• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Sophie dormait sous tente avec sa fille de 3 ans et ses jumelles encore bébés

madalena

Contributeur
Contributeur
salam

Ce jeudi matin, nous vous parlions de la situation de Sophie, 29 ans, forcée de dormir sous une tente avec ses trois enfants en bas âge, à Boussu. Dans cette période difficile, la jeune femme a pu compter sur la solidarité de nos lecteurs. Et une bonne nouvelle est tombée ce jeudi.
54 réactions

Depuis le mois d’août, Sophie, 29 ans, dort sous une tente avec ses trois enfants en bas âge. Malgré ses démarches auprès de différentes sociétés de logement social, aucun logement n’est disponible pour l’accueillir. Vu sa situation précaire, son état de santé et celui de ses enfants se dégrade. « Je ne réclame pas le grand luxe mais juste un toit au-dessus de ma tête, » révèle-t-elle dans nos éditions de ce jeudi.

Depuis la parution de cet article, vous être nombreux à lui proposer de l’aide. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la situation de Sophie et ses filles est sur le point de s’arranger. En effet, comme évoqué dans notre article de matin, le président du CPAS Domenico Pardo est sur le point de trouver une solution : « J’ai pu la joindre par téléphone et une assistante sociale en charge du dispositif d’urgence sociale a également pu avoir un contact avec elle », nous raconte-t-il.

« Elle s’est arrangée avec sa belle-sœur pour qu’elle mette ses enfants à elle chez une amie jusqu’à vendredi. Madame pourra ainsi dormir chez elle avec ses propres enfants. Elle est ensuite invitée à venir se présenter dès ce jeudi au service social. Nous aurions un logement de transit à lui proposer. Une famille vient justement de partir, on pourrait donc lui venir en aide assez rapidement.

Donc, c’est un logement qu’elle pourrait occuper pour une durée de deux fois trois mois. L’occupation de ce logement lui permettra en outre d’obtenir des points supplémentaires auprès de la société de logements, ce qui accélérera l’octroi d’un logement social. »
C’est tout ce qu’on souhaite à la petite famille.

http://www.sudinfo.be/1967456/article/2017-10-19/sophie-dormait-sous-tente-avec-sa-fille-de-3-ans-et-ses-jumelles-encore-bebes-un
 

Pièces jointes

3 mois...

c'est dû à l'inertie/manque de diligences de la femme dans les démarches et qui ne savait pas quelle demande déposer à quel service?

ou alors ça s'est débloqué juste à cause de la médiatisation et le pointage du doigt de ces services?

:prudent:
 
Dernière édition:

Talmozonte

A la vie a la mort
VIB
3 mois...

c'est dû à l'inertie/manque de diligences de la femme dans les démarches et qui ne savait pas quelle demande déposer à quel service?

ou alors ça s'est débloqué juste à cause de la médiatisation et le pointage du doigt de ces services?

:prudent:
Je pencherais plutôt vers la 2 eme proposition!
Il y'a tellement de personnes qui vivent la même chose depuis des années et leurs situation ne change pas car pas de médiatisation.
 
C est juste honteuse de laisser une maman solo dehors avec ces enfants . Malheureusement c est plus en plus fréquents les personnes âges les handicapés sont concerner. C est révoltant . L assistance sociale çà fait longtemps qu elles peuvent plus rien faire. C est les entreprises qui finance la grande majorité des action sociale et comme avec la conjoncture les entreprises donnent de moins en moins. Ce modèle de société n est plus compatible à la vie que les êtres humains vivent. Ils faudraient que l humanité arrête d être égoïste . Obliger chaque être humain à participer au tâche de travail quotient et créer un troc au lieu d utiliser la monnaie. Avoir une des bons de soins et de nourriture pour chaque être humain .
 
