Scandales et mensonges d'état : Coronavirus


C'est au début de l'année, que Le Canard Enchaîné révélait le rôle du cabinet de consultants McKinsey dans l'élaboration du plan français de vaccination. Sans doute ce petit scoop a-t-il fouetté la curiosité de l'enquêteur du Monde François Krug qui, un mois plus tard, publie aujourd'hui une enquête explosive sur l'interpénétration de la Macronie et du cabinet de consultants américain. Comme il est peu probable que cette enquête nourrira la conversation des chaînes d'info (qui préfère se lamenter en boucle sur le niveau insoutenable des dépenses publiques), je vous la signale.

La Macronie et le cabinet de consulting partagent une idéologie commune : il faut mo-der-ni-ser. S'adapter, sans savoir très bien à quoi (voir notre émission avec la philosophe Barbara Stiegler). Et pour s'adapter, il faut restructurer, dégraisser, à grands coups de plans détaillés sur PowerPoint, et de progression exponentielle des "bullshit jobs" de consultants, et de sous-consultants. En vertu de quoi, le nombre de lits de réanimation dans les hôpitaux français a baissé de 30% depuis le mois de mars dernier, révélait cette semaine Le Canard, encore lui. Mais c'est une autre histoire.
Entre Macron, les "partners" et les "juniors" de McKinsey, l'histoire d'amour a commencé en 2007, au sein de la commission Attali, chargée de proposer des réformes économiques à Nicolas Sarkozy et dont Macron, alors âgé de 29 ans, était rapporteur général adjoint. "Ces trentenaires sortis des grandes écoles et des grands corps partagent la même passion pour la réforme de l’État et la même sensibilité libérale de gauche" écrit François Krug, sans réaliser apparemment le caractère oxymorique de cette phrase, ni mettre de guillemets au mot "gauche", omission révélatrice de la victoire idéologique des ex-trentenaires en question.
Croisements et re-croisements d'itinéraires, attributions de marchés publics sans appel d'offres, au guichet de la Direction générale de la modernisation de l'État (DGME) devenue la Direction interministérielle à la transformation publique (DITP), où s'attribuent tous les marchés de consulting : je vous laisse lire le détail passionnant de cette enquête.
Mais la bombe de cette enquête-fleuve, à mon sens, se cache au 36e paragraphe, où l'on apprend que la société, domiciliée aux États-Unis dans le riant et compréhensif État du Delaware, "n'est soumise qu'à un forfait fiscal symbolique de 175 dollars par an". Ce qui n'empêche pas le cabinet de la ministre de la Transformation et de la fonction publiques Amélie de Montchalin d'assurer au Monde, sans plus de précisions, que "la société est en règle avec l'administration fiscale française". Il est vrai que toute enquête plus poussée sur cette opaque multinationale est complexe : McKinsey ne dépose pas ses comptes au tribunal de commerce, formalité archaïque sans doute trop lourde dans le meilleur des mondes modernisé.
 
La France a acheté 5,3 milliards d’euros de masques chinois en 2020

Importation de masques en papier depuis la Chine : la France a dépensé autant à l’étranger en achats de masques en un an que sur son territoire pour investir dans la santé sur cinq ans
lopinion.fr
 

Une voix s’élève enfin au Parlement européen pour secouer le cocotier !!!

On est capable d’imposer à tous les citoyens une restriction inédite de libertés mais on serait incapables de fixer des règles aux big pharma !

Voilà qui illustre bien la collusion de nos politiques avec Big Pharma.
On la voit ici pour l’obligation des 11 vaccins avec Buzin et Philippe et bien sûr pour toutes les décisions sanitaires actuelles.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
L’administration française, c’est autant pire qu’une maladie fongique ☹️

Budget de l’état : 60 % du PIB, 45 % de ce PIB étant prélevé via une nébuleuse de taxes, le reste du budget étant « financé » à crédit, tout ça encore sans compter un budget dit hors‑bilan, dont le montant est le double de celui de la dette et lui‑même « financé » sous forme d’une autre dette déguisée. Mais c’est intouchable, absolument impensable de mettre l’administration en question.
 
