Un texte de xénophon sur l'existence de dieu

Ebion

serial salueur
VIB
Bonjour :timide:

Xénophon est un disciple de Socrate, contemporain de Platon. Son portrait de Socrate diverge à certains égards de celui de Platon (Xénophon était moins profond comme philosophe).

Quoi qu'il en soit, je vous présente un de ses textes sur l'existence de Dieu, dans lequel Socrate argumente contre un impie (en fait Xénophon parle des "dieux" et non d'un Dieu unique, mais le pluriel est accessoire et on pourrait sans problème relire son argument dans un cadre monothéiste).

C'est ici, au chapitre IV :

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/xenophon/mem1fr.htm

Que pensez-vous de son argument?
 

UNIVERSAL

---lcdcjve---
VIB
Bonjour :timide:

Xénophon est un disciple de Socrate, contemporain de Platon. Son portrait de Socrate diverge à certains égards de celui de Platon (Xénophon était moins profond comme philosophe).

Quoi qu'il en soit, je vous présente un de ses textes sur l'existence de Dieu, dans lequel Socrate argumente contre un impie (en fait Xénophon parle des "dieux" et non d'un Dieu unique, mais le pluriel est accessoire et on pourrait sans problème relire son argument dans un cadre monothéiste).

C'est ici, au chapitre IV :

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/xenophon/mem1fr.htm

Que pensez-vous de son argument?
Salam Ebioninno,
t'es un plaisantin ^^
Donne un argument ç aira plus vite.
 
Selon une démonstration dont j'ai le secret, l'existence des femmes est suffisante pour expliquer l'existence de Dieu.

Mais comme c'est un secret, je ne vais pas le dire :mignon:

Sérieusement, tout n'est que rhétorique.
La rhétorique se reproduit (se répète) depuis que nous avons acquis le langage.
Je suis d'accord pour faire le rapprochement que tu inities : d'ailleurs, Dieu vient de Zeus.
 

Takamine

"L'Enfer ...c'est moi .. :
Rhétorique ... reste que des bout de mots écrit dans des fragment de pierre ,un témoignage deux siècles après d une descendante décadente qui vivait a deux km de la maison de Xénophon et qui aurait entendu une nuit le vieux sage divaguer sur l amour à moitié bourré ....
.. Diels a surtout enfermé dans son armoire tout les secret que peuvent receler les roches ..
 
Rhétorique ... reste que des bout de mots écrit dans des fragment de pierre ,un témoignage deux siècles après d une descendante décadente qui vivait a deux km de la maison de Xénophon et qui aurait entendu une nuit le vieux sage divaguer sur l amour à moitié bourré ....
.. Diels a surtout enfermé dans son armoire tout les secret que peuvent receler les roches ..
Oui mais tout ce qui a été dit (le parlé), reste, meme s'il ne nous en reste que des bribres.
C'est dans nos gènes, Eugène.
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
bonjours

Merci Ebion pour se partage trés interessant
c argument son simple pratique et c'est ce qui en fait son efficacité

il me semble que beaucoup d'argument de ce texte ressemble à ceux que l'on retrouve dans le Coran ...


je voulais te demander si tu savais qui le premier à evoqué le concept du "leîmôn" et d'où vient ce concept ?
 

Ebion

serial salueur
VIB
bonjours

Merci Ebion pour se partage trés interessant
c argument son simple pratique et c'est ce qui en fait son efficacité

il me semble que beaucoup d'argument de ce texte ressemble à ceux que l'on retrouve dans le Coran ...


je voulais te demander si tu savais qui le premier à evoqué le concept du "leîmôn" et d'où vient ce concept ?
Bonjour,

Je ne sais pas ce que c'est "leimôn". :(
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
aprés relecture je m'apercois que j'ai fait de l'emplacement du lieu du jugement celui du jugement lui meme (voir ci dessou *)

donc je reformule ma question si tu le sais
de quand date une croyance en une vie aprés la mort et en un jugement de ames chez les grecs ?

