Les sorties sans nécessité de la Femme

Question :



De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.



Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.

Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?



Réponse :



Nul doute qu’il est préférable que la femme reste chez elle, comme le stipule le hadith :



« Leurs foyers sont meilleurs pour elles. » [1]



Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.



Il est donc un devoir pour les tuteurs d’être des hommes dans tous les sens du terme car Allah dit :



ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ

« Les hommes ont autorité sur les femmes. » [2]



Mais malheureusement, les musulmans commencent à imiter les ennemis d’Allah en donnant le pouvoir de décision aux femmes.



Ce sont les femmes qui ont maintenant l’autorité et ce sont elles qui gèrent les affaires des hommes.



Il est étonnant que ces imitateurs prétendent être des gens modernes et civilisés.



Malheur à eux, car le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :



« Ne réussiront pas les gens qui donneront le commandement à une femme. » [3]



Or, nous savons tous que les femmes sont comme les a décrites le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith :



« Je n’ai pas vu des [femmes] diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une d’entre vous, de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [4]



Les hommes doivent donc assumer les responsabilités qu’Allah leur a données vis-à-vis de leurs familles en pourvoyant à leurs besoins.



Cependant, on trouve aussi l’attitude tout à fait opposée à celle décrite précédemment : l’homme de mauvais caractère qui interdit à sa femme toute sortie même pour rendre visite aux proches avec qui elle doit maintenir les liens de parenté comme ses parents, ses frères et sœurs, ses oncles, et même si elle est à l’abri de toute tentation.



Il lui dit : « Tu ne sortiras jamais, tu es prisonnière à la maison » et il s’appuie pour cela sur le hadith du Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah :



« Elles sont détenues chez vous » [5].



Il va lui dire encore :



« Tu es détenue chez moi, tu ne bougeras pas, tu ne rendras visite à aucune sœur en Allah, tu n’iras chez personne et personne ne viendra chez toi. »



Or la religion préconise le juste milieu entre ces deux attitudes.



[1] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (n°2/76).

[2] Les Femmes, v. 34.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des campagnes militaires (n°4425).

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim, chapitre de la croyance (n°80).

[5] Rapporté par Ahmad (5/72,73), par At-Tirmidhî dans le chapitre de l’allaitement (n°1163) et par Ibn Mâjah dans le chapitre du mariage (n°1851).
 

janoum

VIB
Question :



De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.



Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.

Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?



Réponse :



Nul doute qu’il est préférable que la femme reste chez elle, comme le stipule le hadith :



« Leurs foyers sont meilleurs pour elles. » [1]



Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.



Il est donc un devoir pour les tuteurs d’être des hommes dans tous les sens du terme car Allah dit :



ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ

« Les hommes ont autorité sur les femmes. » [2]



Mais malheureusement, les musulmans commencent à imiter les ennemis d’Allah en donnant le pouvoir de décision aux femmes.



Ce sont les femmes qui ont maintenant l’autorité et ce sont elles qui gèrent les affaires des hommes.



Il est étonnant que ces imitateurs prétendent être des gens modernes et civilisés.



Malheur à eux, car le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :



« Ne réussiront pas les gens qui donneront le commandement à une femme. » [3]



Or, nous savons tous que les femmes sont comme les a décrites le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith :



« Je n’ai pas vu des [femmes] diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une d’entre vous, de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [4]



Les hommes doivent donc assumer les responsabilités qu’Allah leur a données vis-à-vis de leurs familles en pourvoyant à leurs besoins.



Cependant, on trouve aussi l’attitude tout à fait opposée à celle décrite précédemment : l’homme de mauvais caractère qui interdit à sa femme toute sortie même pour rendre visite aux proches avec qui elle doit maintenir les liens de parenté comme ses parents, ses frères et sœurs, ses oncles, et même si elle est à l’abri de toute tentation.



Il lui dit : « Tu ne sortiras jamais, tu es prisonnière à la maison » et il s’appuie pour cela sur le hadith du Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah :



« Elles sont détenues chez vous » [5].



Il va lui dire encore :



« Tu es détenue chez moi, tu ne bougeras pas, tu ne rendras visite à aucune sœur en Allah, tu n’iras chez personne et personne ne viendra chez toi. »



Or la religion préconise le juste milieu entre ces deux attitudes.



[1] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (n°2/76).

