Plus de religion égale moins de sciences

sansblague

Cent blagues
«quel que soit le pays considéré, plus les individus s’identifient à une religion et la pratiquent fortement, moins ils ont de compétence scientifique. D’autre part, c’est l’ensemble des représentations des sciences qui est affecté par l’univers religieux des individus. Plus les individus adhèrent à une religion, moins ils ont des attitudes positives envers les sciences. Les Européens et les Américains les moins religieux sont ceux dont les représentations des sciences et de leurs répercussions sociales sont les plus positives.»




Premier résultat, massif, des trois enquêtes, une corrélation d’airain : plus on connait de sciences et moins le niveau de croyances religieuses est élevé… et inversement. Un constat dont la régularité est impressionnante surtout lorsque l’on se penche sur l’intensité des pratiques religieuses. A l’exception des musulmans (mais c’est là un résultat jugé douteux par les deux sociologues en raison d’un trop faible effectif), on observe un gradient. Plus la fermeté de l’opinion des non religieux est élevée (l’athéisme revendiqué étant son degré le plus haut) et plus les compétences scientifiques sont affirmées.

A l’inverse, plus les pratiques religieuses sont intenses (fréquences des prières, etc) et moins les connaissances scientifiques sont partagées. La conclusion des deux auteurs s’exprime ainsi : «Les résultats présentent donc une logique très structurée par rapport à la compétence scientifique : plus les personnes sont intégrées à une religion, moins elles sont performantes sur le plan des connaissances scientifiques. Par ailleurs, les indicateurs du niveau de pratique religieuse, de la prière et de l’importance de la religion dans la vie quotidienne varient tous dans le même sens : plus l’individu est pratiquant, priant ou religieux, moins son score de compétence scientifique est élevé.»

L’étude américaine permet de cibler des groupes particuliers, comme celui des évangélistes (à 86% se déclarant protestants, et 12% catholiques). Ce groupe particulièrement pratiquant affiche les plus mauvais résultats en connaissances scientifiques.
 
«quel que soit le pays considéré, plus les individus s’identifient à une religion et la pratiquent fortement, moins ils ont de compétence scientifique. D’autre part, c’est l’ensemble des représentations des sciences qui est affecté par l’univers religieux des individus. Plus les individus adhèrent à une religion, moins ils ont des attitudes positives envers les sciences. Les Européens et les Américains les moins religieux sont ceux dont les représentations des sciences et de leurs répercussions sociales sont les plus positives.»




Premier résultat, massif, des trois enquêtes, une corrélation d’airain : plus on connait de sciences et moins le niveau de croyances religieuses est élevé… et inversement. Un constat dont la régularité est impressionnante surtout lorsque l’on se penche sur l’intensité des pratiques religieuses. A l’exception des musulmans (mais c’est là un résultat jugé douteux par les deux sociologues en raison d’un trop faible effectif), on observe un gradient. Plus la fermeté de l’opinion des non religieux est élevée (l’athéisme revendiqué étant son degré le plus haut) et plus les compétences scientifiques sont affirmées.

A l’inverse, plus les pratiques religieuses sont intenses (fréquences des prières, etc) et moins les connaissances scientifiques sont partagées. La conclusion des deux auteurs s’exprime ainsi : «Les résultats présentent donc une logique très structurée par rapport à la compétence scientifique : plus les personnes sont intégrées à une religion, moins elles sont performantes sur le plan des connaissances scientifiques. Par ailleurs, les indicateurs du niveau de pratique religieuse, de la prière et de l’importance de la religion dans la vie quotidienne varient tous dans le même sens : plus l’individu est pratiquant, priant ou religieux, moins son score de compétence scientifique est élevé.»

L’étude américaine permet de cibler des groupes particuliers, comme celui des évangélistes (à 86% se déclarant protestants, et 12% catholiques). Ce groupe particulièrement pratiquant affiche les plus mauvais résultats en connaissances scientifiques.
De la propagande athée complètement stupide.
Une grande partie des plus grands scientifiques de l'histoire étaient croyant.
 

Ebion

serial salueur
VIB
De la propagande athée complètement stupide.
Une grande partie des plus grands scientifiques de l'histoire étaient croyant.
Ce sont des statistiques sur les croyants et athées ordinaires de notre temps : on parle pas des scientifiques du passé. C’est pas parce que le résultat te déplaît que c’est de la « propagande athée complètement stupide ». Si tu doutes de cette recherche, il faudrait que tu critiques sa méthodologie ou l’interprétation qui est faite des résultats.
 
Ce sont des statistiques sur les croyants et athées ordinaires de notre temps : on parle pas des scientifiques du passé. C’est pas parce que le résultat te déplaît que c’est de la « propagande athée complètement stupide ». Si tu doutes de cette recherche, il faudrait que tu critiques sa méthodologie ou l’interprétation qui est faite des résultats.
Elle est stupide parce que parmi les plus grands scientifiques de l'histoire il y avaient des croyants.
 