je ne sais pas si c exacte mais on attribu deja à Homère quelque chose de similaire d'où lui viendrait cette croyance ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Champs_Élysées_(mythologie)


*Socrate termine ce dialogue par un récit légendaire qu’il donne pour une histoire vraie.
Il s’agit d’une nékya, dans le style traditionnel du voyage chez les morts, dont les commentateurs ont souligné l’inspiration orphique. Alors qu’au temps de Kronos, les Juges étaient des vivants venus juger d’autres vivants le jour de leur mort, et rendaient imparfaitement la justice parce qu’ils étaient impressionnés par la beauté des corps et la richesse des vêtements, Zeus décide de faire juger les âmes dans un dépouillement total, après leur mort, par des juges qui seraient également morts.
Le Dieu confie ainsi à ses trois fils, Minos, Éaque et Rhadamante, le soin de prononcer les sentences au centre d’une « Plaine » ou « Prairie » (leimôn), « au carrefour formé des deux routes qui conduisent, l’une aux Iles des Bienheureux, et l’autre au Tartare » (524 a).
 

Ebion

serial salueur
VIB
Ebion peux tu me dire de quoi parle les autre chapitre de ce livre de Xenophon en quelque ligne
Bonjour,

Ça parle surtout de morale et de politique (dans le contexte de la vie dans une cité grecque du cinquième siècle avant notre ère), ce sont des anecdotes, pour ainsi dire, où Socrate s'entretient avec divers Athéniens sur des problèmes pratiques. C'est pas mauvais, mais Platon est plus intéressant. ;)

Le livre s'ouvre cependant sur un discours de Xénophon où il justifie Socrate à la suite de sa condamnation à mort.
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
note pour moi :

15. — Qu'ils m'envoient, comme tu dis qu'ils le font, des conseillers qui me disent ce que je dois faire ou ne pas faire.
— Mais, dit Socrate, quand ils répondent aux Athéniens qui les consultent au moyen de la divination,
ne crois-tu pas que leur réponse s'adresse à toi aussi ?
Et quand ils avertissent les Grecs par des prodiges, et quand ils avertissent tous les hommes,
font-ils une exception pour toi et es-tu le seul qu'ils négligent ?

voir : http://www.bladi.info/threads/prophete-envoye-dieu-autres-culture.421887/
 

typologie

aedem sed aliter
Bladinaute averti
xenophon est il à l'origine de l'expression paradis qui celon certain donnera le mot firdaous :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradis#Mythologie_gr.C3.A9co-romaine
Le terme se retrouve pour la première fois en - 362 chez Xénophon dans l’Économique1 pour désigner des jardins que le roi de Perse Cyrus le Grand ordonnait de retrouver partout où le menaient ses voyages.
Le terme paradis est issu d'une langue très ancienne, l'iranien avestique dans laquelle pairidaēza, signifie enceinte royale ou nobiliaire. Le terme se transmet ensuite aupersan (pardēz, voulant dire enclos), puis au grec ancien παράδεισος (« paradeisos » signifiant un parc clos où se trouvent des animaux sauvages) pour aboutir enfin au latin chrétien (paradisus).
Dans son acception première, le terme désigne un jardin d'agrément : la Bible grecque utilise παράδεισος pour décrire le « jardin [plus exactement l'enclos] de la Genèse ».
....
Xénophon raconte dans l’Anabase qu'à Sardes, en Asie Mineure, où Cyrus le Jeune a concentré le corps expéditionnaire des mercenaires grecs destiné à l'aider à reconquérir le pouvoir, ce dernier leur fait visiter son jardin. Les Grecs sont éblouis, ils ne connaissent rien de semblable. Pour nommer cette splendeur, Xénophon emploie le mot perse pour jardin entouré de murs : paradeisos4.

voir à ce sujet : serpent qui se mord la queu

voir les declinaison de la racine JNN dont le sens est caché ex de declinaison serpent jardin jinn foetus
romain : genius gene genie
perse : djans
hebreu : gan
http://www.bladi.info/threads/coran-limite-culture-biblique.424027/
 
Dernière édition:
Haut