[2] Les Femmes, v. 34.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des campagnes militaires (n°4425).

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim, chapitre de la croyance (n°80).

[5] Rapporté par Ahmad (5/72,73), par At-Tirmidhî dans le chapitre de l’allaitement (n°1163) et par Ibn Mâjah dans le chapitre du mariage (n°1851).
Aie.. Tu as rechuté 😕
 
Les mosquées et les marchés


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Les endroits les plus aimés par Allah sont les mosquées (1) et les endroits les plus détestés par Allah sont les marchés (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°671)

(1) Ceci car les mosquées sont des endroits d'obéissance à Allah, d'adoration, de rappel, d'invocation.
(2) Ceci car les marchés sont des endroits de tromperie, d'usure, de serments mensongers, de paroles non tenues, de mal et de négligence du rappel d'Allah.
Ces commentaires sont tirés de l'ouvrage Minnatoul Moun'im Charh Sahih Mouslim vol 1 p 422.


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أحب البلاد إلى الله مساجدها وأبغض البلاد إلى الله أسواقها
 

Felicitee

L'essentiel est invisible pour les yeux
VIB
Les mosquées et les marchés


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Les endroits les plus aimés par Allah sont les mosquées (1) et les endroits les plus détestés par Allah sont les marchés (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°671)

(1) Ceci car les mosquées sont des endroits d'obéissance à Allah, d'adoration, de rappel, d'invocation.
(2) Ceci car les marchés sont des endroits de tromperie, d'usure, de serments mensongers, de paroles non tenues, de mal et de négligence du rappel d'Allah.
Ces commentaires sont tirés de l'ouvrage Minnatoul Moun'im Charh Sahih Mouslim vol 1 p 422.


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أحب البلاد إلى الله مساجدها وأبغض البلاد إلى الله أسواقها
C'est pas ce genre de marché que je fréquente, j'achète des légumes frais et parfois une pâtisserie ou du fromage 😄
 

minervie

La ilaha Illa Allah
C'est pas ce genre de marché que je fréquente, j'achète des légumes frais et parfois une pâtisserie ou du fromage 😄

Serieux.ca correspond à quoi aujourd'hui ce type de marché ? ça existe même plus !

(2) Ceci car les marchés sont des endroits de tromperie, d'usure, de serments mensongers, de paroles non tenues, de mal et de négligence du rappel d'Allah.

Que ce soit le marché aux légumes ou aux habits , les gens ne font que vendre sur une table .....
 

Felicitee

L'essentiel est invisible pour les yeux
VIB
les hommes abordent sans raison les femmes
Leurs font des compliments etc
Les femmes vous êtes fragiles même si vous ne vouliez pas l'accepter
Ah bon,jamais arrivé dans mon marché, c'est un marché alimentaire donc..l'endroit le seul où on se fait aborder je trouve c'est le bus, ça reste très rare pour moi, sinon franchement jamais dans ma petite ville
 

minervie

La ilaha Illa Allah
Ah bon,jamais arrivé dans mon marché, c'est un marché alimentaire donc..l'endroit le seul où on se fait aborder je trouve c'est le bus, ça reste très rare pour moi, sinon franchement jamais dans ma petite ville

Ca se saurait si les hommes draguaient dans les marchés .Y a en general que des mamans , des ménagères et des personnes agées qui font le marché.
N'importe quoi , vraiment .
 

Felicitee

L'essentiel est invisible pour les yeux
VIB
Serieux.ca correspond à quoi aujourd'hui ce type de marché ? ça existe même plus !

(2) Ceci car les marchés sont des endroits de tromperie, d'usure, de serments mensongers, de paroles non tenues, de mal et de négligence du rappel d'Allah.

Que ce soit le marché aux légumes ou aux habits , les gens ne font que vendre sur une table .....
Coucou di,mon j'habite à FR/Suisse je sais pas du tu connais, c'est minus le marché il y a que de l'alimentaire...je sais j'habite un coin très paumé
 

Felicitee

L'essentiel est invisible pour les yeux
VIB
Ca se saurait si les hommes draguaient dans les marchés .Y a en general que des mamans , des ménagères et des personnes agées qui font le marché.
N'importe quoi , vraiment .
Oui exactement, franchement c'est les bobos, les mamans avec les enfants petits qui choisissent les légumes pour le repas, les grands-parents retraités...
 

minervie

La ilaha Illa Allah
Coucou di,mon j'habite à FR/Suisse je sais pas du tu connais, c'est minus le marché il y a que de l'alimentaire...je sais j'habite un coin très paumé
Moi aussi. il y a qu'un marché au legumes ou je vis, et y a zero probléme que des gens qui font leur marché .
Mais meme avant, j'habitais une ville en france, ou il y avait un marché aux habits et legumes, a l'arabe, personne ne regarde personne
Si tu aimes chiner et chercher des affaires du bled c'est ideal.
 

