1. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences
    Rejeter la notice

Un texte de henry david thoreau sur la justice

Discussion dans 'Philosophie, spiritualité et autres religions' créé par Ebion, 4 Août 2018.

Bonjour :timide: Voici un texte que Thoreau (philosophe américain du 19e siècle) a écrit à l'occasion du procès d'un abolitionniste aux méthodes...

  1. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 609
    Likes:
    40 547
    Bonjour :timide:

    Voici un texte que Thoreau (philosophe américain du 19e siècle) a écrit à l'occasion du procès d'un abolitionniste aux méthodes violentes (John Brown) pour le justifier :

    """
    Chaque homme sait quand il est légitime, et tous les beaux esprits du monde ne pourront l'éclairer sur ce point. Le criminel sait toujours qu'il est justement puni. Mais quand un gouvernement ôte la vie à un homme sans le consentement de sa conscience, alors c'est un gouvernement hasardeux, qui fait un pas vers sa propre dissolution. N'est-il pas possible qu'un individu puisse avoir, et un gouvernement tort? Les lois doivent-elles être appliquées simplement parce qu'elles ont été promulguées, ou parce qu'un grand nombre d'hommes les ont déclarées justes, alors qu'elles ne le sont pas? Est-il vraiment nécessaire qu'un homme se fasse l'instrument d'un acte qu'au fond de lui il désapprouve? Est-ce l'intention des législateurs de faire en sorte que les hommes justes soient pendus? Les juges doivent-ils interpréter la loi selon la lettre et non selon l'esprit? De quel droit signez-vous un contrat avec vous-même qui vous permettra d'agir comme ceci ou comme cela, à l'encontre de la lumière que vous portez en vous? Vous appartient-il de décider - quelle que soit la résolution que vous prenez - et de refuser les sentences auxquelles on vous contraint et qui dépassent votre entendement? Je ne fais pas confiance aux législateurs pour attaquer ou défendre un homme, parce que vous vous abaissez pour être au même niveau que le juge et, dans les cas de la plus haute importance, il importe peu qu'un être enfreigne ou non la loi des hommes. Qu'on laisse aux juristes le soin de trancher dans les procès sans envergure. Les hommes d'affaires peuvent s'entendre entre eux. S'ils étaient les interprètes des lois éternelles auxquelles, à bon droit, doit obéir chaque homme, ce serait autre chose. Une usine à fabriquer des lois de contrefaçon, qui serait installée pour moitié dans un pays esclavagiste et pour moitié dans un pays libre! Quel genre de lois pour les hommes libres pouvez-vous en attendre?
    """
     
    Cafegourmand et insouciants aiment ça.
  2. insouciants

    insouciants VIB

    Inscrit:
    2 Novembre 2013
    Messages:
    23 239
    Likes:
    17 955
    C’est bien écrit !
     
    Ebion apprécie ceci.
  3. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 609
    Likes:
    40 547
    Autre texte :

    """
    Le seul gouvernement que je reconnaisse - et peu importe le petit nombre de ceux qui sont à sa tête ou la petite taille de son armée - est le pouvoir qui instaure la justice dans ce pays, et en aucun cas celui qui fait régner l'injustice. Que penser d'un gouvernement pour lequel tous les hommes vraiment courageux et juste du pays sont des ennemis, se dressant entre lui et ceux qu'il opprime? Un gouvernement qui affirme être chrétien et crucifie un million de Christ chaque jour!

    Trahison! Mais quelle en est l'origine? Je ne puis m'empêcher de penser à vous comme vous le méritez, vous autres les gouvernements. Pouvez-vous tarir les sources de la pensée? La haute trahison, quand il s'agit de résistance à la tyrannie régnant ici-bas, a son origine et tient son mandat de la force qui crée et recrée pour toujours l'homme. Quand vous aurez capturé et pendu tous ces rebelles humains, vous n'aurez fait rien d'autre que d'accomplir votre propre forfait, car vous n'aurez pas frappé à la source. Vous croyez pouvoir affronter un adversaire contre lequel ni vos canons ni vos cadets de West Point ne peuvent rien. L'art du fondeur de canon ne pourrait-il inciter la matière à se retourner contre son créateur?
    """
     