C est juste honteuse de laisser une maman solo dehors avec ces enfants . Malheureusement c est plus en plus fréquents les personnes âges les handicapés sont concerner. C est révoltant . L assistance sociale çà fait longtemps qu elles peuvent plus rien faire. C est les entreprises qui finance la grande majorité des action sociale et comme avec la conjoncture les entreprises donnent de moins en moins. Ce modèle de société n est plus compatible à la vie que les êtres humains vivent. Ils faudraient que l humanité arrête d être égoïste . Obliger chaque être humain à participer au tâche de travail quotient et créer un troc au lieu d utiliser la monnaie. Avoir une des bons de soins et de nourriture pour chaque être humain .
Ce qu il faudrait c est une catastrophe naturelle et mondiale du genre un meteorite ou une epedemie
comme ca l homme il ca comprendre
l etre humain ne comprends que quand il est face a une catastrophe
 
A

AncienMembre

Non connecté
3 mois...

c'est dû à l'inertie/manque de diligences de la femme dans les démarches et qui ne savait pas quelle demande déposer à quel service?

ou alors ça s'est débloqué juste à cause de la médiatisation et le pointage du doigt de ces services?

:prudent:
La deuxième proposition voyons!

Des logements!? Il y en a! Mais pour bcp ils sont plus dans les normes. Donc cela occasionne des frais! Frais qu ils ne veulent pas mettre car au final ils ne sont pas gagnant!


La tendance actuelle est la construction de logement sociaux où la condition d habitation sera d avoir deux salaires!
 
La deuxième proposition voyons!

Des logements!? Il y en a! Mais pour bcp ils sont plus dans les normes. Donc cela occasionne des frais! Frais qu ils ne veulent pas mettre car au final ils ne sont pas gagnant!


La tendance actuelle est la construction de logement sociaux où la condition d habitation sera d avoir deux salaires!
les logements sociaux est surtout une invention d apres guerre avec une croissance de 7% l argent coulais
a flot maintenant la croissance c est zero, les taux d interet ils sont negatif, les etats sont engluer dans une dettes
qu ils ne savent plus gerer
tout le confort va disparaitre il y aura plus de classe moyenne elle va disparaitre d ailleurs beaucoup de gens
qui travaille n arrive meme pas a s en sortir
 
Elle a une solution provisoire, mais après?

Si elle n'avait pas médiatisé cette affaire, elle serait encore dans la rue comme tant d'autres.

Et ceux qui sont dans la rue encore à l'instant où je tapote, des nourrissons, des enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées..., on s'en tape. On fait un petit effort quand il fait très froid (en en laissant une bonne partie sur le carreau) et après on oublie.
 
Elle a une solution provisoire, mais après?

Si elle n'avait pas médiatisé cette affaire, elle serait encore dans la rue comme tant d'autres.

Et ceux qui sont dans la rue encore à l'instant où je tapote, des nourrissons, des enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées..., on s'en tape. On fait un petit effort quand il fait très froid (en en laissant une bonne partie sur le carreau) et après on oublie.
C'est la triste réalité, espérons que sa situation se stabilise sur le long terme.

C'est juste honteux si il n'y à pas de médiatisation, des situations ne bougent pas ou empire, c'est l'hypocrisie de bien des volets de notre société.

On peut au moins mettre en avant ce type de bonne action de la part de certains journalistes.
 
C'est la triste réalité, espérons que sa situation se stabilise sur le long terme.

C'est juste honteux si il n'y à pas de médiatisation, des situations ne bougent pas ou empire, c'est l'hypocrisie de bien des volets de notre société.

On peut au moins mettre en avant ce type de bonne action de la part de certains journalistes.
le probleme c est pas ca situation ca disont qu elle va trouver des solutions mais le probleme c est ses enfants c est le probleme comment les entretenir dans le futur en plus elle en a 3
 
le probleme c est pas ca situation ca disont qu elle va trouver des solutions mais le probleme c est ses enfants c est le probleme comment les entretenir dans le futur en plus elle en a 3
Ce n'est pas parce qu'elle est arrivée dans la rue qu'elle ne pourra se relever. Il y a des aides, et le fait d'avoir un logement est un élément majeur pour la réinsertion vers le marché du travail.

Dans la vie, il y a des hauts et des bas. Rien est figé.
 
Ce n'est pas parce qu'elle est arrivée dans la rue qu'elle ne pourra se relever. Il y a des aides, et le fait d'avoir un logement est un élément majeur pour la réinsertion vers le marché du travail.

Dans la vie, il y a des hauts et des bas. Rien est figé.
Je suis d accord avec toi , juste que les aides sont de moins moins important . En général maintenant sur Paris ces personnes fragilisés par les accidents de la vie , on va leur proposer un hébergement d urgent une chambre d hôtel . C est violent et moi je trouve que l état ne donne pas à ces familles cette stabilité de rebondir .
 

