puis vint un homme âgé, demandant : " Puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :Saws: répondit : " Oui. " " (rapporté par Ahmad Ibn Hanbal, avec une narration faible selon Ibn Luhay`ah ; cité également par An-Nawawî dans Al-Majmû` ; le Sheikh Shâkir a considéré ce hadith comme authentique dans son Takhrîj Al-Musnad, considérant fermement comme authentique la version d'Ibn Luhay`ah).

Al-Aswad dit : " J'ai demandé à Aïchah : " Le jeûneur peut-il sa livrer à des caresses ? ". Elle répondit : " Non." J'ai poursuivi : " Mais le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, ne caressait-il pas ? ". Elle répondit : " Il était plus apte que quiconque à maîtriser son désir " " (rapporté par Al-Bayhaqî avec une narration authentique (Al-Majmû`, 6/355).

Pour moi, c'est cela la condition à imposer aux caresses pour le jeûneur : qu'il maîtrise son désir, et qu'il puisse se contenir. Cela est aussi bien valable pour le jeune homme ; combien de vieillards ne sont pas capables de se contenir ?

En ce qui concerne les caresses qui imposent les ablutions majeures, qui rompent le jeûne, et qui imposent le rattrapage des jours manqués et une expiation, ce sont les caresses qui finissent par l'introduction du gland du pénis (ou même une partie de celui-ci) dans le vagin de la femme. Le Sheikh Sayid Sabiq dit également à ce propos :

"La rencontre des organes sexuels : c'est lorsque le gland disparaît dans le vagin, et ce, même s'il n'y a pas éjaculation, en raison de la Parole de Dieu le Très-Haut : " Et si vous êtes pollués ‹jounoub›, alors purifiez-vous (par un bain) " . Ash-Shafi`î a dit : " L'idiome des Arabes implique que la " janâbah " sert en réalité à désigner le rapport sexuel, même s'il ne conduit pas à l'orgasme ". Il dit également : " Ainsi, lorsqu'on dit qu'un tel ajnaba avec une telle, on entend qu'il a eu des rapports sexuels avec elles, même s'il n'a pas éjaculé. ASh-Shâfi`î dit encore : " Personne n'a contesté que la fornication, qui impose la flagellation, correspond au rapport sexuel, même s'il n'est pas accompagné d'éjaculation. " D'après le hadith rapporté par Abî Hurayrah, que Dieu l'agrée, le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : " S'il s'installe entre ses quatre extrémités, puis qu'il a un rapport sexuel avec elle, alors il doit faire ses ablutions majeures, qu'il ait éjaculé ou non " (rapporté par Ahmad et Muslim). D'après Sa`îd Ibn Al-Musayyab : " Abû Mûsâ Al-Ash`arî, que Dieu l'agrée, dit à Aïchah : " Je voudrais te poser une question mais j'ai honte. " Elle lui dit : " Questionne, n'aie pas honte. Tu sais, je suis ta Mère ". Il la questionna alors au sujet de l'homme qui a un rapport sexuel mais qui n'éjacule pas. Elle lui répondit que, d'après le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Si les parties sexuelles entrent en contact, alors les ablutions majeures deviennent nécessaires " " (rapporté par Ahmad et Mâlik, selon d'autres termes). La pénétration conditionne donc les ablutions majeures : de simples attouchements ne les imposent pas. Cela est valable aussi bien pour l'homme que pour la femme, et est approuvé consensuellement.

Ce qui rompt le jeûne et qui impose le rattrapage et l'expiation : le rapport sexuel uniquement, pour l'unanimité des savants.

