• En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

Terrorisme, sioniste, un général syrien assassiné

Un général Syrien aurait été assassiné, probablement par les services secrets occidentaux et sionistes.
ou alors par bashar al asad car il formentait un coup d'etat, ou pire etait islamiste..... (car les islamistes sont poursuivis en Syrie)

...

bref un minimum de source....
 

Bladi

Webmaster
Administrateur
Un général Syrien aurait été assassiné, probablement par les services secrets occidentaux et sionistes.
Bonjour,

ça ma rappelle un sketch de Jamel Debbouze sur les reportages de TF1:
" Sans doute par des islamistes terroristes vendeurs de drogue"
 
Où une guerre des clans entre généraux syriens. Ils ont pas trop de tradition de débat calme et ouvert dans ces millieux.
Et il y a déjà eu des exemples de généraux passé de vie à trépas par "suicide", ou "accident" dans la Syrie du Lion.
 
Un dissident syrien, le cheikh Abdallah al-Rariv al-Hamad, membre de l’organisation «Alliance démocratique syrienne», a déclaré lundi, dans un entretien publié par le site Internet Ynet, que «c’est le président Bachar el-Assad lui-même qui a ordonné l’assassinat de Mohammed Soliman». Haut responsable militaire, considéré comme l’un des plus proches conseillers du leader baasiste, Soliman a été «éliminé», dans la nuit de vendredi à samedi, par un homme qui a ouvert le feu sur lui, alors qu’il «se promenait sur le bord de plage», dans la ville portuaire de Tartous.

En Syrie, l’information n’a toujours pas été rendue publique, car selon le cheikh al-Hamad, «le régime ne sait même pas à qui il pourrait attribuer cette liquidation, étant donné qu’il ne dispose d’absolument aucun indice lui permettant d’accuser Israël».
L’opposant a par ailleurs indiqué que Soliman «en savait trop sur l’implication de Bachar el-Assad dans l’attentat qui a coûté la vie à Rafic Hariri», le dirigeant libanais tué au cours d’un attentat suicide, le 14 février 2005, sur une route du bord de mer de Beyrouth.
A l’époque, les services de renseignements syriens avaient d’emblée été désignés comme les responsables de l’opération par l’opposition et de larges secteurs de la population.
Le cheikh al-Hamad a ajouté que «Damas a choisi de se débarrasser de tous ceux qui pourraient devenir des témoins gênants, et susceptibles de compromettre Bachar al-Assad devant la Cour internationale de justice».
 

PLion

Libre et alors ?
Un général Syrien aurait été assassiné, probablement par les services secrets occidentaux et sionistes.
Mince à cause de vous ,ilan06, Ben, biovibs pas moyen à chayeh de continuer son "discourt anti-sioniste et anti-occidental :langue:
 
Haut