Dernière édition:

Esperluette

Vivre et laisser vivre
VIB


Il faut ajouter à cette longue liste 7 cabinets de conseil

Le ministère de la santé épaulé par sept cabinets de conseil​

Selon la commission des finances de l’Assemblée nationale, le ministère d’Olivier Véran a fait appel, depuis le début de la crise sanitaire, à sept entreprises privées pour un budget de 11,35 millions d’euros.

Réservé aux abonnés, dommage mais pas surprenant.

 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Ah ben c’est du propre, ça ! Le gouvernement, qui prétend se plaindre de l’abus de position dominante de Google, compte sur Google pour tracer des gens :

L’article plus bas à dit:
Travail, loisirs, commerces... L'allègement des contraintes a-t-il modifié nos déplacements ? Comment évoluent-ils par rapport à une période normale ? Par rapport au confinement ? Découvrez les données que Google fournit au conseil scientifique pour qu'il évalue l’efficacité des mesures de restriction des déplacements.
Source : Confinement, couvre-feu à 20h, à 18h... : quel impact sur nos déplacements ? (leprogres.fr), 10 Février 2021.
 

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Non seulement le vaccin expérimental à la va‑vite a des effets secondaires dont personne n’est responsable, ne protège que deux à trois mois selon les études faites au jour le jour comme les laboratoires ne savent pas ce qu’il vaut, mais en plus il ne protège même pas vraiment tout‑court : il ne garanti même pas la non‑contagiosité, simplement parce qu’il n’empêche pas la maladie, seulement ses formes les plus graves. Avec ces vaccins, on peut toujours être malade et contagieux. Pour un vaccin qui en plus est considéré inefficace au bout de deux ou trois mois, ce n’est pas fameux.

C’est une reformulation des propos d’un épidémiologiste, Françoise Salvadori, répondant à la question de savoir si l’idée d’un passeport vaccinale est pertinente, sa réponse étant Non, pour les raisons dites plus haut. C’est à 00:25:40 du documentaire-début ci‑dessous.

Autre détail. Il a été noté que aucune plainte ni aucune condamnation n’a suivit les effets secondaires parfois graves, ce qui confirme l’irresponsabilité des laboratoires, contrairement à ce que prétendent les états ; une preuve de l’irresponsabilité en pratique. Il y a pire : en Allemagne au moins, l’état s’est engagé à dédommager un laboratoire s’il jamais il était l’objet de plaintes. Comme quand c’est l’état qui paie, c’est tout le monde qui paie, dans le cas de l’Allemagne, c’est un vaccin pour lequel les gens devront payer pour dédommager le laboratoire s’ils leur arrivaient de déposer une plainte contre lui.

Finalement, ce n’est même pas un vaccin au sens propre, ça ressemble plus à un traitement préventif.

Et ça se demande pourquoi les vaccins inspirent de plus en plus de suspicions, la question justement de ce documentaire.

 
Dernière édition:

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
La copie d’écran ne souligne pas le bon article : LOI n° 2021-160 du 15 février 2021 prorogeant l'état d'urgence sanitaire (legifrance.gouv.fr).
Legifrance.gouv.fr à dit:
Article 2

A l'article 1er de la loi n° 2020-1379 du 14 novembre 2020 autorisant la prorogation de l'état d'urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire, la date : « 16 février 2021 » est remplacée par la date : « 1er juin 2021 ».
Reste que c’est lourd quand‑même. Ça signifie qu’ils vont probablement maintenir leur couvre‑feu inutile jusque là au moins (s’il n’est pas prolongé encore après)
 
Dernière édition:

Esperluette

Vivre et laisser vivre
VIB

Hibou57

Comme-même (tm)
VIB
Tiens je viens juste de faire une copie d'écran de ton lien. Il va peut-être falloir investir dans une paire de lunette Regarde la pièce jointe 279059

Regarde la pièce jointe 279057
J’ai corrigé un détail entre temps : ce n’est pas le bon article qui est souligné, d’où la différence de date. C’est confirmé ici : L’état d’urgence sanitaire à nouveau prolongé ! (business.lesechos.fr)
L’article à dit:
L’état d’urgence sanitaire est prorogé jusqu’au 1er juin prochain, ce qui autorise le gouvernement à continuer à prendre des mesures d’exception.