Marieprotege

Quatre-saisons
salam

Ce jeudi matin, nous vous parlions de la situation de Sophie, 29 ans, forcée de dormir sous une tente avec ses trois enfants en bas âge, à Boussu. Dans cette période difficile, la jeune femme a pu compter sur la solidarité de nos lecteurs. Et une bonne nouvelle est tombée ce jeudi.
54 réactions

Depuis le mois d’août, Sophie, 29 ans, dort sous une tente avec ses trois enfants en bas âge. Malgré ses démarches auprès de différentes sociétés de logement social, aucun logement n’est disponible pour l’accueillir. Vu sa situation précaire, son état de santé et celui de ses enfants se dégrade. « Je ne réclame pas le grand luxe mais juste un toit au-dessus de ma tête, » révèle-t-elle dans nos éditions de ce jeudi.

Depuis la parution de cet article, vous être nombreux à lui proposer de l’aide. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la situation de Sophie et ses filles est sur le point de s’arranger. En effet, comme évoqué dans notre article de matin, le président du CPAS Domenico Pardo est sur le point de trouver une solution : « J’ai pu la joindre par téléphone et une assistante sociale en charge du dispositif d’urgence sociale a également pu avoir un contact avec elle », nous raconte-t-il.

« Elle s’est arrangée avec sa belle-sœur pour qu’elle mette ses enfants à elle chez une amie jusqu’à vendredi. Madame pourra ainsi dormir chez elle avec ses propres enfants. Elle est ensuite invitée à venir se présenter dès ce jeudi au service social. Nous aurions un logement de transit à lui proposer. Une famille vient justement de partir, on pourrait donc lui venir en aide assez rapidement.

Donc, c’est un logement qu’elle pourrait occuper pour une durée de deux fois trois mois. L’occupation de ce logement lui permettra en outre d’obtenir des points supplémentaires auprès de la société de logements, ce qui accélérera l’octroi d’un logement social. »
C’est tout ce qu’on souhaite à la petite famille.

http://www.sudinfo.be/1967456/article/2017-10-19/sophie-dormait-sous-tente-avec-sa-fille-de-3-ans-et-ses-jumelles-encore-bebes-un
C'est à cause des loyer trop cher je pense....et du système logement privée et sociale ......
 
Je suis d accord avec toi , juste que les aides sont de moins moins important . En général maintenant sur Paris ces personnes fragilisés par les accidents de la vie , on va leur proposer un hébergement d urgent une chambre d hôtel . C est violent et moi je trouve que l état ne donne pas à ces familles cette stabilité de rebondir .
Sur Paris, il y a un problème de logements. Même des personnes qui ont les moyens galèrent pour trouver un appartement.
L'hébergement à l'hôtel est fort coûteux, on ne peut pas dire que les aides ne sont pas importantes. L'Etat et les communes ne veulent pas investir dans la construction de logements, qui serait pourtant beaucoup plus rentable que l'engraissement des marchands de sommeil en tous genres.

Tu sais, dans ces cas, sauf exceptions, je ne comprends pas que les personnes ne cherchent pas à se réfugier dans des villes où il est plus facile d'obtenir un logement social (et où il y a aussi de l'emploi). Il y a des aides au déménagement, il y a des associations et des aides pour meubler son appartement... Ce n'est pas parfait, mais c'est déjà pas mal.
 
Sur Paris, il y a un problème de logements. Même des personnes qui ont les moyens galèrent pour trouver un appartement.
L'hébergement à l'hôtel est fort coûteux, on ne peut pas dire que les aides ne sont pas importantes. L'Etat et les communes ne veulent pas investir dans la construction de logements, qui serait pourtant beaucoup plus rentable que l'engraissement des marchands de sommeil en tous genres.