Ce sont des statistiques sur les croyants et athées ordinaires de notre temps : on parle pas des scientifiques du passé. C’est pas parce que le résultat te déplaît que c’est de la « propagande athée complètement stupide ». Si tu doutes de cette recherche, il faudrait que tu critiques sa méthodologie ou l’interprétation qui est faite des résultats.
Moi je demande déjà la source de celle ci et sa méthodologie donc même si je regrette le mot 'athé ' dans son discour je rejoint @morjani
 
A savoir? Je comprends pas trop le fond du message.


Autrement ben pour faire de la recherche a haut niveau il faut aussi certains moyens... mais je ne pense pas que les indiens ou chinois soient moins croyants que les autres alors protestants...
J'avoue que j'y vais un peu au pifomètre.
On trouve généralement les populations protestantes dans des pays riches (pays anglosaxons, Allemagne).
Ils sont donc dans un cadre éducatif plus favorable donc leurs résultats plus élevés s'expliquent mieux, tout simplement.
Ce n'est ni une affaire d'ethnie, ni de religion, si c'est là que veut en venir l'étude.
 
J'avoue que j'y vais un peu au pifomètre.
On trouve généralement les populations protestantes dans des pays riches (pays anglosaxons, Allemagne).
Ils sont donc dans un cadre éducatif plus favorable donc leurs résultats plus élevés s'expliquent mieux, tout simplement.
Ce n'est ni une affaire d'ethnie, ni de religion, si c'est là que veut en venir l'étude.
La dessus ok... on est d'accord... mais ce n'est pas la dessus que porte 'l'étude' Donc genre les protestants seraient plus aptes que les autres religieux à être savant scientifiques.... et c la dessus ma réaction...


Pour le fond je te rejoint ...

Mais c pas à moi qu'il faut tenir ce discours mais au Posteur
 
La dessus ok... on est d'accord... mais ce n'est pas la dessus que porte 'l'étude' Donc genre les protestants seraient plus aptes que les autres religieux à être savant scientifiques.... et c la dessus ma réaction...


Pour le fond je te rejoint ...

Mais c pas à moi qu'il faut tenir ce discours mais au Posteur
L'étude porte sur quoi justement !
Les sondés en question sont peut être plus aptes que d'autres à être scientifiques non pas en raison de leur religion (ce que cherche a priori à montrer l'étude) mais en réalité à cause du paramètre que j'ai cité (et que l'étude tait).

Prendre les chose par ce petit bout de lorgnette n'est pas pertinent et potentiellement malhonnête. C'est là que je veux en venir.
Je m'adresse pas à toi spécialement.
 
L'étude porte sur quoi justement !
Les sondés en question sont peut être plus aptes que d'autres à être scientifiques non pas en raison de leur religion (ce que cherche a priori à montrer l'étude) mais en réalité à cause du paramètre que j'ai cité (et que l'étude tait).

Prendre les chose par ce petit bout de lorgnette n'est pas pertinent et potentiellement malhonnête. C'est là que je veux en venir.
Je m'adresse pas à toi spécialement.
Ben je suis d'accord... si tu relis les posts tu le verra

Donc ce n'est pas moi que tu dois convaincre... sur le fond on est d'accord à qq détails près..

Le reste ben c au Posteur qu'il faut le dire
 

sansblague

Cent blagues
Et le lien entre le niveau scientifique et le niveau économique du pays qui conditionne la qualité de son système éducatif?
Je le trouve bien plus pertinent que celui entre le score et la religiosité.

S'ils le passent sous silence, leurs intentions sont douteuses...
Nos deux sociologues n’ont évidemment pas négligé les autres causes possibles des corrélations observées. Et ont donc creusé les variables d’âges, de genre et de niveau d’études.
"Les résultats sont assez peu surprenants. Dans l’enquête américaine, les hommes affichent de meilleures connaissances que les femmes (3). En dessous de 55 ans, pas de différences notables… et au dessus de 55 ans il s’agit d’un effet de l’âge de fin de scolarité. Une relation linéaire apparaît entre niveau d’études et score moyen de compétences scientifiques. Mais… Mais si l’on croise avec les données sur les religions, l’effet de ces dernières réapparaît sans l’ombre d’un doute : quel que soit l’âge de fin d’études, les sans religions sont toujours plus compétents en science que les religieux à âge égal. Plus encore : un individu «agnostique ou athée» de niveau d’étude «secondaire ou moins» sera en moyenne plus compétent en science qu’un «protestant ou catholique» de niveau «baccalauréat ou plus» ! Un résultat qui ne peut s’expliquer que par un rapport plus positif aux sciences et à leurs utilisations par les sociétés, général chez les sans religions, agnostiques et athées, favorable à la mémorisation de savoirs. Un rapport plus positif qui se lit dans les questions portant non sur les connaissances mais sur l’appréciation de l’apport des sciences aux sociétés humaines. "
De la propagande athée complètement stupide.
Une grande partie des plus grands scientifiques de l'histoire étaient croyant.
En matiere de propagande tu es de loin un expert capable de dévier n'importe quelle information pour pointer les koufars cause de tous les maux.
Pour le reste ce n'est pas parceque certains grands scientifiques étaient croyants que ça invalide leur étude statistique.
 
