• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

« a-t-on le droit de me licencier pour avoir bidonné mon cv? »

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
n mensonge dans un CV peut justifier un licenciement pour faute grave, comme l'a rappelé la Cour de cassation (25/11/2015).
Pour se faire embaucher, un cadre avait prétendu avoir été manager dans l'une des principales SSII mondiales. Or, son ex-employeur avait bien été racheté par cette dernière, mais après son départ.

Découvrant la vérité quelques mois après l'avoir engagé, son nouvel employeur l'a licencié pour faute grave.

Le salarié a contesté cette décision mais les juridictions l'ont confirmée en relevant notamment qu'il avait dissimulé la réalité à trois reprises et que l'identité du prétendu ex-employeur avait joué un rôle crucial dans la décision d'embauche.

capital

mam
 

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
n mensonge dans un CV peut justifier un licenciement pour faute grave, comme l'a rappelé la Cour de cassation (25/11/2015).
Pour se faire embaucher, un cadre avait prétendu avoir été manager dans l'une des principales SSII mondiales. Or, son ex-employeur avait bien été racheté par cette dernière, mais après son départ.

Découvrant la vérité quelques mois après l'avoir engagé, son nouvel employeur l'a licencié pour faute grave.

Le salarié a contesté cette décision mais les juridictions l'ont confirmée en relevant notamment qu'il avait dissimulé la réalité à trois reprises et que l'identité du prétendu ex-employeur avait joué un rôle crucial dans la décision d'embauche.

capital

mam
Salam mam'zelle,
Il faudrait même qu'ils soient condamnés.
J'ai engagé une fois un chauffeur qui n'avait pas son permis :eek:
 
Dernière édition:

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
La premiere chose que je fais quand j'embauche qqn c une copie de sa CIN et de son permit (s'il y a une chance que je lui confie une voiture)...
Salam alice,
Il trouvait à chaque fois une excuse pour esquiver.
Heureusement que je l'ai testé avant....et c'est en montant avec lui que j'ai tout de suite compris.
J'en ai pas cru mes yeux. Il n'arrivait pas à démarrer en 1ère ^^
J'ai aussi engagé une fois une infirmière qui n'en était pas une :eek:
En vrai elle était sage femme/ Et le plus surprenant c'est qu'elle était plus compétente que de vrai infirmière. Elle avait une expérience de 20ans.
 
n mensonge dans un CV peut justifier un licenciement pour faute grave, comme l'a rappelé la Cour de cassation (25/11/2015).
Pour se faire embaucher, un cadre avait prétendu avoir été manager dans l'une des principales SSII mondiales. Or, son ex-employeur avait bien été racheté par cette dernière, mais après son départ.

Découvrant la vérité quelques mois après l'avoir engagé, son nouvel employeur l'a licencié pour faute grave.

Le salarié a contesté cette décision mais les juridictions l'ont confirmée en relevant notamment qu'il avait dissimulé la réalité à trois reprises et que l'identité du prétendu ex-employeur avait joué un rôle crucial dans la décision d'embauche.

capital

mam
Je trouve la décision disproportionnée. C pas comme s'il avait menti ds le domaine médicale où la vie de personnes est en cause.
 
n mensonge dans un CV peut justifier un licenciement pour faute grave, comme l'a rappelé la Cour de cassation (25/11/2015).
Pour se faire embaucher, un cadre avait prétendu avoir été manager dans l'une des principales SSII mondiales. Or, son ex-employeur avait bien été racheté par cette dernière, mais après son départ.

Découvrant la vérité quelques mois après l'avoir engagé, son nouvel employeur l'a licencié pour faute grave.

Le salarié a contesté cette décision mais les juridictions l'ont confirmée en relevant notamment qu'il avait dissimulé la réalité à trois reprises et que l'identité du prétendu ex-employeur avait joué un rôle crucial dans la décision d'embauche.

capital

mam
J'en connais qui mentent en mettant moins de diplômes qu'ils n'en ont en réalité :rolleyes:. Un petit mensonge par omission pour ne pas paraitre plus calé que le recruteur :p
 
Salam alice,
Il trouvait à chaque fois une excuse pour esquiver.
Heureusement que je l'ai testé avant....et c'est en montant avec lui que j'ai tout de suite compris.
J'en ai pas cru mes yeux. Il n'arrivait pas à démarrer en 1ère ^^
J'ai aussi engagé une fois une infirmière qui n'en était pas une :eek:
En vrai elle était sage femme/ Et le plus surprenant c'est qu'elle était plus compétente que de vrai infirmière. Elle avait une expérience de 20ans.
MDR
En fait si j'ai pas le temps, je les mets entre les mains de Godzilla et de Terminator Ma grand mère et ma mère....:D Le mec i sort nickel près....
 