Tu sais, dans ces cas, sauf exceptions, je ne comprends pas que les personnes ne cherchent pas à se réfugier dans des villes où il est plus facile d'obtenir un logement social (et où il y a aussi de l'emploi). Il y a des aides au déménagement, il y a des associations et des aides pour meubler son appartement... Ce n'est pas parfait, mais c'est déjà pas mal.
Les villes c est devenu la misere c est l equivalent d un poulailler surcharger, on dirait qu on est dans les années 30 y a une similitude quand meme, un chomage qui augmente des gens dormant dans la rue des mendiants partout
des magasins qui ferment, non on est belle et bien dans les années 30 je dirait 1938
 
Les villes c est devenu la misere c est l equivalent d un poulailler surcharger, on dirait qu on est dans les années 30 y a une similitude quand meme, un chomage qui augmente des gens dormant dans la rue des mendiants partout
des magasins qui ferment, non on est belle et bien dans les années 30 je dirait 1938
La situation est inquiétante à bien des égards. Mais chuuuuut nous sommes une puissance, soit disant! La chute va faire mal à plus d'un aveugle.
 

nolane75

Bladinaute averti
salam

Ce jeudi matin, nous vous parlions de la situation de Sophie, 29 ans, forcée de dormir sous une tente avec ses trois enfants en bas âge, à Boussu. Dans cette période difficile, la jeune femme a pu compter sur la solidarité de nos lecteurs. Et une bonne nouvelle est tombée ce jeudi.
54 réactions

Depuis le mois d’août, Sophie, 29 ans, dort sous une tente avec ses trois enfants en bas âge. Malgré ses démarches auprès de différentes sociétés de logement social, aucun logement n’est disponible pour l’accueillir. Vu sa situation précaire, son état de santé et celui de ses enfants se dégrade. « Je ne réclame pas le grand luxe mais juste un toit au-dessus de ma tête, » révèle-t-elle dans nos éditions de ce jeudi.

Depuis la parution de cet article, vous être nombreux à lui proposer de l’aide. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la situation de Sophie et ses filles est sur le point de s’arranger. En effet, comme évoqué dans notre article de matin, le président du CPAS Domenico Pardo est sur le point de trouver une solution : « J’ai pu la joindre par téléphone et une assistante sociale en charge du dispositif d’urgence sociale a également pu avoir un contact avec elle », nous raconte-t-il.

« Elle s’est arrangée avec sa belle-sœur pour qu’elle mette ses enfants à elle chez une amie jusqu’à vendredi. Madame pourra ainsi dormir chez elle avec ses propres enfants. Elle est ensuite invitée à venir se présenter dès ce jeudi au service social. Nous aurions un logement de transit à lui proposer. Une famille vient justement de partir, on pourrait donc lui venir en aide assez rapidement.

Donc, c’est un logement qu’elle pourrait occuper pour une durée de deux fois trois mois. L’occupation de ce logement lui permettra en outre d’obtenir des points supplémentaires auprès de la société de logements, ce qui accélérera l’octroi d’un logement social. »
C’est tout ce qu’on souhaite à la petite famille.

http://www.sudinfo.be/1967456/article/2017-10-19/sophie-dormait-sous-tente-avec-sa-fille-de-3-ans-et-ses-jumelles-encore-bebes-un
J'ai traité de ce problèmes dans pas mal de sujet de discussions !
J'en suis fier !
Nous allons vers un veritable enfer sur terre ou la speculation sera partout !
du berceau a la tombe !
du terrain au logement !
de l'amour a la haine !
Que laisseront nous a la futur generation ? si ce n'est un monde desuni,malheureux,triste et plein de malheurs !
Je suis triste pour Sophie et ses enfant
ET TOUS LES OPPRIMES DE LA TERRE
Cette femme a le courage de vouloir des enfants...je n'en ai pas
Bravo a elle
C'est une guerriere !
 
J'ai traité de ce problèmes dans pas mal de sujet de discussions !
J'en suis fier !
Nous allons vers un veritable enfer sur terre ou la speculation sera partout !
du berceau a la tombe !
du terrain au logement !
de l'amour a la haine !
Que laisseront nous a la futur generation ? si ce n'est un monde desuni,malheureux,triste et plein de malheurs !
Je suis triste pour Sophie et ses enfant
ET TOUS LES OPPRIMES DE LA TERRE
Cette femme a le courage de vouloir des enfants...je n'en ai pas
Bravo a elle
C'est une guerriere !
3 enfants pour remonter la pente ca va etre dur, disont plus speculation mais produits derivés
la surpopulation y est pour beaucoup faut pas sous estimer ca
si a paris y avait 50 milles personnes bein le loyer serait de 200 euros pour un 5 chambres, la
loi de l offre et de la demande elle est d application partout meme chez les humains
 
Haut