Les smartphones algériens arrivent en france

J'ai trouvé ça bizarre qu'il n'y ait aucune conversation concernant l'arrivé en force de Condor, entreprise algérienne, en France.... Je décide donc de partager ça avec vous tous!
https://www.google.com/amp/s/www.rtl.fr/actu/futur/ce-qu-il-faut-savoir-sur-condor-les-smartphones-algeriens-qui-arrivent-en-france-7793884504/amp

Un vent de fraîcheur souffle sur le marché français des smartphones. Après les chinois Xiaomi et Oppo, le groupe algérien Condor se lance à son tour dans l'Hexagone. Méconnue dans nos frontières en dehors de la diaspora maghrébine, cette marque nord-africaine n'est pas née de la dernière pluie. Fondé en 2002 au sein du groupe familial Benhamadi Antar Trade, Condor a fait ses armes dans l'alimentaire avant de s'imposer comme un poids-lourd de l'électroménager et de l'électronique grand public de l'autre côté de la Méditerranée.


Présent dans neuf foyers algériens sur dix, ce champion régional emploie désormais 15.000 salariés et revendique un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars toutes branches confondues. Depuis le lancement de son premier modèle en 2013, la marque a écoulé plus de 25 millions de smartphones dans une quinzaine de pays en Afrique et au Moyen-Orient.

Les ambitions du numéro un algérien sont immenses. Le groupe électronique espère vendre 2 millions de smartphones en France en 2019avant de partir à la conquête de l'Europe via l'Espagne, l'Italie et le Portugal. Pour prendre son envol sur le marché français, où il se vend environ 20 millions de smartphones chaque année, Condor reste fidèle à sa philosophie : des smartphones de qualité, dont les pièces sont importées d'Asie et assemblées en Algérie, vendus à des tarifs très concurrentiels.

Des smartphones à moins de 300 euros
Quatre modèles à moins de 300 euros seront proposés aux consommateurs français à partir du 28 juin. Deux appareils d'entrée de gamme, le Griffe T1 (Android 7.0, écran 4,5 pouces, photo 5 Mpx, 1 Go de RAM, 8 Go de stockage) vendu 79,90 euros, et le Plume L2 (Android 8.0, écran 5,5 pouces, processeur 4 cœurs, caméras 13 et 8 Mpx, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage) vendu 169,90 euros, un milieu de gamme, le M3 lite (Android 8.1, écran HD 5,8 pouces, caméra 16+5 Mpx et 16 mpx, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage) vendu 249,90 euros, et surtout l'Allure M3, le nouveau porte-étendard de l'entreprise.

Annoncé à 299 euros, ce terminal est aussi sophistiqué que les derniers smartphones d'Apple et Samsung, selon Condor. Il embarque un grand écran à encoche 19:9 de 6,2 pouces, une version maison d'Android .1, un système de reconnaissance faciale en 3D doublé d'un lecteur d'empreintes digitales, deux capteurs photos 16 + 5 Mpx, une puce huit cœurs dopée à l'intelligence artificielle, 4 Go de mémoire vive, 64 Go de stockage et une batterie de 3.050 mAh compatible avec la charge rapide USB-C et la charge sans-fil QI, une fonctionnalité très rare dans cette gamme de prix. En revanche, il se passe de prise jack.
 
Haut