Le solipsisme ou comment sais-je que d'autres consciences existent?

Ebion

gentil salutateur
VIB
Bonjour :timide:

Connaissez-vous la théorie appelée « solipsisme »?

https://la-philosophie.com/solipsisme-definition

À ma connaissance, aucun philosophe de quelque envergure n'a accepté cette théorie jusqu'au bout.

Par contre, on peut se demander si le solipsisme ne serait pas la conséquence logique de certaines de leurs théories, bien que les philosophes n'aient pas voulu tirer eux-mêmes de telles conséquences.

Mais le vrai problème posé par le solipsisme est : comment sais-je, dans ma perspective, que d'autres consciences existent? Et chacun peut se poser la question dans sa perspective. On ne perçoit pas d'autres consciences que la nôtre. On perçoit des corps, des gestes, des paroles, et on infère qu'ils sont causés par des volontés conscientes.

Sauf que quand on rêve, on peut imaginer des personnes conscientes qui en réalité sont de purs produits de l'imagination. Par exemple @Zaynaa pourrait imaginer un mec pur dans un rêve, mais ce serait une illusion.

Et puis aussi, certains peuvent attribuer des états mentaux à des robots ou machines, alors qu'ils sont inconscients. Mais alors, pourquoi les autres corps que je perçois ne pourraient-ils pas aussi être des automates très perfectionnés?

Et puis cela pose le problème plus général : comment peut-on savoir que des choses invisibles existent à partir de la constatation l'existence de choses visibles? Quelle est la validité du raisonnement utilisé? De fil en aiguille, le problème du solipsisme a donc un rapport avec le problème de notre connaissance de Dieu ou du surnaturel.

Qu'est-ce qu'une conscience peut faire, très précisément, qu'un automate ne peut pas faire et ne pourra jamais faire, si complexe et perfectionné soit-il? Donc il y a aussi un rapport avec l'intelligence artificielle.

Comment « prouver » logiquement que d'autres consciences existent? Et quels critères généraux distinguent un être conscient d'un être inconscient?
 
Boujour,Salam
Ça rejoind l'histoire des zombies philosophiques, c'est un vrai casse casse-tête 😶
Déjà, je peut faire confiance au fait que les autres êtres humains soient conscient car ils ont exactement le même fonctionnement cérébral que moi, ils agissent presque de la même manière que moi, alors que durant mes rêves, tout est bien plus flou..
S'il n'y a pas d'âme, il n'y a aucune raison de nier la possibilité d'une I.A forte :(
C'est l'un des debats les plus important de la philosophie actuel avec la nature de la conscience.
 

Takamine

"L'Enfer ...c'est moi .. :
Sinon tu a Wittengstein ...

Attention a ne pas confondre Solipsisme et Scepticisme

"Car ce que le solipsisme veut dire est tout à fait correct, seulement cela ne peut se dire, cela se montre.
Que le monde soit mon monde se montre en ceci que les limites du langage (le seul langage que je comprenne) signifient les limites de mon monde.
(Wittengstei, // Tractatus , 5.6, 5.62)
 

minouwolf

Bladinaute averti
Bonjour :timide:

Connaissez-vous la théorie appelée « solipsisme »?

https://la-philosophie.com/solipsisme-definition

À ma connaissance, aucun philosophe de quelque envergure n'a accepté cette théorie jusqu'au bout.

Par contre, on peut se demander si le solipsisme ne serait pas la conséquence logique de certaines de leurs théories, bien que les philosophes n'aient pas voulu tirer eux-mêmes de telles conséquences.

Mais le vrai problème posé par le solipsisme est : comment sais-je, dans ma perspective, que d'autres consciences existent? Et chacun peut se poser la question dans sa perspective. On ne perçoit pas d'autres consciences que la nôtre. On perçoit des corps, des gestes, des paroles, et on infère qu'ils sont causés par des volontés conscientes.

Sauf que quand on rêve, on peut imaginer des personnes conscientes qui en réalité sont de purs produits de l'imagination. Par exemple @Zaynaa pourrait imaginer un mec pur dans un rêve, mais ce serait une illusion.

Et puis aussi, certains peuvent attribuer des états mentaux à des robots ou machines, alors qu'ils sont inconscients. Mais alors, pourquoi les autres corps que je perçois ne pourraient-ils pas aussi être des automates très perfectionnés?

Et puis cela pose le problème plus général : comment peut-on savoir que des choses invisibles existent à partir de la constatation l'existence de choses visibles? Quelle est la validité du raisonnement utilisé? De fil en aiguille, le problème du solipsisme a donc un rapport avec le problème de notre connaissance de Dieu ou du surnaturel.