etre2en1

intersex people are cool
VIB
Salam mam'zelle,
Il faudrait même qu'ils soient condamnés.
J'ai engagé une fois un chauffeur qui n'avait pas son permis :eek:
C'est arrivé dans l'entreprise familiale, des chantiers dispersés, le gars a pris le volant de l'utilitaire, personne avait pensé à lui demander de montrer son permis, il s'est fait contrôler à un barrage, grosse galère pour la famille pour récupérer tout le matériel et le véhicule à la fourrière.
 

mam80

la rose et le réséda
Modérateur
C'est arrivé dans l'entreprise familiale, des chantiers dispersés, le gars a pris le volant de l'utilitaire, personne avait pensé à lui demander de montrer son permis, il s'est fait contrôler à un barrage, grosse galère pour la famille pour récupérer tout le matériel et le véhicule à la fourrière.
:wazaa:

mam
 

vanichoco

Caramels, Bonbons et Chocolats ...
J'en connais qui mentent en mettant moins de diplômes qu'ils n'en ont en réalité :rolleyes:. Un petit mensonge par omission pour ne pas paraitre plus calé que le recruteur
Je ne pense pas qu'avoir 36 000 diplômes soit une preuve de sérieux, ça fait tanguy et personne qui ne sait pas ce qu'elle veut, surtout s'ils ont été enchaînés et que la personne est jeune ... :claque:
 
Je ne pense pas qu'avoir 36 000 diplômes soit une preuve de sérieux, ça fait tanguy et personne qui ne sait pas ce qu'elle veut, surtout s'ils ont été enchaînés et que la personne est jeune ...
Il ne s'agit pas de 36 000 diplômes mais d'études longues cohérentes mais comme la personne n'a trouvé aucun poste à son niveau, elle finit par se résigner à demander un poste moins qualifié :defonce:. C'est le résultat de ce qu'on appelle la crise
économique :rolleyes:
 
Il ne s'agit pas de 36 000 diplômes mais d'études longues cohérentes mais comme la personne n'a trouvé aucun poste à son niveau, elle finit par se résigner à demander un poste moins qualifié :defonce:. C'est le résultat de ce qu'on appelle la crise
économique :rolleyes:
Dans ce sens là, cela ne pose pas de problème. Mais c'est malheureusement une réalité.

C'est quand on prétend avoir des diplômes que l'on a pas, que la faute grave est quasiment systématiquement retenue.
 

vanichoco

Caramels, Bonbons et Chocolats ...
Il ne s'agit pas de 36 000 diplômes mais d'études longues cohérentes mais comme la personne n'a trouvé aucun poste à son niveau, elle finit par se résigner à demander un poste moins qualifié :defonce:. C'est le résultat de ce qu'on appelle la crise
économique ::
Je ne parle pas de ta connaissance en particulier mais quand tu vois que certains jeunes diplômés cumulent jusqu'à 5 masters ... :rolleyes:
 
5 master, c'est une anecdote. Il ne faut pas abuser non plus. :confused:

Certains voient des incohérences, là où il y a de la spécialisation.
 
Ou plutôt certains en voulant se spécialiser font des choses incohérentes :D.
Oui mais je pense que ces gens là n'ont pas forcément le choix. En ayant le statut étudiant , on est boursier et on peut accumuler des stages conventionnés en entreprise, ce qui n'est pas négligeable. Je suis restée une année sans emploi et aucune ressource avant d'envisager de reprendre mes études. Les recruteurs sont plus coriaces, et avec la concurrence, on a plus de mal.
 

vanichoco

Caramels, Bonbons et Chocolats ...
Oui mais je pense que ces gens là n'ont pas forcément le choix. En ayant le statut étudiant , on est boursier et on peut accumuler des stages conventionnés en entreprise, ce qui n'est pas négligeable. Je suis restée une année sans emploi et aucune ressource avant d'envisager de reprendre mes études. Les recruteurs sont plus coriaces, et avec la concurrence, on a plus de mal.
Le choix tout le monde l'a, quand on trouve pas de boulot dans une branche, on cherche dans une branche plus porteuse, quitte à revenir plus tard à son premier choix ...
 
Haut