Tes lunettes ne t’ont pas permis de lire la citation ? 🙃 Celle là, que tu peux vérifier dans l’article sur Legifrance:

Legifrance.gouv.fr à dit:
Article 2

A l'article 1er de la loi n° 2020-1379 du 14 novembre 2020 autorisant la prorogation de l'état d'urgence sanitaire et portant diverses mesures de gestion de la crise sanitaire, la date : « 16 février 2021 » est remplacée par la date : « 1er juin 2021 ».

Après, il est lourd à lire leur truc, il y a de quoi s’y perdre. Les autres articles parlent de je ne sais quoi, l’article 2 est pour les mesures sanitaires, celui qui pèse sur tout le monde avec les confinements, couvre‑feu, fermetures, etc
 

Yoel1

VIB
l'administration est un hydre autonome ...il y a 12 administritions pour gerer le covid la plus emblématique étant les ARS qui ne servent à rien !!!
 

nwidiya

🍌Un Haut Rispansable!🍌
Super Modératrice
so called wendy william (so called presentatrice américaine :D ) refuse de se faire vacciner et le dit dans un interview, et qu'elle n'a jamais reçu de vaccin contre la grippe car elle est contre.
Bon connaissait la bête, ... acte 5 scène 8 j'ai envie de vous dire :D
Part of show!!!
"doctors a very smart people, but doctors don't know everything" :D
 
Tient j'avais raté cet épisode ! C'est mon père qui m'en a parlé! Vous aviez suivie cette histoire ?
Concurrence en interne
Frédéric Tangy qui avait déjà trouvé un vaccin contre le SARS-CoV-1 est rapidement persuadé que le nouveau virus Chinois ressemble au premier SARS. Rapidement, il se lance sur le projet d'un vaccin avec son équipe. Nicolas Escriou quant à lui n'aurait pas apprécié que Frederic Tangy prenne la tête du projet d'un produit expérimental pour le nouveau coronavirus. Le scientifique aurait alors boudé son supérieur, et même fait de la rétention de données. Escriou se serait alors lancé seul contre tous dans la recherche du vaccin.

Cette concurrence entre les deux hommes se serait poursuivie pendant plusieurs mois. Le journal révèle une anecdote surprenante : un lundi matin, un salarié découvre que l'ensemble des souris de laboratoire de prétest ont disparu. Tout est à recommencer, il faut recommander des souris et relancer les tests : un temps précieux et une somme perdue pour l'équipe de recherche de Pasteur.

Aucun vaccin français en 2021
À force de tensions internes, le projet finit par se scinder en deux, d'un côté Tangy, de l'autre Escriou. Quelques semaines plus tard, la fondation Pasteur choisit de soutenir officiellement le projet de Nicolas Escriou, avec de meilleures données que son confrère. L'essai de son vaccin est lancé malgré les réprobations du professeur Tangy.

En janvier 2021, le laboratoire allemand Merck décide d'interrompre les essais, pas assez efficaces. Aujourd'hui, la France ne dispose d'aucun vaccin produit sur son territoire national, une cacophonie dont souffre encore le prestigieux institut Pasteur.

Apparement pas de réactions de la part de ceux qui nous gouvernent - Les seuls qui semblent avoir réagi sont ceux qui ont l'habitude de faire des dons à l'Institut Pasteur.
https://www.ladepeche.fr/2021/02/25...nstitut-pasteur-selon-une-enquete-9393319.php
&
https://www.midilibre.fr/2021/02/25...uit-francais-de-linstitut-pasteur-9393871.php
 
Haut