Qu'est-ce qu'une conscience peut faire, très précisément, qu'un automate ne peut pas faire et ne pourra jamais faire, si complexe et perfectionné soit-il? Donc il y a aussi un rapport avec l'intelligence artificielle.

Comment « prouver » logiquement que d'autres consciences existent? Et quels critères généraux distinguent un être conscient d'un être inconscient?
bonsoir mr ebion



bon deja 20 questions a repondre , tout en sachant que chacunes de tes questions pouvaient etre un sujet de tread à chaques fois .Et tout en sachant qu'on est pas au bac .

La question de savoir s'il y a d'autres conscience en dehors de la notre , renvoies à des questions qui ont été posés au temps de descartes .

descartes partait deja avec son cogito ergo sum , mais ici sur ce forum je connais des gens qui sont mais qui ne pensent pas (dedicasse @morjani et @Zaheer73 ), donc le concept de descartes tombe à l'eau lol

Kant lui prouvait la conscience de l'autre , avec le sentiment du beau , ce sentiment qui plait universellement sans concept , tout en sachant qu"il y avait une contradiction entre le propre du concept et de ceux qui est universellement partagé .
on renvoyait donc à une finalité sans fin .
En partant de l'expression "les gouts et les couleurs ne se discutent pas ", on finit par quand meme recherchér le ressentie ou l'assentiment chez l'autre , Donc il y a là une deuxieme puis troisieme contradiction , à savoir avoir une vision subjective en voulant chercher l'assentiment chez autruit (l'universel )tout en ne pouvant produire une preuve. (car la preuve du beau est difficilement explicable pour le faire accepter et validé pour autruit )

Si la personne en face de moi possede le sentiment du beau (donc d'une subjectivité de valeur, on partage alors une singularité que je possede , donc qu'il y a bien une conscience en face de moi.

Est ce que l'automate de monsieur @Ebion est assez sophistiqué, pour deja mimer une personne consciente et subjuguer par la beauté de la nature ??
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Bonjour :timide:

Connaissez-vous la théorie appelée « solipsisme »?

https://la-philosophie.com/solipsisme-definition

À ma connaissance, aucun philosophe de quelque envergure n'a accepté cette théorie jusqu'au bout.

Par contre, on peut se demander si le solipsisme ne serait pas la conséquence logique de certaines de leurs théories, bien que les philosophes n'aient pas voulu tirer eux-mêmes de telles conséquences.

Mais le vrai problème posé par le solipsisme est : comment sais-je, dans ma perspective, que d'autres consciences existent? Et chacun peut se poser la question dans sa perspective. On ne perçoit pas d'autres consciences que la nôtre. On perçoit des corps, des gestes, des paroles, et on infère qu'ils sont causés par des volontés conscientes.

Sauf que quand on rêve, on peut imaginer des personnes conscientes qui en réalité sont de purs produits de l'imagination. Par exemple @Zaynaa pourrait imaginer un mec pur dans un rêve, mais ce serait une illusion.

Et puis aussi, certains peuvent attribuer des états mentaux à des robots ou machines, alors qu'ils sont inconscients. Mais alors, pourquoi les autres corps que je perçois ne pourraient-ils pas aussi être des automates très perfectionnés?

Et puis cela pose le problème plus général : comment peut-on savoir que des choses invisibles existent à partir de la constatation l'existence de choses visibles? Quelle est la validité du raisonnement utilisé? De fil en aiguille, le problème du solipsisme a donc un rapport avec le problème de notre connaissance de Dieu ou du surnaturel.

Qu'est-ce qu'une conscience peut faire, très précisément, qu'un automate ne peut pas faire et ne pourra jamais faire, si complexe et perfectionné soit-il? Donc il y a aussi un rapport avec l'intelligence artificielle.

Comment « prouver » logiquement que d'autres consciences existent? Et quels critères généraux distinguent un être conscient d'un être inconscient?
Qu’est-ce que le solipsisme ?

Le solipsisme est la position philosophique qui définit le moi comme la seule réalité, autrement dit qui sépare la réalité du moi de celle du moi.

Selon ma croyance la seule et unique Réalité est le Créateur, par conséquent, la Création et tout ce qu'elle contient comme créatures, entités et choses ne possedant aucune réalité en soi de leur part et par elles-mêmes, elles ne sont que virtuelles dépendant totalement de la Réalité unique.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Et puis aussi, certains peuvent attribuer des états mentaux à des robots ou machines, alors qu'ils sont inconscients. Mais alors, pourquoi les autres corps que je perçois ne pourraient-ils pas aussi être des automates très perfectionnés?
Nous sommes des êtres virtuels très perfectionnés créés par le Créateur. L'Homme fabrique des machines et la comparaison s'arrête là. Dans l'image qui suit, on voit la main créée par le Créateur et celle fabriquée par l'être humain.