Nos deux sociologues n’ont évidemment pas négligé les autres causes possibles des corrélations observées. Et ont donc creusé les variables d’âges, de genre et de niveau d’études.
"Les résultats sont assez peu surprenants. Dans l’enquête américaine, les hommes affichent de meilleures connaissances que les femmes (3). En dessous de 55 ans, pas de différences notables… et au dessus de 55 ans il s’agit d’un effet de l’âge de fin de scolarité. Une relation linéaire apparaît entre niveau d’études et score moyen de compétences scientifiques. Mais… Mais si l’on croise avec les données sur les religions, l’effet de ces dernières réapparaît sans l’ombre d’un doute : quel que soit l’âge de fin d’études, les sans religions sont toujours plus compétents en science que les religieux à âge égal. Plus encore : un individu «agnostique ou athée» de niveau d’étude «secondaire ou moins» sera en moyenne plus compétent en science qu’un «protestant ou catholique» de niveau «baccalauréat ou plus» ! Un résultat qui ne peut s’expliquer que par un rapport plus positif aux sciences et à leurs utilisations par les sociétés, général chez les sans religions, agnostiques et athées, favorable à la mémorisation de savoirs. Un rapport plus positif qui se lit dans les questions portant non sur les connaissances mais sur l’appréciation de l’apport des sciences aux sociétés humaines. "

En matiere de propagande tu es de loin un expert capable de dévier n'importe quelle information pour pointer les koufars cause de tous les maux.
Pour le reste ce n'est pas parceque certains grands scientifiques étaient croyants que ça invalide leur étude statistique.
En fait tu veux avancer quoi comme idée par ton post? Passons sur l'étude et sa crédibilité

Quelle est ton objectif en faisant ce post ?

Répond à et de là on pourra parler
 

sansblague

Cent blagues
En fait tu veux avancer quoi comme idée par ton post? Passons sur l'étude et sa crédibilité

Quelle est ton objectif en faisant ce post ?

Répond à et de là on pourra parler
La religion est un obstacle au savoir, le "dieu l'a voulu" ou "dieu seul sait" empèche l'homme de connaitre les causes profondes de la réalité c'est ce qu'on appelle l'obscurantisme.
Certains affirment des enormités telles que la terre est plate ou que la terre et les humains ont ete crees il y a 6000 ans parceque c'est écrit dans un livre sacré, c'est grotesque.
 
Dernière édition:
La religion est un obstacle au savoir, le "dieu l'a voulu" ou "dieu seul sait" empèche l'homme de connaitre les causes profondes de la réalité c'est ce qu'on appelle l'obscurantisme.
Certains affirment des enormités telles que la terre est plate ou que la terre et les humains ont ete crees il y a 6000 ans parceque c'est écrit dans un livre sacré, c'est grotesque.
Pourtant ce sont des croyants qui ont inventé la médecine ou l'astronomie et pour certains même musulmans...

Tu veux juste faire passer la religion pour obscurante alors qu'elle ne l'est en aucun cas. Et ce qu'elle qu'elle soit.

Les platistes vu que tu cites cet exemples ont toujours existé et existeront tjs... mais même des religieux ont compris que la terre était ronde à l'époque de galilé Copernic ou même platon... tu confonds donc politique ( donc pouvoir) avec religion
 

sansblague

Cent blagues
Pourtant ce sont des croyants qui ont inventé la médecine ou l'astronomie et pour certains même musulmans...

Tu veux juste faire passer la religion pour obscurante alors qu'elle ne l'est en aucun cas. Et ce qu'elle qu'elle soit.

Les platistes vu que tu cites cet exemples ont toujours existé et existeront tjs... mais même des religieux ont compris que la terre était ronde à l'époque de galilé Copernic ou même platon... tu confonds donc politique ( donc pouvoir) avec religion
Aucune religion n'a permis de faire de découverte scientifique au contraire
Galilée a failli etre condamné à mort par l'église et Copernic a été mis à 'index, Darwin s'est protégé des pires ennuis avec l'église en ne publiant pas tout de suite certaines conclusions de ses recherches.
...
tu confonds donc politique ( donc pouvoir) avec religion
? je ne vois pas ce que tu veux dire ni le rapport avec la politique
 
Aucune religion n'a permis de faire de découverte scientifique au contraire
Galilée a failli etre condamné à mort par l'église et Copernic a été mis à 'index, Darwin s'est protégé des pires ennuis avec l'église en ne publiant pas tout de suite certaines conclusions de ses recherches.

