Serge Michailof:"La question qu'il ne faut pas louper à Pau, est le maintien de Barkhane"

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Le sommet du G5 Sahel s’ouvre ce lundi après-midi à Pau dans le sud ouest de France.

Le président français EMMANUEL MACRON réunit ses homologues malien, burkinabé, nigérien, tchadien et mauritanien pour renforcer l'alliance anti-djihadiste et mobiliser les alliés.

SERGE MICHAILOF est chercheur à l’IRIS, l’Institut des relations internationales et stratégiques, professeur à Sciences-Po, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest.

Il est critique vis-à-vis de l’intervention militaire française dans le Sahel.

Il évoque les enjeux de ce sommet et estime que la question principale est la présence française dans les pays du Sahel.

SERGE MICHAILOF est l'invité de BBC matin . Il répond aux questions de Nadir Djennad

https://www.bbc.com/afrique/media-51086872
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Macron réunit le G5 Sahel pour resserrer le front anti-jihadiste

Face à la multiplication des attaques jihadistes au Sahel, Emmanuel Macron réunit lundi les présidents de cinq pays de la région pour renforcer la légitimité contestée des militaires français déployés sur place et mobiliser les alliés européens.

Outre les présidents du G5 Sahel (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), ce sommet accueillera lundi à Pau (sud-ouest de la France) le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki et le président du Conseil européen, Charles Michel.

Il aura lieu au lendemain de l'annonce des pires pertes subies par l'armée nigérienne jeudi dans une attaque jihadiste : 89 soldats tués, dans le camp de Chinégodar, près du Mali, selon un nouveau bilan annoncé dimanche.

Le président français se rendra d'abord sur la base du 5ème régiment d'hélicoptères de combat de Pau, dont étaient originaires sept des 13 soldats français tués en opérations au Mali en décembre. Avec ses homologues africains, il déposera une gerbe en leur mémoire.

Le sommet démarrera l'après-midi à 16 heures (17H00 GMT) au Château de Pau avec les présidents du G5 Sahel, avant un diner de travail au Parlement de Navarre avec les autres responsables internationaux. Le centre-ville sera placé sous haute surveillance, les voitures interdites et l'accès des piétons étroitement contrôlé, a précisé la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Les cinq dirigeants avaient été conviés abruptement à Pau début décembre par le président français, irrité par les critiques de leurs opinions publiques contre les 4.500 soldats français de la force Barkhane et des déclarations jugées ambiguës de certains de leurs ministres.

En lançant cette invitation, perçue comme une "convocation" par certains présidents sahéliens, Emmanuel Macron avait averti qu'il mettrait toutes les options sur la table, y compris celle d'un retrait ou d'une décrue de Barkhane. Le président français avait toutefois reporté d'un mois ce sommet après l'attaque du camp nigérien d'Inates, la plus meurtrière depuis 2015 (71 morts).

Le sentiment anti-français se développe en particulier au Mali, où vendredi un millier de personnes ont encore manifesté à Bamako pour réclamer le départ des troupes françaises et étrangères.

Lundi, Paris veut avant tout obtenir une déclaration commune des cinq pays qui soulignera que la France agit à la demande de ses dirigeants, afin de "relégitimiser" sa présence, explique la présidence.

"Il faut tout d'abord obtenir des responsables politiques une position nette sur ce qu'ils souhaitent ou pas", a tranché la ministre des Armées Florence Parly samedi.

- Appel aux Européens -........................

https://actu.orange.fr/france/macron-reunit-le-g5-sahel-pour-resserrer-le-front-anti-jihadiste-CNT000001mP81b/photos/un-soldat-nigerien-devant-les-tombes-de-militaires-tues-le-15-decembre-2019-a-niamey-b546e597dfdeb8dd06016d43dc670bdd.html
 

Drianke

اللهم إفتح لنا أبواب الخير وأرزقنا من حيت لا نحتسب
Contributeur
Emmanuel Macron annonce l'envoi de 220 soldats français supplémentaires au Sahel
Le président de la République s'est exprimé à l'occasion d'une réunion du G5 Sahel, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), pour discuter notamment de l'avenir de la force Barkhane.

Le président français Emmanuel Macron, le président malien Boubacar Keita, le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore, le président du Niger Mahamadou Issoufou, le président mauritanien Ould Cheick El Ghazouni et le président tchadien Idriss Déby, à Pau (Pyrénées-Atlantiques),

La France renforce sa présence militaire au Sahel. Lundi 13 janvier, Emmanuel Macron a annoncé que "220 militaires" supplémentaires seront déployés pour renforcer l'opération Barkhane. La France et les pays du G5 Sahel (Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso, Mali) ont décidé de renforcer leur coopération militaire, face à la recrudescence des attaques jihadistes.

Lors d'un sommet à Pau, le G5 Sahel et la France se sont également accordés sur la mise en place d'une "coalition pour le Sahel". Elle regroupera ces six Etats, les partenaires déjà engagés, ainsi que "tous les pays et organisations qui voudront y contribuer".

Cette réunion survient alors que le sentiment anti-Français progresse au Mali et au Burkina-Faso. Ainsi, le président français avait indiqué vouloir des réponses concernant la présence des militaires français de l’opération Barkhane dans ces pays et demander aux pays du Sahel "qu’ils clarifient et formalisent leur demande à l’égard de la France et de la communauté internationale."


france info

ps : on a rien à fiche là bas mais on continue d'envoyer des jeunes français qui risquent d'y laisser leur peau pour une lutte qui n'est pas la leur!!!!
 
Haut