Les deux Sheikhs (Al-Bukhârî et Muslim) ont rapporté d'après Abî Hurayrah : " Un homme vint trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, disant : " Je suis perdu, ô Messager de Dieu ". Le Prophète répondit : " Qu'est-ce qui t'as perdu ? " L'homme dit : " J'ai eu un rapport sexuel avec ma femme pendant le Ramadan ". Le Prophète lui dit : " As-tu les moyens d'affranchir un esclave ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: reprit : " As-tu la capacité de jeûner deux mois consécutifs ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: poursuivit : " As-tu les moyens de nourrir soixante pauvres ? ". L'homme dit : " Non. " puis il s'assit. Le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, apporta alors un panier de dattes et dit à l'homme : " Distribue ceci aux pauvres ". L'homme dit : " A des plus pauvres que nous ? Il n'y a aucune famille dans cette ville qui a besoin de ce panier de dattes plus que nous ! " Le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, rit alors jusqu'à ce que ses dents soient apparues, puis il dit : " Va, nourris-en ta famille. " (D'après la version d'Al-Bukhârî, on trouve " A des plus pauvres que moi ? ").


D'après la version d'Abî Dâwûd : " Il apporta un panier de dattes, d'une quantité équivalente à quinze sâ`". Et à ce propos, le Prophète a dit : " Mange-le avec ta famille, jeûne un jour et implore le pardon de Dieu. " (An-Nawawi dit : " La chaîne de narration de la version d'Abî Dâwûd est bonne. Mais cette chaîne comporte un narrateur dont il a considéré la narration comme faible. Néanmoins, Muslim a rapporté des hadiths d'après ce narrateur dans son Sahih et Abû Dâwûd n'a pas considéré leur version comme faible).


[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
[color=006600]Uptodate pour Isham59!:)[/color]
__________________________________________________
[color=000099]

Asslamoa Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh wa Sab7 Al khir 3likoum :) !


voici une Fatwa sous forum du question-résponse sur un sujet qui souvent toujour actuelle dans le Ramadan surtous pour les Muslmans qui sont mariée :
<<Caresses entre époux, pendant le jeûne
>>
traiter par l´un des grand d3ya et 3olama est égyptiene Par Sheikh Prof.Dr.Yûsuf Al-Qaradâwî!

Wa Allaho A3lam !

je vous souhaite une trés bon lecteur Incha Allah !:)
Wa 3awachrok Mobraka Incha Allah !
...à suivre Incha Allah :-D!

Wa Salamo Aleikoum Wa Ra7hamato Allahi Wa Brakatoh
yours Ibno_Khaldoun
..:: :saws: ::...
[/color]

__________________________________________________________________________________


Caresses entre époux, pendant le jeûne
,Caresses entre époux, pendant le jeûne

Question:
[color=666600]Pendant le Ramadan, mon épouse et moi nous caressions jusqu'à arriver à nous toucher nos sexes respectifs. Je ne savais alors pas que les caresses qui en arrivaient là imposaient de faire les ablutions majeures (ghusl). Néanmoins, ces caresses n'en ont pas été jusqu'à la pénétration. Quel est le jugement de cela ? [/color]

Réponse par Réponse de Sheikh Prof.Dr. Yûsuf Al-Qaradâwî:
[color=993300]
Au Nom de Dieu, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.

Nul grief contre celui qui jeûne en ce qui concerne le baiser s'il n'a pas peur que cela stimule son désir et qu'il commette l'interdit (à savoir : avoir des relations sexuelles pendant le jeûne).

Aïchah, que Dieu l'agrée, a dit : " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, embrassait [ses épouses], cohabitait [avec elles] alors qu'il jeûnait, cependant qu'il était le plus apte parmi vous à contenir son désir. " c'est-à-dire son désir sexuel
(hadith consensuel).

Selon `Omar Ibn Abî Salamah, qui a demandé au Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Le jeûneur peut-il embrasser ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Demande cela à Umm Salamah ". Cette dernière l'informa que le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, faisait cela.

`Omar reprit : " Ô Messager de Dieu, Dieu t'a pardonné tes péchés, ce qui en fut et ce qui en sera. " Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui répondit : " Je jure par Dieu que je suis, parmi vous, le plus pieux envers Dieu et celui qui Le craint le plus ". (rapporté par Muslim ; `Omar Ibn Abî Salamah est Al-Himyarî : il n'est pas le fils d'Umm Salamah, qui est l'épouse du Prophète :saws: ).

