Science et libre arbitre

Ebion

gentil salutateur
VIB
Bonjour :timide:

La science « réfute-t-elle » le libre arbitre?

Dans des domaines comme la psychologie ou les neurosciences, on dirait que chaque année, il y a de nouvelles études qui montrent que les humains sont influencés inconsciemment par toutes sortes de variables, alors qu'auparavant, on croyait ces comportements spontanés ou « libres »... c'est comme si l'espace laissé à la liberté humaine allait en rétrécissant constamment depuis plus de 100 ans, à mesure qu'on comprend mieux les lois qui régissent le comportement humains! Arrivera-t-on à un point, un jour, où il ne restera rien de « libre » ou de « mystérieux » à propos des comportements humains, et où on sera pleinement réintégré à la nature physique? :eek:

Et cependant, c'est pas uniquement négatif. Quand on comprend que certains comportements inadaptés ou déviants sont dus à des déficiences ou désordres biologiques, par exemple, on est moins porté à juger négativement les personnes, car on sait alors que c'est pas de leur faute, que c'est pas un mauvais choix dont il faudrait les tenir responsables, et peut-être les punir!! Spinoza disait déjà quelque chose du genre dans sa perspective déterministe.
 
Bonjour :timide:

La science « réfute-t-elle » le libre arbitre?

Dans des domaines comme la psychologie ou les neurosciences, on dirait que chaque année, il y a de nouvelles études qui montrent que les humains sont influencés inconsciemment par toutes sortes de variables, alors qu'auparavant, on croyait ces comportements spontanés ou « libres »... c'est comme si l'espace laissé à la liberté humaine allait en rétrécissant constamment depuis plus de 100 ans, à mesure qu'on comprend mieux les lois qui régissent le comportement humains! Arrivera-t-on à un point, un jour, où il ne restera rien de « libre » ou de « mystérieux » à propos des comportements humains, et où on sera pleinement réintégré à la nature physique? :eek:

Et cependant, c'est pas uniquement négatif. Quand on comprend que certains comportements inadaptés ou déviants sont dus à des déficiences ou désordres biologiques, par exemple, on est moins porté à juger négativement les personnes, car on sait alors que c'est pas de leur faute, que c'est pas un mauvais choix dont il faudrait les tenir responsables, et peut-être les punir!! Spinoza disait déjà quelque chose du genre dans sa perspective déterministe.
la diversité est bien le numéro un dans ce monde, cela reste encouragent !
 

funambule1

Sur la corde vitale
Rien de nouveau en terme de réseaux neuroniques, les chemins sont tracés, la pondération pour le basculement se réduit à un spectre de valeurs limitées, à l'image d'un réseau ferroviaire où les aiguillages raccordent à des sections bien prédéfinies, sauf en cas de déraillement... On opère sur des informations stockées, sur une mémoire, en reliant des informations. Le degré de liberté se situe au niveau de la construction de la mémoire, de la rétention du pertinent.
J'aimerai parler chinois ou coréen, mais je n'en est pas la liberté, car je suis conditionné à pratiquer d'autres langues ...
 
Haut