• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Les rhumatismes

Les mesures alimentaires contre les rhumatismes
Réduire sa consommation de glucides, en soi, ne suffira pas. D’autres mesures touchant au régime alimentaire sont importantes :

  • Il faut lutter contre l’acidose chronique, qui détruit les os et les cartilages, en privilégiant une alimentation riche en légumes frais bio, qui sont riches en potassium et ont donc un effet basifiant (contraire d’acidifiant).

  • Le régime hypotoxique du Dr Seignalet est une piste majeure pour les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde (une des pires formes de rhumatismes) et donc pour les autres formes (arthrose, arthrite).

  • Le régime sans lait et sans gluten a aidé de nombreux patients car il réduit, lui aussi, l’inflammation provoquée par les protéines du lait de vache (caséine) qui irritent l’intestin, et par les protéines du gluten qui accroissent la perméabilité intestinale.



Les plantes et compléments alimentaires contre les rhumatismes
Plantes et compléments alimentaires interviennent pour renforcer l’effet du régime alimentaireantirhumatismes :

Il faut prendre un complément alimentaire de 4000 UI de vitamine D par jour, d’octobre à avril. Le reste de l’année, s’exposer quotidiennement au soleil pendant les heures chaudes quand le temps le permet.

Le médecin rhumatologue d’Allo-Docteur conseille d’ailleurs « les aliments riches en vitamine D », ce qui prouve qu’il est conscient de l’intérêt de la vitamine D. En revanche, notre principale source de vitamine D n’est pas alimentaire. Elle est dans notre peau, qui fabrique de la vitamine D sous l’effet des rayons solaires UVB, au moment où les rayons sont les plus verticaux, donc en été entre 11 h et 15 h (ne pas dépasser 20 mn d’exposition directe, surtout si la peau n’est pas encore bronzée).

On connaît aussi beaucoup de plantes intéressantes contre les rhumatismes :

L’harpagophytum (2 à 4 g par jour d’extrait sec) a fait la preuve de son efficacité contre l’inflammation. On conseille aussi la racine de gingembre (1 à 2 g de poudre par jour), la feuille de cassis (1,5 g de poudre par jour), le rhizome (racine) de curcuma (1,5 g à 3 g par jour, avec du poivre pour en améliorer l’absorption), la résine de boswellia (300 à 500 mg par jour), l’écorce de pin maritime (extrait appelé pycnogénol, 100 à 200 mg par jour), le piment de Cayenne sous forme de pommade ou onguent à appliquer 3 à 4 fois par jour [2].

Manger du cartilage, et la peau des crevettes
Dans l’alimentation, très important également, il faut consommer :

  • Du soja et de l’avocat, pour leurs huiles insaponifiables (c’est-à-dire avec lesquelles on ne peut pas faire de savon), qui améliorent le fonctionnement des articulations

  • Des cartilages et même des carapaces de crustacés, autrement dit manger les crevettes avec la peau (et les pattes !).
C’est désagréable au début mais c’est là que vous trouverez la chondroïtine, des molécules très spéciales nécessaires à la synthèse (fabrication) des protéoglycanes, qui assurent l’élasticité du cartilage. Si vous ne parvenez pas à avaler ces aliments, il faut prendre un mélange chondroïtine-glucosamine sous forme de complément alimentaire (1200 mg par jour de chondroïtine, 1500 mg de glucosamine).

Non, supprimer les produits laitiers n’est absolument pas dangereux. Au contraire.
Quant au « danger » de supprimer les produits laitiers, on aimerait savoir à quelle étude ce rhumatologue se réfère.

À ma connaissance, il n’y en a pas.

Les produits laitiers sont riches en calcium mais ils créent aussi une acidose qui fait fuir nos réserves de calcium. Pour nos os (et donc pour nos articulations), la meilleure source de calcium est les légumes riches en calcium végétal hautement assimilable : chou, chou de Bruxelles, chou chinois, bettes, brocoli, haricots blancs. À noter également la haute teneur en calcium des eaux minérales (Hépar et Contrex) [3].

Pourquoi tant d’hostilité contre les traitements naturels ?
On pourrait se contenter de penser qu’il s’agit d’un manque de rigueur de la part de ce médecin.

À force d’être dans son monde de recherche, il a fini par confondre les études scientifiques et la réalité médicale.

Au lieu de dire :

« Aucune étude scientifique assez rigoureuse n’a montré l’efficacité des plantes, des régimes ou de l’homéopathie contre l’arthrite »,

il dit (et il pense) :

« Les plantes, les régimes, l’homéopathie ne peuvent pas soigner l’arthrite. »

Et il va jusqu’à dire : « Il est dangereux de supprimer les produits laitiers ».

Non seulement ce n’est pas vrai, mais c’est aussi montrer une drôle de conception du rôle de médecin.
 
A

AncienMembre

Non connecté
Et le sport ..entretenir sa souplesse?
Le jour ou jarreterai les produits laitiers , sur que je serai beaucoup plus legere ..
Il ya aussi de la vit d dans le saumon fumé il me sembke?
 
Haut