ScorpioX

Briseur de rêves
Question :



De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.



Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.

Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?



Réponse :



Nul doute qu’il est préférable que la femme reste chez elle, comme le stipule le hadith :



« Leurs foyers sont meilleurs pour elles. » [1]



Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.



Il est donc un devoir pour les tuteurs d’être des hommes dans tous les sens du terme car Allah dit :



ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ

« Les hommes ont autorité sur les femmes. » [2]



Mais malheureusement, les musulmans commencent à imiter les ennemis d’Allah en donnant le pouvoir de décision aux femmes.



Ce sont les femmes qui ont maintenant l’autorité et ce sont elles qui gèrent les affaires des hommes.



Il est étonnant que ces imitateurs prétendent être des gens modernes et civilisés.



Malheur à eux, car le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :



« Ne réussiront pas les gens qui donneront le commandement à une femme. » [3]



Or, nous savons tous que les femmes sont comme les a décrites le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith :



« Je n’ai pas vu des [femmes] diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une d’entre vous, de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [4]



Les hommes doivent donc assumer les responsabilités qu’Allah leur a données vis-à-vis de leurs familles en pourvoyant à leurs besoins.



Cependant, on trouve aussi l’attitude tout à fait opposée à celle décrite précédemment : l’homme de mauvais caractère qui interdit à sa femme toute sortie même pour rendre visite aux proches avec qui elle doit maintenir les liens de parenté comme ses parents, ses frères et sœurs, ses oncles, et même si elle est à l’abri de toute tentation.



Il lui dit : « Tu ne sortiras jamais, tu es prisonnière à la maison » et il s’appuie pour cela sur le hadith du Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah :



« Elles sont détenues chez vous » [5].



Il va lui dire encore :



« Tu es détenue chez moi, tu ne bougeras pas, tu ne rendras visite à aucune sœur en Allah, tu n’iras chez personne et personne ne viendra chez toi. »



Or la religion préconise le juste milieu entre ces deux attitudes.



[1] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (n°2/76).

[2] Les Femmes, v. 34.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des campagnes militaires (n°4425).

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim, chapitre de la croyance (n°80).

[5] Rapporté par Ahmad (5/72,73), par At-Tirmidhî dans le chapitre de l’allaitement (n°1163) et par Ibn Mâjah dans le chapitre du mariage (n°1851).
La femme doit demander à son mari l'autorisation de se rendre à n'importe quel endroit.
Il ne peut juste pas lui interdire de voir ses parents.

Si il est ok pour qu'elle aille au marché faire ses affaires y'a pas de problème elle y va sans lui demander à chaque fois (l'informer ça fait juste bon sens). Le mieux étant quand même qu'il ne la laisse pas seule et l'accompagne.
Ça leur fait une ballade d'amoureux.
 

Felicitee

L'essentiel est invisible pour les yeux
VIB
Moi aussi. il y a qu'un marché au legumes ou je vis, et y a zero probléme que des gens qui font leur marché .
Mais meme avant, j'habitais une ville en france, ou il y avait un marché aux habits et legumes, a l'arabe, personne ne regarde personne
Si tu aimes chiner et chercher des affaires du bled c'est ideal.
Oui je pense pas que c'est un lieu malsain du tout le marché, en plus ça fait du bien de faire des emplettes à l'air libre, j'aime pas les magasins surtout avec les gosses
 
Question :



De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.



Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.

Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?



Réponse :



Nul doute qu’il est préférable que la femme reste chez elle, comme le stipule le hadith :



« Leurs foyers sont meilleurs pour elles. » [1]



Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.



Il est donc un devoir pour les tuteurs d’être des hommes dans tous les sens du terme car Allah dit :



ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ

« Les hommes ont autorité sur les femmes. » [2]



Mais malheureusement, les musulmans commencent à imiter les ennemis d’Allah en donnant le pouvoir de décision aux femmes.