    Cafegourmand et insouciants aiment ça.
  4. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 609
    Likes:
    40 547
    Dernier texte :

    """
    Les juges, les avocats - de par leur fonction - et tous les hommes de convenance ont fait ce procès selon des critères très médiocres et incompétents. Ils se demandent non pas si la Loi contre les Fugitifs* est bonne, mais si elle est, comme ils disent, constitutionnelle. Est-ce la vertu qui est constitutionnelle, ou bien le vice? Est-ce que l'équité est constitutionnelle, ou bien l'injustice? Dans les questions morales et vitales de première importance comme celle-ci, se demander si une loi est ou non constitutionnelle, si elle est bénéfique ou non, paraît tout simplement déplacé. Ils persistent à être les domestiques des pires hommes et non les serviteurs de l'humanité. La question n'est pas de se demander si vous ou votre aïeul, il y a soixante-dix ans de cela, a signé ou non un pacte avec le diable et s'il faut à présent en respecter les termes, mais de savoir si vous n'allez pas, une bonne fois pour toutes, servir Dieu - malgré votre apostasie passé ou celle de votre ancêtre - en obéissant à la seule CONSTITUTION que lui - et non Jefferson ou Adams** - a inscrite dans votre être.
    """



    * Cette loi obligeait les esclaves noirs en fuite dans les États libres du Nord à être rendus à leurs propriétaires dans les États esclavagistes du Sud.
    ** Deux des Pères fondateurs des Etats-Unis, au 18e siècle.
     
    Cafegourmand et insouciants aiment ça.
  5. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 609
    Likes:
    40 547
    Donc voilà des questions : quand un gouvernement a-t-il le droit d'exiger notre obéissance? Suffit-il que nous jugions une loi injuste pour qu'on prenne la liberté de lui désobéir?

    Y a-t-il des lois injustes qu'il faut tolérer, peut-être pour éviter du désordre public?

    Qu'est-ce qui légitime quelque chose comme le tyrannicide?

    Une loi votée démocratiquement et jugée conforme à la Constitution du pays est-elle pour cela légitime? Sinon, qu'est-ce qui rend une loi légitime? Quels critères?

    Comment s'assurer que les gouvernements fassent des lois justes? Justes de quel point de vue?

    Comment concilier les intérêts divergents de divers groupes?
     
    Cafegourmand et insouciants aiment ça.
  6. majid10

    majid10

    Inscrit:
    31 Mai 2017
    Messages:
    10 281
    Likes:
    4 743
    lois et liberté et etat sont antinomique tout les 3
    Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation.
    Thomas Jefferson
    voila ceux qui font les lois
     
    insouciants apprécie ceci.
  7. insouciants

    insouciants VIB

    Inscrit:
    2 Novembre 2013
    Messages:
    23 239
    Likes:
    17 955
    Intéressant comme sujet !
     
    Ebion apprécie ceci.
  8. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 609
    Likes:
    40 547
    Il y a effectivement un problème de cet ordre... dans certains régimes « communistes », le pouvoir était détenu par les cadres du Parti et les haut gradés de l’armée. Dans les démocraties modernes, c’est bien plus l’argent qui donne la clé du pouvoir. Les riches sont bien plus écoutés des politiciens que les pauvres et les marginaux.
     
    Cafegourmand et insouciants aiment ça.
  9. majid10

    majid10

    Inscrit:
    31 Mai 2017
    Messages:
    10 281
    Likes:
    4 743
    c est pas les riches qui controle c est une poignée de main d homme invisible
     
  10. Ebion

    Ebion

    Inscrit:
    28 Mai 2007
    Messages:
    37 609
    Likes:
    40 547
    La famille de l'Homme invisible, sans doute. :joueur:
     
    Cafegourmand apprécie ceci.
  11. majid10

    majid10

    Inscrit:
    31 Mai 2017
    Messages:
    10 281
    Likes:
    4 743
    Le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne se l'imaginent ceux dont l'œil ne plonge pas dans les coulisses."
    Disraëli (1804-1881)