• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Settat : 6 adolescents arrêtés pour avoir brûlé le drapeau national.

ould khadija

fédalien
Contributeur
La police judiciaire de Settat a arrêté six mineurs qui s’étaient introduits dans un lycée pour y commettre des actes de vandalisme.

Selon Al Ahdath Al Maghribia, cité par Le 360, les mis en cause, qui avaient été radiés de ce même établissement une année plus tôt, ont cassé du matériel, détruit une caméra et brûlé le drapeau national.

Les éléments de la police du quatrième arrondissement relevant de la préfecture de police de Settat ont été appelés, en urgence, suite à l’intrusion de plusieurs mineurs dans le lycée «Massira Khadra», à Settat.

Ces adolescents ont profité des manifestations des élèves contre le maintien de l’heure d’été pour s’infiltrer et saccager le matériel, les portes et les fenêtres de l’établissement.

D’autres ont arraché le drapeau national du lycée, avant de le brûler dans un coin situé à quelques encablures du lycée et de prendre la fuite.


Une enquête, sur requête du Parquet, a été ouverte.

Le directeur de l’établissement, qui a été entendu par la police, a révélé l’identité des mis en cause.

Deux adolescents ont été identifiés grâce à la caméra de surveillance.

Les six adolescents ont été déférés, mercredi 14 novembre, devant le juge d’instruction qui a ordonné leur incarcération dans la prison Ain Ali Moumen de Settat.

Pour rappel, les manifestations des élèves contre le changement de l’heure légale du royaume, qui se sont déroulées la semaine dernière, ont connu plusieurs dérapages, engendrant des scènes de vandalisme et d’atteinte au drapeau national.


Suite et source
https://www.yabiladi.com/articles/details/71106/settat-adolescents-arretes-pour-avoir.html
 
La police judiciaire de Settat a arrêté six mineurs qui s’étaient introduits dans un lycée pour y commettre des actes de vandalisme.

Selon Al Ahdath Al Maghribia, cité par Le 360, les mis en cause, qui avaient été radiés de ce même établissement une année plus tôt, ont cassé du matériel, détruit une caméra et brûlé le drapeau national.

Les éléments de la police du quatrième arrondissement relevant de la préfecture de police de Settat ont été appelés, en urgence, suite à l’intrusion de plusieurs mineurs dans le lycée «Massira Khadra», à Settat.

Ces adolescents ont profité des manifestations des élèves contre le maintien de l’heure d’été pour s’infiltrer et saccager le matériel, les portes et les fenêtres de l’établissement.

D’autres ont arraché le drapeau national du lycée, avant de le brûler dans un coin situé à quelques encablures du lycée et de prendre la fuite.


Une enquête, sur requête du Parquet, a été ouverte.

Le directeur de l’établissement, qui a été entendu par la police, a révélé l’identité des mis en cause.

Deux adolescents ont été identifiés grâce à la caméra de surveillance.

Les six adolescents ont été déférés, mercredi 14 novembre, devant le juge d’instruction qui a ordonné leur incarcération dans la prison Ain Ali Moumen de Settat.

Pour rappel, les manifestations des élèves contre le changement de l’heure légale du royaume, qui se sont déroulées la semaine dernière, ont connu plusieurs dérapages, engendrant des scènes de vandalisme et d’atteinte au drapeau national.


Suite et source
https://www.yabiladi.com/articles/details/71106/settat-adolescents-arretes-pour-avoir.html
Ils vont prendre cher. :wazaa:
 
incha-allah .... Service Militaire :D

quand tu as ouvert une piste dans le Haut Atlas sous -25 degrés , et à 2500 mètres, pour ramener des biens essentiels à ceux qui vivent là-haut et sans rien, après tu te tiens correctement ....
 
Haut