Ce sont les femmes qui ont maintenant l’autorité et ce sont elles qui gèrent les affaires des hommes.



Il est étonnant que ces imitateurs prétendent être des gens modernes et civilisés.



Malheur à eux, car le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :



« Ne réussiront pas les gens qui donneront le commandement à une femme. » [3]



Or, nous savons tous que les femmes sont comme les a décrites le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith :



« Je n’ai pas vu des [femmes] diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une d’entre vous, de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [4]



Les hommes doivent donc assumer les responsabilités qu’Allah leur a données vis-à-vis de leurs familles en pourvoyant à leurs besoins.



Cependant, on trouve aussi l’attitude tout à fait opposée à celle décrite précédemment : l’homme de mauvais caractère qui interdit à sa femme toute sortie même pour rendre visite aux proches avec qui elle doit maintenir les liens de parenté comme ses parents, ses frères et sœurs, ses oncles, et même si elle est à l’abri de toute tentation.



Il lui dit : « Tu ne sortiras jamais, tu es prisonnière à la maison » et il s’appuie pour cela sur le hadith du Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah :



« Elles sont détenues chez vous » [5].



Il va lui dire encore :



« Tu es détenue chez moi, tu ne bougeras pas, tu ne rendras visite à aucune sœur en Allah, tu n’iras chez personne et personne ne viendra chez toi. »



Or la religion préconise le juste milieu entre ces deux attitudes.



[1] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (n°2/76).

[2] Les Femmes, v. 34.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des campagnes militaires (n°4425).

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim, chapitre de la croyance (n°80).

[5] Rapporté par Ahmad (5/72,73), par At-Tirmidhî dans le chapitre de l’allaitement (n°1163) et par Ibn Mâjah dans le chapitre du mariage (n°1851).
Je dirais plutôt que c'est l'homme qui doit rester à la maison afin de ne pas sortir pr reluquer les femmes à l extérieur notamment lorsqu'ils prennent place ds les terrasses de café à faire de la médisance et mater les femmes qui passent. Je trouve que l homme est faible et qu'il vaut mieux pr lui de ne sortir que pr les choses essentiel tel que travailler, aller chercher les enfants et faire les courses.
 
Je dirais plutôt que c'est l'homme qui doit rester à la maison afin de ne pas sortir pr reluquer les femmes à l extérieur notamment lorsqu'ils prennent place ds les terrasses de café à faire de la médisance et mater les femmes qui passent. Je trouve que l homme est faible et qu'il vaut mieux pr lui de ne sortir que pr les choses essentiel tel que travailler, aller chercher les enfants et faire les courses.
Allah dit que la femme doit rester à la maison mais toi tu dis que c'est l'homme ok. T musulmane ?
 
Question :



De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.



Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.

Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?



Réponse :



Nul doute qu’il est préférable que la femme reste chez elle, comme le stipule le hadith :



« Leurs foyers sont meilleurs pour elles. » [1]



Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.



Il est donc un devoir pour les tuteurs d’être des hommes dans tous les sens du terme car Allah dit :



ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ

« Les hommes ont autorité sur les femmes. » [2]



Mais malheureusement, les musulmans commencent à imiter les ennemis d’Allah en donnant le pouvoir de décision aux femmes.



Ce sont les femmes qui ont maintenant l’autorité et ce sont elles qui gèrent les affaires des hommes.



Il est étonnant que ces imitateurs prétendent être des gens modernes et civilisés.



Malheur à eux, car le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :



« Ne réussiront pas les gens qui donneront le commandement à une femme. » [3]



Or, nous savons tous que les femmes sont comme les a décrites le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith :



« Je n’ai pas vu des [femmes] diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une d’entre vous, de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [4]



Les hommes doivent donc assumer les responsabilités qu’Allah leur a données vis-à-vis de leurs familles en pourvoyant à leurs besoins.



Cependant, on trouve aussi l’attitude tout à fait opposée à celle décrite précédemment : l’homme de mauvais caractère qui interdit à sa femme toute sortie même pour rendre visite aux proches avec qui elle doit maintenir les liens de parenté comme ses parents, ses frères et sœurs, ses oncles, et même si elle est à l’abri de toute tentation.