? je ne vois pas ce que tu veux dire ni le rapport avec la politique
C bien ce que je dis tu confonds politique et religion... galile n'était pas croyant lui même ? Or oui les religieux l'ont traîné en procès pour des raisons POLITIQUES de peur de perdre leur pouvoir donc non ce n'est pas la religion qui l'a condamné ni la non religion qui l'a fait faire ces découvertes bref c un non sujet pour moi ce post car il n'y a aucun lien intrinsèque entre les 2
 

BloodySunday

Bladinaute averti
C bien ce que je dis tu confonds politique et religion... galile n'était pas croyant lui même ? Or oui les religieux l'ont traîné en procès pour des raisons POLITIQUES de peur de perdre leur pouvoir donc non ce n'est pas la religion qui l'a condamné ni la non religion qui l'a fait faire ces découvertes bref c un non sujet pour moi ce post car il n'y a aucun lien intrinsèque entre les 2
Mais, la religion, ce n'est ni plus, ni moins, stricto sensu, que de la politique. Il me semble hasardeux de vouloir échapper à un corpus législatif
lourd et pesant, sous le prétexte fallacieux qu'il serait "révélé".

Ce serait encore plus stupide de vouloir dédouaner un corpus religieux des stupidités liées à ses applications : cf le blasphème, l'apostasie, l'homosexualité, etc...

Si la religion prétend légiférer là dessus, c'est de la politique, "épicétou".

J'ai toujours trouvé étrange ce déni alors que les prétentions religieuses à gérer et à légiférer ont toujours été clairement affiché et qu'il existe encore des états théocratiques dans lesquels blasphémer, même de manière innocente, reste un exercice dangereux.

Et, encore, je n'ose même pas vous causer d'orientation sexuelle qui, même sur ce forum, reste sujette à d'infinies palabres, tant la sexualité est un sujet "plaisant" aux religieux, pour s'en défier, et, aux autres, pour s'en réjouir.
 
Dernière édition:
La religion est un aspect, une facette, une fonction de cerveau humain. Dire que les religions (surtout monothéistes) ont combattus la science, c'est caché une partie de la réalité. Là, oui il y a eu civilisation monotheiste, il y a eu un interet pour les sciences (les grecs avaient l'idéedu Dieu unique), l'idée même de Loi naturelle a été imaginée par des chrétiens ou déistes avec en arrière-plan un législateut. La Bible a été un pas vers une vision naturel du monde avec l'idée de transcendance de Dieu, de sagesse dans la creation, de temps linéaire.
On pourrait rajouter que par exemple Giordono bruno fut condamné pour ces tendances mystique ou magique au nom du rationalisme aristotélicien de l'église.
Alors la religion n'est ni anti scientifique ni pro scientifique, car elle est comme l'amour, les compétences sociales etc un moyen d'expression de notre cerveau face à son environnement.
Quand aux athées qui serai plus porte sur la science 1er point, dans la catégorie sans religion, il y a souvent une grosse part de croyants sans religion, de personne hesitante etc. Ce n'est pas donc si tranché, de plus , oui la science refute une vision simpliste de Dieu ou de la religion. Mais la plupart des non croyants intelligents comprennent bien que la question reste ouverte.
En corée du sud, au japon où l'athéisme (position sans Dieu) est traditionnellement (szns forcément rejeter les petits dieux ou ancetres etc) et il s'avère que les scientifiques y sont plus monothéistes que le reste de la population.
 

Ebion

serial salueur
VIB
Aucune religion n'a permis de faire de découverte scientifique au contraire
Galilée a failli etre condamné à mort par l'église et Copernic a été mis à 'index, Darwin s'est protégé des pires ennuis avec l'église en ne publiant pas tout de suite certaines conclusions de ses recherches.

? je ne vois pas ce que tu veux dire ni le rapport avec la politique
Les règles de l’islam ont inspiré la découverte de l’algèbre. ;)
 

sansblague

Cent blagues
C bien ce que je dis tu confonds politique et religion... galile n'était pas croyant lui même ? Or oui les religieux l'ont traîné en procès pour des raisons POLITIQUES de peur de perdre leur pouvoir donc non ce n'est pas la religion qui l'a condamné ni la non religion qui l'a fait faire ces découvertes bref c un non sujet pour moi ce post car il n'y a aucun lien intrinsèque entre les 2
Le post est sur une étude statistiques sur le niveau en sciences et la croyance en une religion donc je vois pas le lien que tu veux faire avec la politique
 
Haut