217738
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Et puis cela pose le problème plus général : comment peut-on savoir que des choses invisibles existent à partir de la constatation l'existence de choses visibles?
Comment peut-on savoir que les microbes existent ? Grâce à un moyen appelé microscope. Comment arrive-t-on à voir des choses invisibles dans l'espace se trouvant à des miiliards de kilomètres c'est-à-dire à des années lumières ? Par des téléscopes.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Et quels critères généraux distinguent un être conscient d'un être inconscient?
La conscience est une énergie qui nous vient de l'extérieur de nous-mêmes, c'est-à-dire qu'elle ne fait pas partie de notre être. Dans l'image de gauche on voit une ampoule éteinte et dans celle de droite quand elle reçoit l'énérgie éléctrique. Ce n'est qu'une analogie.

217741 217742
 
La conscience est une énergie qui nous vient de l'extérieur de nous-mêmes, c'est-à-dire qu'elle ne fait pas partie de notre être. Dans l'image de gauche on voit une ampoule éteinte et dans celle de droite quand elle reçoit l'énérgie éléctrique. Ce n'est qu'une analogie.
Le test tout bête à faire est de s'introduire un objet contondant dans le cerveau ou d'ingurgiter un litre de Cognac.

Si l'on observe une altération notable de sa conscience, c'est que celle ci est bien à l'intérieur de nous et qu'elle fait partie de notre être.
 

Ebion

gentil salutateur
VIB
"... George Berkeley est peut-être l'un des philosophes qui est allé le plus loin sur le terrain du solipsisme, depuis le pyrrhonisme . "

Oui Berkeley a peut-être une manière solipsiste de poser le problème de la connaissance, mais il ne conclut pas à l’inexistence d’autres consciences que la sienne, surtout pas celle de Dieu. Car Berkeley comprend que la plupart de ses perceptions ne sont pas créées par lui, donc qu’elles viennent d’une cause extérieure (qui n’est pas la matière, puisqu’il nie son existence).
 

Takamine

"L'Enfer ...c'est moi .. :
surtout pas celle de Dieu. Car Berkeley comprend que la plupart de ses perceptions ne sont pas créées par lui
Berkley etait surtout un homme intelligent et savait dans quel époqe il vivait tout comme Descartes ///
Girodano Bruno lui a fait un notre choix ///

une philosophie est toujours lié a un contexte historique ...

t a foiré ton post mec dsl ///

oui il y a eu de grand philosophe solipsiste et oui berkley en est l une des figures majeure

d ailleur si tu pousse la reflexion et l analyse plus loin tu réalisera que je t ai cité deux philosophe qui ont eu une forte influence sur la pensée anglosaxonne a la difference de celle du continent ..

cela crée des différence entre nous les francais et les anglais en matiere de droit /// de comment les pincipe de justice se construisent de part et d autre //
 

Ebion

gentil salutateur
VIB
Berkley etait surtout un homme intelligent et savait dans quel époqe il vivait tout comme Descartes ///
Girodano Bruno lui a fait un notre choix ///

une philosophie est toujours lié a un contexte historique ...

t a foiré ton post mec dsl ///

oui il y a eu de grand philosophe solipsiste et oui berkley en est l une des figures majeure

d ailleur si tu pousse la reflexion et l analyse plus loin tu réalisera que je t ai cité deux philosophe qui ont eu une forte influence sur la pensée anglosaxonne a la difference de celle du continent ..

cela crée des différence entre nous les francais et les anglais en matiere de droit /// de comment les pincipe de justice se construisent de part et d autre //
Il faudrait que tu sois plus précise. :)
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
Le test tout bête à faire est de s'introduire un objet contondant dans le cerveau ou d'ingurgiter un litre de Cognac.

Si l'on observe une altération notable de sa conscience, c'est que celle ci est bien à l'intérieur de nous et qu'elle fait partie de notre être.
Cela est valable si la personne est réveillée donc encore consciente, et si elle dort ou si elle est anésthiée n'est plus consciente.
 

TIGELLIUS

JE N'IMPOSE A PERSONNE MON AVIS
j'ajouterais que chaque conscience fait parti d'une seule et unique conscience, la conscience universelle.
Mon avis : Il y a une Création et une essence de la Création. Dans cette dernière (essence) il y a une multitude de principes appelés aussi "essences individuelles" chacune recevant le Reflet divin véhiculé par Sa Lumière (Connaissance) issue de Son Image (Science).
C'est la ConScience.
 