Il lui dit : « Tu ne sortiras jamais, tu es prisonnière à la maison » et il s’appuie pour cela sur le hadith du Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah :



« Elles sont détenues chez vous » [5].



Il va lui dire encore :



« Tu es détenue chez moi, tu ne bougeras pas, tu ne rendras visite à aucune sœur en Allah, tu n’iras chez personne et personne ne viendra chez toi. »



Or la religion préconise le juste milieu entre ces deux attitudes.



[1] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (n°2/76).

[2] Les Femmes, v. 34.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des campagnes militaires (n°4425).

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim, chapitre de la croyance (n°80).

[5] Rapporté par Ahmad (5/72,73), par At-Tirmidhî dans le chapitre de l’allaitement (n°1163) et par Ibn Mâjah dans le chapitre du mariage (n°1851).
Si certains pouvaient s'épargner de répandre leur propagande salafiste nauséabonde d'un autre âge sur les forums, et s'ouvrir à d'autres formes de pensée un peu plus évoluées et moins fondamentalistes, le monde musulman y gagnerait.
 

nordia

NI RELIGION NI DOGME NI SECTE SEULEMENT DIEU
La femme doit demander à son mari l'autorisation de se rendre à n'importe quel endroit.
Il ne peut juste pas lui interdire de voir ses parents.

Si il est ok pour qu'elle aille au marché faire ses affaires y'a pas de problème elle y va sans lui demander à chaque fois (l'informer ça fait juste bon sens). Le mieux étant quand même qu'il ne la laisse pas seule et l'accompagne.
Ça leur fait une ballade d'amoureux.
L informé oui mais attendre son autorisation ***** c est plus une enfant
 
Si certains pouvaient s'épargner de répandre leur propagande salafiste nauséabonde d'un autre âge sur les forums, et s'ouvrir à d'autres formes de pensée un peu plus évoluées et moins fondamentalistes, le monde musulman y gagnerait.
Même à l autre âge, je pense que les musulmans n avaient pas ce genre de Pensée. Ce mec oubli que la première épouse du prophète était une business women. Olala
 

TIGELLIUS

Allah la seule REALITE, le reste n'est que VIRTUEL
VIB
Question :



De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.



Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.

Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?



Réponse :



Nul doute qu’il est préférable que la femme reste chez elle, comme le stipule le hadith :



« Leurs foyers sont meilleurs pour elles. » [1]



Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.



Il est donc un devoir pour les tuteurs d’être des hommes dans tous les sens du terme car Allah dit :



ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ

« Les hommes ont autorité sur les femmes. » [2]



Mais malheureusement, les musulmans commencent à imiter les ennemis d’Allah en donnant le pouvoir de décision aux femmes.



Ce sont les femmes qui ont maintenant l’autorité et ce sont elles qui gèrent les affaires des hommes.



Il est étonnant que ces imitateurs prétendent être des gens modernes et civilisés.



Malheur à eux, car le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :



« Ne réussiront pas les gens qui donneront le commandement à une femme. » [3]



Or, nous savons tous que les femmes sont comme les a décrites le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith :



« Je n’ai pas vu des [femmes] diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une d’entre vous, de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [4]



Les hommes doivent donc assumer les responsabilités qu’Allah leur a données vis-à-vis de leurs familles en pourvoyant à leurs besoins.



Cependant, on trouve aussi l’attitude tout à fait opposée à celle décrite précédemment : l’homme de mauvais caractère qui interdit à sa femme toute sortie même pour rendre visite aux proches avec qui elle doit maintenir les liens de parenté comme ses parents, ses frères et sœurs, ses oncles, et même si elle est à l’abri de toute tentation.



Il lui dit : « Tu ne sortiras jamais, tu es prisonnière à la maison » et il s’appuie pour cela sur le hadith du Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah :



« Elles sont détenues chez vous » [5].



Il va lui dire encore :



« Tu es détenue chez moi, tu ne bougeras pas, tu ne rendras visite à aucune sœur en Allah, tu n’iras chez personne et personne ne viendra chez toi. »



Or la religion préconise le juste milieu entre ces deux attitudes.



[1] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (n°2/76).

[2] Les Femmes, v. 34.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des campagnes militaires (n°4425).

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim, chapitre de la croyance (n°80).

[5] Rapporté par Ahmad (5/72,73), par At-Tirmidhî dans le chapitre de l’allaitement (n°1163) et par Ibn Mâjah dans le chapitre du mariage (n°1851).
Les sorties sans nécessité de l'homme.
 