Selon `Omar [Ibn Al-Khattâb], que Dieu l'agrée : " Un jour, je me suis laissé aller, et j'ai embrassé [mon épouse] alors que je jeûnais. Je suis donc allé trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui disant : " J'ai commis aujourd'hui une grave erreur : j'ai embrassé alors que je jeûne ". Le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, répondit : " Que penserais-tu si tu te rinces la bouche alors que tu jeûnes ? " Je dis : " Il n'y rien de grave à cela ". Il me répondit : " Ne serait-ce pas la même chose ? " " (rapporté par Abû Dâwûd)

Parmi nos prédécesseurs, certains ont autorisé le baiser pour le vieillard mais pas pour le jeûne homme, comme cela est rapporté par Ibn Mâjah, selon Ibn `Abbâs : les caresses sont permises pour le vieillard qui jeûne, mais déconseillées pour le jeune homme. Il semblerait que cette parole remonte au Prophète :saws:.

Mâlik, Ash-Shâfi`î et Al-Bayhaqî ont également rapporté cet avis avec des narrations authentiques, d'après `Atâ' Ibn Yasâr, selon qui `Ibn Abbas fut questionné au sujet du baiser du jeûneur. Ce dernier l'autorisa pour le vieillard mais le désapprouva pour le jeune homme. C'est aussi ce que rapporte Abû Dâwûd d'après Ibn `Abbâs (cité par An-Nawawî dans Al-Majmû`, 6/354).

D'après Abî Hurayrah, un homme questionna le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, au sujet des caresses pour le jeûneur. Le Prophète :saws: le lui autorisa. Un autre homme vint le trouver pour la même question, et il le lui interdit. Celui a qui il avait donné la permission était un vieillard, et celui à qui il l'interdit était un jeune homme (rapporté par Abû Dâwûd, avec une narration fiable, et qu'il n'affaiblit pas). Ibn `Amr Ibn Al-`Âs dit : " Nous étions avec le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lorsqu'arriva un jeune homme, demandant : " Ô Messager de Dieu, puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :saws: répondit : " Non. " Puis vint un homme âgé, demandant : " Puis-je embrasser lorsque je jeûne ? ". Le Prophète :Saws: répondit : " Oui. " " (rapporté par Ahmad Ibn Hanbal, avec une narration faible selon Ibn Luhay`ah ; cité également par An-Nawawî dans Al-Majmû` ; le Sheikh Shâkir a considéré ce hadith comme authentique dans son Takhrîj Al-Musnad, considérant fermement comme authentique la version d'Ibn Luhay`ah).

Al-Aswad dit : " J'ai demandé à Aïchah : " Le jeûneur peut-il sa livrer à des caresses ? ". Elle répondit : " Non." J'ai poursuivi : " Mais le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, ne caressait-il pas ? ". Elle répondit : " Il était plus apte que quiconque à maîtriser son désir " " (rapporté par Al-Bayhaqî avec une narration authentique (Al-Majmû`, 6/355).

Pour moi, c'est cela la condition à imposer aux caresses pour le jeûneur : qu'il maîtrise son désir, et qu'il puisse se contenir. Cela est aussi bien valable pour le jeune homme ; combien de vieillards ne sont pas capables de se contenir ?

En ce qui concerne les caresses qui imposent les ablutions majeures, qui rompent le jeûne, et qui imposent le rattrapage des jours manqués et une expiation, ce sont les caresses qui finissent par l'introduction du gland du pénis (ou même une partie de celui-ci) dans le vagin de la femme. Le Sheikh Sayid Sabiq dit également à ce propos :