David39

Back to set as a jet
VIB
Mon avis : Il y a une Création et une essence de la Création. Dans cette dernière (essence) il y a une multitude de principes appelés aussi "essences individuelles" chacune recevant le Reflet divin véhiculé par Sa Lumière (Connaissance) issue de Son Image (Science).
C'est la ConScience.
assez d'accord avec toi même si entre les deux il doit y'avoir quelques étapes de transformation, voir transmutation. J'y planche mais les livres traitant de ca me font mal a la tête au bout de 15 mn ^^
 
Cela est valable si la personne est réveillée donc encore consciente, et si elle dort ou si elle est anésthiée n'est plus consciente.
J'ai pas tout compris. Il doit manquer des adverbes, des sujets, des compléments et de la ponctuation.

En gros, la personne est consciente si elle réveillée mais elle n'est pas consciente si elle dort ?

Avec ça, je sens la découverte du siècle. Le Nobel vous guette, mon ami.

Je savais bien que sur Bladi, on trouve des pointures dans tous les domaines.
 
Quand tu dors t'es conscient ? Sous anésthésie générale une personne est-elle consciente ?
Ben, c'est à vous de me le dire. Vous me dites que la conscience serait extérieure au corps (je vous cite) :

"La conscience est une énergie qui nous vient de l'extérieur de nous-mêmes, c'est-à-dire qu'elle ne fait pas partie de notre être."

Alors, je sais pas : je lis que la conscience n'a rien à voir avec notre état. Vivant, mort ou moitié endormi,
serait-ce donc cet état quantique, comme ce célèbre chat ?
 

Ebion

gentil salutateur
VIB
bonsoir mr ebion



bon deja 20 questions a repondre , tout en sachant que chacunes de tes questions pouvaient etre un sujet de tread à chaques fois .Et tout en sachant qu'on est pas au bac .

La question de savoir s'il y a d'autres conscience en dehors de la notre , renvoies à des questions qui ont été posés au temps de descartes .

descartes partait deja avec son cogito ergo sum , mais ici sur ce forum je connais des gens qui sont mais qui ne pensent pas (dedicasse @morjani et @Zaheer73 ), donc le concept de descartes tombe à l'eau lol

Kant lui prouvait la conscience de l'autre , avec le sentiment du beau , ce sentiment qui plait universellement sans concept , tout en sachant qu"il y avait une contradiction entre le propre du concept et de ceux qui est universellement partagé .
on renvoyait donc à une finalité sans fin .
En partant de l'expression "les gouts et les couleurs ne se discutent pas ", on finit par quand meme recherchér le ressentie ou l'assentiment chez l'autre , Donc il y a là une deuxieme puis troisieme contradiction , à savoir avoir une vision subjective en voulant chercher l'assentiment chez autruit (l'universel )tout en ne pouvant produire une preuve. (car la preuve du beau est difficilement explicable pour le faire accepter et validé pour autruit )

Si la personne en face de moi possede le sentiment du beau (donc d'une subjectivité de valeur, on partage alors une singularité que je possede , donc qu'il y a bien une conscience en face de moi.

Est ce que l'automate de monsieur @Ebion est assez sophistiqué, pour deja mimer une personne consciente et subjuguer par la beauté de la nature ??
Bonjour, je voudrais répondre quelque chose, mais cela me laisse perplexe. J’ai pas étudié l’esthétique de Kant.

Je m’attendais pas à ce qu’on aborde le problème sous cet angle.
 

Ebion

gentil salutateur
VIB
Boujour,Salam
Ça rejoind l'histoire des zombies philosophiques, c'est un vrai casse casse-tête 😶
Déjà, je peut faire confiance au fait que les autres êtres humains soient conscient car ils ont exactement le même fonctionnement cérébral que moi, ils agissent presque de la même manière que moi, alors que durant mes rêves, tout est bien plus flou..
S'il n'y a pas d'âme, il n'y a aucune raison de nier la possibilité d'une I.A forte :(
C'est l'un des debats les plus important de la philosophie actuel avec la nature de la conscience.
Oui mais dans une perspective sceptique : à moins que tu sois neurobiologiste toi-même, tu as pas vu le cerveau d’autres humains en vrai. Tu as sans doute vu des images, des livres, des émissions, des textes qui parlent du cerveau, mais cela reste des témoignages de seconde main, auxquels on est invité à prêter foi. Et encore. Si on suppose qu’on est dans une sorte de rêve éveillé très réaliste ou une réalité virtuelle futuriste, nos idées sur la nature des autres personnes ne veulent rien dire.

Et je parle bien d’un scepticisme épistémologique, d’un doute radical sur la réalité comme celui de Descartes. J’en parle pas dans la perspective d’idées complotistes...
 
Haut