Soufisme-Poême d'Al Ghazali quelques minutes avant son décès.

Poême d'Al Ghazali quelques minutes avant son décès.

Dites à mes amis qui, me voyant mort, pleurent pour moi avec tant de douleur,
Ne croyez pas que le cadavre que vous voyez est moi-même. Je vous dis que ce n’est pas moi.
Je suis un esprit, ceci n’est rien que de la chair qui fut pendant un certain moment ma demeure et mon vêtement.
Je suis un trésor maintenu caché par un talisman, entouré par de la poussière, qui lui servit de manteau.
Je suis une perle, qui abandonna sa coquille désertifiée. C’était ma prison, où j’ai passé mon temps dans la peine.
Je suis un oiseau, et ce corps est ma cage dans laquelle je me suis envolé.
J’ai passé mon chemin et vous êtes restés. Votre demeure n’était pas l’endroit où je suis supposé loger.
Ne pensez pas que la mort est la mort, non, c’est la vie et c’est la plus belle des espérances.


Abû Hâmid Al-Ghazâlî
 
Poême d'Al Ghazali quelques minutes avant son décès.

Dites à mes amis qui, me voyant mort, pleurent pour moi avec tant de douleur,
Ne croyez pas que le cadavre que vous voyez est moi-même. Je vous dis que ce n’est pas moi.
Je suis un esprit, ceci n’est rien que de la chair qui fut pendant un certain moment ma demeure et mon vêtement.
Je suis un trésor maintenu caché par un talisman, entouré par de la poussière, qui lui servit de manteau.
Je suis une perle, qui abandonna sa coquille désertifiée. C’était ma prison, où j’ai passé mon temps dans la peine.
Je suis un oiseau, et ce corps est ma cage dans laquelle je me suis envolé.
J’ai passé mon chemin et vous êtes restés. Votre demeure n’était pas l’endroit où je suis supposé loger.
Ne pensez pas que la mort est la mort, non, c’est la vie et c’est la plus belle des espérances.


Abû Hâmid Al-Ghazâlî
J aime beaucoup, j ai quelque ouvrage sur Al-Ghazali .
 
Beau poème, d’un homme trop fier pour mourir, au point de justifier sa mort part un depart choisit par lui même. Quel homme..
Je ne fais pas du tout la même interprétation que toi sur ce poème

Il dit que son corps n est qu une enveloppe charnelle qu il a quittée , qu il ne faut pas pleurer dessus car il n est plus là il s'est envole...( En gros)
Je ne vois pas de référence a un choix ...
 
Oui pour lui la mort libère son âme de sa vie terrestre et de son "enveloppe charnelle" qui est le corps et il assimile son corps à une prison de l'ici-bas , il rejoint avec désir l'au-delà qui est la vraie demeure pour tout musulman

Je ne fais pas du tout la même interprétation que toi sur ce poème

Il dit que son corps n est qu une enveloppe charnelle qu il a quittée , qu il ne faut pas pleurer dessus car il n est plus là il s'est envole...( En gros)
Je ne vois pas de référence a un choix ...
 
Al-Ghazali a été libéré (mort) au 12 ème siècle et son esprit est tellement libre qu'il est sur bladi en 2019.
C'est peut-être ça la liberté. Ton corps n'est plus mais ton âme, ton oeuvre traverse les périodes.
 
Auteur Discussions similaires Forum Réponses Date
Drianke Islam 1
Haut