TIGELLIUS

Allah la seule REALITE, le reste n'est que VIRTUEL
VIB
Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.
Dans ce cas c'est au mari de sortir pour faire les courses, promener ses enfants et la femme restera à la maison telle qu'une prisonnière. C'est bien ça ?
 

TIGELLIUS

Allah la seule REALITE, le reste n'est que VIRTUEL
VIB
De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.
Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.
Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?
Dans ma ville les femmes qui fréquentent le marché ont la plupart l'âge de sortir sans tuteur. En Arabie une femme de plus de 45 ans peut faire le Hajj et la Oumra sans tuteur, et si on parle de mixité il faut signaler qu'à la Mecque le Tawaf se fait en mixité.
Concernant la récompense, oui les femmes sont récompensées, ainsi que le mari et le vendeur.
 

TIGELLIUS

Allah la seule REALITE, le reste n'est que VIRTUEL
VIB
Question :



De nombreuses femmes se rendent fréquemment aux marchés, que ce soit pour un besoin précis ou non.



Il arrive aussi qu’elles y aillent sans Mahram malgré toutes les tentations qui y existent.

Qu’en pensez-vous, qu’Allah vous récompense ?



Réponse :



Nul doute qu’il est préférable que la femme reste chez elle, comme le stipule le hadith :



« Leurs foyers sont meilleurs pour elles. » [1]



Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.



Il est donc un devoir pour les tuteurs d’être des hommes dans tous les sens du terme car Allah dit :



ٱلرِّجَالُ قَوَّٲمُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ

« Les hommes ont autorité sur les femmes. » [2]



Mais malheureusement, les musulmans commencent à imiter les ennemis d’Allah en donnant le pouvoir de décision aux femmes.



Ce sont les femmes qui ont maintenant l’autorité et ce sont elles qui gèrent les affaires des hommes.



Il est étonnant que ces imitateurs prétendent être des gens modernes et civilisés.



Malheur à eux, car le Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah, a dit :



« Ne réussiront pas les gens qui donneront le commandement à une femme. » [3]



Or, nous savons tous que les femmes sont comme les a décrites le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dans le hadith :



« Je n’ai pas vu des [femmes] diminuées en raison et en religion aussi capables que l’une d’entre vous, de détourner l’intelligence d’un homme déterminé. » [4]



Les hommes doivent donc assumer les responsabilités qu’Allah leur a données vis-à-vis de leurs familles en pourvoyant à leurs besoins.



Cependant, on trouve aussi l’attitude tout à fait opposée à celle décrite précédemment : l’homme de mauvais caractère qui interdit à sa femme toute sortie même pour rendre visite aux proches avec qui elle doit maintenir les liens de parenté comme ses parents, ses frères et sœurs, ses oncles, et même si elle est à l’abri de toute tentation.



Il lui dit : « Tu ne sortiras jamais, tu es prisonnière à la maison » et il s’appuie pour cela sur le hadith du Messager d’Allah, sur lui la prière et le salut d’Allah :



« Elles sont détenues chez vous » [5].



Il va lui dire encore :



« Tu es détenue chez moi, tu ne bougeras pas, tu ne rendras visite à aucune sœur en Allah, tu n’iras chez personne et personne ne viendra chez toi. »



Or la religion préconise le juste milieu entre ces deux attitudes.



[1] Rapporté par Ahmad dans son Musnad (n°2/76).

[2] Les Femmes, v. 34.

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des campagnes militaires (n°4425).

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des menstrues (n°304) et Muslim, chapitre de la croyance (n°80).

[5] Rapporté par Ahmad (5/72,73), par At-Tirmidhî dans le chapitre de l’allaitement (n°1163) et par Ibn Mâjah dans le chapitre du mariage (n°1851).
Pourquoi l'auteur de la réponse est absent ????
 

TIGELLIUS

Allah la seule REALITE, le reste n'est que VIRTUEL
VIB
Il n’y a pas de doute non plus que le fait de donner la liberté à la femme de sortir soit contraire à l’esprit de la législation qui tend à préserver la femme et tient à la protéger de toute tentation.
Si tu lis bien le Coran, seul les femmes du Messager saws doivent rester chez elles et non pas les croyantes.
 
Haut