"La rencontre des organes sexuels : c'est lorsque le gland disparaît dans le vagin, et ce, même s'il n'y a pas éjaculation, en raison de la Parole de Dieu le Très-Haut : " Et si vous êtes pollués ‹jounoub›, alors purifiez-vous (par un bain) " . Ash-Shafi`î a dit : " L'idiome des Arabes implique que la " janâbah " sert en réalité à désigner le rapport sexuel, même s'il ne conduit pas à l'orgasme ". Il dit également : " Ainsi, lorsqu'on dit qu'un tel ajnaba avec une telle, on entend qu'il a eu des rapports sexuels avec elles, même s'il n'a pas éjaculé. ASh-Shâfi`î dit encore : " Personne n'a contesté que la fornication, qui impose la flagellation, correspond au rapport sexuel, même s'il n'est pas accompagné d'éjaculation. " D'après le hadith rapporté par Abî Hurayrah, que Dieu l'agrée, le Messager de Dieu :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : " S'il s'installe entre ses quatre extrémités, puis qu'il a un rapport sexuel avec elle, alors il doit faire ses ablutions majeures, qu'il ait éjaculé ou non " (rapporté par Ahmad et Muslim). D'après Sa`îd Ibn Al-Musayyab : " Abû Mûsâ Al-Ash`arî, que Dieu l'agrée, dit à Aïchah : " Je voudrais te poser une question mais j'ai honte. " Elle lui dit : " Questionne, n'aie pas honte. Tu sais, je suis ta Mère ". Il la questionna alors au sujet de l'homme qui a un rapport sexuel mais qui n'éjacule pas. Elle lui répondit que, d'après le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui : " Si les parties sexuelles entrent en contact, alors les ablutions majeures deviennent nécessaires " " (rapporté par Ahmad et Mâlik, selon d'autres termes). La pénétration conditionne donc les ablutions majeures : de simples attouchements ne les imposent pas. Cela est valable aussi bien pour l'homme que pour la femme, et est approuvé consensuellement.

Ce qui rompt le jeûne et qui impose le rattrapage et l'expiation : le rapport sexuel uniquement, pour l'unanimité des savants.

Les deux Sheikhs (Al-Bukhârî et Muslim) ont rapporté d'après Abî Hurayrah : " Un homme vint trouver le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, disant : " Je suis perdu, ô Messager de Dieu ". Le Prophète répondit : " Qu'est-ce qui t'as perdu ? " L'homme dit : " J'ai eu un rapport sexuel avec ma femme pendant le Ramadan ". Le Prophète lui dit : " As-tu les moyens d'affranchir un esclave ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: reprit : " As-tu la capacité de jeûner deux mois consécutifs ? " L'homme dit : " Non. " Le Prophète :saws: poursuivit : " As-tu les moyens de nourrir soixante pauvres ? ". L'homme dit : " Non. " puis il s'assit. Le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, apporta alors un panier de dattes et dit à l'homme : " Distribue ceci aux pauvres ". L'homme dit : " A des plus pauvres que nous ? Il n'y a aucune famille dans cette ville qui a besoin de ce panier de dattes plus que nous ! " Le Prophète :saws:, paix et bénédiction de Dieu sur lui, rit alors jusqu'à ce que ses dents soient apparues, puis il dit : " Va, nourris-en ta famille. " (D'après la version d'Al-Bukhârî, on trouve " A des plus pauvres que moi ? ").


D'après la version d'Abî Dâwûd : " Il apporta un panier de dattes, d'une quantité équivalente à quinze sâ`". Et à ce propos, le Prophète a dit : " Mange-le avec ta famille, jeûne un jour et implore le pardon de Dieu. " (An-Nawawi dit : " La chaîne de narration de la version d'Abî Dâwûd est bonne. Mais cette chaîne comporte un narrateur dont il a considéré la narration comme faible. Néanmoins, Muslim a rapporté des hadiths d'après ce narrateur dans son Sahih et Abû Dâwûd n'a pas considéré leur version comme faible).


[/color]



&#1608;&#1575;&#1604;&#1604;&#1607; &#1571;&#1593;&#1604;&#1605;
Wa Lahou A3lam !
Allah Almighty knows best.!
Allah est le Plus Savant..!


_____________________________________
 
Haut